Édit de Pîtres

Édit de Pîtres
Denier de Charles le Chauve frappé à Tours 843-864

L'Édit de Pîtres ou de Pistres (latin Edictun Pistense) est un capitulaire promulgué par Charles II le Chauve à la deuxième des quatre assemblées (conciles) réunies à Pîtres sous son règne entre 861 et 869. Cette deuxième assemblée a eu lieu le 25 juin 864[1]. L'acte est considéré comme le plus important du règne de Charles le Chauve avec le capitulaire de Quierzy de 877. Il prend plusieurs décisions qui ont des répercussions politiques , économiques et militaires importantes :

  • Pépin II d'Aquitaine est condamné comme traitre et apostat, déposé et doit se retirer dans un monastère, à Senlis[2].
  • Une refonte des monnaies est programmée et des peines sévères envisagées contre les faux monnayeurs. Charles le Chauve limite à 10 le nombre d'ateliers chargés de la frappe pour tout le royaume de Francie Occidentale, et choisit un nouveau type : son monogramme (repris du monogramme de Charlemagne) entouré de la légende Gratia Dei Rex. Au revers : une croix pattée entouré du nom du lieu de diffusion de la monnaie (et non du nom de l'atelier)[3].
  • Reprenant les résolutions prises au précédent concile tenu déjà à Pîtres en 861-862, Charles le Chauve envisage de fortifier les ponts contre les Normands, en particulier le pont de Pîtres. Il interdit le commerce des armes avec l’envahisseur[4]. Soucieux de voir ses vassaux se renforcer à ses dépens, le roi interdit la construction de buttes castrales et les frappes privées. Les potentats locaux, soucieux de défendre leurs intérêts et leur région contre les Vikings ou les Sarrasins, construisent cependant des châteaux. Les lieux de frappe se multiplient pour procurer de la petite monnaie aux échanges à courte distance.
  • Le capitulaire ordonne un recensement des hommes libres obligés de servir l'ost et apporte certaines améliorations sur le sort des esclaves et des colons[5].

Selon Abraham Léon, l'édit « punit la vente de l'or ou de l'argent impurs par le fouet, lorsqu'il s'agit de serfs ou de corvéables, et d'une amende d'argent quand il s'agit de Juifs ou d'hommes libres »[6].

Liens externes

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Édit de Pîtres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Edit de Pitres — Édit de Pîtres L Édit de Pîtres est le nom donné à la deuxième des quatre assemblées (conciles) réunies au temps de Charles le Chauve à Pîtres entre 861 et 869. Cette deuxième assemblée a eu lieu en 864. Au cours de ce concile, il a été… …   Wikipédia en Français

  • Édit de pîtres — L Édit de Pîtres est le nom donné à la deuxième des quatre assemblées (conciles) réunies au temps de Charles le Chauve à Pîtres entre 861 et 869. Cette deuxième assemblée a eu lieu en 864. Au cours de ce concile, il a été décidé : que Pépin… …   Wikipédia en Français

  • Pîtres — 49° 19′ 13″ N 1° 13′ 37″ E / 49.3203, 1.2269 …   Wikipédia en Français

  • Liste des édits de France — Les édits se distinguent des ordonnances par leur caractère particulier. 864, Édit de Pîtres, promulgué par Charles II le Chauve 1315, Édit du 3 juillet 1315 promulgué par Louis X le Hutin affirmant que « selon le droit de nature, chacun… …   Wikipédia en Français

  • Monnaie médiévale — Numismatique médiévale Le terme de numismatique médiévale désigne à la fois la science des monnaies du Moyen Âge et les monnaies elles mêmes, produites de l an 500 à la mécanisation apparue avec la Renaissance au milieu du XVIe siècle. La… …   Wikipédia en Français

  • Numismatique medievale — Numismatique médiévale Le terme de numismatique médiévale désigne à la fois la science des monnaies du Moyen Âge et les monnaies elles mêmes, produites de l an 500 à la mécanisation apparue avec la Renaissance au milieu du XVIe siècle. La… …   Wikipédia en Français

  • Numismatique médiévale — Le terme de numismatique médiévale désigne à la fois la science des monnaies du Moyen Âge et les monnaies elles mêmes, produites de l an 500 à la mécanisation apparue avec la Renaissance au milieu du XVIe siècle. La numismatique médiévale,… …   Wikipédia en Français

  • 864 — Années : 861 862 863  864  865 866 867 Décennies : 830 840 850  860  870 880 890 Siècles : VIIIe siècle  IXe siècle …   Wikipédia en Français

  • Roland d'Arles — Rotland d Arles Rotland d Arles ( ? † 18 septembre 869), dit aussi Rotlandus et Rolland Archevêque d Arles (ap.850, av.852 869) Sommaire 1 Biographie 1.1 Un chef de l Église méridionale 1.2 …   Wikipédia en Français

  • Rotland d'Arles — ( ? † 18 septembre 869), dit aussi Rotlandus ou Rolland fut archevêque d Arles (ap.850, av.852 869). Sommaire 1 Biographie 1.1 Un chef de l Église méridionale 1.2 Un chef militaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.