Balestro del Girifalco
Tamburi lg palio provenzano 2007 (2).jpg

Série de fêtes de l'Italie

Les Palios
Catégorie:Palio
Autres fêtes italiennes
Catégorie:Fête italienne

Le Balestro del Girifalco, est une reconstitution historique médiévale majeure en Toscane. Elle se déroule à Massa Marittima.

Cette manifestation est un tournoi de tir à la cible. Il consiste à tirer avec l'arbalète ancienne à l'italienne sur une cible (dit Corniolo ou Tasso fixé sur une grande image du Girifalco). Sauf cas particuliers, Le Balestro del Girifalco se déroule sur la place de la ville deux fois par an : le quatrième dimanche du mois de mai et le deuxième dimanche d'août.

Faucon gerfaut, Girofalco
Arbalète à l'italienne

Chaque tournoi se déroule entre arbalétriers représentant les trois Terzieri qui composent la ville depuis la période de la libre commune. L'évocation historique, nécessite la participation d'environ 150 figurants, revêtus de précieux costumes médiévaux en velours. Parmi ces figurants on distingue les représentants de la commune libre et des anciennes institutions de la ville : Les trois Terzieri et les manieurs d'étendards de la Compagnia Sbandieratori e Musici Massetani. Ces derniers se produisent avant le début de la compétition qui se déroule dans le merveilleux cadre de la place Garibaldi, en face de la célèbre Cathédrale de Massa Marittima.

Les trois Terzieri sont : Cittanuova (couleurs : blanc, rouge et vert), Cittavecchia (couleurs : blanc, noir et jaune) et Borgo (couleurs : jaune or, bleu et rouge). Chaque Terziere est représenté par 8 arbalétriers. Ainsi 24 arbalétriers participent au tournoi.

Sommaire

Le tournoi

Le Balestro se compose de deux moments fondamentaux : le premier le samedi précédant le dimanche du tournoi et le second le dimanche de la compétition. Le samedi se déroule le « tirage au sort ». Dans le palais communal, en présence des autorités de la commune, de la société des Terzieri et des membres. L'ordre de tir est tiré au sort. D'habitude, le premier Terziere tiré au sort emporte l'avantage, car la cible (corniolo) est complètement vierge. L'ordre de passage est matérialisé par l'exposition successive des étendards des trois Terzieri sur la façade du palais communal dans l'ordre du tirage au sort.

Le dimanche, jour du tournoi, se déroule la partie principale du Balestro. Débute alors le défilé historique le long des petite rues médiévales de la ville. Le défilé démarre du siège de la « société des Terzieri ». Les figurants de la « libre commune » se mettent en route munis du Vessillo et du Palio qui sera remis au Terziere gagnant. Au fur et à mesure de son avancée, le cortège passe par les divers sièges des Terzieri, où chaque fois, au son des chiarine et au roulement des tamburins, les représentants se joignent au défilé.

Tamburini
Trompettes/Chiarine

Le parcours se termine par l'entrée dans la place, où les figurants prennent place sous les yeux du public, dans l'attente que les porteurs d'étendards exécutent leur exhibition avec leurs exercices démontrant leurs maîtrise dans le maniement des étendards.

Le spectacle terminé, les chiarine et les tambourins annoncent l'intervention du héraut, lequel donne lecture du règlement et déclare l'ouverture de la tenzone.

Chaque arbalétrier participe avec sa propre arme (arbalète de type ancien à l'Italienne XVe siècle. L'arbalète est pratiquement toujours personnelle, adaptée à l'arbalétrier. Elle est composée d'un fût en bois appelé teniere auquel est fixé l'arc en acier. La corde est en fibre naturelle. Le chargement de l'arme s'effectue avec le girello, un martinet particulier. La corde tendue s'arrête sur un cylindre tournant, commandé par un levier de déclenchement. Pour effectuer le tir, l'arbalétrier charge son arme, pose le carreau prêt pour le tir, s'installe sur le poste de tir, vise et projette son projectile sur la cible distante de 36 mètres.

La cible (corniolo) a une forme tronconique et fait environ 13 cm de diamètre dépassant de 42 cm de sa base circulaire, elle aussi en bois et de 50 cm de diamètre, de couleur noire. La partie constituant la cible proprement dite est de couleur blanche. Le centre de la cible est appelé le pallino et est coloré en noir.

Le tireur qui est le plus près du pallino, rapporte la victoire à son Terziere auquel est remis le Palio (ou Drappellone), sorte d'étendard de soie peint chaque fois par un artiste différent. L'arbalétrier vainqueur obtient en récompense une flèche en or symbolique. Quand un Terziere réussit à gagner en prenant les trois premières places du tournoi, on dit qu'il a fait cappotto (gagner à plate couture).

Histoire

Le Balestro trouve ses origines déjà au début du XIVe siècle. Selon des documents historiques, déjà à cette époque, l'usage de l'arbalète et les tournois entre les arbalétriers étaient fréquemment pratiqués. Le Costitutum Civitatis Massae du début du XIVe siècle vers l'an 1300, parle du Magister Balistrarum (Maître des arbalétriers) et du Camerario, gardien des arbalètes et des autres armes de la ville. Un autre témoignage est constitué par un parchemin du 2 août 1497.

Mais, le plus important est la délibération du Conseil Majeur en 1476 (Statutorum Mag. Civitatis Massae, pars IIa, Distintio IIa, Anno Domini 1476 die X, Augusti) qui rapporte : « Le Conseil Général décide (cum adiuncta Communis et Populi Civitatis Massae, servatis solemnitatis opportunis. In presentia cum dignissimum Potestatem et Capitanum Civitatis Massae STATUIMUS, Rub.) Que l'on fasse un tournoi d'arbalète tous les trois mois. Que l'on donne aux jeunes un exercice élogieux. Que l'on fasse en sorte que l'on organise un tournoi quatre fois l'an, de trois mois en trois mois et chaque fois trois fois, ceci en trois jours fériés et celui qui pendant ces trois jours aura cumulé le plus de points, recevra une arbalète d'acier (seulement si originaire et habitant de Massa). De ces tournois, 2 seront payés par la commune de Massa et les 2 autres par le Potestà. De cette manière on détournera les jeunes de la chasse et en les encourageant à s'exercer à l'arbalète, ils pourront se rendre utiles dans le cas où ils pourraient aider par les temps qui courent. »

En 1959 à Massa Marittima, par la volonté de quelques citoyens de Massa, désireux de rappeler les anciennes coutumes de la commune libre, naquit la Società dei Terzieri Massetani (dont le siège est actuellement situé dans la médiévale Palazzina della Zecca). Le but est de rappeler et de faire perdurer l'ancien exercice de l'art de l'arbalète.

La société décida d'organiser deux compétitions par an (sauf éditions spéciales à l'occasion d'évènements particuliers) : la première, le quatrième dimanche du mois de mai (le 20 mai et le jour de la fête de saint Bernardin) et la deuxième le second dimanche d'août). La compétition de mai en en l'honneur de saint Bernardin de Sienne (co-patron de Massa Marittima qui le vit naître), tandis que celle d'août rappelle la constitution de la commune libre du 31 juillet 1225. La Société, en 1965, adhéra à la Fédération Italienne des Arbalétiers (F.I.B.).

La Federazione Nazionale Italiana Balestrieri

Le Balestro del Girifalco, est une des cinq évocations historiques majeures du tir à l'arbalète à l'italienne qui se déroulent sur le territoire Italien. Les autres se déroulent à Lucques, Sansepolcro, Gubbio et dans la république de Saint-Marin. Les cinq villes médiévales sont les seules où l'on a pu prouver, sans aucun doute possible, l'existence d'une ancienne tradition dans l'emploi de l'arbalète. Le 13 février 1966, à Arezzo, les délégations des anciennes villes de Massa Marittima, Borgo San Sepolcro, Gubbio et Saint Marin, fondèrent la Federazione Nazionale Italiana Balestrieri, dans le but de conserver et sauvegarder les anciennes traditions du tir à l'arbalète ancienne à l'italienne, pratiqué par leurs villes respectives. La ville de Lucques fut admise à rejoindre la fédération le 9 avril 1972. Chaque année la fédération organise par rotation, dans chaque ville, un tournoi national entre les cinq villes inscrites. Massa Marittima a le devoir d'organiser les tournois de la 3e et de la 8e année de chaque décennie.

Curiosité

Massa Marittima a droit à une présence au cortège historique du Palio de Sienne, où chaque fois, elle envoie quatre de ses représentants : un pour la Commune (le Capitaine du Peuple), et un pour chaque Terziere (les Capitaines des Terzieri avec l'arbalète sur l'épaule).

Liens externes

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Balestro del Girifalco de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Giostra del Saracino — Série de fêtes de l Italie Les Palios Palio …   Wikipédia en Français

  • Palio del Niballo — Série de fêtes de l Italie Les Palios Palio …   Wikipédia en Français

  • Palio del Velluto — Série de fêtes de l Italie Les Palios Palio …   Wikipédia en Français

  • Palio del Somaro — Série de fêtes de l Italie Les Palios Palio …   Wikipédia en Français

  • Giostra del Simone — Série de fêtes de l Italie Les Palios Palio …   Wikipédia en Français

  • Scoppio del Carro — L explosion pyrotechnique du Carro Le tabernacle …   Wikipédia en Français

  • Il Sposalizio del Mare (Cervia) — Série de fêtes de l Italie Les Palios Palio …   Wikipédia en Français

  • Palio — Série de fêtes de l Italie Les Palios …   Wikipédia en Français

  • Palio de Sienne — 43°19′06″N 11°19′53″E / 43.31833, 11.33139 …   Wikipédia en Français

  • Palio delle Compagne — Série de fêtes de l Italie Les Palios Palio …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”