Baldenheim

48° 14′ 19″ N 7° 32′ 21″ E / 48.238611, 7.539167

Baldenheim
Image illustrative de l'article Baldenheim
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Alsace
Département Bas-Rhin (Strasbourg)
Arrondissement Sélestat-Erstein
Canton Marckolsheim
Code commune 67019
Code postal 67600
Maire
Mandat en cours
Willy Schwander
2008-2014
Intercommunalité C.C. de Sélestat
Démographie
Population 1 099 hab. (2008)
Densité 116 hab./km²
Gentilé Baldenheimois, Baldenheimoises
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 19″ Nord
       7° 32′ 21″ Est
/ 48.238611, 7.539167
Altitudes mini. 165 m — maxi. 172 m
Superficie 9,44 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Baldenheim est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin et la région Alsace.

Sommaire

Géographie

Milieu du village et ses maisons à colombages
Ancienne ferme en pan de bois (XVIIIe siècle)
Le village et quelques maisons à colombages
Maison à colombage magnifiquement fleurie

Village du canton de Marckolsheim et de l'arrondissement de Sélestat-Erstein situé sur la route entre Hessenheim et Muttersholtz. Les habitants sont appelés les Baldenheimois. Ober-Rathsamhausen a fait partie de la commune.

Cours d'eau

Toponymie

  • Baudeneheim, 1182

Histoire

Héraldique

Blason de Baldenheim

Les armes de Baldenheim se blasonnent ainsi : « de gueules au coutre d'argent[1] ».

L'occupation du site est attestée par l'existence d'un cimetière mérovingien et carolingien d'une centaine de tombes, dont le riche mobilier livre notamment le célèbre casque de Baldenheim conservé au musée archéologique de Strasbourg. Le village a appartenu vers 1324 au duché de Wurtemberg. Celui-ci l'avait ensuite donné en fief à la famille Rathsamhausen zum Stein.À l'extinction de cette noble famille, Louis XIV le donna à l'ingénieur de Chamlay, à charge pour lui de prêter hommage au duc de Wurtemberg, qui lors de la mort du commandeur de Chamlay, concéda le fief à la famille de Sondersleben-Coligny. Jusqu'à la Révolution, il était possédé par la famille de Waldner Freundstein dont le château fut démoli en 1820. À partir du XIXe siècle, le tissage à domicile tient une très grande place dans l'économie locale.

Baldenheim est connu pour sa fête du « Pfingstpflitteri » dont la dixième édition a eu lieu en 1999.

Casque mérovingien

En juillet 1902, M. Oscar Pfiffer découvre des objets dans son champ. Une fouille plus complète mettra au jour un casque d'apparat et divers objets mérovingiens. Une étude publiée en 1907 par R. Henning, fait de Baldenheim le site éponyme de ce type de casque, dont une trentaine d'exemplaires sont recensés à l'heure actuelle.

Le casque est aujourd'hui exposé au musée d'archéologie de Strasbourg[2].

Économie

Baldenheim est connu pour sa « pomme blanche de Baldenheim ».

Lieux et monuments

Église médiévale protestante
La nef de l'église protestante avec ses fresques du XIV et XVe siècles
Fresque murale du XVe siècle dans la nef de l'église protestante
Église catholique Saint-Louis
Mairie de Baldenheim (XVIIe siècle)

Église protestante (fin du XIe début du XIIe siècle)

Au VIIe siècle Baldenheim possède une chapelle ou une église faisant partie des biens de l'abbaye d'Ebersmunster. L'église paroissiale est attestée dès 1371. La nef est agrandie à l'époque romane ou au début de l'époque gothique, le chœur du XVe siècle. Le clocher n'était autrefois accessible que de l'intérieur du chœur. Les fentes de lumière, véritables meurtrières, et la présence de pierres à bosses dans le chaînage d'angle, réservées en général à l'architecture militaire, suggèrent un espace fortifié avec une fonction de surveillance. La Réforme protestante est introduite en 1576 entrainant des modifications de l'édifice, notamment de la nef. Le simultaneum est établi au milieu du XVIIIe siècle. En 1749, les catholiques reprirent possession du chœur et ce jusqu'à la construction d'une nouvelle église catholique en 1938. Les seigneurs de Baldenheim, propriétaire du village, assistaient à l'office depuis leur loge accrochée tel un balcon à l'intérieur du chœur. La porte d'accès de cette loge est encore visible aujourd'hui.Les monuments funéraires, à l'intérieur de l'église, réalisés entre le XVe et le XVIIIe siècle, témoignent de l'histoire nobiliaire alsacienne. À l'intérieur de l'église on aperçoit deux dalles funéraires de la famille des Rathsamhausen. En 1939, le retour au culte protestant exclusif donne lieu à un projet de nouveau travaux dans la nef, qui seront stoppés en raison de la Seconde Guerre mondiale. Les peintures murales mise à jour lors des travaux de restauration en 1992-1993 datent du XIVe et XVe siècles.Celles du chœur ont été réalisées d'après les dessins de Martin Schongauer, célèbre graveur et peintre alsacien. Ce décor peint médiéval est par son importance unique en Alsace.

Cette église fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1970[3].

Église catholique Saint-Louis

En 1576,l'église paroissiale placée sous le patronage de Saint-Blaise, devient protestante. Vers 1758, le simultaneum est instauré, avec pour patron Saint-Louis, en hommage à Louis XIV roi de France. Au XIXe siècle, l'exercice simultané des deux cultes rencontre des difficultés. Des affrontements assez violents ont lieu en 1843. La construction d'une église réservée au culte catholique est alors envisagée. La pose de la première pierre n'est établie qu'en 1937. C'est Monseigneur Ruch, évêque de Strasbourg qui se déplacera personnellement pour consacrer l'église Saint-Louis qui est achevée en 1939 juste avant le début de la Seconde Guerre mondiale.

Peintures murales de l'église protestante

L'église protestante conserve des peintures murales du XIVe au XVIe siècle probablement réalisées d'après les dessins du célèbre graveur alsacien Martin Schongauer qui ont été découvertes lors de la restauration de l'église en 1904. D'autres fresques sont révélées lors des travaux effectués dans la nef en 1939 Des relevés sont alors faits et les peintures sont recouvertes d'un badigeon protecteur.

Monuments funéraires des nobles de la localité

Mairie (XVIIe siècle)

Maison Koenig (XVIIIe siècle)

Ancien restaurant (XVIIIe siècle)

Maison de style prussien (XIXe siècle)

Abris de la ligne Maginot (1930)

Abris du 242eme R.I. construit en 1930, PC du colonel Bouchon lors de la campagne de mai juin 1940.

Mairie

La maison actuelle se trouve à l'ancien emplacement de l'école communale occupée dès 1600 qui dispensait pendant longtemps les cours séparés pour les enfants des confessions catholique et protestante. Le bâtiment ne comporte aucune date de construction. Il est composé d'un rez-de-chaussée en dur et d'un étage au colombage parfaitement ordonnancé. Le toit à quatre pans rappelle le style des presbytères de la région ou de certaines maisons de maître. Seul le clocheton traditionnel signale la fonction administrative de l'édifice.

Personnalités

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Willy Schwander[4]    
2001 2008 Willy Schwander    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[5],[6])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008
789 800 863 915 875 924 1060 1099
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Voir aussi

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baldenheim de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baldenheim — Baldenheim …   Deutsch Wikipedia

  • Baldenheim — Saltar a navegación, búsqueda Baldenheim Escudo …   Wikipedia Español

  • Baldenheim — is a village and commune in the Bas Rhin département of north eastern France.ee also*Communes of the Bas Rhin department …   Wikipedia

  • Spangenhelm — Der Spangenhelm war der meistverbreitete Helmtypus der Spätantike und des Frühmittelalters in Europa. Spangenhelm (Typ Baldenheim) im Kunsthistorischen Museum ca. 500 n. Chr. (St. Vid/Narona II) …   Deutsch Wikipedia

  • Liste des monuments historiques du Bas-Rhin — Cet article recense les monuments historiques du Bas Rhin, en France. Sommaire 1 Généralités 2 Liste 2.1 A 2.2 B …   Wikipédia en Français

  • Victor Nessler — Victor Ernst Nessler (* 28. Januar 1841 in Baldenheim, Elsass; † 28. Mai 1890 in Straßburg) war ein deutscher Komponist. Er komponierte u.a. mehrere Bühnenwerke (in Klammern Jahr und Ort der Uraufführung): Fleurette (1864 Strasbourg) Dornröschens …   Deutsch Wikipedia

  • Viktor Nessler — Victor Ernst Nessler (* 28. Januar 1841 in Baldenheim, Elsass; † 28. Mai 1890 in Straßburg) war ein deutscher Komponist. Er komponierte u.a. mehrere Bühnenwerke (in Klammern Jahr und Ort der Uraufführung): Fleurette (1864 Strasbourg) Dornröschens …   Deutsch Wikipedia

  • Viktor Neßler — Victor Ernst Nessler (* 28. Januar 1841 in Baldenheim, Elsass; † 28. Mai 1890 in Straßburg) war ein deutscher Komponist. Er komponierte u.a. mehrere Bühnenwerke (in Klammern Jahr und Ort der Uraufführung): Fleurette (1864 Strasbourg) Dornröschens …   Deutsch Wikipedia

  • Narona — 43.04638888888917.598611111111 Koordinaten: 43° 2′ 47″ N, 17° 35′ 55″ O …   Deutsch Wikipedia

  • Jacob Amman — Jakob Amman Jacob Amman (1644 ? 1730 ?) fut l un des principaux leaders du mouvement religieux anabaptiste et fondateur du mouvement Amish qui s est installé à Sainte Marie aux Mines en 1696 venant de Suisse ou ses disciples furent… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”