Baku
Page d'aide sur les redirections Pour la capitale de l'Azerbaïdjan, voir Bakou.
Illustration d'un baku par Hokusai.

Le Baku (獏 ou 貘?) est une créature fantastique japonaise qui se nourrit des rêves et des cauchemars. Elle existe depuis longtemps dans le folklore et l'art japonais, et apparaît, plus récemment, dans les animes et manga. Durant les dernières années, l'apparence habituelle que l'on donne au baku a changé.

Le terme japonais baku a deux significations, renvoyant à la fois à la créature dévoreuse de rêves traditionnelle et au tapir. En Corée, le terme utilisé est maek (kangul : 맥, hanja : 貊).

Sommaire

Histoire et description

Le baku traditionnel japonais est originaire du folklore chinois et devient familier au Japon dès la période Muromachi (XIVe - XVe siècles). Hori Tadao (2005) a décrit les capacités de consommation de rêves, attribuées au baku traditionnel, et les a comparées aux autres moyen de protection contre les cauchemars tel que l'utilisation d'amulettes. La base de donnée Kaii-Yōkai Denshō[1], cite environ 1957 articles, et Shigeru Mizuki (2004) décrit aussi les aptitudes du baku.

Un manuscrit japonais du début du XVIIe siècle, le Sankai Ibutsu (山海異物?), décrit le baku comme une chimère de la mythologie chinoise, avec une trompe d'éléphant, des yeux de rhinocéros, une queue de bœuf, des pattes de tigre, et censé protéger de la pestilence et du mal, quoique les capacités de protection contre les cauchemars n'est pas mentionnée. Cependant, sur une estampe japonaise de 1971, un baku détruisant un cauchemar est dépeint avec une tête, des défenses, et un tronc d'éléphant, des cornes et des griffes de tigre. La tête, les défenses et le tronc de l'éléphant sont caractéristiques du baku illustré par les estampes de l'ère classique japonaise (pre-Meiji) et des sanctuaires, temples et des sculptures netsuke. Durant l'ère Meiji, Lafcadio Hearn (1902), décrit un baku semblable, possédant également les attributs de protection contre les cauchemars.

Baku dans la culture populaire

Depuis les années 1980, le baku apparaît dans les mangas, animes et autres formes de culture populaire, non plus comme une chimère d'un éléphant et d'un tigre mais comme un tapir. On peut citer comme exemples le manga de Rumiko Takahashi, Urusei Yatsura (1995), et celui de Haruhiko Mikimoto, Marionette Generation (2001, original 1990), ou l'anime de 1984 de Mamoru Oshii, Beautiful Dreamer, ou encore, le professeur baku dans Love Monster de Riko Miyagi. Un baku semblable apparaît dans Pokémon et Digimon (Soporifik est un pokémon proche du baku et il existe un digimon du nom de Bakumon). Baku est un personnage principal du jeu Dual Hearts sur Playstation 2, ressemblant à un cochon qui mange les rêves.

Cependant tous les baku modernes ne sont pas des tapirs. Dans le dessin animé de Satoshi Kon, Paprika, sorti en 2007, Paprika, une jeune femme qui est une kami est une baku mangeuse de rêves qui dévore le méchant rêve. Le manga de Hakase Mizuki (2007), Ba_ku parle aussi d'un baku qui ne ressemble pas à un tapir. Dans le manga Naruto, un des personnages, Danzô Shimura peut invoquer un baku géant capable de créer un grand courant d'aspiration de sa bouche en rejetant l'air par sa trompe.


Les bakus dévoreurs de rêves ressemblant à des tapirs sont entrés dans la culture populaire non japonaise. Le livre illustré Le Mangeur de rêves de Christian Garrison raconte l'histoire d'un jeune garçon, Yukio, qui rencontre un baku et l'apporte à son village. Le Chasseur de rêves de Neil Gaiman, basé sur la mythologie japonaise, concerne le baku.

Notes et références

Articles connexes

  • Portail des créatures et animaux légendaires Portail des créatures et animaux légendaires

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baku de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baku — Bakı Wappen Staat …   Deutsch Wikipedia

  • Bakú — Saltar a navegación, búsqueda Bakı Escudo …   Wikipedia Español

  • BAKU — BAKU, port on the western shore of the Caspian Sea, capital of Azerbaijan S.S.R. 1920–1991, from 1992 capital of azerbaijan . Jews are first mentioned in the area in the 13th century. A community of Persian Jews existed in Baku in the 18th… …   Encyclopedia of Judaism

  • Bakú — (o Baky , Баку o Bakı en Azeri) es la capital de Azerbaiyán. Está localizada en lado sur de la península de Apsheron, puerto en el Mar Caspio. Fue fundada hace 1.500 años. En 1991 tenía una población de 1.782.000. Es el centro de la que fue… …   Enciclopedia Universal

  • Baku — Bakù dkt. Siaũros sẽnojo Bakù gãtvės léidosi nuo kalvõs link jūros …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • Baku — Baku, 1) Kreis im russischen Gouvernement Schemacha: 2) Kreis u. Hafenstadt mit einer Festung am Kaspischen Meere; im J. 1850 7500 Ew.; hat eine Kreisschule u. treibt bedeutenden Handel. Der hiesige Hafen gehört zu den besten des Kaspischen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bakú — Bakú, russ. Gouv. im nordöstl. Transkaukasien, 39.306 qkm, 789.659 E., zerfällt in 6 Kreise. – Die Hauptstadt B., Kriegs und Handelshafen an der Südküste der Halbinsel Apscheron am Kaspischen Meer, 179.133 E., Mittelpunkt der Naphthaindustrie… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Baku — Baku, rumän. Stadt, s. Bakau …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Baku — Baku, feste Stadt im russ. Kaukasien, auf der kaspischen Halbinsel Ascheron, 7000 E., Hafen und Rhede, beträchtlicher Handel. Bekannt ist B. durch die Naphtaquellen in seiner Umgegend und die aus der Erde emporlodernden Feuer, zu welchen Parsen… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Bàku — m 〈G Bàkua〉 glavni grad Azerbajdžana i luka na Kaspijskom moru …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • Baku — also Baky a city in southeast Azerbaijan, the country s capital and an important port on the west coast of the Caspian Sea …   Dictionary of contemporary English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”