1re étape du Tour de France 2008
Article principal : Tour de France 2008.
Tour de France 2008
1re étape
Cycling (road) pictogram.svg
Légende
Brest à Plumelec
Résultats de l’étape
Vainqueur Drapeau : Espagne Alejandro Valverde 4h36'07"
Deuxième Drapeau : Belgique Philippe Gilbert +1"
Troisième Drapeau : France Jérôme Pineau m.t.
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jaune Drapeau : Espagne Alejandro Valverde 4h36'07"
Deuxième Drapeau : Belgique Philippe Gilbert +1"
Troisième Drapeau : France Jérôme Pineau m.t.
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vert Drapeau : Espagne Alejandro Valverde 35 pts
Jersey polkadot.svg M. à pois Drapeau : France Thomas Voeckler 8 pts
Jersey white.svg M. blanc Drapeau : Italie Riccardo Ricco 4h36'08"
Équipes Drapeau : Espagne Caisse d'Épargne 13h00'48"

La 1re étape du Tour de France 2008 s'est déroulée le 5 juillet. Le parcours de 197 kilomètres reliait Brest à Plumelec.


Sommaire

Profil de l'étape

Pour la première fois depuis 1966, le Tour de France ne débute pas par un prologue ou un court contre-la-montre individuel[1], mais par une étape de 197,5 kilomètres entre Brest (Finistère) et Plumelec (Morbihan).

Quatre côtes de quatrième catégorie jalonnent le parcours. Les deux premières, les côtes de Ty-Jopic (30e km, à Pont-de-Buis-lès-Quimerc'h) et de Kerivarc'h (49e km, à Brasparts), se situent au sud des monts d'Arrée. Le col de Toullaëron, dans les montagnes Noires, marque le passage entre les départements du Finistère et du Morbihan au 86e kilomètre et constitue le point culminant de l'étape (266 m). Enfin, la côte de Guenervé se situe au 147e kilomètre.

L'étape comprend également trois sprints intermédiaires, à Plonévez-du-Faou, Gourin et Remungol.

L'arrivée à Plumelec se trouve au sommet de la côte de Cadoudal, surnommée « l'Alpe-d'Huez bretonne». Cette côte, qui est le cadre de l'arrivée du Grand Prix de Plumelec-Morbihan, présente une pente ascendante de 6,2% sur les 1700 derniers mètres[2],[3].

La course

Line Renaud donne le départ de cette étape et du Tour 2008 à Brest, 50 ans après avoir lancé le Tour de France 1958 à Bruxelles[4],[5].

Une échappée de huit coureurs (Lilian Jegou, Geoffroy Lequatre, Thomas Voeckler, Stéphane Augé, José Luis Arrieta, Ruben Perez, David de la Fuente et Björn Schröder) se détache dès les premiers kilomètres. L'écart grandit rapidement, il atteint 6 minutes après 25 kilomètres[6] et monte à 8 minutes et quinze secondes au sommet de la côte de Ty-Jopic (30e km)[4]. Au premier sprint intermédiaire (km 62), l'écart est descendu à 5 minutes et 35 secondes sous l'impulsion des Crédit agricole, rejoints ensuite par des équipiesrs des Liquigas, Rabobank et Caisse d'Épargne[6].

Les premières côtes voient Voeckler et Schröder se disputer les points du maillot à pois. À égalité après avoir pris les deux premières places des côtes de Ty-Jopic et Kerivarc’h, ils prennent ensuite les deuxièmes et troisième places du col de Toullaëron et côte de Guenervé remportés par Lilian Jegou et David de la Fuente.

Peu après le sprint de Remungol, à 36 kilomètres de l'arrivée, alors que l'écart est inférieur à deux minutes, Stéphane Augé lance la première attaque dans le groupe de tête. Il est repris, avant que De La Fuente n'attaque à son tour. Il distance les autres, seul Jegou parvient à le rejoindre. Tandis que leurs poursuivants sont repris par le peloton à 26 kilomètres de Plumelec, les deux hommes de tête conservent 30 secondes d'avance à 15 kilomètres. Ils sont rattrapés par le peloton à 7 kilomètres de la ligne[4].

Romain Feillu (Agritubel) est le premier attaquant dans la côte finale de Cadoudal, contré par Stefan Schumacher (Gerolsteiner). Tous deux sont repris et Kim Kirchen (Team Columbia) accélère à son tour mais ne peut résister à l'accélération d'Alejandro Valverde (Caisse d'Épargne) à 250 mètres de la ligne. Il s'impose avec quelques longueurs d'avance sur Philippe Gilbert (La Française des Jeux) et Jérôme Pineau (Bouygues Telecom).

Plusieurs chutes sont intervenues durant l'étape. L'une d'entre elles a causé la fracture du poignet gauche d'Hervé Duclos-Lassalle (Cofidis), contraint à l'abandon[4]. Le meilleur grimpeur du Tour 2007 Mauricio Soler est également tombé à neuf kilomètres de l'arrivée. Il gagne l'arrivée avec plus de trois minutes de retard, souffrant du poignet droit comme sur le dernier Tour d'Italie[7].

Le coureur espagnol Manuel Beltran fait l'objet d'un contrôle anti-dopage positif à l'EPO à l'issue de cette étape. Ce résultat annoncé le 11 juillet 2008 entraîne l'exclusion de Beltran par son équipe[8].

Sprints intermédiaires

Premier Geoffroy Lequatre 6 Pts.
Deuxième Lilian Jegou 4 Pts.
Troisième Rubén Pérez Moreno 2 Pts.
  • 2. Sprint intermédiaire de Gourin (kilomètre 90,5)
Premier Geoffroy Lequatre 6 Pts.
Deuxième Stéphane Augé 4 Pts..
Dritter Lilian Jegou 2 Pts..
  • 3. Sprint intermédiaire de Remungol (kilomètre 157)
Premier Geoffroy Lequatre 6 Pts.
Deuxième Rubén Pérez Moreno 4 Pts..
Troisième Lilian Jegou 2 Pts..

Côtes

  • 1. Côte de Ty-Jopic, 4e catégorie (kilomètre 29,5)
Premier Björn Schröder 3 Pts.
Deuxième Thomas Voeckler 2 Pts.
Troisième David de la Fuente 1 Pts.
  • 2. Côte de Kerivarc'h, 4e catégorie (kilomètre 48,5)
Premier Thomas Voeckler 3 Pts.
Deuxième Björn Schröder 2 Pts..
Troisième Geoffroy Lequatre 1 Pts.
  • 3. Col de Toullaeron, 4e catégorie (kilomètre 85,5)
Premier Lilian Jegou 3 Pts.
Deuxième Thomas Voeckler 2 Pts.
Troisième Björn Schröder 1 Pts.
  • 4. Côte de Guenervé, 4e catégorie (kilomètre 146,5)
Premier David de la Fuente 3 Pts.
Deuxième Björn Schröder 2 Pts.
Troisième Thomas Voeckler 1 Pts.

Classement de l'étape

1. Drapeau : Espagne Alejandro Valverde Caisse d'Épargne en 4h36'07"
2. Drapeau : Belgique Philippe Gilbert La Française des Jeux + 1’’
3. Drapeau : France Jérôme Pineau Bouygues Telecom m.t.
4. Drapeau : Luxembourg Kim Kirchen Team Columbia m.t.
5. Drapeau : Italie Riccardo Riccò Saunier Duval-Scott m.t.
6. Drapeau : Australie Cadel Evans Silence-Lotto m.t.
7. Drapeau : Luxembourg Fränk Schleck Team CSC m.t.
8. Drapeau : Italie Filippo Pozzato Liquigas m.t.
9. Drapeau : Espagne Óscar Freire Rabobank m.t.
10. Drapeau : Espagne Óscar Pereiro Caisse d'Épargne m.t.

Classement général

1. Drapeau : Espagne Alejandro Valverde Caisse d'Épargne en 4h36'07"
2. Drapeau : Belgique Philippe Gilbert La Française des Jeux + 1’’
3. Drapeau : France Jérôme Pineau Bouygues Telecom m.t.
4. Drapeau : Luxembourg Kim Kirchen Team Columbia m.t.
5. Drapeau : Italie Riccardo Riccò Saunier Duval-Scott m.t.
6. Drapeau : Australie Cadel Evans Silence-Lotto m.t.
7. Drapeau : Luxembourg Fränk Schleck Team CSC m.t.
8. Drapeau : Italie Filippo Pozzato Liquigas m.t.
9. Drapeau : Espagne Óscar Freire Rabobank m.t.
10. Drapeau : Espagne Óscar Pereiro Caisse d'Épargne m.t.

Classements annexes

Classement par points

Classement par points Total
Drapeau : Espagne Alejandro Valverde 35 pts
Drapeau : Belgique Philippe Gilbert 30 pts
Drapeau : France Jérôme Pineau 26 pts

Classement de la montagne

Classement de la montagne Total
Drapeau : France Thomas Voeckler 8 pts
Drapeau : Allemagne Björn Schröder 8 pts
Drapeau : Espagne David de la Fuente 4 pts

Thomas Voeckler et Björn Schröder sont départagés selon leur classement à l'arrivée de l'étape.

Classement du meilleur jeune

Classement du meilleur jeune Total
Drapeau : Italie Riccardo Riccò en 4h36'08"
Drapeau : Luxembourg Andy Schleck + 0'06"
Drapeau : Russie Yury Trofimov m.t.

Classement par équipes

Classement par équipes Total
Drapeau : Espagne Caisse d'Épargne en 13h00'48"
Drapeau : Danemark Team CSC Saxo Bank + m.t.
Drapeau : États-Unis Team Columbia m.t.

Combativité

Drapeau : France Lilian Jegou (La Française des Jeux)

Abandon

Drapeau : France Hervé Duclos-Lassalle (Cofidis) : sur chute, fracture du poignet.

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Le règlement international prévoit qu'un prologue doit être inférieur à 10 km. Il est arrivé que le Tour de France commence par un contre-la-montre de distance légèrement supérieure qui ne pouvait donc s'appeler "prologue".
  2. Présentation de la première étape, sur le site officiel du Tour de France
  3. [PDF] « Présentation du Grand Prix de Plumelec-Morbihan - En attendant le Tour », Morbihan Hebdo, 19-25 mai 2008
  4. a, b, c et d Les dépêches de la 1re étape, sur le site officiel du Tour
  5. Résumé de la 1re étape du Tour de France 1958, sur le site de l'Institut national de l'audiovisuel
  6. a et b (en) « Viva España! Newly crowned Spanish Champ guns down maillot jaune and stage », Cyclingnews.com, 5 juillet 2008
  7. (en) « Suspected fracture for Soler », Cyclingnews.com, 6 juillet 2008
  8. « TDF - Beltran exclu, Liquigas continue », L'Équipe, 11 juillet 2008



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1re étape du Tour de France 2008 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”