Baisemain

Le baisemain, baise-main, ou baise main[1], est un geste de courtoisie, de politesse, de respect, d'admiration ou encore de dévouement d'un homme envers une dame, d'un vassal envers son suzerain ou encore d'un enfant envers son parent ou son beau-parent.

Ce geste consiste pour l'homme à s'incliner profondément, voire à plier humblement le genou et la nuque devant la dame, et à saisir délicatement la main de cette dernière afin de porter celle-ci à ses lèvres pour y porter silencieusement et le plus respectueusement possible ses lèvres en signe d'hommage, sans la toucher.

Le baisemain "à la française", qui est faussement cru fort ancien alors qu'il fut inventé à la fin du XIXe siècle en référence à l'amour courtois[2], ne doit se pratiquer, en principe, que dans un lieu fermé, lors de réunions, de réceptions, etc., jamais dans la rue[3]. L'homme est censé prendre l'initiative. Selon les règles classiques, seules les femmes mariées ou les femmes célibataires de position importante ou âgées peuvent recevoir cet hommage[3]. L'homme, en prenant délicatement la main de la dame, feint d'y poser ses lèvres en se penchant[3]. Cette main n'est normalement pas gantée en dehors des tenues de soirée[3].

Dans certains pays, le baisemain fait partie de la demande en mariage. Dans ce cas, le fiancé s'agenouille d'abord devant sa future belle-mère afin de lui demander officiellement sa fille en mariage. Si celle-ci lui accorde sa permission, elle lui tend sa main à baiser que son futur gendre porte alors respectueusement à ses lèvres. Ensuite, le fiancé met un genou en terre devant sa fiancée et lui demande sa main. Si celle-ci est accordée, le fiancé lui glisse alors l'alliance au doigt et, toujours agenouillé, lui baise la main et l'alliance. Ce geste symbolise ainsi son respect et son dévouement à sa dame devenant son épouse.

Dans certaines cultures d'Asie du Sud et du Sud-Est notamment, le baisemain est pratiqué dans d'autres contextes : par des enfants envers leurs parents, grands-parents ou professeurs, par la belle-fille envers sa belle-mère, voire par l'épouse envers son mari.

Notes et références

  1. Le Larousse, le Robert et André Jouette ne donnent que « baisemain » ; le TLFi donne « baise(-)main ».
  2. Frédéric Rouvillois, Histoire de la politesse. Ainsi, ces baisemains constituent dans de nombreux films "d'époque" des anachronismes, tels que ceux par exemple pratiqués dans le film Les liaisons dangereuses, de Frears.
  3. a, b, c et d Savoir vivre, Savoir plaire, Sélection du Reader's Digest, 1975, p. 273.

Voir aussi



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baisemain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • baisemain — [ bɛzmɛ̃ ] n. m. • 1306; de 1. baiser et main 1 ♦ Hommage que le vassal rendait au seigneur en lui baisant la main. 2 ♦ Geste de politesse qui consiste pour un homme à baiser la main d une dame. Faire le baisemain à son hôtesse. ● baisemain nom… …   Encyclopédie Universelle

  • baisemain — BAISEMAIN. s. m. Terme qui n est présentement en usage qu en matière téodale, et qui se dit De l hommage que le vassal rend au Seigneur de Fief, en lui baisant la main. Il ne doit que le baisemain.Baisemains, au pluriel, signifie Complimens,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • baisemain — Baisemain. s. m. L offrande que l on donne au Curé, parce qu anciennement on luy baisoit la main. Le baisemain vaut tant par an à ce Curé. On dit, Je vous baise les mains, En le prononçant d un air dédaigneux; quand on veut marquer quelque refus …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Baisemain — (fr., spr. Bäs mäng), 1) Handkuß; 2) Compliment; 3) Dank …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Baisemain — (frz., spr. bäs mäng), Handkuß …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Baisemain — (franz. Bäsmäng), der Handkuß; Compliment; Dank …   Herders Conversations-Lexikon

  • baisemain — /bāzˈmɛ̃/ (obsolete) noun Chiefly in pl, a compliment paid by kissing the hand ORIGIN: Fr baiser to kiss, and main hand …   Useful english dictionary

  • BAISEMAIN — s. m. T. de Féodalité. Hommage que le vassal rendait au seigneur du fief, en lui baisant la main. Il ne devait que le baisemain.   Il se dit encore d Une cérémonie usitée dans quelques cours, et qui consiste à baiser la main du prince. Il y a eu… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BAISEMAIN — n. m. T. de Féodalité Hommage que le vassal rendait au seigneur du fief en lui baisant la main. Il ne devait que le baisemain. Il se dit encore d’un Geste de politesse qui consiste à baiser la main d’une dame pour la saluer ou pour prendre congé… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • baisemain — (bè ze min) s. m. 1°   Terme de féodalité. Hommage qu un vassal rendait à son seigneur en lui baisant la main. 2°   Cérémonie usitée dans quelques cours et qui consiste à baiser la main du prince. 3°   S. m. plur. Civilités, compliments.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”