Bains-de-l'Alliaz

Les Bains de l'Alliaz, situés à cinq kilomètres de Blonay, sur la route des Pléiades, et atteignables également depuis Montreux par le Vallon de Villard, furent fondés en 1811 comme un établissement thermal, à proximité d'une source froide d'eau sulfureuse, mentionnée depuis le XVIe siècle[1]. Les caractéristiques chimiques de l’eau seront analysées pour la première fois en 1812 par Rengger et Struve[2], puis par Fellenberg en 1847. Par sa composition, l’eau de l’Alliaz serait proche des sources d’eau sulfureuse du Gurnigel et de Stechelberg[3]. Une analyse du dépôt laissé dans le bassin de sa fontaine permit une observation ancienne de bactéries pourpres sulfureuses du genre Chromatium[4].

Entre janvier et mai 1922, Ernest Hemingway, résidant alors aux Avants, vint s'y promener[5]. Il offre une description de l'ambiance de son café dans son roman L'adieu aux armes. Exploités jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, les Bains de l'Alliaz changèrent plusieurs fois de propriétaires avant de devenir un immeuble locatif. A la fin des années 1970 vint s'y établir le peintre, sculpteur et écrivain Jean Hirtzel.

Notes et références

  1. Ce serait l'apothicaire sédunois Caspar Ambühl (dit Collinus), un ami de Conrad Gessner, qui y ferait référence pour la première fois, dans une publication consacrée aux eaux thermales valaisannes de 1574.
  2. Fellenberg (de), 1847, p. 3.Le premier auteur de cette analyse n'est autre qu'Albrecht (ou Albert) Rengger, médecin, qui fut nommé, sous la République helvétique, président de la haute cour criminelle (1798), puis ministre de l’intérieur. Il fut délégué du canton d’Argovie au congrès de Vienne (1815) (Biographie universelle ancienne et moderne…, Tome XV,1843-1847, p. 273).
  3. Ibid., p. 13.
  4. Schnetzler, 1856.
  5. Gonthier, 1999, p. 149.

Bibliographie

  • Biographie universelle ancienne et moderne ou dictionnaire de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, depuis le commencement du monde jusqu’à ce jour, Bruxelles : H. Ode Éditeur, 1843-1847.
  • L. R. de Fellenberg, Analyse de l’eau minérale de l’Alliaz (Canton de Vaud), Lausanne, Imprimerie de J. S. Blanchard Ainé, 1847.
  • A. Gonthier, Montreux et ses hôtes illustres, Yens-sur-Morge, Éditions Cabédita, 1999.
  • J.-B. Schnetzler, « Observations microscopiques sur une matière colorante rouge déposée au fond du bassin de la fontaine des Bains de l’Alliaz », Bulletin de la société vaudoise de sciences naturelles, 39(5), décembre 1856, p. 101-103.[1]

46° 28′ 52″ N 6° 55′ 37″ E / 46.48099, 6.92684


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bains-de-l'Alliaz de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Hirtzel — Jean Hirtzel, né le 26 août 1936 à Neuchâtel et décédé le 19 août 1999, aux Bains de l Alliaz, au dessus de Blonay, est un peintre, sculpteur, dessinateur et écrivain vaudois. Biographie Jean Hirtzel s initie tout d abord à la peinture à l… …   Wikipédia en Français

  • Blonay — Saltar a navegación, búsqueda Blonay Escudo …   Wikipedia Español

  • Blonay — Infobox Swiss town subject name = Blonay municipality name = Blonay municipality type = municipality imagepath coa = CHE commune d Blonay flag.svg|pixel coa= languages = French canton = Vaud iso code region = CH VD district = Vevey lat d=46|lat m …   Wikipedia

  • Blonay — Basisdaten Staat: Schweiz Kanton …   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Bahnhöfe in der Schweiz — Diese Liste behandelt die Bahnhöfe, Stationen und Haltestellen von Eisenbahnen in der Schweiz. Allein die SBB hat aktuell etwas mehr als 600 Stationen, Haltestellen nicht eingerechnet. Die schmalspurigen Privatbahnen haben in der Regel ein… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”