Bain turc

Hammam

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hammam (homonymie).
Hamman à Chefchaouen (Maroc). Vue extérieure.
Vue intérieure.

Appelé « bain maure » (en référence à l'Espagne musulmane d'Al-Andalus) et « bain turc » par les Occidentaux, le hammam (حمّام soit « eau chaude » en arabe) est un bain de vapeur humide puisant ses origines dans les thermes romains. Dans sa forme actuelle, le hammam s'est développé dans l'empire ottoman, des pays du Maghreb jusqu'au Moyen-Orient (comme en Syrie) à la faveur de l'expansion de l'Islam. Le hammam fut en effet adapté aux préceptes de la religion musulmane qui préconise une hygiène méticuleuse et des ablutions régulières notamment avant les prières rituelles.

Au Maroc, le hammam est un phénomène social et toutes les catégories de la société fréquentent ce lieu public. Il se compose souvent de trois ou quatre chambres, la première à température ambiante, la deuxième un peu plus chaude, et ainsi de suite. Dans le hammam les pores se dilatent sous l'effet de la vapeur[réf. nécessaire] ce qui permet un nettoyage en profondeur.

Le hammam désigne aussi l'établissement, le bâtiment dans lequel s'organise ce bain. L'architecture des hammams varie selon l'aire géographique et les époques.

Aujourd'hui, s'ils ont disparu totalement de certains pays comme l'Égypte (jadis réputée pour ses 365 hammams, les plus beaux d'Orient, Le Caire n'en compte plus que six), avec le développement des salles de bains privées, la pratique demeure encore vivace en de nombreux endroits et tend à se développer en Europe.

Sommaire

Tellak (employés)

Jean-Léon Gérôme (1824-1904).
Tellak. Illustration tirée de Hubanname, une peinture homoérotique datant du 18ème siècle du poète turc Fazyl bin Tahir Enderuni.

Traditionnellement, les masseurs des hammams, appelés tellak en turc, aidaient les clients à se laver en les frottant et les savonnant. Ils étaient également travailleurs du sexe. Nous savons aujourd'hui, grâce aux textes laissés par les auteurs ottomans, qui étaient ces hommes, quels étaient leurs tarifs, combien de fois ils pouvaient faire jouir leurs partenaires, ainsi que leurs pratiques sexuelles[1].

Ils étaient recrutés parmi les rangs de non-musulmans de l'empire turc, à savoir les grecs, arméniens, juifs, albanais, bulgares, roumains et autres.

Parfois, la relation entre un tellak et son client devenait intense. Au milieu du XVIIIe siècle, les soldats haut gradés de l'armée ottomane avaient un tellak comme amant. Quand les hommes d'un autre régiment kidnappaient ce dernier et le passaient au commandant, une bataille de plusieurs jours entre les deux régiments s'ensuivait, laquelle se terminait seulement quand le sultan ordonnait la pendaison du tellak.

Après la défaite et le démembrement de l'Empire Ottoman, lorsque la république de Turquie s'occidentalisa, les garçons tellak perdirent leur rôle sexuel. De nos jours, le rôle du tellak s'en tient à des formes plus prosaïques, telles que les massages.

Notes et références

  1. Source : Ismail Agha, Dellâkname-i Dilküşâ, eighteenth century work by Dervish, Ottoman archives, Süleymaniye, Istanbul 

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Ce document provient de « Hammam ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bain turc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Le Bain Turc — Jean Auguste Dominique Ingres, 1862 Peinture à l huile Huile sur bois …   Wikipédia en Français

  • Le bain turc — Jean Auguste Dominique Ingres, 1862 Peinture à l huile Huile sur bois …   Wikipédia en Français

  • Le Bain turc — Artiste Jean Auguste Dominique Ingres Année 1862 Type Huile sur bois …   Wikipédia en Français

  • Hammam, le bain turc — Données clés Titre original Il bagno turco Réalisation Ferzan Özpetek Scénario Ferzan Özpetek Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • turc — turc, turque [ tyrk ] adj. et n. • Turs v. 1300; gr. byzant. Tourkos, mot persan et ar., de Türküt, mot mongol 1 ♦ De l Empire ottoman (1300 1919), fondé par les peuples turcs d Asie centrale (cf. ci dessous, 3o). Empire turc, gouvernement turc.… …   Encyclopédie Universelle

  • bain — [ bɛ̃ ] n. m. • 1080; lat. balneum 1 ♦ Action de plonger le corps ou une partie du corps dans l eau ou quelque autre liquide (pour se laver, se soigner). Bain de propreté. ⇒ ablution, toilette. Bain de siège, où seul le postérieur est immergé.… …   Encyclopédie Universelle

  • Bain chaud — Hammam Pour les articles homonymes, voir Hammam (homonymie). Hamman à Chefchaouen (Maroc). Vue extérieure …   Wikipédia en Français

  • HAMMAM — ネAMM M Appelé aussi «bain maure» ou «bain turc», le ムamm m est un bain à étuve. Il permet au croyant musulman de faire l’ablution majeure et cela explique qu’il ait été parfois considéré comme une «annexe de la mosquée». Pendant plus d’un… …   Encyclopédie Universelle

  • turque — ● turque nom féminin À la turque, se dit de W. C. ne comportant pas de cuvette ; se disait d objets, tapis notamment, réalisés à la manière, réelle ou supposée, des productions turques. ● turque (expressions) nom féminin À la turque, se dit de W …   Encyclopédie Universelle

  • Hammam — Pour les articles homonymes, voir Hammam (homonymie). Hammam à Chefchaouen (Maroc). Vue extérieure …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”