Bailliages de l'Anjou

Sénéchaussées de l'Anjou

L'Anjou est divisée en plusieurs sénéchaussées ou bailliages, regroupées sous le nom de "Sénéchaussées de l'Anjou" ou "Bailliages de l'Anjou".

Sénéchaussées de l'Anjou au XVIIIe siècle
(cliquez pour agrandir)

Sommaire

Présentation générale

Listes des sénéchaussées principales de l'Anjou (ou bailliages principaux), suivis du nombre de députés à élire, et sénéchaussées secondaires dépendantes de la sénéchaussée principale d'Angers.

Sénéchaussées principales

Sénéchaussées secondaires

Sénéchaussée d'Angers

En 1551, Angers devient le Siège royal de la sénéchaussée principale de l'Anjou et présidial de la juridiction d’Angers. (1551-1790)

La juridiction de la sénéchaussée d'Angers s'étend sur toute la partie occidentale de l'Anjou depuis les Mauges au Sud jusqu'au pays de Craon au Nord.

En ce XVIesiècle, le roi de France Henri II institut dix-sept recettes générales ou généralités, confiées à des trésoriers généraux : (Édit de Blois en janvier 1551). La généralité de Tours fut le siège d'une de ces recettes générales. L'Anjou, le Maine et la Touraine s'associèrent au sein de cette généralité dont le siège sera fixé à Tours. Cette généralité de Tours reconstitue le territoire du "Grand Anjou" de Foulque Nerra.

En 1611 : Partage des attributions entre la prévôté et la sénéchaussée d'Angers. "Par arrêt de la Cour en décembre 1611, les lieutenant criminel et procureur du Roy en la sénéchaussée d'Anjou et siège présidial d'Angers, et les juges, lieutenants et procureur du Roy en la prévôté dudit lieu, portant règlement pour le partage de l'exercice de leurs charges. Lu et publié en l’audiance desdits sièges le mercredy 4 jour de janvier 1612. Avec une ordonnance faite en ladite sénéchaussée d’Anjou et siège présidial d’Angers le mercredy quatorzième jour de novembre audit an pour l’exécution et entretenement dudit arrest".

En 1618, Ancienne circonscription financière au XVIesiècle, Angers devint circonscription administrative sous la direction d'un intendant ayant pleine autorité sur les " subdélégués " des six terres d'élections de la province d'Anjou (Angers, Baugé, Beaufort, Château-Gontier, La Flèche et Saumur). (Loudun étant encore sous l'autorité du gouverneur de Saumur).

En 1657, cette autorité royale atteint le niveau municipal puisque le roi nomme le maire et les échevins. Les tribunaux royaux, présidiaux, et chambres spécialisées accroissent leurs compétences aux dépens des sénéchaussées.

Sous l'Ancien Régime, la Sénéchaussée principale d'Angers (dénommée "Sénéchaussée Anjou")est représentée par 16 députés issus également de sénéchaussées secondaires angevines : (Angers, Baugé, Beaufort, Château-Gontier, Craon, La Flèche, Le Lude).

Les 16 députés de la sénéchaussée d'Angers (dite "Sénéchaussée Anjou") se répartissent ainsi :

  • 3 députés du Clergé : Chatizel, Martinez et Rangeard.
  • 4 députés de la Noblesse : Choiseul-Praslin, Dieuzie, Galissonière et Ruillé.
  • 9 députés du Tiers-Etat : Allard, Brevet de Beaujour, Chassebluf-Volney, Desmazière, La Revellière-Lépeaux, Le Maignan, Milscent, Pilastre et Riche.

La sénéchaussée d'Angers garde ses prérogatives sur presque l'ensemble de l'Anjou qui deviendra le futur département de Maine-et-Loire, ainsi que sur l'ensemble de la Mayenne angevine (Château-Gontier et Craon) et sur la majeure partie du Maine angevin (La Flèche et Le Lude) moins le bailliage indépendant de Château-du-Loir rattaché à la sénéchaussée principale du Mans.

Sénéchaussée de Saumur

Etendue de la sénéchaussée de Saumur sous l'Ancien régime

En mai 1544, par l'Edit de Saint-Germain-en-Laye, François Ier crée "l'office de Sénéchal de Robe Longue à Saumur, pour exercer Justice en toutes causes civiles et criminelles ". L'acte est important, car il concrétise les anciennes subdivisions de l'Anjou et délimite le ressort judiciaire de la sénéchaussée de Saumur (très étendue par de longues excroissances vers l'Est et le Sud), pour deux siècles et demi (jusqu'à la Révolution française).

Sous l'Ancien Régime, la sénéchaussée de Saumur dirigée par un gouverneur, administre un territoire qui englobe Bourgueil jusqu'à Gizeux au Nord, s'étend au-delà de Loudun, vers le Sud-Est jusqu'à Mirebeau, à l'Est jusqu'à la ville de Richelieu, au Sud jusqu'à Bouillé-Loretz et Argenton-l'Église, enfin à l'Ouest jusqu'au confins des Mauges.

Le Loudunais et le Mirebalais appartenaient d'origine à la province d'Anjou. La sénéchaussée de Loudun dépendait du gouverneur de Saumur, Mirebeau relevait de la Sénéchaussée de Saumur.
Le triangle Loudun, Mirebeau et Moncontour , constituant le Loudunais et le Mirebalais, reste détaché du Poitou et dépendra du gouvernement de Saumur et du Saumurois jusqu'à la Révolution française et la création des départements français.

  • Lors de la Révolution française, la sénéchaussée de Saumur est représentée par quatre députés :
    • Représentant du Clergé : Mesnard.
    • Représentant de la Noblesse : Ferrières.
    • Représentants du Tiers-Etat : Cigougne et Bizard.

Cités principales de la sénéchaussée de Saumur : (Saumur, Doué, Mirebeau, Moncontour, Montreuil-Bellay, Richelieu).

Le Saumurois constitue toujours une sénéchaussée indépendante de celle d'Angers mais qui intégra néanmoins le département de Maine-et-Loire, par contre le Saumurois garde encore pour quelque temps son autorité sur Mirebeau, Moncontour et Richelieu. Le Loudunais, qui sépare la sénéchaussée de Saumur en deux zones distinctes, forme également une sénéchaussée indépendante de celle d'Angers.

Le 11 novembre 1789, l'Assemblée Constituante ordonne aux députés des anciennes provinces françaises de se concerter, afin de mettre en place un réseau de nouveaux départements d'environ 324 lieues carrées, soit 6 561 km2 actuels.

Lors de la Révolution française, les représentants de Saumur proposent la création d'un département de Saumur comprenant le Loudunais. Mais l'opposition des représentants d'Angers et des dissensions au sein des délégués saumurois (entre ceux de la Noblesse du Clergé et du Tiers-Etat) feront échouer cette tentative. Les représentants de Loudun, pourtant d'accord avec cette idée, finissent par s'éloigner devant la confusion chez les représentants saumurois.

En 1790, la sénéchaussée de Saumur est divisée sur plusieurs départements.

Limite de l'Anjou et de la Touraine, de part et d'autre de la Loire, sous l'Ancien régime, au XVIIIesiècle.
  • Portail de l’Anjou et de Maine-et-Loire Portail de l’Anjou et de Maine-et-Loire
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « S%C3%A9n%C3%A9chauss%C3%A9es de l%27Anjou ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bailliages de l'Anjou de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sénéchaussées de l'Anjou — L Anjou est divisée en plusieurs sénéchaussées ou bailliages, regroupées sous le nom de Sénéchaussées de l Anjou ou Bailliages de l Anjou . Sénéchaussées de l Anjou au XVIIIe siècle (cliquez pour agrandir) Sommai …   Wikipédia en Français

  • Senechaussees de l'Anjou — Sénéchaussées de l Anjou L Anjou est divisée en plusieurs sénéchaussées ou bailliages, regroupées sous le nom de Sénéchaussées de l Anjou ou Bailliages de l Anjou . Sénéchaussées de l Anjou au XVIIIe siècle (cliquez pour agrandir …   Wikipédia en Français

  • Sénéchaussées de l'anjou — L Anjou est divisée en plusieurs sénéchaussées ou bailliages, regroupées sous le nom de Sénéchaussées de l Anjou ou Bailliages de l Anjou . Sénéchaussées de l Anjou au XVIIIe siècle (cliquez pour agrandir …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'Anjou — Cet article présente l histoire de l Anjou depuis la préhistoire jusqu à la Révolution française. Elle couvre notamment les périodes du Comté d Anjou et du Duché d Anjou. Pour l histoire plus récente, de la Révolution à nos jours, voir l article… …   Wikipédia en Français

  • FRANCE - Achèvement de l’unité — L’unité de la France est pratiquement achevée au XIXe siècle. Cet ensemble de provinces acquises par une politique habile et patiente d’annexions forme désormais une nation, c’est à dire, selon la définition de Renan, «une grande solidarité… …   Encyclopédie Universelle

  • L'histoire de France — Histoire de France Histoire de France Antiquité Gaule Francs Moyen Âge …   Wikipédia en Français

  • Duché d'Anjou — 1360 – 1790 …   Wikipédia en Français

  • Histoire De Maine-Et-Loire — Histoire du Maine et Loire Le département du Maine et Loire créé sur une partie de l ancienne province d Anjou. Le département de Maine et Loire fut créé en 1790 sous le nom de Mayenne et Loire par décision de l Assemblée constituante. Il… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Maine-et-Loire — Le département du Maine et Loire créé sur une partie de l ancienne province d Anjou. Le département de Maine et Loire fut créé en 1790 sous le nom de « Mayenne et Loire » par décision de l Assemblée constituante. Il correspond à une… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de maine-et-loire — Histoire du Maine et Loire Le département du Maine et Loire créé sur une partie de l ancienne province d Anjou. Le département de Maine et Loire fut créé en 1790 sous le nom de Mayenne et Loire par décision de l Assemblée constituante. Il… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”