Baillage et sénéchaussée

Bailliage et sénéchaussée

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baillie.

En France et en Belgique, avant la Révolution française, le terme de bailliage se reportait à la fois à une entité territoriale (circonscription administrative, financière et judiciaire) et à la charge qui y était liée. C'était la même institution que la sénéchaussée. Le terme de bailliage était plus fréquent dans le nord de la France et celui de sénéchaussée dans le sud, en particulier dans le Languedoc, et en Bretagne ; avec quelques exceptions notables, comme Poitou, Artois, Boulonnais, Ponthieu qui étaient qualifiés de sénéchaussées.

Bailliage a succédé vers le XIIIe siècle à l'ancien français baillie, (Latin médiéval : baillia), qui était une circonscription fiscale où s'exerçait le pouvoir d'un bailli, représentant des princes féodaux, comme le duc de Normandie. À partir de Philippe Auguste, chaque partie du domaine royal a été découpée en bailliages plus ou moins étendus.

Le bailliage était à son tour subdivisé en prévôtés royales avec à leur tête un prévôt nommé et payé par le bailli, en vicomtés comme en Normandie, avec un vicomte, fonctionnaire public parfois roturier ou encore en Châtellenie comme en Bourgogne.

La cour ou tribunal du bailliage était présidée par un lieutenant général du bailli. Elle jugeait en première instance certaines affaires criminelles ou dans lesquelles des membres de la noblesse étaient en cause, et en appel les sentences des juridictions inférieures. Les décisions de ces tribunaux pouvaient faire l'objet d'un appel devant le Parlement dont relevait la Bailliage.

Créées à la fin du XIIe siècle, ces institutions, qui étaient plusieurs centaines à la fin du XVIIIe siècle, n'avaient plus qu'un rôle judiciaire, ayant perdu de leur importance ancienne face aux gouvernements et surtout aux généralités et intendances.

Au XVIe siècle, quelques bailliages sont devenus des bailliages présidiaux, sous Henri II.

À la veille de la Révolution, c’est sur la base de ce découpage que furent établies les circonscriptions électorales pour élire les représentants aux États Généraux et rédiger les Cahiers de doléance. Par un édit royal du 24 Janvier 1789, la France fut alors divisée en plus de quatre cents bailliages électoraux qui ont formé les circonscriptions électorales. Il n’y en a peut-être pas un seul qui n’ait, avec les bailliages voisins, de paroisses mi-partie indécises ou contestées. Il exista alors des bailliages électoraux principaux, députant directement, la plupart ayant des bailliages secondaires dont les élus ne députaient que par l’intermédiaire des premiers.


Actuellement, Jersey et Guernesey ont le statut politique de bailliages. Ce sont en fait deux États qui représentent la partie insulaire de l'ancien duché de Normandie, propriété de la couronne britannique .

Voir aussi

Ce document provient de « Bailliage et s%C3%A9n%C3%A9chauss%C3%A9e ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baillage et sénéchaussée de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baillage — Bailliage et sénéchaussée Pour les articles homonymes, voir Baillie. En France et en Belgique, avant la Révolution française, le terme de bailliage se reportait à la fois à une entité territoriale (circonscription administrative, financière et… …   Wikipédia en Français

  • BOURGEOISIE FRANÇAISE — Si le mot «bourgeois» apparaît dans les textes dès le XIe siècle, ce n’est vraiment qu’au XIIIe qu’il commence à désigner une classe sociale particulière: celle que forment les détenteurs des fortunes essentiellement mobilières (commerçants,… …   Encyclopédie Universelle

  • Jacques de Menou de Boussay — Pour les articles homonymes, voir Menou. Jacques François de Menou Jacques François de Menou Boussay …   Wikipédia en Français

  • Préfets napoléoniens — Liste des premiers préfets français (1800 1815) Un préfet du Premier Empire (1810). Vous trouvez ci dessous la Liste des préfets de département du Consulat et du Premier Empire, depuis la création de la fonction, par la loi du 28 pluviôse …   Wikipédia en Français

  • Liste Alphabétique Des Membres De L'Assemblée Constituante De 1789 — Cette liste a pour but de recenser, classés alphabétiquement, les 1 145 députés titulaires (291 députés du clergé, 270 de la noblesse et 584 du tiers état), élus aux États généraux de 1789, qui se sont transformés en Assemblée nationale le 17… …   Wikipédia en Français

  • Liste alphabetique des membres de l'Assemblee constituante de 1789 — Liste alphabétique des membres de l Assemblée constituante de 1789 Cette liste a pour but de recenser, classés alphabétiquement, les 1 145 députés titulaires (291 députés du clergé, 270 de la noblesse et 584 du tiers état), élus aux États… …   Wikipédia en Français

  • Liste alphabétique des membres de l'assemblée constituante de 1789 — Cette liste a pour but de recenser, classés alphabétiquement, les 1 145 députés titulaires (291 députés du clergé, 270 de la noblesse et 584 du tiers état), élus aux États généraux de 1789, qui se sont transformés en Assemblée nationale le 17… …   Wikipédia en Français

  • Pons (charente-maritime) — Pour les articles homonymes, voir Pons. Pons L hôtel de ville de Pons …   Wikipédia en Français

  • Pons (ville) — Pons (Charente Maritime) Pour les articles homonymes, voir Pons. Pons L hôtel de ville de Pons …   Wikipédia en Français

  • Armorial de la noblesse d'Empire/Les chevaliers de l'Empire — Article principal : Armorial de la noblesse d Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des Chevaliers sous le Premier Empire. Sommaire 1 Les Chevaliers légionnaires 2 Les Chevaliers non légionnaires …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”