Baidou

Beidou

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beidou (homonymie).

Beidou est un projet chinois de système de navigation et de positionnement par satellites, visant à s'affranchir de la dépendance au GPS américain. Le projet est aussi connu sous le nom de Compass Navigation Satellite System.

La Chine s'est également associée au projet européen Galileo.

Sommaire

Nom du projet

Son nom, Beidou, vient du mandarin 北斗 (běidǒu) qui désigne le célèbre astérisme du « chariot » ou de la « casserole » de la constellation de la Grande Ourse (voir Beidou (astronomie chinoise)).

Historique

Le lancement des satellites composant ce système a commencé en l'an 2000 et devrait s'achever aux environs de 2010.

Le projet Beidou avait été initié en 1983 par la proposition de Chen Fangyun de développer un système de navigation utilisant deux satellites géostationnaires. L'idée a été mise en pratique en 1989 avec deux satellites de communication de type DFH-2/2A. Ce test a montré que la précision de ce système à « deux satellites » était comparable à celle du GPS américain. En 1993, le programme Beidou est officiellement lancé. À terme, il sera composé de quatre satellites géostationnaires de type DFH-3, deux opérationnels et deux de secours.

Composition

Le système Beidou (Compass) sera constitué d'un ensemble de cinq satellites géostationnaires (GEO) et de trente satellites en orbite moyenne (MEO) qui devraient à terme être compatibles avec les systèmes GPS, Glonass et Galileo, ce dernier devant être opérationnel en 2013).

Le système est actuellement composé de quatre satellites en orbite géostationnaire et d'un satellite en orbite moyenne. La précision de positionnement serait d'une trentaine de mètres. Les cinq lancements ont eu lieu avec une fusée Chang Zheng (Longue Marche) 3A.

  • Beidou 1A, le 30 octobre 2000 (site de lancement : Xichang ; véhicule de lancement : CZ-3A ; masse : 2 200 kg ; positionné par 140° E.).
  • Beidou 1B, le 20 décembre 2000 (site de lancement : Xichang ; véhicule de lancement : CZ-3A ; masse : 2 200 kg ; positionné par 80° E.) : le lancement de ce second Beidou complète le prototype de système de navigation à « deux satellites » permettant de donner des informations pour le transport routier, ferroviaire et maritime notamment.
  • Beidou 1C, le 24 mai 2003 (site de lancement : Xichang ; véhicule de lancement : CZ-3A ; masse : 2 200 kg; positionné par 110,5° E.)
  • Beidou 1D, le 2 février 2007 (site de lancement : Xichang ; véhicule de lancement : CZ-3A ; masse : 2 200 kg; positionné par 145° E.). Ce satellite eut quelques problèmes pour déployer ses panneaux solaires.
  • Beidou M1, le 13 avril 2007 (site de lancement : Xichang ; véhicule de lancement : CZ-3A ; masse : 2 200 kg; il est placé sur une orbite circulaire à 21500 km, inclinée à 55°, parcourue en 12 h 53 min).

Services offerts

Quand le système Beidou sera opérationnel, il offrira deux services :

  • Un service public ("Authorized Service"), dont la précision serait de moins de 10m.
  • Un service réservé, de précision inconnue.

Le satellite DFH-3

Le satellite DFH-3 (Dong Fang Hong : « l'Orient rouge ») est celui utilisé dans le système Beidou, il est plus large que son prédécesseur le satellite DFH-2 et utilise trois axes de stabilisation. Il contient vingt-quatre transpondeurs 6/4 GHz pour les transmissions de la télévision et du téléphone. Enfin sa durée de vie est d'approximativement huit ans (contre quatre pour ses prédecesseurs). Pour répondre à la forte demande du marché chinois en matière de satellites de communication et de diffusion large bande (broadcasting), le ministère de l'aéronautique a signé en 1987 un contrat de coopération avec la DASA (Daimler-Benz Aerospace) afin de développer le DFH-3. Il s'agit du premier accord de ce type entre la Chine et un pays étranger.

En raison de sa taille, il a fallu créer de nouveaux lanceurs, les anciens n'étant plus assez performants. Le lanceur CZ-3A (celui utilisé pour le placement des Beidou) a été testé avec succès le 8 février 1994 avec un DFH-3 factice. La nouvelle version du DFH-3, le DFH-3B (également connu sous le nom de ChinaSat – 6) qui a été lancé en 1997 a connu des problèmes de stabilisation d'attitude, cela diminuant sa durée de vie. La Chine a développé un nouveau satellite de communication, le DFH 4.


Sources

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Système de positionnement par satellites
Opérationnels : États-Unis d'Amérique GPS | URSS / Russie GLONASS
En développement : UE Galileo | Chine Beidou | Inde IRNSS
Hors service : États-Unis d'Amérique Transit
Voir aussi : EGNOS | WAAS | LAAS
  • Portail de l’information géographique Portail de l’information géographique
  • Portail du monde chinois Portail du monde chinois
  • Portail de l’astronautique Portail de l’astronautique
Ce document provient de « Beidou ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baidou de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baïdou — ou Baïdu, cousin d Arghoun et de Ghaykhatou à qui il succéda, éphémère sixième ilkhan de Perse en 1295. Ghazan, fils d Arghoun, lui succéda. Précédé par Baïdou Suivi par …   Wikipédia en Français

  • Émir Nowruz — L’émir Nowruz[1] ou Naûroûz[2] ou Nevrouz[3] est le fils d’Arghun Agha mongol d origine Oïrate administrateur civil de la Perse sous domination mongole entre 1243 et 1255, avant la période houlagide. Arghun Agha décède près de Tus en 1278 à …   Wikipédia en Français

  • Cotelesse — Qutlugh Châh Qutlugh Châh[1], Kutlushah ou Cotelesse [2] dans les sources franques est un général mongol au service de l’il khan Ghazan à la fin du XIIIe siècle. Il est intervenu en Géorgie et pendant les campagnes mongoles en Syrie. L’échec …   Wikipédia en Français

  • Kutlushah — Qutlugh Châh Qutlugh Châh[1], Kutlushah ou Cotelesse [2] dans les sources franques est un général mongol au service de l’il khan Ghazan à la fin du XIIIe siècle. Il est intervenu en Géorgie et pendant les campagnes mongoles en Syrie. L’échec …   Wikipédia en Français

  • Qutlugh Châh — Qutlugh Châh[1], Qoutlouq châh[2], Coutloucschah[3], Kutlushah, Kutlugh Shâh Noyan[4] ou Cotelesse[5] dans …   Wikipédia en Français

  • Houlagides — Histoire de l Iran Civilisation proto élamite (3 200 2 700 av. J. C.) Civilisation de Jiroft (3 000 Ve siècle av. J. C. Royaume élamite (2 …   Wikipédia en Français

  • Ilkhan — Houlagides Histoire de l Iran Civilisation proto élamite (3 200 2 700 av. J. C.) Civilisation de Jiroft (3 000 Ve siècle av. J. C. Royaume élamite (2 …   Wikipédia en Français

  • Ilkhanat — Houlagides Histoire de l Iran Civilisation proto élamite (3 200 2 700 av. J. C.) Civilisation de Jiroft (3 000 Ve siècle av. J. C. Royaume élamite (2 …   Wikipédia en Français

  • Ilkhanide — Houlagides Histoire de l Iran Civilisation proto élamite (3 200 2 700 av. J. C.) Civilisation de Jiroft (3 000 Ve siècle av. J. C. Royaume élamite (2 …   Wikipédia en Français

  • Ilkhanides — Empire ilkhanide Ил Хан улс (mn) سلسله ایلخانی (fa) 1256 – 1335 Drapeau …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”