Bahr-el-Azrak

Nil Bleu

Nil Bleu
Niloazul.jpg
Caractéristiques
Longueur 1 606 km
Bassin 325 000 km2
Bassin collecteur Nil
Débit moyen 1 513 m3⋅s-1 (Khartoum)
Cours
Source le lac Tana
Se jette dans le Nil
Géographie
Pays traversés Éthiopie Éthiopie, Soudan Soudan

Le Nil Bleu (Bahr al-Azraq) est un embranchement du Nil. Il prend sa source en Éthiopie, où il forme le lac Tana dès ses premiers kilomètres avant de poursuivre sa route vers le Soudan où il rejoint le Nil Blanc à Khartoum pour former le Nil.

Sommaire

Géographie

Même s'il est moins long et peut-être moins connu que le Nil Blanc, le Nil Bleu est pourtant essentiel au Nil puisqu'il est responsable de 85% de son flux environ. Il est donc depuis longtemps l'objet de nombreuses tensions entre Égypte, Soudan et Éthiopie, notamment depuis la fin du XIXe siècle, au moment où ont été bâtis les premiers grands barrages dans le bassin du Nil.

Si, dans sa traversée de l'Égypte, le Nil, large de 800 à 1 500 mètres, évoque un lac tranquille, son enfance africaine est capricieuse et violente. En Éthiopie, le Nil bleu n'a rien à envier aux chutes de son jumeau ougandais, le Nil Blanc : des chutes écument en aval du lac Tana. Le brouillard d'eau qui est pulvérisé leur vaut le nom de Tis Esat, la "fumée sans feu". Elles ont 50 mètres de haut.

Le lac Tana est le château d'eau du Nil Bleu. Celui-ci s'y jette sous le nom de Petit Abbaï et en ressort Grand Abbaï pour creuser un canyon aux falaises de basalte coupé de rapides sur 1 200 mètres de dénivelé.

Explorer les gorges du Nil Bleu reste une aventure périlleuse à l'intérieur de l'Éthiopie.

Le Fleuve sombre, comme les Arabes appellent le Nil Bleu en raison de sa couleur foncée que lui donne sa forte teneur en limon, après avoir parcouru 1 563 km, rejoint le Nil Blanc là où s'est bâtie la capitale du Soudan (Khartoum). Sa crue précède d'un mois celle de son jumeau. Avant la jonction, il décrit une courbe que la langue locale traduit par l'image de "trompe d'éléphant". Sur sa rive gauche, se lovent de vieilles cités musulmanes dont Omdurman.

Hydrologie

Le nil bleu près de Bahar Dar
Les chutes du Nil bleu à Tis Esat

Débit moyen mensuel (en m³/s) mesuré à la Station hydrologique de Khartoum- bassin versant: 325 000 km²-données calculées sur la période 1900-1982[1]

Notes et références

Commons-logo.svg

Articles connexes

  • Portail de l’eau Portail de l’eau
  • Portail de l'Éthiopie Portail de l'Éthiopie
  • Portail de l’Afrique Portail de l’Afrique
Ce document provient de « Nil Bleu ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bahr-el-Azrak de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bahr el-Azrak — Nil Bleu Nil Bleu Caractéristiques Longueur 1 606 km Bassin 325 000 km2 …   Wikipédia en Français

  • Bahr el Azrak — Nil Bleu Nil Bleu Caractéristiques Longueur 1 606 km Bassin 325 000 km2 …   Wikipédia en Français

  • Baḥr el Azrak — VER Nilo Azul …   Enciclopedia Universal

  • Bahr al Azrak — Nil Bleu Nil Bleu Caractéristiques Longueur 1 606 km Bassin 325 000 km2 …   Wikipédia en Français

  • Bahr el-Ahmar — Bahr Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bahr est un nom arabe (), signifiant « rivière » ou « mer », qui décrit ou est présent dans : Bab el Bahr, l une des trois… …   Wikipédia en Français

  • Azrak, Bahr el — (Blauer Nil), s. Nil …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bahr — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bahr est un nom arabe (), signifiant « rivière » ou « mer », qui décrit ou est présent dans : Bab el Bahr, l une des trois portes …   Wikipédia en Français

  • Bahr — Bahr, Bahar, arab., großes Wasser, vom Meere, See und Fluß gebraucht; z.B. B. el Lut, das todte Meer, B. el Akaba, der Meerbusen von Akaba; B. el Abiad, der weiße Fluß, einer der Quellflüsse des Nil, westl., im Mondgebirge entspringend, der… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Azrak — Azrak, Bahr el , der Blaue Nil …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bahr [1] — Bahr (arab.), soviel wie Fluß, Wasser; B. Lût, Totes Meer; B. Oman oder B. Hind, Arabisches Meer; B. Tabarijeh, See von Genezareth; B. el Abiad, Weißer Nil; B. el Azrak, Blaner Nil …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”