Baguette de sureau

Objets magiques dans l’univers de Harry Potter

Cet article présente les différents objets magiques composant l'univers de Harry Potter.

Sommaire

Artefacts magiques légendaires

Choixpeau magique

Pour chaque élève de première année arrivant à l'école de sorciers Poudlard, le choixpeau (en : Sorting Hat) choisit la maison à laquelle l'élève appartiendra durant toute sa scolarité. Au départ, le Choixpeau Magique n'était qu'un simple chapeau que portait Godric Gryffondor, puis ils se demandèrent qui placeraient les élèves dans les maisons lorsque ces quatre sorciers seraient morts, c'est alors qu'ils eurent l'idée de donner un cerveau au chapeau qui devint le Choixpeau. Ainsi, ce chapeau avait les points de vues de chaque fondateur de Poudlard sur qui devrait entrer dans leur maison et il pouvait lire dans les pensées, ce qui lui permettait de placer chaque élève.

Lors de la cérémonie de répartition des élèves de 1re année, le Choixpeau chante une chanson, différente tous les ans, qui explique son rôle et décrit les différentes maisons. A cette occasion, les élèves se succèdent par ordre alphabétique sur un tabouret et se voient confier le choixpeau par Madame McGonagall. Le reste de l'année, il se trouve dans le bureau de Dumbledore. Pour différentes raisons, Harry n'a pas assisté à toutes les cérémonies de répartition, mais il a croisé le Choixpeau à d'autres occasions.

A la fin du deuxième tome, Harry Potter est en grand danger face au serpent géant, le basilic de la Chambre des secrets. Le phénix Fumseck lui apporte le Choixpeau Magique. Le livre et le film divergent légèrement ensuite. Dans le livre, Harry Potter met le chapeau sur sa tête et reçoit le pommeau d'une épée sur le sommet du crâne ; dans le film, les choses se passent plus en douceur : Harry Potter regarde le chapeau et trouve une épée dedans. Dans le livre (et le film), l'épée est celle du propriétaire initial du chapeau, Godric Gryffondor, le fondateur éponyme de la maison Gryffondor. Après l'aide de Fumseck, Harry Potter vainc le serpent (aveuglé) avec l'épée, au grand soulagement de ses amis.

Vers la fin de la bataille de Poudlard, Voldemort fait voler le Choixpeau sur la tête de Neville Londubat qui continuait à se battre. Il lui mit sur la tête en y mettant le feu, affirmant que désormais, tous les étudiants de Poudlard feraient partie de la maison Serpentard. Mais Neville montra alors qu'il était un digne représentant de Gryffondor en sortant, comme Harry face au Basilic, l'épée de Godric Gryffondor du choixpeau et en tuant Nagini, le dernier Horcruxe.

Coupe de feu

La Coupe de Feu est une coupe en bois, utilisée au début du Tournoi des Trois Sorciers pour désigner les champions de chaque école participante en tant que « juge impartial ». De petits papiers comportant le nom des candidats sont placés dans la Coupe, et, au moment voulu, l'objet fait ressortir le papier du représentant choisi dans une fontaine de feu magique. Selon les dires du faux professeur Maugrey, la Coupe de Feu est un « objet magique très puissant » qu'il est difficile de tromper à moins d'user d'un sortilège de confusion exceptionnellement fort.

Dans Harry Potter et la Coupe de Feu, l'objet est placé dans le hall d'entrée de l'école et entouré d'une « ligne d'âge », un sortilège effectué par Dumbledore pour empêcher les sorciers mineurs de participer au Tournoi. Lorsqu'elle n'est pas utilisée, la Coupe est gardée dans un coffret serti de bijoux.

Épée de Gryffondor

C'est une magnifique épée argentée au pommeau serti de rubis arrondis.C'est l'objet représentant Gryffondor.Elle comporte sur sa lame l'inscription finement gravée au nom de son premier propriétaire, Godric Gryffondor, fondateur de la maison Gryffondor à Poudlard.

Selon Gripsec le gobelin, l'épée aurait à l'origine appartenu à un gobelin qui l'aurait fabriquée avant de se la faire voler par Gryffondor mais rien n'a été prouvé.

Aux dires de Dumbledore, « seul un véritable Gryffondor est apte à se servir de l'épée ».

Cette épée est décrite pour la première fois dans Harry Potter et la Chambre des secrets lorsqu'elle apparaît sortant du Choixpeau Magique dans la Chambre des Secrets : Harry Potter s'en sert alors pour combattre puis abattre le Basilic contrôlé par Voldemort et provenant du carnet d'école. Voldemort se sert de sa faculté à parler la langue des serpents (le Fourchelang) pour ordonner au Basilic de combattre Harry dans le but de le tuer.

Elle est citée dans Harry Potter et la Coupe de Feu (le Tome IV) et Harry Potter et l'Ordre du Phoenix (le Tome V) mais n'y a pas de rôle actif.

Il est indiqué dans Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (Tome VI) que Dumbledore a détruit la bague de Gaunt grâce à elle.

Dans Harry Potter et les Reliques de la Mort, on découvre que l'épée à le pouvoir de garder en mémoire ce qui peut la renforcer : ainsi, le venin de Basilic dont l'épée a été recouverte quelques années plus tôt lui donne le pouvoir de briser les Horcruxes.

A la mort d'Albus Dumbledore, Harry Potter la reçoit en héritage de sa part ; cependant le Ministère de la Magie refuse ce legs, prétextant que c'est un objet historique qui doit rester à Poudlard. Ayant prévu cette réaction, Dumbledore avait fait en sorte que l'épée remise au Ministère soit une copie. L'originale est cachée derrière le tableau représentant Dumbledore, dans ce qui avait été son bureau à Poudlard.

L'épée est remise à Harry, sur ordre du portrait parlant de Dumbledore, par Severus Rogue devenu entre-temps le Directeur de Poudlard. Rogue se rend dans la forêt de Dean où se trouve le trio. Sans se montrer à Harry et à ses amis, il dépose l'épée dans un bassin rempli d'eau glacée, sur indication expresse d'Albus, l'épée devant être obtenue dans un contexte de bravoure et de de courage. De fait, son obtention fera appel à la bravoure et au courage de Harry puis de Ron.

Enfin, lors de la bataille de Poudlard, c'est entre les mains de Neville Londubat que l'épée apparaît, à l'intérieur du Choixpeau Magique. Neville s'en sert alors pour trancher la tête de Nagini, le serpent de Voldemort qui redevient alors mortel, son ultime Horcruxe étant détruit.

Ainsi l'épée aura servi à détruire quatre horcruxes de Voldemort (trois directement : la bague, le médaillon et le serpent et un indirectement : le journal).

Pierre philosophale

La pierre philosophale permet de fabriquer un élixir de longue vie, qu'il faut boire régulièrement. Elle a été fabriquée par Nicolas Flamel, grand alchimiste et ami de Dumbledore. Dans Harry Potter à l'école des sorciers, elle est gardée par Touffu, ainsi que de nombreux autres sortilèges et épreuves à passer, dans le couloir interdit du troisième étage.

Détecteurs

Scrutoscopes

Un Scrutoscope est une sorte de toupie qui siffle, tourne et brille quand un danger approche. Plus le danger est proche, plus le Scrutoscope siffle fort, tourne vite et émet une lumière puissante.

Glace à l'Ennemi

Miroir permettant de savoir si ses ennemis sont proches ou non de soi. En temps normal on ne voit que des ombres dans cette glace mais quand on est menacé, on voit soudainement « le blanc des yeux de ses ennemis », ce qui signifie qu'on peut les voir distinctement au lieu de simples ombres.

Apparition : Le "faux" Professeur Maugrey en possède une dans son bureau, donc le vrai aussi.

Quand Harry se rend dans la salle sur demande pour constituer l'Armée de Dumbledore, il y trouve une autre glace à l'ennemi.

Horloge de la famille Weasley

Les Weasley possèdent une horloge particulière (peut-être de fabrication unique), répondant plus au sentiment d'anxiété constant qui habite Molly Weasley au sujet de sa famille qu'à son besoin de connaître l'heure. Chaque aiguille est marquée du nom d'un des membres de la famille et pointe vers une indication concernant sa situation (« au travail », « en déplacement », « à la maison »...). Quand Harry arrive au Terrier dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, toutes les aiguilles sont arrêtées sur « En danger de mort ». La provenance de l'horloge est inconnue, bien que Molly ait indiqué ne connaître personne possédant un modèle similaire.

Rapeltout

Un rapeltout (Remembrall en anglais) est une boule de verre remplie de fumée blanche de la taille d'une grosse bille. Une fois dans les mains de la personne à qui il est destiné, le rapeltout devient rouge si cette personne a oublié de faire quelque chose. Cet objet ne figure que dans le premier tome de la saga où Neville Londubat, personnage très étourdi, se voit offrir un Rapeltout par sa grand-mère.

Dissimulateurs

Déluminateur

Le Déluminateur (en anglais : Deluminator) ressemble un peu à un briquet. L’auteur en fait pour la première fois mention dans Harry Potter à l'école des sorciers et le terme est alors traduit par "Éteignoir". Il fut créé par Albus Dumbledore qui l'a légué à Ron Weasley par testament.

Cet instrument sert, comme son nom l'indique, à éteindre toutes les lumières avoisinantes. Ces mêmes lumières sont gardées prisonnières dans le déluminateur jusqu'à ce qu'on l'actionne de nouveau. Si la source initiale de la lumière n'est pas à proximité, la lumière sortie du déluminateur se contente de flotter dans les airs, telle de petits soleils.

En réalité, le déluminateur a une autre faculté. Le déluminateur permet à son possesseur d'entendre toutes les conversations qui le concernent si son nom est prononcé lors de la discussion. Si le sorcier actionne le déluminateur au moment où il écoute la conversation, la lumière la plus proche s'éteint soudain et, au même moment, une autre lumière, d'une vive couleur bleue, apparaît un peu plus loin. S'il s'approche de cette lumière, elle rentre dans son corps au niveau du cœur. Le sorcier peut alors transplaner et est automatiquement amené vers les personnes qui parlaient de lui.

Magie noire

Main de la gloire

La main de la gloire ressemble à une main desséché qui permet d'apporter la lumière dans le noir. Elle est utilisée par Drago Malefoy dans le tome 6, Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, pour se repérer dans la « Poudre d'obscurité instantané du Pérou », permettant à Drago Malefoy d'aider les mangemorts à se repérer, la poudre aveuglant l'Armée de Dumbledore.

Horcruxes

L'Horcruxe désigne un objet hautement maléfique dans lequel un sorcier dissimule une partie de son âme, s'assurant ainsi l'immortalité lorsque son corps vient à être détruit. On identifie pour la première fois un tel objet dans le sixième tome, Harry Potter et le Prince de sang-mêlé. Les Horcruxes sont également des éléments centraux de l'intrigue du septième et dernier tome de la saga, Harry Potter et les Reliques de la Mort.

L'Horcruxe désigne un objet dans lequel un sorcier dissimule une partie de son âme, s'assurant ainsi l'immortalité lorsque son corps vient à être détruit. Ainsi, même si le possesseur d'un Horcruxe est tué, il continue à vivre bien qu'affaibli et se retrouve dans un état où, pour un être humain sain d'esprit, la mort serait préférable.

Le fragment d'âme qui demeurait dans le corps du créateur de l'Horcruxe est épargné au même titre que celui qui se cachait dans l'Horcruxe quand le possesseur est victime d'un événement en principe mortel. Ainsi l'Avada Kedavra, que Voldemort reçut par ricochet, fit du fragment d'âme qui se trouvait dans son corps un esprit errant, qui pouvait retrouver un corps.

L'Horcruxe ne peut être créé qu'en assassinant un autre être humain, tout en utilisant un sortilège spécifique qui permet de placer un fragment de son âme dans un objet (dans l'univers de Harry Potter, une âme est toujours endommagée quand on commet un assassinat, même si on ignore tout des Horcruxes ; c'est pour cela qu'Albus Dumbledore demanda à Severus Rogue d'éviter à Drago Malefoy d'avoir à commettre un assassinat). En raison de sa mégalomanie, Voldemort préfère utiliser des objets à forte valeur symbolique : cet indice permettra à Dumbledore de deviner correctement les objets que Voldemort a choisi pour devenir des Horcruxes.

Selon le professeur Slughorn, créer un Horcruxe relève de la magie la plus noire. Il explique à Tom Elvis Jedusor, futur Voldemort, leur intérêt et leur utilité. En effet, quand il était le professeur de potions de ce dernier, il ne put résister à la tentation de donner une indication à son élève préféré, celui-ci ayant fait preuve de suffisamment d'habileté pour l'amener à lui livrer « innocemment » l'information. S'étant rendu compte de son erreur, Slughorn modifia sa mémoire de façon à ne pas être blâmé. Mais il était facile de voir que le souvenir avait été falsifié. Ainsi Harry put, à l'aide de la potion Felix Felicis, obtenir de Slughorn le véritable souvenir.

Mais Tom Jedusor ne voulait pas seulement des informations sur les Horcruxes tels qu'ils avaient été utilisés jusqu'alors, mais voulait l'avis de Slughorn sur son idée de créer plus d'un Horcruxe. Slughorn confirma que d'un point de vue théorique, cela pouvait effectivement donner un grand pouvoir, mais que l'idée était effrayante et inédite..

Selon les livres qu'a lus Hermione, on peut réunir à nouveau son âme après avoir créé un Horcruxe si l'on éprouve du remords pour ses actes. Harry et ses amis écartent immédiatement cet espoir dans le cas de Voldemort.

Dumbledore a supposé que Lord Voldemort, dans sa quête de l'immortalité, n'a pas réalisé qu'un seul Horcruxe, ce qui est déjà un acte de magie noire particulièrement maléfique réalisé par peu de sorciers dans l'histoire, mais a cherché à en réaliser six. De cette façon, son âme serait divisée en sept parties, la septième partie étant celle conservée à l'intérieur de son corps. Voldemort a souligné lui-même que sept est le nombre magique le plus puissant. Pour pouvoir détruire Voldemort définitivement, Harry Potter doit rechercher et détruire ces différents Horcruxes avant d'attaquer Voldemort lui-même.

Le journal intime de Jedusor

Ce journal était tenu par Tom Elvis Jedusor, alias Voldemort.

Pendant que Tom Elvis Jedusor était élève à Poudlard, il a ouvert la Chambre des Secrets après avoir fait des recherches pendant cinq années pour savoir comment l'ouvrir et où se trouvait l'entrée de la Chambre. Il fera accuser Hagrid a sa place en prétendant que le monstre qui tue les élèves est Aragog. Tom Elvis Jedusor laisse derrière lui ce journal dans l'espoir que quelqu'un le trouvera pour pouvoir à nouveau ouvrir la Chambre.

Ce journal sera trouvé par Ginny Weasley qui ouvrit la Chambre lors de sa première année à Poudlard. Il sera ensuite trouvé par Harry Potter quand Ginny a essayé de s'en débarrasser car elle commençait à comprendre qu'elle était "possédée" par Jedusor pour pouvoir rouvrir la Chambre. Harry trouve le fonctionnement du journal et Jedusor gagne sa confiance en lui montrant la capture du coupable. Mais Harry sauve Ginny de Jedusor en tuant le Basilic et en détruisant le journal ainsi que tous les souvenirs qu'il contient, en le transperçant d'un crochet de Basilic. Le venin de Basilic est en effet l'un des rares moyens suffisamment puissants pour détruire un Horcruxe. Harry a alors sans le savoir détruit l'un des Horcruxes.

Dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, Harry et Dumbledore comprennent que le journal de Jedusor était l'un des Horcruxes de Voldemort. Voldemort a créé cet Horcruxe en tuant Mimi Geignarde indirectement par l'intermédiaire du Basilic[1].

La bague des Gaunt

La bague des Gaunt est un objet que les descendants de Salazar Serpentard se transmettent de génération en génération.

C'est le seul objet qui soit à la fois un Horcruxe et une des reliques de la Mort.

La bague des Gaunt est sertie d'une pierre noire, qui est une des trois Reliques de la Mort. Elle est frappée d'un triangle, d'un rond et un trait, symbolisant les Reliques. La bague se transmettait de génération en génération depuis Cadmus Peverell, celui des trois frères Peverell qui demanda à la Mort une pierre permettant de parler avec les esprits défunts.

Tom Jedusor, alors élève de sixième année, se rend, semble-t-il par transplanage, dans la ville où habitent son père et ses grands parents paternels. Avant de se rendre dans leur demeure, il se rend dans ce qui était la maison de son grand-père Elvis Marvolo Gaunt, où il est pris à partie par Morfin, le frère de sa mère. L'oncle et le neveu ne s'étaient jamais rencontrés et ne connaissaient nullement leur existence réciproque. Morfin porte alors à une de ses mains la bague des Gaunt.

Puisque Tom Jedusor est très semblable physiquement à son géniteur ( dont il porte d'ailleurs le nom et le prénom) ; Morfin prend alors son neveu pour le père de ce dernier et l'invective pour cette raison avec hargne, sans prendre alors conscience qu'il s'agit de son neveu. Tout à son orgueil de se présenter comme descendant de Salazard Serpentard et arborant sa bague de manière ostentatoire comme preuve de ses dires - ce qui est par ailleurs faux en réalité puisque cette bague est originelle des frère Peverell - ; il va, de par le fait, lui permettre de comprendre que cette haine familiale remonte depuis fort longtemps.

En effet; Mérope, la mère du jeune élève et sœur de Morfin était profondément éprise dans sa jeunesse du père de Tom Jedusor. Ce moldu de grande beauté et bon cavalier fait partie des notables de la ville. Cependant il était dans sa jeunesse particulièrement orgueilleux; mesquin et snobait effrontément Mérope lorsqu'il se promenait à cheval au abord de la maison des Gaunt qui est à l'écart de la ville, sur une colline. Mérope, pourtant, ne pouvait s'empêcher d'avoir un fort amour pour lui, tandis que son père et son frère ressentaient envers le jeune notable une très puissante antipathie - comparable d'ailleurs à celle que le jeune notable ressentait pour Mérope -

Mortifié de voir ainsi confirmées ses origines; l'élève va alors assassiner sa famille paternelle composée de son père et de ses grands parents paternels. Auparavant, il aura pris soin de voler la bague à son oncle après l'avoir stupefixé.

Ayant commis les assassinats; l'élève modifie alors l'esprit de son oncle en lui implantant les souvenirs du triple meurtre qu'il vient de commettre. Ainsi l'oncle sera condamné pour les crimes de son neveu.

Ayant volé cette bague, il en a fait son deuxième Horcruxe.

Dans le tome 6, c'est en explorant aux côtés d'Albus Dumbledore les souvenirs de Voldemort qu'Harry Potter découvre la bague en tant que telle. Elvis Gaunt qui est le père de Morfin et de Mérope montre fièrement la bague, preuve qu'ils sont aussi les descendants des Peverell. Revenu dans le présent, Harry se rend compte que Dumbledore a acquis la bague durant le précédent été.

Un peu plus tard, Dumbledore enseigne à Harry ce que sont les Horcruxes. Il révèle alors que la bague était un Horcruxe, mais qu'elle est détruite en tant que tel. Dumbledore l'a récupérée alors qu'elle était cachée dans les ruines de la maison des Gaunt. Il porte la bague en guise de trophée. On apprend dans le tome 7 d'une part que c'est avec l'épée de Gryffondor, imprégnée de venin de Basilic depuis qu'elle a servi à tuer le monstre, que Dumbledore a accompli cet acte, d'autre part que la bague était porteuse d'un sort si puissant qu'il a failli tuer Dumbledore quand celui-ci a mis la bague. En fait, Severus Rogue sauve Dumbledore de justesse, en confinant le sort dans une main. Ce confinement ne peut tenir qu'un an, ce qui pousse Dumbledore à mettre en scène son meurtre par Rogue à une date proche de cette échéance (meurtre qui n'était donc qu'une euthanasie sur demande de la victime).

Dans le même volume, on apprend également que la pierre qui sertit cette bague est la pierre de Résurrection, l'une des trois reliques de la Mort. Toutefois, Voldemort ignore ce fait et considère cette bague comme un bijou de famille. Il employa donc la mort de son propre père pour créer l'Horcruxe.

Le médaillon de Salazar Serpentard

Le troisième Horcruxe est le médaillon de Salazar Serpentard, que la mère de Voldemort, Merope Gaunt, possédait autrefois et qui passait de génération en génération depuis Serpentard lui-même. Quelques jours avant la naissance de Voldemort, elle vendit ce médaillon à Caractacus Beurk, fondateur de la boutique "Barjow et Beurk" pour la somme dérisoire de 10 Gallions. Par la suite, ce médaillon a été vendu à Hepzibah Smith, et fut volé par Voldemort après le meurtre de cette dernière. Le médaillon, caché dans une caverne sur les côtes anglaises, a été trouvé par un mystérieux personnage et remplacé par un message signé R.A.B. Il s'avérera que R.A.B n'était autre que le propre frère de Sirius, Regulus Arcturus Black, ancien Mangemort ayant décidé de se retourner contre son maître lorsqu'il prit conscience de ses actes. Ce médaillon est détruit par Ronald Weasley au moyen de l'épée de Godric Gryffondor. Il avait été créé en tuant un romanichel moldu.

La coupe de Helga Poufsouffle

Voldemort a volé cette coupe à Hepzibah Smith , une des lointaines descendantes de la cofondatrice de Poudlard, en même temps que le médaillon de Serpentard. Il l'a confiée aux Lestrange qui l'ont cachée dans leur coffre à Gringotts, l'un des plus sûrs de la banque. Harry, Ron et Hermione réussirent à s'infiltrer dans la banque avec la complicité du gobelin Gripsec et en utilisant du Polynectar, et à y voler la coupe. Le gobelin garda l'épée de Gryffondor et le trio dut s'enfuir sans. L'Horcruxe est finalement détruit par Hermione avec un crochet de Basilic qu'elle et Ron sont allés chercher dans la Chambre des Secrets. Il avait été créé en tuant Hepzibah Smith, descendante de Helga Poufsouffle.

Le diadème de Rowena Serdaigle

Tom Jedusor avait appris de la bouche de la Dame Grise (le fantôme de Serdaigle), lorsqu'il était élève à Poudlard, qu'elle n'était autre que la propre fille de Rowena Serdaigle et qu'elle avait volé le diadème à sa mère. Elle lui révéla sa cachette, dans une forêt en Albanie. Voldemort s'en empara une fois sorti de l'école, et le cacha à Poudlard, dans la salle sur demande, dans sa configuration "lieu pour cacher un objet". Harry se souvint l'avoir vu lorsqu'il avait lui-même utilisé la salle sur demande pour cacher son livre de Potions, et s'y rendit pour s'en emparer. Drago Malefoy, Vincent Crabbe et Gregory Goyle l'y attendaient pour le capturer, et c'est l'un des sortilèges utilisés par Crabbe (le Fiendfyre, ou Feudeymon dans la version française) qui détruisit accidentellement le diadème (et qui provoque la mort de ce dernier par la même occasion). Il avait été créé en tuant un paysan albanais. De tous les Horcruxes de Voldemort, c'est le seul dont Dumbledore ignorait l'objet utilisé pour enfermer le morceau d'âme de Voldemort.

Nagini

Nagini est le serpent de Voldemort. Grâce à son venin, Voldemort survit dans Harry Potter et la Coupe de feu. Ce serpent est le dernier horcruxe que Voldemort créa en tuant Bertha Jorkins[2]. Voldemort exercerait sur Nagini un contrôle inhabituel, même s'il parle Fourchelang, la langue des serpents; ce qui explique que Dumbledore se doute que cet animal renferme une partie de l'âme de Voldemort. Lors de la sixième année d'Harry Potter, Dumbledore souligne que Nagini est sûrement le dernier horcruxe que Voldemort a fait.

Dans Harry Potter et les Reliques de la Mort, Nagini intervient à plusieurs reprises comme instrument de Voldemort pour achever ou consommer des opposants, le plus notable d'entre eux étant Severus Rogue, tué par Nagini lors de la bataille de Poudlard. Nagini sera tué par Neville lors de l'attaque de Poudlard par Voldemort dans Harry Potter et les reliques de la mort. Neville se rebelle contre Voldemort qui demande la soumission des derniers survivants car tous pensent que Harry a été tué. Neville refuse de se soumettre et cet acte de bravoure lui vaut l'apparition du Choixpeau Magique à ses côtés, dans lequel il trouve l'épée de Godric Gryffondor qui lui permet de trancher la tête du serpent.

Dans la version originale des romans, Nagini est désignée comme une femelle, mais ce détail n'apparaît pas dans la traduction française.

Le nom de Nagini peut venir de Naga, qui signifie serpent en sanskrit.

Le dernier Horcruxe

Entre la parution du sixième et du septième tome, plusieurs fans soulignèrent que les liens entre Harry et Voldemort, comme ceux entre Voldemort et Nagini, s'expliqueraient si Harry lui-même était un Horcruxe. Cette théorie fut discutée sur les forums spécialisés[3], dans les livres Who Killed Albus Dumbledore?[4] et The End of Harry Potter [5], et évoquée dans le magazine Khimaira[6].

En fait, Voldemort avait bien fait de Harry l'un de ses Horcruxes, mais involontairement, et il l'ignorait lui-même. Il a donc créé en tout non pas six (suivant son projet) mais sept Horcruxes.

Harry apprend l'existence du septième et dernier Horcruxe à la fin du septième tome, par l'intermédiaire des souvenirs de Rogue.

Cet Horcruxe a été créé à Godric's Hollow, la nuit du 31 octobre 1981 lorsque Voldemort a attaqué Harry Potter pour la première fois.

Trop instable et affaiblie par la création des Horcruxes précédents et par les différents crimes commis, l'âme de Voldemort s'est déchirée quand son Avada Kedavra, dirigé contre Harry, s'est retourné contre lui. Une partie de son âme a été arrachée sous l'impact du sort mortel, et elle s'est finalement liée au seul être encore vivant dans la maison, Harry, qui est devenu à l'insu de Voldemort le dernier Horcuxe. Voldemort ignorait qu'il avait atteint le nombre six, et créa donc un autre Horcruxe par la suite (Nagini).

Cette part de l'âme de Voldemort créa le lien de Legilimencie entre Harry et Voldemort, et donna à Harry le pouvoir de parler le Fourchelang. Pour que Voldemort devienne mortel, Harry doit se laisser tuer par Voldemort. Dumbledore a en effet souligné qu'il est essentiel que Voldemort tue Harry Potter lui-même. C'est justement l'ordre de Voldemort, qui a interdit à ses Mangemorts d'attenter eux-mêmes à la vie de Harry, leur ordonnant au contraire de l'amener devant lui. Acceptant de se sacrifier pour débarrasser le monde de Voldemort (mais avec le regret de laisser encore un Horcruxe, Nagini, intact, quand il mourra), Harry se présente alors devant son ennemi et se laisse tuer, ne sortant pas sa propre baguette. Ce faisant, Voldemort détruit lui-même son septième Horcruxe, celui dont il ne soupçonnait même pas l'existence.

Harry se retrouve dans un lieu de transit, où il rencontre Dumbledore. Celui-ci lui explique en détails comment sa transformation en Horcruxe a été possible. Il lui explique aussi que, ayant accepté la mort sans résister, et à cause de la protection de Lily qui est présente dans le corps d'Harry comme dans celui de Voldemort, il a la possibilité de choisir de retourner sur Terre pour achever la destruction de Voldemort. Le fragment de Voldemort qui était en Harry est détruit. Il ne reste donc que Nagini à détruire pour qu'ensuite une attaque mortelle contre Voldemort l'élimine à jamais.

Autres objets de magie noire

Moyens de transport

Article détaillé : Moyens de transport.

Armoire à disparaître

Il existe deux armoires magiques. La première se trouve au septième étage(dans la salle sur demande transformée dans l'endroit où des élèves de Poudlard cachaient des objets au cours des siècle) de l'école Poudlard dans laquelle les jumeaux Weasley ont un jour enfermé un élève de Serpentard, Montague, qui a essayé de retirer des points à Gryffondor et ont cassé l'armoire. La deuxième armoire magique est en vente chez Barjow et Beurk, une boutique de magie noire située dans l'Allée des embrumes. Cette seconde armoire magique est apparue pour la première fois dans Harry Potter et la Chambre des Secrets. En effet, c'est à l'intérieur de celle-ci que Harry s'est caché des Malefoy dans la boutique Barjow et Beurk où il a atterri en utilisant incorrectement la poudre de cheminette. Une Armoire à disparaître sert bien évidemment à disparaître de l'une pour réapparaître dans l'autre.

Dans Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé, Drago Malefoy répare l'Armoire magique de Poudlard en utilisant la Salle sur demande comme cachette, ce qui a permis à des Mangemorts de s'introduire à Poudlard grâce à l'Armoire à Disparaître de Barjow and Beurk pendant que Harry Potter et Albus Dumbledore s'étaient absentés à la recherche d'un Horcruxe.

Retourneur de temps

Le retourneur de temps d'Hermione

Le retourneur de temps (en anglais : Time Turner) sert à remonter le temps. Il y a quelques règles à respecter, comme faire attention à ne jamais se faire voir par soi-même et ne jamais se faire prendre car « il arrive des choses horribles aux sorciers qui ont voulu modifier le passé ».

Le retourneur de temps se présente comme un pendentif en forme de sablier doré entouré d'un cercle. Un tour de cercle correspond à une heure de remontée. Ils sont stockés au Ministère de la Magie.

Hermione en a un au cours de sa troisième année afin qu'elle puisse suivre plus de cours. Il lui a été confié par le professeur McGonagall après autorisation ministérielle. Elle devait garder le secret à propos de ce prêt mais, dans le film Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, on peut l'apercevoir attaché à son cou lors de la leçon de Soin aux créatures magiques.

On apprend dans le tome 6 que la plupart des retourneurs de temps du ministère ont été détruits lors de la bataille qui a eu lieu durant l'année scolaire précédente dans le département des mystères.

Moyens de communication

Beuglante

Une beuglante est une lettre rouge écarlate que l'on envoie pour signifier sa colère. Quand elle est ouverte, la voix de l'expéditeur, dont le volume est intensifié par la magie, hurle son contenu sur le destinataire avant de s'auto-détruire. Si la lettre n'est pas ouverte après avoir été reçue, elle explose violemment et le message est lu tout de même à un volume encore plus fort.

Dans les films Harry Potter, la beuglante se plie elle-même, tel un origami, pour représenter une paire de lèvres. Après avoir lu son message, elle se déchire en petit morceaux de papiers.

Faux Gallions

Les faux Gallions sont des Gallions d'or qu'Hermione ensorcelle dans le Harry Potter et l'Ordre du phénix pour que les membres de l'Armée de Dumbledore puissent connaître la date et l'heure de leurs prochaines réunions.

Miroir à double sens

Les miroirs à double sens sont des miroirs permettant de dialoguer avec une autre personne possédant un miroir semblable (peut-être une copie).

Sirius Black et James Potter utilisaient ces miroirs pour discuter quand ils étaient retenus à des endroits différents du château de Poudlard, lors de leurs études. Sirius en donne un exemplaire à son filleul Harry afin de pouvoir communiquer avec lui. Harry essaie de s'en servir après la mort de Sirius, sans succès. Abelforth Dumbledore, le frère d'Albus Dumbledore, s'en sert pour garder un œil sur Harry dans le dernier tome. Abelforth l'obtient de Mondingus qui lui vend après l'avoir volé au Q.G. de l'Ordre du Phénix.

Autres

Notes de service

Notes qui voyagent de service en service sous forme d'avions de papier dans le Ministère de la Magie.

Plumes d'or du phénix de Dumbledore

Lorsque Dumbledore envoie Fumseck pour une quelconque mission de surveillance, le Phénix lui annonce qu'il y a un éventuel danger en lui envoyant une de ses plumes qui apparaît au pied de son maître. Dans le tome 5, Fumseck utilise ce procédé pour annoncer à Dumbledore que Dolores Ombrage s'est rendu compte que Harry et Ron n'étaient plus dans leur dortoir.

Tableaux

On peut aussi utiliser les tableaux : un personnage d'un tableau peut « passer » dans un autre tableau où il a été peint. Ainsi, un mage célèbre ayant des portraits un peu partout peut être un moyen rapide et simple de faire passer un message.

Objets de stockage

Pensine

La Pensine est un réceptacle permettant d'entreposer ses souvenirs et de les consulter ultérieurement. Il s'en trouve une dans le bureau d'Albus Dumbledore. Les pensées sont une substance de couleur argentée, mouvante, à la fois liquide et gazeuse, contenue dans une bassine de pierre dont les bords sont ornés de runes.

Pour entreposer un souvenir dans la Pensine, un sorcier doit d'abord l'extraire de sa mémoire en plaçant l'extrémité de sa baguette magique sur sa tempe puis en l'écartant : des filaments argentés semblables à la substance de la Pensine sont alors accrochés au bout de la baguette magique ; il faut ensuite incorporer ces filaments (qui sont en fait le souvenir lui-même) dans la Pensine. Pour consulter ce souvenir, il suffit de faire entrer son visage en contact avec la substance de la Pensine : on se retrouve ainsi entraîné dans le souvenir, comme si on le vivait véritablement, à ceci près que les personnes présentes dans la scène ne remarquent pas la présence de ce visiteur. On assiste donc au souvenir comme si l'on regardait un film, sauf que l'on est à l'intérieur du film, tout en restant un spectateur invisible pour les personnages. Au cours de la saga, Harry assistera de cette façon à de multiples souvenirs, provenant de la mémoire de divers personnages.

Reliques de la Mort

Symbole des Reliques de la Mort découvert par Hermione Granger dans Les Contes de Beedle le barde.

Les Reliques de la Mort sont trois objets fictifs apparaissant dans le livre Harry Potter et les Reliques de la Mort de l'auteur J. K. Rowling. Elles sont introduites lorsqu'Albus Dumbledore lègue un livre à Hermione, Les Contes de Beedle le barde. Les informations concernant les différentes reliques sont dévoilées tout au long de l'histoire.

Au cours de leur recherche des Horcruxes de Voldemort, Harry, Ron et Hermione parlent avec Xenophilius Lovegood qui leur apprend que la personne venant en possession des trois objets devient le maître de la Mort. Cependant, Dumbledore explique à Harry à la fin du livre Harry Potter et les Reliques de la Mort que même si les Reliques de la Mort réunies permettent à leur porteur d'être le maître de la Mort, le véritable maître de cette dernière est celui qui lui fera face en acceptant l'idée qu'un jour, la mort le prendra. Très peu croient réellement cette histoire, cependant beaucoup, comme Viktor Krum, assimilent le symbole des Reliques de la Mort au symbole de ralliement au mage noir Gellert Grindelwald par les partisans de celui-ci en Europe centrale.

Selon Le Conte des Trois Frères des Contes de Beedle le barde, les frères Peverell ont trouvé la Mort. La Mort leur a donné la possibilité de recevoir un objet de leur choix ; le premier frère a choisi une baguette magique qui ne pourrait pas être défaite dans une bataille, la deuxième a demandé une manière de ramener quelqu'un de la mort, et le troisième a choisi une cape qui permet à son propriétaire d'être invisible afin de se cacher de la mort. Selon Rowling, la légende entourant ces objets est inspirée de l'histoire The Pardoner's Tale, écrite par Chaucer.

Baguette de Sureau

La Baguette de Sureau , aussi connue, au cours de l'histoire, sous le nom de Bâton de la Mort ou Baguette de la Destinée, est une puissante baguette magique, faite à partir d'une branche de sureau et possédant un coeur en poil de queue de Sombral. C'est à priori la baguette magique la plus puissante au monde, et quand elle est utilisée par son véritable maître, ce dernier ne peut perdre aucun duel. La baguette, comme toutes les autres, semble ne pas pouvoir attaquer directement son maître. Par contre, être le maître de la baguette est plus compliqué qu'il peut sembler y paraître. Comme l'affirme Ollivander, le seul moyen de devenir le maître de la baguette, est d'avoir désarmé le précédent maître ou de l'avoir tué d'une manière conventionnelle.

C'est ainsi qu'Antioch Peverell est mort, se faisant trancher la gorge durant son sommeil. Depuis ce temps, la baguette a survécu tout au long de l'histoire, passant de sorciers à la recherche de pouvoir, à d'autres encore plus. Elle tomba dans les mains de Gregorovitch, qui tentait en vain de découvrir le secret de la baguette, pour faire face à la compétition que lui apportait Ollivander, puis fut finalement volée par Gellert Grindelwald, . Plus tard, Albus Dumbledore vainquit Grindelwald et devint le maître de la baguette.

Dumbledore ayant mis au point sa propre mort par Severus Rogue, il était prévu que la baguette reste sa légitime propriété et soit enterrée avec lui, annulant son pouvoir. En effet, Dumbledore a consenti à sa propre mort, il n'est donc pas considéré comme vaincu. Cependant, le plan dérailla car, en désarmant Dumbledore au sommet de la plus haute tour de Poudlard, Drago Malefoy en devint le nouveau maître. Toutefois, la baguette fut tout de même enterrée avec Dumbledore. Voldemort pilla la tombe et vola la baguette, mais n'apprit que plus tard qu'il devait vaincre le présent maître pour obtenir le pouvoir de la baguette. Croyant que Rogue était le présent maître, il le tua par l'entremise de Nagini, mais n'apprit que plus tard qu'Harry était en fait le réel possesseur, puisqu'il avait désarmé Drago plus tôt dans l'année.

Voldemort, toujours en possession de la baguette, lança le sortilège de la Mort à Harry dans la Forêt Interdite, mais Harry ne mourut pas. Seule la partie d'âme de Voldemort présente dans Harry fut détruite. Il lança alors un sortilège Doloris à Harry pour prouver sa mort, mais le sortilège ne causa aucun mal à Harry encore une fois. Finalement, lors du combat final, Harry parvint à démontrer à Voldemort qu'il était le maître de la baguette et à retourner son Avada Kedavra contre lui, le détruisant à jamais.

Harry utilisa le pouvoir de la Baguette de Sureau pour réparer sa propre baguette, normalement brisée au-delà de toute réparation. Il remit ensuite le Batôn de la Mort dans la tombe de Dumbledore, Harry espérant mourir de cause naturelle et, de ce fait, briser la chaîne de transmission de pouvoir de la Baguette de Sureau.

En anglais, son nom est "Elder's Wand" ce qui, en plus, induit un jeu de mots, Elder signifiant à la fois "Sureau" et "Aîné". Ainsi, la baguette est taillé dans un sureau, pour l'aîné des trois frères, une notion qui ne transparait pas en français.

Pierre de résurrection

Article détaillé : Bague des Gaunt.

La pierre de la résurrection permet à son détenteur de voir et de communiquer avec les morts. Albus Dumbledore et Gellert Grindelwald enviaient tout deux le pouvoir de la pierre, mais pour différentes raisons. Dumbledore voulait communiquer avec sa famille, leur dire qu'il les aimait, alors que Grindelwald voulait créer sa propre armée d'inferis. Cependant, la pierre ne fut utilisée que deux fois dans l'histoire, ou du moins, ce qui en est décrit, dont une fois par Harry Potter. L'autre, est Cadmus Peverell, qui selon le conte, a invoqué la femme qu'il aimait, se tuant plus tard, ne pouvant être réellement avec elle. Bien plus tard, on apprend que c'est Marvolo Gaunt qui la détient, sertie en forme de bague, avec le symbole des Reliques de la Mort (car Marvolo croyait que ce symbole était l'insigne des Peverell). Voldemort la transforma en horcruxe, ne sachant pas ses pouvoirs.

Dumbledore reprit la possession de la pierre, en la découvrant dans les ruines de la maison des Gaunt, la reconnaissant comme un Horcruxe et une Relique. Oubliant qu'étant un horcruxe, la pierre était probablement protégée par de puissants sortilèges, et motivé par un désir personnel, Dumbledore tenta de l'utiliser pour parler avec sa famille. Cependant, le sortilège détruisit sa main et se répandit au travers de son corps. Le sortilège fut toutefois contenu dans la main noircie de Dumbledore grâce à Severus Rogue qui lui apprit également qu'il ne pouvait empêcher le sortilège de se répandre pour toujours. Dumbledore n'avait plus qu'environ un an à vivre. Ce dernier aurait pu avoir plus de temps, mais avant d'appeler Rogue, il détruisit la bague avec l'épée de Godric Gryffondor.

La pierre fut par la suite transmise à Harry par le testament de Dumbledore, à l'intérieur d'un vif d'or. Celui-ci, le même qu'Harry avait attrapé lors de son premier match de Quidditch en l'avalant presque. Le vif d'or révéla le message 'I open at the close' (Je m'ouvre au terme) quand Harry le toucha avec ses lèvres. Harry est incapable de l'ouvrir, jusqu'à ce qu'il réalise que 'the close' (au terme) signifie pour lui 'la mort'. Il utilise la pierre pour invoquer ses parents, James Potter et Lily Evans, ainsi que Sirius Black et Remus Lupin pour se réconforter, avant de faire face à Voldemort.

La pierre tomba des mains d'Harry dans la forêt interdite. Plus tard, lui et le portrait de Dumbledore s'accordèrent ensemble pour que l'emplacement de la pierre ne soit pas révélé. Ainsi personne n'essayera plus de la retrouver et de réunir les trois Reliques. Dans une interview récente, J.K.Rowling déclara qu'elle espère qu'un centaure aura piétiné la pierre en galopant, l'enterrant à jamais.

Cape d'invisibilité

La cape d'invisibilité est un objet extrêmement rare et précieux. La cape d'invisibilité est fabriquée à partir d'un tissu très léger, d'une teinte argentée et qui donne l'impression de « toucher de l'eau qu'on aurait transformée en étoffe ». Selon la légende, la cape d'invisibilité offre à son porteur le pouvoir d'être impossible à voir, même par la Mort elle-même. Elle ne peut se détériorer avec le temps, ou selon les sortilèges qu'elle reçoit, contrairement aux autres capes, qui ne sont que de simples sortilèges perdant peu à peu effet sur des capes, et devenant plus opaque avec le temps. La cape ne protège en aucun cas son porteur contre certains sortilèges mineurs (mais par contre est immunisée contre des sorts comme Accio).

La cape appartenait en premier lieu à Ignotus Peverell, qui la passa à ses descendants, jusqu'à James Potter et finalement Harry Potter. James Potter n'était pas en possession de la cape la nuit où il fut tué par Lord Voldemort. Dumbledore la lui avait empruntée car il était intéressé par les Reliques et il avait réalisé que la cape pouvait en être une (en plus d'avoir enfin trouvé comment James pouvait se promener impunément la nuit dans Poudlard). Harry décide que la cape est la seule Relique qu'il va garder, avec l'intention de continuer la tradition, et la passer de génération en génération.

Bien qu'elle soit puissante, elle ne protège pas son porteur contre les sens développés (les serpents par leurs sens de détection des odeurs et des vibrations), l'œil magique ou le sortilège hominum revelio qui révèle la présence de personnes dans une pièce.

Recherches scientifiques

Selon une étude publiée dans la revue Sciences par David Smith, professeur d'ingénierie électrique et informatique à l'Université Duke, on pourrait à terme fabriquer une telle cape même si elle ressemblerait plus à un gros bouclier qu'à un léger tissu. David Smith donne la description suivante de ces « métamatériaux », dont les premières applications pratiques ont vu le jour en 2006 : « La lumière et les ondes électromagnétiques sont guidées par certains matériaux dont les propriétés leur font contourner l'objet, telle l'eau d'une rivière coulant autour d'une roche »[7].

Autres

Bézoard

Article détaillé : Bézoard.

Le bézoard est une « pierre qu'on trouve dans l'estomac des chèvres et qui constitue un antidote à la plupart des poisons »[8]

Carte du Maraudeur

Histoire des Maraudeurs

Les Maraudeurs désignent quatre anciens élèves de Poudlard, scolarisés à Poudlard de 1971 à 1978[9] :

Les Maraudeurs se rencontrent en arrivant à Poudlard, où ils sont scolarisés dans la même maison, (Gryffondor), durant la même année. Malgré leurs différences de caractère, ils se lient d'amitié, et les plus malicieux d'entre eux, James et Sirius, entraînent les autres à faire des sottises à la fois pour s'amuser et pour devenir populaires.

James, Sirius et Peter découvrent à Poudlard que Remus est un loup-garou. Loin de le rejeter comme celui-ci le craignait, ils décident de devenir des Animagus pour pouvoir l'accompagner lors des nuits de pleine lune. Ils y réussissent et prennent les formes suivantes : James se transforme en cerf (se faisant surnommer « Cornedrue »), Sirius en grand chien noir (« Patmol ») et Peter en rat (« Queudver »).

À la sortie de Poudlard, les Maraudeurs rejoignent l'Ordre du Phénix créé par Albus Dumbledore pour lutter contre Lord Voldemort.

Histoire de la carte

Durant leur scolarité, les Maraudeurs créèrent une carte magique de Poudlard, appelée communément "Carte du Maraudeur". Elle indique où se trouvent les occupants de l'école, ainsi que les passages secrets et les tunnels vers Pré-au-Lard. Elle se révèle sur un parchemin auparavant vide par la formule "Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises", et cesse d'être lisible à la prononciation de "Méfait accompli" .

Confisquée par Rusard, elle fut ensuite volée dans son bureau par Fred et George Weasley, qui l'offrirent par la suite à Harry Potter lors de sa 3eannée. Elle fut de nouveau confisquée, cette fois-ci par Remus Lupin, alors professeur de Défense contre les Forces du Mal, pour éviter qu'elle ne tombe entre les mains de Severus Rogue; mais Rémus lui donnera la carte avant qu'il ne quitte poudlard. Cette carte s'avérera très utile lors des différentes années de Harry à Poudlard. On la retrouve également dans Harry Potter et la Coupe de feu, où Barty Croupton Jr. ayant pris l'apparence d'Alastor Maugrey "Fol Œil", l'emprunte à Harry… qui la récupérera par ses propres moyens lors de la découverte de l'imposture de Barty Croupton Jr.

Elle lui sera ensuite subtilisée par son fils ainé, James[10].

Cartes de chocogrenouille

Les cartes de chocogrenouille sont des cartes reproduisant les visages de certains grands sorciers tels que Merlin, Cornélius Agrippa ou encore Albus Dumbledore. Il existe 101 cartes de sorciers et sorcières célèbres.

Miroir du Risèd

Le Miroir du Risèd est un miroir magique qui permet de voir les souhaits les plus profonds. Le Miroir du Riséd est très grand (jusqu'au plafond), avec un cadre d'or sculpté et posé sur deux pieds pourvus de griffes. L'inscription gravée dessus dit : « Risèd Elrue Ocnot Edsi Amega Siv Notsap Ert Nomen Ej ». En réalité, il faut lire l'inscription à l'envers, ce qui signifie : « Je ne montre pas ton visage mais de ton cœur le désir. », tout comme le nom même du Miroir, Riséd, qui en fait n'est autre que le palindrome du mot "désir".

À Harry, le miroir a fait apparaître sa famille : dans le cas d'Harry, il s'agit d'un rêve prévisible pour un orphelin qui a toute sa vie (sauf à Poudlard) manqué de l'amour et des repères que ses parents auraient pu lui donner s'ils avaient été en vie. Ron s'est vu plus âgé, seul, brandissant la coupe de Quidditch en tant que capitaine de l'équipe, et arborant l'insigne de préfet-en-chef. Ron, quant à lui, est le 6e né d'une famille de 7 enfants, et ses frères ont eu tendance à s'accaparer pour eux toute la gloire (au Quidditch ou avec de brillants résultats par exemple), a toujours vécu dans leur ombre et s'est enfin vu seul, couvert d'honneur. Dumbledore, lui, prétend y voir une bonne paire de chaussettes. J.K. Rowling a indiqué[réf. souhaitée] qu'en réalité, il y voit toute sa famille réunie et heureuse (notamment sa sœur Ariana, dont il ne parvient pas à se pardonner le décès car il n'a pas eu le courage de la protéger face à son envie de rassembler les Reliques de la Mort.)

Dans Harry Potter à l'école des sorciers, le Miroir va être l'une des protections aménagées par les professeurs pour protéger la pierre philosophale dont Lord Voldemort cherche à s'emparer pour retrouver forme humaine. Le serviteur de ce dernier (Quirrell) va réussir à franchir tous les obstacles, mais va se retrouver coincé devant le miroir, ne se voyant qu'offrir la pierre à son maître, sans comprendre comment la récupérer. Dès que Harry va se trouver face au miroir, la pierre va lui tomber dans la poche, sans comprendre de quelle façon il a pu s'y prendre. C'est Dumbledore qui va lui fournir l'explication un peu plus tard : "C'était une de mes idées les plus brillantes, ce qui n'est pas peu dire, entre nous... Seul quelqu'un qui désirait trouver la pierre - la trouver, pas s'en servir - pourrait la prendre au miroir."

Notes et références

  1. Harry Potter at Bloomsbury
  2. Chat avec J.K. Rowling, 30 juillet 2007
  3. HPL: Essays - Harry and the Horcruxes
  4. Granger, John, Who Killed Albus Dumbledore?, p.104 p.109, ISBN 0-9723221-1-6
  5. Langford, David, The End of Harry Potter, p.139, ISBN 0-575-07875-8, éditeur Golancz
  6. KHIMAIRA N°11 Juillet 2007
  7. TF1 : La cape d'invisibilité d'Harry Potter bientôt réalisable ?
  8. Lexique Harry Potter
  9. Biographie de James Potter sur l'Encyclopédie d'harry Potter
  10. Chat avec J.K. Rowling, 30 juillet 2007
  11. La Gazette du Sorcier - Sorcier du Mois : Albus Dumbledore

Voir aussi

Articles connexes



  • Portail Harry Potter Portail Harry Potter
Ce document provient de « Objets magiques dans l%E2%80%99univers de Harry Potter#Baguette de Sureau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baguette de sureau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baguette de Sureau — Objets magiques dans l’univers de Harry Potter Cet article présente les différents objets magiques composant l univers de Harry Potter. Sommaire 1 Artefacts magiques légendaires 1.1 Choixpeau magique 1.2 Coupe de feu …   Wikipédia en Français

  • Baguette de l’Ainé — Objets magiques dans l’univers de Harry Potter Cet article présente les différents objets magiques composant l univers de Harry Potter. Sommaire 1 Artefacts magiques légendaires 1.1 Choixpeau magique 1.2 Coupe de feu …   Wikipédia en Français

  • Baguette aînée — Objets magiques dans l’univers de Harry Potter Cet article présente les différents objets magiques composant l univers de Harry Potter. Sommaire 1 Artefacts magiques légendaires 1.1 Choixpeau magique 1.2 Coupe de feu …   Wikipédia en Français

  • Sureau — Cet article possède un paronyme, voir : François Sureau …   Wikipédia en Français

  • Baguette Magique (Harry Potter) — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

  • Baguette magique (Harry Potter) — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

  • Baguette magique (harry potter) — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

  • Objets magiques dans l’univers de Harry Potter — Article principal : Univers de Harry Potter. Cet article présente les différents objets magiques présents dans l univers de Harry Potter. Sommaire 1 Artefacts magiques légendaires 1.1 Choixpeau magique 1.2 C …   Wikipédia en Français

  • Carte de Chocogrenouille — Objets magiques dans l’univers de Harry Potter Cet article présente les différents objets magiques composant l univers de Harry Potter. Sommaire 1 Artefacts magiques légendaires 1.1 Choixpeau magique 1.2 Coupe de feu …   Wikipédia en Français

  • Cartes de Chocogrenouille — Objets magiques dans l’univers de Harry Potter Cet article présente les différents objets magiques composant l univers de Harry Potter. Sommaire 1 Artefacts magiques légendaires 1.1 Choixpeau magique 1.2 Coupe de feu …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”