Bagnères de Bigorre

Bagnères-de-Bigorre

Bagnères-de-Bigorre
Photographie représentant symboliquement la Commune
Carte de localisation de Bagnères-de-Bigorre
Pays France France
Région Midi-Pyrénées
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Bagnères-de-Bigorre
(chef-lieu)
Canton Bagnères-de-Bigorre
(chef-lieu)
Code Insee 65059
Code postal 65200
Maire
Mandat en cours
Rolland Castells MD
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Haute-Bigorre
Latitude
Longitude
43° 03′ 54″ Nord
       0° 09′ 02″ Est
/ 43.065, 0.15056
Altitude 440 m (mini) – 2 872 m (maxi)
Superficie 125.86 km²
Population sans
doubles comptes
8 722 hab.
(2008)
Densité 63 hab./km²
Hautes Pyrenees topographic map-fr.svg
City locator 2.svg
Bagnères-de-Bigorre
Localisation sur la carte départementale

Bagnères-de-Bigorre (en occitan gascon Banhèras) est une commune française, située dans le département des Hautes-Pyrénées en la région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Bagnérais(es)[1]. C'est une ville du piémont pyrénéen dont l'activité économique est fortement liée au tourisme et au thermalisme.

Sommaire

Géographie

Bagnères-de-Bigorre se situe en Haute-Bigorre au pied des Pyrénées dans la vallée de L'Adour au contact avec la vallée de Campan sur route nationale 135 ou D 935.

Histoire

L'histoire de Bagnères-de-Bigorre est fortement liée à son activité thermale.

Une activité thermale aux origines antiques

Un temps dénommée bourg d'Aghon, ce terme désignant le dieu gaulois des bonne eaux, l'activité thermale à Bagnères-de-Bigorre pourrait bien remonter à la haute-antiquité.

Envahir les Bigerrions, peuple aquitain local, n'a pas été pas chose facile et, aux troupes envoyés par Jules César, s'ajoutent celles d'Auguste en 28 av. J.-C.. Pourtant, les romains réussissent. Il établissent une véritable cité désignée sous l'appellation Vicus Aquensis. Des thermes sont notamment édifiés. Cinq piscines de marbre ont ainsi été découvertes en 1823 lors de l'édification des Grands Thermes.

Après l'oubli, la renaissance des "banheras"

Avec la chute de l'Empire romain, les activités thermales sont, un temps, mises en sommeil. Bagnères-de-Bigorre reste cependant un bourg non négligeable doté de murailles. Plusieurs ordres religieux s'y installent.

La cité bigourdane prend bientôt l'habitude de recevoir les têtes couronnées de Navarre. En 1434, Gaston IV de Foix et Éléonore Ire de Navarre choisissent la ville pour se marier. La ville accueillera encore Jeanne d'Albret et Henri IV, venus prendre les eaux.

La renaissance des bains, dits "banheras" selon la terminologie occitane, commence dès lors et la ville gagne en renommée au fil des siècles. À l'image de Montaigne ou du Duc de Maine, fils de Louis XIV, elle accueille bientôt aristocrates et riches bourgeois.

L'Athènes des Pyrénées ou l'âge d'or du thermalisme

Il faut cependant attendre le XIXe siècle pour que la ville connaisse son âge d'or. Elle compte alors parmi tous ces hauts lieux de la vie mondaine et culturelle de la Belle Époque. Lamartine, Napoléon, Flaubert, George Sand, Rossini, Henry Russell comptent alors parmi ses visiteurs. Bagnères-de-Bigorre est alors "l'Athènes des Pyrénées".

En 1828 les Grands Thermes, sont inaugurés par la Duchesse du Berry. Bagnères-de-Bigorre se dote ainsi d'installations ouvrant la voie à un thermalisme de masse aujourd'hui symbolisé par Aquensis.

Grands Thermes

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1989 2014 Rolland Castells MoDem
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4 440 5 656 6 001 6 834 7 586 8 108 8 448 8 467 8 485
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
8 885 9 169 9 433 9 464 9 508 9 498 9 248 8 638 8 837
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
8 671 8 591 8 455 8 261 8 880 9 211 8 633 9 941 11 044
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
10 314 10 216 9 947 9 242 8 424 8 048 8 224 8 722 -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

Bagnères-de-Bigorre s’est illustrée dans le secteur secondaire notamment un temps à travers le matériel ferroviaire mais le thermalisme et le tourisme restent la véritable activité marquant la ville-village. Aujourd'hui, de nombreuses PME et PMI spécialisées dans l'appareillage électrique, la mécanique ou l'aéronautique sont installées dans la commune. Maîtrisant les hautes technologies, certaines d'entre elles comptent parmi les plus innovantes du marché, dans leur secteur. Les acteurs de l'économie locale travaillent en concertation avec la Communauté de communes de la Haute-Bigorre (CCHB) pour le développement de leur entreprise. Celle-ci accompagne également les porteurs de projets, dans un environnement industriel fort et complémentaire. La CCHB dispose en effet d'un service de développement économique local et d'un partenaire majeur, la SEMADEV (Société d'économie mixte pour l'aménagement et le développement).

Quatre zones d'activités : Parc d'activités Dominique Soulé Sur une superficie de plus de 11 hectares, ce site accueille 14 entreprises (400 emplois). Les principales entreprises : CFD-B, Novexia, Pommier, Nouvelle Bagnères Aéro, Protoplane - Avenir Composites, Bigorre Ingénierie.

Zone industrielle de l'Adour Sur une superficie de près de 16 hectares, la zone accueille 23 entreprises, (280 emplois). Les principales entreprises : Electraline CBB, Adour Industries, Duteil Arnauné sas, Spem Aéro, Montages Câblages Industriels Pyrénéens (MCIP).

Parc d'activités de la Haute-Bigorre Sur une superficie de plus de 4 hectares, ce parc accueille 9 entreprises (70 emplois). Les principales entreprises : Areva T&D, Amaré Charpentes, Chaussons Matériaux, Adour Prothèses.

Parc industriel de la Haute-Bigorre Sur une superficie de plus de 3 hectares, le site accueille 3 entreprises (70 emplois). Les principales entreprises : ABB Soulé Protection Surtensions - Hélita, Mang Métal Industries.

Église Saint-Vincent

Personnalités liées à la commune

Monuments et lieux touristiques

Tour des Jacobins
  • Les Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre proposent des cures en ce qui concerne la rhumatologie, les affections psychosomatiques et les voies respiratoires. Ils se caractérisent, pour une grande part, par une architecture classique du XIXe siècle, utilisant de nobles matériaux tel que le marbre des Pyrénées. Le Palmarium offre un bel exemple de l'architecture caractéristique de l'ère industrielle.
  • Un musée du marbre créé en 2007 présentant plus de 300 grands échantillons de marbres européens identifiés.
  • Comme la plupart des cités thermales, Bagnères-de-Bigorre possède un casino.
  • L'actuel musée Salies se trouve au-dessous de la partie la plus ancienne des thermes, les bains du Dauphin datant de 1783.
  • De type gothique flamboyant, la Tour des Jacobins, beffroi carré aux deux premiers étages puis octogonal de 35 mètres de hauteur, est le vestige de ce qui fut l'église des frères précheurs. L'église fut ravagée par un incendie en 1343. Le couvent et le cloître furent démoli en 1793.
  • L'église Saint-Vincent, datant du XIVe siècle, fut bâtie sur un sanctuaire d'origine paléo chrétienne. Le style est de type gothique rayonnant pour la façade ouest alors que l'entrée sud se distingue par son porche en plein cintre de style renaissance.
  • L'histoire de Bagnères est à lier à la station de sports d'hiver de La Mongie, devenue domaine du Tourmalet, plus grand domaine skiable des Pyrénées françaises.
  • À proximité même et sur le chemin vers les pistes, sont à visiter les grottes de Médous.

Jumelages

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

Références

  • Portail des Hautes-Pyrénées Portail des Hautes-Pyrénées
  • Portail de la région Midi-Pyrénées Portail de la région Midi-Pyrénées
  • Portail des Pyrénées Portail des Pyrénées
  • Portail de l’Occitanie Portail de l’Occitanie
Ce document provient de « Bagn%C3%A8res-de-Bigorre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bagnères de Bigorre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bagneres-de-Bigorre — Bagnères de Bigorre Bagnères de Bigorre …   Wikipédia en Français

  • Bagnères-de-Bigorre — Saltar a navegación, búsqueda Bagnères de Bigorre …   Wikipedia Español

  • Bagnères de Bigorre — Bagnères de Bigorre …   Deutsch Wikipedia

  • Bagnères-de-Bigorre — Bagnères de Bigorre …   Deutsch Wikipedia

  • Bagnères de Bigorre — (spr. banjǟr dö bigorr ), Arrondissementshauptstadt im franz. Depart. Oberpyrenäen, 550 m ü. M., links am Adour, der weiter oberhalb das Tal von Campan bildet, durch Zweigbahn mit Tarbes verbunden, einer der belebtesten Badeorte der Pyrenäen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bagnères-de-Bigorre — (spr. banjähr dĕ bigohr), Stadt im franz. Dep. Hautes Pyrénées, am Adour, (1901) 8671 E.; Badeort (Kalksulfat und Eisen führende Quellen) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bagnères-de-Bigorre —   [ba ɲɛːr dəbi gɔːr], Stadt im Département Hautes Pyrénées, Frankreich, 550 m über dem Meeresspiegel am Adour, 8 400 Einwohner. Thermalbad dank Kalksulfat und Eisenquellen (bis über 50 ºC), die schon den Römern bekannt waren (Aquae Bigerri …   Universal-Lexikon

  • Bagnères-de-Bigorre — 43° 03′ 54″ N 0° 09′ 02″ E / 43.065, 0.1506 …   Wikipédia en Français

  • Bagnères-de-Bigorre — French commune nomcommune= Bagnères de Bigorre Casino of Bagnères de Bigorre région= Midi Pyrénées département= Hautes Pyrénées ( sous préfecture ) arrondissement=Bagnères de Bigorre canton=Bagnères de Bigorre insee=65059 cp=65200 maire=Rolland… …   Wikipedia

  • Bagneres-de-Bigorre — Original name in latin Bagnres de Bigorre Name in other language Bagneres, Bagneres de Bigorre, Bagnres, Bagnres de Bigorre, Ban er de Bigor, Ban er de Bigorr, Baner de Bigor, Banheras, Banheras de Bigorra, Banhras de Bigrra, Banyeras de Bigorra …   Cities with a population over 1000 database

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”