Bagad Kemper
Bagad Kemper
Bagad Kemper
Bagad Kemper au Théâtre de Cornouaille en 2009

Pays d’origine France (Bretagne)
Genre musical Musique bretonne
Musique celtique
Instruments caisses claires, binioù, bombardes, cornemuses, percussions
Années d'activité Depuis 1949
Labels Keltia Musique
Site officiel http://www.bagad-kemper.org

Le bagad Kemper (Kemper est le nom breton de la ville de Quimper) créé en 1949 est l’un des bagadoù les plus prestigieux de Bretagne. Sa réputation est due à son important palmarès et aussi à des collaborations avec d’autres artiste, tels Dan Ar Braz, Carlos Núñez, Johnny Clegg ou Susana Seivane.

Sommaire

Repères historiques

La formation quimpéroise a été créée en octobre 1949 par Ronan Cadiou, Jos Le Corre et Pierre Kerbourc’h sous le nom de kevrenn C’hlazig. En 1954, le bagad prend le nom de bagad Kemper de la kevrenn C’hlazig qui, elle, regroupe tous les bagadoù de la région. En 1962, une éphémère section féminine voit le jour sous le nom de « bagad Morgane », elle s’arrête après cinq années d’activité. L’accession en première catégorie intervient en 1968. Deux ans plus tard, le costume traditionnel glazig est abandonné au profit d’un uniforme particulier. Le titre de champion national de première catégorie est obtenu en 1975 et l’année suivante c’est l’enregistrement du premier disque (vinyle) : « Toniou war an Dachenn ». La première femme intègre le groupe en 1990. Au mois d’août 1992, participation au championnat du monde des pipe-bands à Glasgow et en 1993 début de l’aventure de l’Héritage des Celtes de Dan Ar Braz au Festival de Cornouaille à Quimper. Ce projet, qui fédère de nombreux artistes originaires des pays celtes, leur permet de côtoyer notamment Gilles Servat, Yann-Fañch Kemener, Didier Squiban, Karen Matheson (du groupe écossais Capercaillie), Elaine Morgan, etc. et de se produire sur de nombreuses scènes.

Parallèlement, le bagad poursuit son activité discographique : en 1995 c’est l’enregistrement de Lip ar Maout, en 1999 Hep Diskrog, en 2001 Azeliz Iza et en 2004 Sud-ar Su.

Les liens qui unissent la Bretagne et la province du Shandong en Chine ont été l’occasion pour les musiciens quimpérois de se joindre à la délégation bretonne qui s’est rendue là-bas en mai 2005 pour la quinzaine de la Bretagne et d'y donner plusieurs concerts.

La formation

Le bagad Kemper fait partie de la BAS 29 (Bodadeg ar Sonerion du Finistère), il compte une quarantaine de musiciens répartis dans les trois pupitres constituant un bagad : cornemuses, bombardes et percussions. Son actuel penn-soner est Steven Bodenès, qui succède en 2009 à Jean-Louis Hénaff.

Le répertoire, à l’origine traditionnel, s’est ouvert à d’autres univers musicaux, ce qui lui a permis de travailler avec de nombreux artistes et de participer à l’Héritage des Celtes. Depuis le début des années 2000, le bagad Kemper propose régulièrement ses propres créations musicales inspirées de différents horizons :

  • Azeliz Iza en 2000 : création musicale sur le thème musical traditionnel "Enez eussa" (Direction musicale : Jean-Louis Hénaff)
  • Sud - Ar Su en 2003 : spectacle coloré par des airs en provenance de régions à forte identité comme la Galice, la Castille, le Brésil ou encore Cuba (Direction musicale : Jean-Louis Hénaff)
  • D'Ecosse en Cornouaille en 2005 : dans ce spectacle, le bagad invite quelques uns de leurs amis bretons et écossais pour un échange de répertoire de Bretagne et d'Ecosse (Direction musicale : Jean-Louis Hénaff)
  • Best Of en 2009 : carte blanche offerte par le Festival de Cornouaille pour les 60 ans du bagad, qui retrace la dernière décennie de concert et de création du bagad et dont est issu l'album Live au Cornouaille (Direction musicale : Jean-Louis Hénaff)
  • Breizh Balkanik en 2009 : A l’occasion de son soixantième anniversaire, le Bagad KEMPER a concocté, un spectacle qui allie la musique bretonne à celle d’Europe de l’Est et plus précisément à celle des Balkans (Roumanie, Serbie, Monténégro, ...). Ce nouveau projet est le fruit de la collaboration du bagad avec le chanteur et clarinettiste Erik Marchand (Direction musicale : Jean-Louis Hénaff)

Il participe à différents concours et a été 19 fois champion de Bretagne de première catégorie et 2 fois champion de bretagne de deuxième catégorie. On le retrouve régulièrement dans les grandes manifestations musicales : Festival de Cornouaille de Quimper, le Festival interceltique de Lorient, les Tombées de la Nuit à Rennes.

Discographie

Live au Cornouaille (2010)
  • 1976 : Toniou war an Dachenn (Volume 1) ¹
  • 1979 : Toniou war an Dachenn (Volume 2) ¹
  • 1984 : Toniou war an Dachenn (Volume 3) ¹
  • 1989 : Toniou war an Dachenn (Volume 4)
  • 1991 : The best of Bagad Kemper (compilation)
  • 1995 : Lip ar Maout
  • 1999 : Hep Diskrog
  • 2001 : Azeliz Iza
  • 2004 : Sud-ar Su
  • 2006 : Collection 1995 - 2005 (compilation)
  • 2009 : Best Of Internautes (compilation)
  • 2010 : Live au Cornouaille
  • 2011 : Breizh Balkanik

¹ Disques 33 tours vinyle.

Collaborations

  • 1994 : Dan Ar Braz et l’Héritage des Celtes
  • 1995 : Dan Ar Braz et l’Héritage des Celtes : En concert
  • 1997 : Dan Ar Braz et l’Héritage des Celtes : Finisterres
  • 1998 : Dan Ar Braz et l’Héritage des Celtes : Zénith (concert)
  • 1999 : Bretagnes à Bercy
  • 1999 : Os Amores Libres de Carlos Núñez

Palmarès du bagad Kemper au championnat national des bagadoù

  • 1949 : Fondation en septembre 1949
  • 1951 : Champion de Bretagne
  • 1952 : Champion de Bretagne
  • 1953 : 2e en 1re catégorie
  • 1954 à 1957 : pas de concours pour le bagad Kemper
  • 1958 : 3e en 3e catégorie
  • 1959 : 4e en 3e catégorie
  • 1960 : 3e en 3e catégorie
  • 1961 : 1er en 3e catégorie, accède à la 2e catégorie
  • 1962 : 2e en 2e catégorie
  • 1963 : 5e en 2e catégorie
  • 1964 : 5e en 2e catégorie
  • 1965 : 1er au concours de marches de Gourin (toutes catégories)
  • 1966 : 1er en 2e catégorie
  • 1967 : 1er en 2e catégorie, accède à la 1re catégorie
  • 1968 : 4e en 1re catégorie
  • 1969 : 3e en 1re catégorie
  • 1970 : 3e en 1re catégorie
  • 1971 : 3e en 1re catégorie
  • 1972 : 3e en 1re catégorie
  • 1973 : 3e en 1re catégorie
  • 1974 : 3e en 1re catégorie
  • 1975 : Champion de Bretagne
  • 1976 : Champion de Bretagne
  • 1977 : Champion de Bretagne
  • 1978 : Champion de Bretagne
  • 1979 : 2e en 1re catégorie
  • 1980 : 3e en 1re catégorie
  • 1981 : 2e en 1re catégorie
  • 1982 : Champion de Bretagne
  • 1983 : 2e en 1re catégorie
  • 1984 : Champion de Bretagne
  • 1985 : Champion de Bretagne
  • 1986 : 2e en 1re catégorie
  • 1987 : 2e ex-aequo en 1re catégorie
  • 1988 : Champion de Bretagne
  • 1989 : 3e en 1re catégorie
  • 1990 : 2e en 1re catégorie
  • 1991 : Champion de Bretagne
  • 1992 : 2e en 1re catégorie
  • 1993 : 2e en 1re catégorie
  • 1994 : Champion de Bretagne
  • 1995 : Champion de Bretagne
  • 1996 : 2e en 1re catégorie
  • 1997 : Champion de Bretagne
  • 1998 : Champion de Bretagne
  • 1999 : 3e en 1re catégorie
  • 2000 : Champion de Bretagne
  • 2001 : 2e en 1re catégorie
  • 2002 : Champion de Bretagne
  • 2003 : 2e en 1re catégorie
  • 2004 : Champion de Bretagne
  • 2005 : 5e en 1re catégorie
  • 2006 : 4e en 1re catégorie
  • 2007 : 3e en 1re catégorie
  • 2008 : 3e en 1re catégorie
  • 2009 : Ne participe pas au concours de Lorient afin de pointer les incohérences du nouveau règlement.
  • 2010 : 2e en 1re catégorie
  • 2011 : Champion de Bretagne

Palmarès du bagad Kemper aux concours de pipe bands de 1982 à 1993

  • Trophée Bowhill à Saint-Vincent-sur-Oust

Vainqueur lors des 5 participations : 1982, 1988, 1990, 1992, 1993

  • Trophée du parc d'Armorique à Menez Meur (Hanvec)

Vainqueur lors des 7 participations : 1986, 1987, 1988, 1990, 1991, 1992, 1993

  • Trophée Ronsed Mor à Locoal-Mendon

Vainqueur lors de sa participation en 1992

  • Concours international de pipe band au Festival interceltique de Lorient
  • 1988 : 2e prix pipe-band, 1er prix ensemble batterie
  • 1990 : 3e prix
  • World Pipe Band Championship à Glasgow (août 1992)

Se situe en milieu de tableau (30 concurrents). Seuls les six premiers étaient classés.

Compléments

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Gérard Classe, Bagad Kemper, 50 ans sans relâche, hep diskrog, préface de Dan Ar Braz (traduction bretonne : Padrig an Habask). Blanc Silex éditions, collection Mémoire, 2005, (ISBN 2913969100).

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bagad Kemper de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bagad Penhars — Pays d’origine France Genre musical Musique Bretonne Années d activité Depuis 1985 Site officiel bagadpenhars.over blog.com Le bagad de Penhars, quartier de Quim …   Wikipédia en Français

  • Bagad De Lann-Bihoué — Pays d’origine France Genre(s) Musique Bretonne Années actives Depuis 1952 Site Web …   Wikipédia en Français

  • Bagad de Lann-Bihoue — Bagad de Lann Bihoué Bagad de Lann Bihoué Pays d’origine France Genre(s) Musique Bretonne Années actives Depuis 1952 Site Web …   Wikipédia en Français

  • Bagad de lann-bihoué — Pays d’origine France Genre(s) Musique Bretonne Années actives Depuis 1952 Site Web …   Wikipédia en Français

  • Bagad Sonerien Bro Dreger — Le Bagad Sonerien Bro Dreger, lors du festival interceltique de Lorient 2009. Surnom BSBD Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Bagad Bro Kemperle — Pays d’origine France Genre musical Musique Bretonne Années d activité Depuis 1949 Site offici …   Wikipédia en Français

  • Bagad Brieg — Naissance 1978 Briec Pays d’origine France Genre musical Musique bretonne Instruments …   Wikipédia en Français

  • Bagad Cap Caval — Pays d’origine France Genre musical Musique Bretonne Années d activité Depuis 1984 Site officiel …   Wikipédia en Français

  • Bagad Melinerion — Pays d’origine France (Bretagne) Genre musical Musique bretonne Musique celtique Instruments caisses claires, binioù, bombardes, cornemuses, percussions Années d activité Depuis …   Wikipédia en Français

  • Bagad ar Meilhoù Glaz — Naissance Juin 1951 Quimper Pays d’origine France Genre musical Musique bretonne Instruments Cornemuse, Bombarde, Batterie Site officiel …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”