Bad Boy Bubby
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bad Boy.

Bad Boy Bubby

Réalisation Rolf de Heer
Scénario Rolf de Heer
Acteurs principaux Nicholas Hope
Claire Benito
Ralph Cotteril
Carmel Johnson
Sortie 1994
Durée 114 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bad Boy Bubby est un film australien réalisé par Rolf de Heer, sorti en 1993.

Sommaire

Synopsis

Bubby a 35 ans, il vit dans un taudis avec pour seule compagnie sa mère, une mégère qui, au gré de son humeur le bat, lui fait à manger ou lui fait l'amour, et son chat qu'il martyrise. Son petit univers est totalement bouleversé lorsque son alcoolique de père réapparait. Après 35 ans passés dans une chambre austère, Bubby sera amené à découvrir le monde extérieur.

Une Analyse personnelle

Nous allons voir quelques grands thèmes du film Bad Boy Bubby.

Enfance et Maltraitance : Bubby est un enfant de 35 ans (son prénom, Bubby est peut-être une déformation de Baby en australien), il n'a pas pu évoluer maintenu dans un âge minime (2 ou 3 ans) par sa mère qui pour le maintenir en son emprise lui fait croire que l'air de l'extérieur de leur appartement est empoisonné (elle sort tout le temps avec un masque à gaz), c'est une allégorie de la Caverne de Platon. Elle le maltraite physiquement en le battant, en lui donnant de la nourriture seulement quand elle l'a décidé, elle le maltraite sexuellement en couchant avec lui. Il y a aussi la torture morale et psychologique avec le cas d'Angel, ses parents la rejetant, l'insultant et la faisant pleurer. Bad Boy Bubby est un film dénonçant toutes les maltraitances faites aux enfants et la difficulté pour un enfant ayant été victime de se reconstruire. Puisque Bubby a de terribles difficultés à établir sa propre personnalité, il n'a pas encore liquidé son Œdipe alors il reproduit tout ce que sa mère et son père (arrivé en cours de route mais qui ne lui sera pas plus bénéfique) lui ont fait subir. Bubby se venge et maltraite son chat comme sa mère le maltraite. Il n'a pas de notions de Bien ou de Mal. C'est pour cela qu'il tue ses parents, premier pas vers la Liberté.

Langage : Au début du film Bubby n'est qu'un enfant, il n'a que très peu de vocabulaire, il reproduit petit à petit tout ce que sa mère et son père vont lui dire. Puis tous les protagonistes du film lui apporteront de la matière à s'exprimer pour au final pouvoir s'exprimer normalement ou presque. Les enfants ont une certaine connexion avec les animaux et les handicapés. Ils sont tous les trois dans le non-langage. C'est pour cela que Bubby comprend au bout d'un moment les chats (plus ou moins) et les handicapés, qui sont prisonniers de leurs corps, comme Bubby l'a été de sa chambre. Bubby possède une forme épurée de langage, sans enluminures, sans toutes ces choses subtiles, sans mensonge... Le langage de Bubby devient une mode à la fin : c'est un langage sain, propre et parfait. Le langage de l'Enfant.

Dieu : Dieu est complice de la maltraitance des enfants puisque la mère de Bubby lui dit que s'il bouge de la chaise, Jésus le lui dira et qu'elle le punira, ainsi il reste toute la journée coincé sur sa chaise à se déféquer dessus. Les parents d'Angel prennent aussi Dieu à témoin pour torturer leur fille : "Les gros sont une abomination à ses yeux". Le père naturel de Bubby est aussi appelé Pop' (Père, comme on appelle les prêtres) puisque celui-ci a un habit de prêtre et qu'il fait la messe "à mi-temps" comme il le dit lui-même. Un représentant de Dieu auprès de Dieu sexuellement actif, qui fait un gosse et qui ne revient que 35 ans plus tard ? Dieu est imparfait, forcément plus faible que les hommes puisque les hommes sans Dieu pourraient arriver à s'entendre, pourraient atteindre l'harmonie, c'est ce que lui explique le prêtre dont l'Église est en construction (ou en destruction ?) dans l'usine d'incinération. Les hommes ne sont rien qu'un amas d'atomes, ces atomes ne disparaissent pas, ils se transforment. Il n'y a pas de salut dans l'Au Delà, pas de Paradis. Sans religion les hommes arriveraient à s'entendre, c'est ce que dit le musicien en fin de film devant les tableaux des différentes religions : il lui explique 2000 ans d'histoire, les religieux qui massacrèrent les aborigènes, premiers natifs d'Australie, les islamistes qui s'entretuent avec les juifs et les chrétiens, les guerres et les attentats... Pire que tout : si Dieu existe, il autorise toutes ces maltraitances, il est bien complice. Alors soit Dieu est inférieur aux hommes, dans ce cas il n'a aucun pouvoir, soit il a tout pouvoir et il est complice de tous ces enfoirés. Alors Dieu est un enfoiré et dans ce cas-là il faut, comme le dit le prêtre l'envoyer se faire foutre. " Fuck Off God".

La Musique : La Musique (et l'Art par ouverture) est motif de fascination pour Bubby et les hommes, il rencontre une salutiste qui chante, il échappe à la police en suivant le son du violon, il rencontre des musiciens et devient chanteur, il veut voir qui joue de la cornemuse... C'est une fascination mais aussi un mode d'expression, c'est par là que Bubby s'exprime, raconte son histoire, sa vie.[non neutre]

Fiche technique

Distribution

  • Nicholas Hope : Bubby
  • Claire Benito : Mam
  • Ralph Cotterill : Pop
  • Carmel Johnson : Angel
  • Syd Brisbane : Yobbo
  • Nikki Price : la femme qui hurle
  • Norman Kaye : le scientifique
  • Paul Philpot : Paul
  • Peter Monaghan : Steve
  • Natalie Carr : Cherie the Salvo
  • Rachael Huddy : Rachael
  • Bridget Walters : la mère d'Angel
  • Ullie Birve : la femme en robe
  • Audine Leith : Fondled Salvo
  • Lucia Mastrantone : la livreuse de pizza

Autour du film

  • Le tournage s'est déroulé du 16 novembre 1992 au 30 janvier 1993 à Adélaïde, Outer Harbor, Port Adelaide, Semaphore, Thebarton et Torrens Island Power Station, en Australie.
  • Dans le but de donner un cachet plus expérimental au film, 32 directeurs de la photographie se sont succédé sur le tournage, à raison d'un chef opérateur différent pour chaque nouveau lieu que Bubby découvrait.
  • Une bonne partie de la piste son fut enregistrée à l'aide de deux microphones binauraux cachés dans les oreilles de l'acteur Nicholas Hope.

Distinctions

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bad Boy Bubby de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bad Boy Bubby —    Comédie dramatique de Rolf De Heer, avec Nick Hope, Claire Benito, Ralph Cotterill, Carmel Johnson.   Pays: Australie   Date de sortie: 1995   Technique: couleurs   Durée: 1 h 52    Résumé    Pendant trente cinq ans, Bubby vit séquestré par… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Bad Boy Bubby — Infobox Film name = Bad Boy Bubby image size = caption = director = Rolf de Heer producer = writer = Rolf de Heer narrator = starring = Nicholas Hope, Claire Benito, Ralph Cotterill music = cinematography = editing = Suresh Ayyar distributor =… …   Wikipedia

  • Bad Boy Bubby — Filmdaten Deutscher Titel Bad Boy Bubby Produktionsland Australien …   Deutsch Wikipedia

  • Bad Boy (homonymie) — Bad Boy Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Musique Bad Boy, album de Ringo Starr sorti en 1978. Bad Boy, chanson de Larry Williams reprise par les Beatles en 1965. Bad Boy Boogie, chanson… …   Wikipédia en Français

  • Bad Boy — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Musique Bad Boy, album de Ringo Starr, ancien batteur des Beatles, sorti en 1978. Bad Boy, chanson de Larry Williams en 1959, reprise par les Beatles en… …   Wikipédia en Français

  • Rolf de Heer — Pour les articles homonymes, voir Heer. Rolf de Heer …   Wikipédia en Français

  • Rolf de Heer — Infobox actor imagesize = 150px name = Rolf de Heer birthname = birthdate = 9 May 1951 location = Heemskerk, The Netherlands spouse = occupation = Director, Producer and Writer yearsactive = website = footnotes = afiawards = Best Director 1993… …   Wikipedia

  • Rolf De Heer — est un réalisateur, producteur, scénariste et compositeur australien d origine néerlandaise, né le 4 mai 1951 à Heemskerk (Pays Bas). Sommaire 1 Biographie 2 Filmographie 2.1 comme réalisateur …   Wikipédia en Français

  • Rolf de heer — est un réalisateur, producteur, scénariste et compositeur australien d origine néerlandaise, né le 4 mai 1951 à Heemskerk (Pays Bas). Sommaire 1 Biographie 2 Filmographie 2.1 comme réalisateur …   Wikipédia en Français

  • performing arts — arts or skills that require public performance, as acting, singing, or dancing. [1945 50] * * * ▪ 2009 Introduction Music Classical.       The last vestiges of the Cold War seemed to thaw for a moment on Feb. 26, 2008, when the unfamiliar strains …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”