Baconnes

49° 09′ 37″ N 4° 20′ 21″ E / 49.1602777778, 4.33916666667

Baconnes
Administration
Pays France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Verzy
Code commune 51031
Code postal 51400
Maire
Mandat en cours
Francis Girardin
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Mourmelon
Démographie
Population 278 hab. (2006)
Densité 13 hab./km²
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 37″ Nord
       4° 20′ 21″ Est
/ 49.1602777778, 4.33916666667
Altitudes mini. 111 m — maxi. 166 m
Superficie 20,86 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Baconnes est une commune française, située dans le département de la Marne et la région Champagne-Ardenne.

Ville fleurie : quatre fleurs

Sommaire

Géographie

Économie

L'agriculture restait tributaire de la pauvreté du sol jusqu’aux années 1940-1950. La mécanisation (tracteurs et moissonneuses-batteuses), le travail en groupe, l'emploi des engrais, des désherbants, des semences sélectionnées, l'extension de la betterave sucrière, font qu'à Baconnes, comme dans toute la " Champagne Pouilleuse ", les rendements n'ont rien à envier à ceux de la Brie, de la Beauce ou de la Picardie.

L’élevage de vaches laitières disparait en 1973 et il a fallu attendre le milieu des années 1980 pour voir les derniers ateliers de taurillons engraissés à l'aide de granulés de luzerne et de pulpes de betterave.

Aujourd'hui, sur un territoire de 2076 hectares, il ne reste à Baconnes que 8 exploitations agricoles. L'une d'entre elles s'est diversifiée dans le maraichage puis dans l'horticulture il y a près de 30 ans, suivant la tendance de fleurissement du village. Il s'agit de la SCEA la Tumoise. Elle emploie jusqu'à 25 personnes en pleine saison. De nombreux agriculteurs des communes voisines viennent cultiver sur le territoire. L'assolement est diversifié à base de céréales (escourgeon, blé tendre et orge de printemps), colza, betterave, luzerne, tournesol et pois protéagineux. À la différence de nombreux villages marnais, il n'y a pas de production de pommes de terre sur les terres baconnaises.

Il existe également sur les terres de la commune de nombreuses parcelles boisées à grande dominante de résineux (pins noirs) et de quelques feuillus (bouleaux, érables, trembles).

Un territoire de chasse privé, le Domaine de Baconnes, est un rendez-vous des passionnés de chasse au gros gibier. Le site comprend 2 parcs clos de 250 et 330 hectares abritant sangliers, cervidés, daims, mouflons et chevreuils ainsi qu'un étang d’un hectare environ. Y sont pratiqués battue, approche et affût, occasionnellement des chasses en battue royale.

Histoire

Baconnes est un village situé entre deux voies romaines, de Reims à Verdun, et de Reims à Bar-le-Duc, à mi-chemin entre Reims et Chalons-en-Champagne. Ce village est passé longtemps, sans doute à tort, pour la station Basilia de l'itinéraire d'Antonin. Il est mentionné aussi dans le polyptyque de saint Rémy : " Mansus Domminicatus in Baconna ".

La seigneurie appartint à la commanderie du Temple de Reims et passa, à l'extinction de cet ordre, aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Au mois de juin 1257, Guillaume le Sec, gendre de Guy, sénéchal héréditaire de l'archevêché de Reims, vendit à l'archevêque, outre le quart de la seigneurie de Thuisy, tout ce qu'il possédait à Baconnes du chef de sa femme.

En 1691, le village possède 46 feux (foyers) et 24 laboureurs (possesseurs de terre). Ces chiffres sont comparables à l'époque, à ceux de Livry, Louvercy et Mourmelon-le-Grand.

Sur le territoire existait la cense Pontvray, du côté du village d'Auberive, en haut du lieu-dit Rouvroy, laquelle existait encore au commencement du XVIIIe siècle et où était une chapelle, des ruines de laquelle on tira des pierres pour les remparts de Reims.

Baconnes était entouré de remparts ou fosses encore visibles dans la partie sud-est du village. L'origine de ces remparts est assez controversée. Ils semblent gallos-romains et contemporains de l'oppidum de la Cheppe. Certains affirment que Baconnes fut fortifié en 1578 comme certains villages du bord de la Suippe. D'autres, enfin, pensent que les fosses protégeaient le village des inondations.

Une légende rapportée par Jules Romain dans son livre " Les hommes de bonnes volonté, Verdun et Prélude à Verdun " dit que les habitants de Baconnes descendent d'une horde de Huns qui se serait retranchée et perpétuée en vase clos à Baconnes après la déroute des Champs Catalauniques.

Baconnes fut détruit à 80 % entre 1914 et 1918 et 14 de ses fils ne revinrent pas de la guerre. La commune a reçu la Croix de Guerre.

À la reconstruction, la mare, qui occupait toute la place, fut rebouchée avec des décombres et le monument aux morts fut édifié sur une partie de l'emplacement de cette mare. L'électricité et l'eau courante furent installées dès 1925.

Décorations françaises

Photo Croix de guerre recto.jpg
Croix de guerre 1914-1918 : 1er octobre 1920

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 réélu en 2008[1] Francis Girardin    

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[2] sansdoublescomptes= 1962)
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
154 160 123 136 147 170 278[3]

Lieux et monuments

L'église de Baconnes, classée monument historique[4], est placée sous le patronage de saint Memmie. Elle est massive et bâtie en carreaux de craie et en pierre. La nef, sans grande beauté et sans style apparent, n'a ni bas-côtés, ni piliers. Elle se réduit à une salle plafonnée, percée d'une rangée de fenêtres en plein cintre, trois de chaque côté.

Le chœur, arrondi en cul de four, est d'un roman assez archaïque, bien qu'il ne doive pas remonter au-delà du XIIe siècle. Ce style roman s'affirme avec la croisée du transept que soutiennent quatre lourds massifs de colonnettes, munies de chapiteaux d'exécution soignée. En guise de bras du transept, deux petites chapelles très basses et exiguës, voûtées de larges ogives, sans clé de voûte, éclairées l'une par un oculus et l'autre par une petite fenêtre romane.

L'abside, très réduite, est ajourée par trois fenêtres plein cintre et voûtée de branches d'ogive qui s'arrêtent sur des consoles placées entre les fenêtres. Le portail occidental se réduit à une porte plein cintre surmontée d'un oculus.

La tour, à bâtière, mais d'une forme très particulière, large et courte, est comme écrasée. Chacune de ses faces, sauf à l'ouest, est ouverte par des baies, en nombre inégal : une au sud et a l'est, deux au nord, géminées, sur des colonnettes ornées de chapiteaux à palmettes.

La cloche pèse environ 400 kg et porte la date de 1508. Il y est inscrit les noms de maître Thomas Martin, curé de Baconnes, Rémi Charpentie, Domance Francoise Catherine Raulet et encore Katrine qui pourrait bien être son nom de baptême.

Mairie de la Reconstruction, œuvre de l'architecte Hubert de Châlons sur Marne[5].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources

Notes

  1. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  2. Baconnes sur le site de l'Insee
  3. Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 13 janvier 2009
  4. Arrêté du 20 décembre 1920, notice de la Base Mérimée, consultée le 29 décembre 2008
  5. Les mairies du département de la Marne, Champagne généalogie, n°125, 4ème trimestre 2009

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baconnes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baconnes — Saltar a navegación, búsqueda Baconnes País …   Wikipedia Español

  • Baconnes — is a village and commune in the Marne département of north eastern France.ee also*Communes of the Marne department …   Wikipedia

  • Liste des monuments historiques de la Marne — Cet article recense les monuments historiques de la Marne, en France. Pour les monuments historiques de Châlons en Champagne, voir la liste des monuments historiques de Châlons en Champagne Pour les monuments historiques de Reims, voir la liste… …   Wikipédia en Français

  • 18e division d'infanterie — (France) 18e division d infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie Guerres Première Guerre mondiale …   Wikipédia en Français

  • 18e division d'infanterie (France) — 18e division d infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie …   Wikipédia en Français

  • 18e division d'infanterie coloniale — 18e division d infanterie (France) 18e division d infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie Guerres Première Guerre mondiale …   Wikipédia en Français

  • 271e regiment d'infanterie — 271e régiment d infanterie 271e régiment d infanterie insigne régimentaire du 271e RI Période Août 1914 Pays …   Wikipédia en Français

  • 271e régiment d'infanterie — insigne régimentaire du 271e RI Période août 1914 – juin 1916 Pays …   Wikipédia en Français

  • 271e régiment d’infanterie — 271e régiment d infanterie 271e régiment d infanterie insigne régimentaire du 271e RI Période Août 1914 Pays …   Wikipédia en Français

  • Reims — Rheims redirects here. For the artist, see Bettina Rheims. For other uses, see Reims (disambiguation). Reims City hall (hôtel de ville) …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”