1er juillet (Québec)

Fête du déménagement

Scène typique de déménagement dans l'arrondissement de Limoilou à Québec. (1er juillet 2007)

La Fête du déménagement ou journée nationale du déménagement est un phénomène social québécois. Chaque année, entre 200 000 et 250 000 ménages québécois changent de domicile le 1er juillet — jour de la fête du Canada — et dans les jours qui précèdent cette date.

Sommaire

Historique

Avant 1975, le déménagement au Québec s'effectuait traditionnellement le 1er mai comme l'illustre Henri Julien dans cette « Scène de déménagement, à Montréal, le 1er mai », publiée en première page du journal illustré L'Opinion publique, le 18 mai 1876.

L'origine du phénomène date de 1974. L'Assemblée nationale du Québec vote une loi abrogeant certaines dispositions du « Code civil du Québec » qui fixait le 1er mai comme date d'échéance des baux résidentiels, échéance qui était inscrite dans le droit civil depuis 1866 et s'est maintenue en l'état pendant plus d'un siècle[1].

Le projet de loi, qui créait du même souffle la Régie du logement du Québec, laissait aux seuls propriétaires et aux locataires le soin de convenir de la date d'échéance du bail. Cependant, les dispositions transitoires de la loi prévoyaient la prolongation automatique des baux venant à échéance le 30 avril ou le 1er mai 1975 pour les prolonger jusqu'au 30 juin 1975. La mesure a été bien accueillie par de nombreux Québécois puisqu'elle évitait aux familles les problèmes liés au transfert des enfants d'une école à l'autre à quelques semaines de la fin de l'année scolaire[1],[2].

Depuis, les Québécois et en particulier ceux des villes centre de Québec et Montréal où les locataires sont fortement majoritaires — 65 % à Québec et 75 % à Montréal[3] — ont pris l'habitude de faire coïncider l'entrée en vigueur des baux avec le 1er juillet. On estime qu'entre 200 000 et 250 000 ménages[4],[5],[6] — soit 20 % de tous les ménages locataires du Québec[3] — changent de domicile durant la période de déménagement qui culmine le 1er juillet. Le nombre de déménagement a connu une chute vers la fin des années 2000. Hydro-Québec en a enregistré environ 100 000 en 2009[7].

Caractère politique

Bien que la mesure législative ayant favorisé la mise en place de la fête du déménagement ait été votée par une législature très majoritairement fédéraliste, un certain nombre de gens voient dans cette coutume des motivations d'ordre politique et prétendent que la population manifeste ainsi son indifférence à l'égard de la Fête nationale du Canada[8], les célébrations de la fête nationale canadienne étant beaucoup moins courues au Québec que celles de la Fête nationale du Québec le 24 juin.

Josée Legault, dans l'hebdomadaire culturel montréalais Voir, fait écho à ce sentiment : « Avec la petite différence que le 1er mai est devenu le 1er juillet un peu pour faire un pied de nez à la fête du Canada, mais surtout pour éviter que les enfants soient obligés de changer d'école avant la fin de leur année scolaire »[2].

Culture populaire

  • Dans Bonheur d'occasion, Gabrielle Roy décrit l'ambiance frénétique de la journée du déménagement dans le quartier Saint-Henri de Montréal : « Une fois par an, il semblait bien que le quartier, traversé par le chemin de fer, énervé par les sifflets des locomotives, s'adonnait à la folie du voyage et que, ne pouvant satisfaire autrement son désir d'évasion, il se livrait au déménagement avec une sorte d'abandon contagieux. »[9]
  • En 1972, Pauline Julien interprète une chanson de Robert Charlebois et de Réjean Ducharme intitulée, Déménager ou rester là ?.
  • Premier juillet, le film, une comédie québécoise de 2004 réalisée par Philippe Gagnon, met en scène les mésaventures de trois couples qui déménagent durant cette période de l'année.

Statistiques

Plus de 70 % des gens qui déménagent le 1er juillet ne font pas appel à des professionnels.
  • Bell Canada a effectué quelque 240 000 branchements de téléphones au Québec en juin et juillet 2000[5].
  • Selon Hydro-Québec, on comptait 60 000 rebranchements d'électricité dans la grande région de Québec en 2001[10].
  • Plus de 70 % des gens qui déménagent ne font pas appel à des professionnels[5].
  • 78 % des gens qui déménagent commandent leur repas au restaurant. Les mets les plus populaires sont la pizza et le poulet rôti[5],[10].
  • Les frais de location d'un camion de déménagement sont quatre fois plus élevés à Montréal qu'à Granby durant la période des déménagements[11].
  • Les camions de déménagement sont loués à l'heure durant cette période. Ils peuvent être loués jusqu'à trois fois durant la journée.
  • Certains déménageurs profitent de l'occasion pour doubler leurs tarifs[11].
  • Pour les déménageurs du Québec, la « haute saison » s'étend du 10 juin au 10 juillet. Les déménageurs travaillent de dix à quinze heures par jour, six jours par semaine[12].
  • Un nombre plus élevé d'animaux domestiques sont abandonnés lors de la semaine du 1er juillet qu'en temps normal, le nombre d'appel pour animaux abandonnés à la Société protectrice des animaux de Québec double à cette époque de l'année[13].

Visibilité internationale

Depuis une dizaine d'années, cette coutume québécoise, qui semble unique au monde, a commencé à attirer l'attention des médias internationaux. À l'été 1998, une équipe de tournage de la BBC a ainsi séjourné dix jours à Montréal afin de réaliser un documentaire intitulé Under the Sun: Montreal Moving Day Madness afin de tenter d'expliquer ce phénomène[14]. Ce documentaire, d'une durée de 50 minutes, a été diffusé pour la première fois sur les ondes de BBC Two, en Grande-Bretagne, le 7 juillet 1999[15].

Notes et références

  1. a  et b Réseau de diffusion des archives du Québec. Déménagement : remonter aux sources. juillet 2001.
  2. a  et b Legault, Josée. La business du déménagement dans Voir, Vol. 21 n° 26, 28 juin 2007, p. 16.
  3. a  et b Forest, Paul et Claude-Rodrigue Deschênes. Évolution socio-économique des ménages locataires et propriétaires au Québec entre 1981 et 1996 [pdf]. Société d'habitation du Québec, mars 2001, p. 6.
  4. Le Devoir. La fête du déménagement. 2 juillet 1994, p. A3.
  5. a , b , c  et d Micasa.ca. Pourquoi déménage-t-on le 1er juillet ? Le 28 mai 2008.
  6. Cauchy, Clairandrée. Les déménagements font la pluie et le beau temps dans Le Devoir, le 2 juillet 2005, p. 1.
  7. Radio-Canada, « Le Québec au rythme des déménagement », 1 juillet 2009. Consulté le 1 juillet 2009
  8. Wyatt, Nelson, Presse canadienne. La fête nationale rivalise avec le jour du déménagement, dans La Presse, le 30 juin 2002, p. A4.
  9. Roy, Gabrielle (1945). Bonheur d'occasion, Montréal, Société des Éditions Pascal. Page 98.
  10. a  et b Cipriani, Jean-Philippe. Boîtes, bière et pizza, dans Le Soleil, Québec. samedi 30 juin 2001, p. A3.
  11. a  et b Hugo Meunier. Difficile de donner, dans La Presse, le 2 juillet 2006. p. A3.
  12. Boivin, Simon. 1er juillet, fête du déménagement, dans Le Soleil, Québec, le 30 juin 2000, p. A14.
  13. Boucher, Éric, Les animaux éternels abandonnés du 1er juillet, Québec Hebdo, 30 juin 2007, consulté en ligne le 12 février 2007.
  14. Radio-Canada Nouvelles, La BBC suit de près le jour du déménagement, Dernière mise à jour : 2 juillet 1998. Page consultée le 4 juillet 2007.
  15. British Film Institute (BFI), Under the Sun: Montreal Moving Day Madness - TV Transmission.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Archives de Radio-Canada, « Ça déménage! », 1er mai 1956 [clip télé], 1 min. 17 s.
    Images de déménagement, 1er mai 1956
  • Archives de Radio-Canada, « Du 1er mai au 1er juillet », émission Présent dimanche, 30 juin 1975, 4 min., 11 s. [radio]
    En 1975, les Québécois se mettent à déménager non plus le 1er mai mais le 1er juillet.
  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail de la sociologie Portail de la sociologie
  • Portail des fêtes et des traditions Portail des fêtes et des traditions
Ce document provient de « F%C3%AAte du d%C3%A9m%C3%A9nagement ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1er juillet (Québec) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1er juillet — Éphémérides Juillet 1er 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 …   Wikipédia en Français

  • QUÉBEC —  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Quebec — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec (Province) — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec (province) — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec Clérical — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec Conservateur — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec D’aujourd’hui — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec Francophone — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec Français — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”