Babylone (Symbole)

Babylone (symbole)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Babylone (homonymie).

Wiktprintable without text.svg

Voir « Babylone » sur le Wiktionnaire.

Babylone représente symboliquement, pour les rastafaris, la société occidentale mercantile, décadente, déshumanisée et pervertie, le système répressif, toute forme d'autorité oppressive (police, armée, Église catholique, pouvoir financier, pouvoir politique, etc.).[réf. nécessaire]

Néanmoins, la Bible, qui en fera le symbole de la corruption et de décadence, nous en transmettra le souvenir et le prestige qui survécurent à sa chute.

Ce mot cristallise deux Babylone de la Bible, l'empire qui est la tête en or du Livre de Daniel et la grande prostituée de l'Apocalypse.

La première, l'empire, montre la puissance du monde sur les hommes. Les empires de Daniel sont les empires qui ont dominé le monde chacun à leur période, régnant à chaque fois sur Israël. Les rastafaris voient dans le monde occidental une continuation directe de ce pouvoir, car pour eux il impose ses valeurs et son système de gouvernement par la force sur toutes les populations.[réf. nécessaire]

La deuxième représente le mysticisme. C'est d'elle que proviennent les "mythes" par lesquelles les peuples sont trompés et suivent les rois. Il est écrit :

Apocalypse 17:8 Louis segond : Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.

Le lien avec la ville semble aussi inscrit dans le texte : Apocalypse 17:18 Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre.

En opposition donc avec Sion ou Zion, qui est Jérusalem ou la Jérusalem céleste. C'est la suite du combat entre Abel le nomade, et Caïn le sédentaire qui construit des villes pour se mettre à l'abri de la nature qui lui est hostile depuis qu'il a tué son frère. ♦ On comprend donc pourquoi Babylone est la stigmatisation de l'ennemi pour les rastafari.[réf. nécessaire] C'est le symbole du nouveau milieu que l'homme se construit pour se protéger de la nature, hostile depuis le meurtre d'Abel. Ce nouveau milieu est une tentative de l'homme d'échapper à Dieu, mais devient le moyen de la puissance que l'homme exerce sur l'homme, une nouvelle forme d'oppression.

Babylone est une ville antique de Mésopotamie (actuel Irak).

Rapports avec la culture musicale

Reggae
Babylone est un symbole omniprésent dans la culture rasta et le reggae.

Rap
Depuis quelques années, le symbole de Babylone tel qu'utilisé par les rastafaris est aussi utilisé par certains groupes de raps (Assassin, Keny Arkana, Sniper, Ministère des affaires populaires...). Là encore, Babylone symbolise le pouvoir corrompu.

Rock
Il est aussi utilisé depuis quelques années dans le métal comme avec le groupe Mass Hysteria "Je m'évade de Babylone", le groupe Babylon Pression, le groupe de metalcore militant Destroy Babylon, ainsi que dans le groupe Cockney Rejects "Where the hell is Babylone, i just wanna go", " Où bon dieu est Babylone , je veux juste y aller".


Babylone est aussi le nom donné par certains jeunes Martiniquais aux personnels des forces de l'ordre (gendarmes ou policiers).

  • Portail des religions et croyances Portail des religions et croyances
Ce document provient de « Babylone (symbole) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Babylone (Symbole) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Babylone (symbole) — Pour les articles homonymes, voir Babylone (homonymie). Babylone était une ville antique de Mésopotamie (actuel Irak). Une forte valeur symbolique a été attachée à cette grande capitale au fil des temps. La Bible, qui en fera le symbole de la… …   Wikipédia en Français

  • Babylone — Pour les articles homonymes, voir Babylone (homonymie). Babylone Bābil, (ar) بابل …   Wikipédia en Français

  • Babylone (Royaume) — Pour les articles homonymes, voir Babylone (homonymie). Le mušhuššu, dragon serpent, symbole du dieu Mar …   Wikipédia en Français

  • BABYLONE — Babylone, qui doit à son prestige un passé légendaire et une étymologie «populaire» (Babylone, Porte du dieu), avait une réalité politique. Elle apparaît brusquement comme une grande ville, et, de 1894 à 301 environ avant J. C., des Amorrites aux …   Encyclopédie Universelle

  • Babylone (Irak) — Babylone Pour les articles homonymes, voir Babylone (homonymie). 32° 32′ 08″ N 44° 25′ 39″ E …   Wikipédia en Français

  • Babylone (cité) — Babylone Pour les articles homonymes, voir Babylone (homonymie). 32° 32′ 08″ N 44° 25′ 39″ E …   Wikipédia en Français

  • Babylone (royaume) — Pour les articles homonymes, voir Babylone (homonymie). Le mušhuššu, dragon serpent, symbole du dieu Marduk de Babylone. Détail de la …   Wikipédia en Français

  • Babylone la Grande — Grande prostituée Une gravure russe du XIXe siècle représentant la Grande prostituée chevauchant la bête à sept têtes La grande prostituée est une des figures mystérieuses de l Apocalypse de Jean. Les Réformés, au début de leur histoire …   Wikipédia en Français

  • Babylonien (habitant de Babylone) — Babylone (royaume) Pour les articles homonymes, voir Babylone (homonymie). Le mušhuššu, dragon serpent, symbole du dieu Mar …   Wikipédia en Français

  • Royaume de Babylone — Babylone (royaume) Pour les articles homonymes, voir Babylone (homonymie). Le mušhuššu, dragon serpent, symbole du dieu Mar …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”