BaSO4

Barite

Barite
Ba2+.svg Sulfate.svg
Général
Synonymes Blanc fixe
sulfate de baryum
No CAS 7727-43-7
No EINECS 231-784-4
PubChem 24414
SMILES
InChI
Apparence cristaux inodores, sans gout, blancs ou jaunatres ou poudre.[1]
Propriétés chimiques
Formule brute BaO4SBaSO4
Masse molaire 233,39 gmol-1
Ba 58,84 %, O 27,42 %, S 13,74 %,
Propriétés physiques
T° fusion (décomposition) : 1 600 °C[1]
Solubilité 2,5 mg/l dans l'eau à 20 °C
Masse volumique 4.5 g/cm³[1]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Phrases S : 22, 24/25,
SIMDUT[2]
Produit non contrôlé
Barite
CatégorieVII : sulfates, sélénates tellurates, chromates, molybdates, tungstates
Barite.jpg

Barite
Identification
Couleur incolore, parfois blanc, jaune
Classe cristalline ou groupe d'espace dipyramidale
2/m\ 2/m\ 2/m
Système cristallin orthorhombique
Clivage {001}, {210} et {010}
Habitus cristaux aplatis selon (001),
parfois lamellaires
Fracture irrégulière
Échelle de Mohs 3 - 3,5
Éclat vitreux à résineux
Propriétés optiques
Indice de réfraction α=1,634-1,637 β=1,636-1,638 γ=1,646-1,648
Biréfringence Δ=0,012 ; biaxe positif
Dispersion 2vz ~ 36 - 38°
Polychroïsme incolore
Trait blanc
Autres propriétés
Densité 4,48
Fusibilité fond à la flamme et donne une boule blanche
Solubilité soluble dans H2SO4
Caractères distinctifs
Comportement chimique colore la flamme en rouge carmin
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La barite, baryte ou barytine est un minéral composé de sulfate de baryum de formule BaSO4.

Son nom est dérivé du grec βαρύς signifiant lourd. Il est utilisé pour la première fois au XIXe siècle pour caractériser un minéral qui formait une gangue dans certains gîtes métallifères.

D’origine hydrothermale, la barite souvent se présente en mélange isomorphe avec l'anglésite et la célestine.

Sommaire

Gisements

On trouve la barytine dans les filons de basse température avec fluorine, blende, galène et sulfosels de plomb, ainsi qu'en lentilles dans les calcaires, comme ciment dans les grès et arkoses, et dans les sources thermales. D'importants gisements de barytine se situent dans des paléokarsts, à l'interface entre socle et couverture sédimentaire.

Utilisations

Produit opaque aux rayons X, il est utilisé en médecine pour visualiser le cheminement du bol alimentaire dans le tube digestif. Il permet ainsi de mettre en évidence des fausses routes ou des fistules.

La barite est une des principales sources d'obtention de baryum (toxique).

Elle a été également utilisée comme base pour la composition de certaines peintures (pour artistes notamment) : avec un pigment toxique le jaune de baryum ou « jaune de baryte » parfois improprement[3] dénommé « jaune d'outremer » (peut-être pour éviter d'évoquer sa toxicité), composé de chlorure de baryum, de bichromate de potassium et de sodium[4]. Ce pigment a été créé par Leclaire et Barruel au début du XIXe siècle. Il ne semble plus utilisé, car toxique et verdissant peu à peu lorsqu'exposé à la lumière. Il présenterait aussi des incompatibilités avec certaines couleurs[5].

La barite a aussi été utilisée dans le papier et par l'industrie pétrolière comme boue lourde pour augmenter la densité des fluides de forages et éviter les fuites des gaz.

La barite peut également être ajoutée à la composition du béton afin d'augmenter considérablement sa densité. Ce type de béton est généralement utilisé pour la construction de bâtiments servant pour des tirs radiologiques, ou certains bâtiments des centrales nucléaires.

Cristaux de barytine radiés sur gangue (Maroc)
Détail de cristaux de barytine radiés sur gangue
Baryte avec galène et hématite (Pologne)

Voir aussi

Références

  1. a , b  et c SULFATE DE BARYUM, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. « Sulfate de baryum » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme canadien responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  3. Normalement les outremers sont fabriqués à partir d'aluminium et de silicium
  4. source André Béguin, in [1]
  5. Bontinck cité par A. Béguin repris in [2]

Liens externes

Notes et références

Commons-logo.svg

  • Portail des minéraux et roches Portail des minéraux et roches
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Barite ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article BaSO4 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BaSO4 — may refer to: *Barite *Barium sulfate …   Wikipedia

  • BaSO4 — Strukturformel Allgemeines …   Deutsch Wikipedia

  • BaSO4 — Isomorphism I so*mor phism, n. [Cf. F. isomorphisme.] 1. (Crystallog.) A similarity of crystalline form between substances of similar composition, as between the sulphates of barium ({BaSO4}) and strontium ({SrSO4}). It is sometimes extended to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • BaSO4 — …   Википедия

  • Baryt (BaSO4) — natürlich gekörnter Zuschlag mit hoher Rohdichte (4,00 bis 4,30 kg/dm3) für Schwerbeton …   Erläuterung wichtiger Begriffe des Bauwesens

  • БАРИЯ СУЛЬФАТ — BaSO4, бесцв. кристаллы. До 1150 …   Химическая энциклопедия

  • БАРИЯ СУЛЬФАТ — BaSO4, бесцв. кристаллы. В воде практически нерастворим. Образует минерал барит. Наполнитель бумаги, компонент литопона, контрастное средство при рентгеноскопии …   Естествознание. Энциклопедический словарь

  • барий — я; м. [лат. Barium от греч. barys тяжёлый]. 1. Химический элемент (Ba), мягкий серебристо белый химически активный металл (применяется в технике, промышленности, медицине). 2. Разг. О сернокислой соли этого элемента (принимается внутрь в качестве …   Энциклопедический словарь

  • Сульфат бария — Сульфат бария …   Википедия

  • Бланфикс — Сульфат бария Общие Систематическое наименование Сульфат бария Химическая формула …   Википедия

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”