1er Empire

Premier Empire

Empire français

Premier Empire


1804 — 1814

Flag of France.svg Imperial Coat of Arms of France (1804-1815).svg
Drapeau Armoiries

Hymne : Chant du départ

L'Empire à son apogée en 1811 (en bleu foncé : la France ; en bleu clair : les territoires vassaux de la France).
L'Empire à son apogée en 1811 (en bleu foncé : la France ; en bleu clair : les territoires vassaux de la France).

Informations générales
 Statut Empire
 Capitale Paris
 Langue(s) Français
 Religion(s) {{{religion}}}
 PIB {{{pib}}}
 PIB/hab. {{{pib hab}}}
 Monnaie {{{monnaie}}}
 Fuseau horaire {{{fuseau horaire}}}
 Dom. internet {{{domaine internet}}}
 Ind. tél. {{{indicatif téléphonique}}}
 {{{infgen1 titre}}} {{{infgen1}}}
 {{{infgen2 titre}}} {{{infgen2}}}
 {{{infgen3 titre}}} {{{infgen3}}}
 {{{infgen4 titre}}} {{{infgen4}}}
 {{{infgen5 titre}}} {{{infgen5}}}

Population
{{{population}}}
{{{population2}}}
{{{population3}}}
{{{population4}}}
{{{population5}}}

Superficie
{{{superficie}}}
{{{superficie2}}}
{{{superficie3}}}
{{{superficie4}}}
{{{superficie5}}}

Histoire et événements
 18 mai 1804 Napoléon Ier
 6 avril 1814 Abdication
{{{evt3}}}
{{{evt4}}}
{{{evt5}}}
{{{evt6}}}
{{{evt7}}}
{{{evt8}}}
{{{evt9}}}
{{{evt10}}}
{{{evt11}}}
{{{evt12}}}

Pouvoir exécutif
   {{{titre leaderA}}}
{{{leaderA1}}}
{{{leaderA2}}}
{{{leaderA3}}}
{{{leaderA4}}}
{{{leaderA5}}}
   {{{titre leaderB}}}
{{{leaderB1}}}
{{{leaderB2}}}
{{{leaderB3}}}
{{{leaderB4}}}
{{{leaderB5}}}
   {{{titre leaderC}}}
{{{leaderC1}}}
{{{leaderC2}}}
{{{leaderC3}}}
{{{leaderC4}}}
{{{leaderC5}}}
   {{{titre leaderD}}}
{{{leaderD1}}}
{{{leaderD2}}}
{{{leaderD3}}}
{{{leaderD4}}}
{{{leaderD5}}}
   {{{titre leaderE}}}
{{{leaderE1}}}
{{{leaderE2}}}
{{{leaderE3}}}
{{{leaderE4}}}
{{{leaderE5}}}

Pouvoir législatif
{{{parlement}}}
{{{parlement1}}}
{{{parlement2}}}
{{{parlement3}}}
{{{parlement4}}}
{{{parlement5}}}

Entités précédentes Entités suivantes
République française République française
République ligurienne République ligurienne
Royaume d'Étrurie Royaume d'Étrurie
République de Raguse République de Raguse
Duché de Parme Duché de Parme
États pontificaux États pontificaux
Royaume de Hollande Royaume de Hollande
République rhodanienne République rhodanienne
République helvétique République helvétique
Royaume de France Royaume de France
Roy.-Uni des Pays-Bas Roy.-Uni des Pays-Bas
Royaume de Sardaigne Royaume de Sardaigne
États pontificaux États pontificaux
Empire d'Autriche Empire d'Autriche
Royaume de Hanovre Royaume de Hanovre
Prusse Prusse
Duché de Holstein Duché de Holstein
Hambourg Hambourg
Lübeck Lübeck
Royaume de Bavière Royaume de Bavière
Hesse Hesse
Oldenbourg Oldenbourg
Gd-Duché de Toscane Gd-Duché de Toscane
Confédération des XXII cantons Confédération des XXII cantons
Monaco Monaco
Ingres, Napoléon sur son trône impérial
Mayence annexée par la France

Le Premier Empire est le régime instauré en France par Napoléon Bonaparte pour remplacer le Consulat. Il commence le 18 mai 1804 (sénatus-consulte proclamant Napoléon Bonaparte « Empereur des Français ») et s'achève en avril 1814 (abdication de Napoléon et départ pour l'île d'Elbe). Il est suivi par la première Restauration, interrompue par l'épisode des Cent-Jours du 20 mars au 22 juin 1815.

Sommaire

Du Consulat à l'Empire (1799-1804)

En 1799, Napoléon Bonaparte effectue un coup d'État et est nommé Premier Consul. Chef d'État d'une République redevenue prospère, il est l'homme providentiel sur lequel on peut compter. Le 27 mars 1804, le sénat, se fondant sur le péril d'une restauration monarchique suite au complot royaliste de Cadoudal du mois de février 1804, n'hésite pas à lui proposer la constitution d'une forme de gouvernement à transmission héréditaire.

Le 18 mai 1804, un sénatus consulte confie le gouvernement de la République au Premier Consul, avec le titre d'Empereur des Français. Le plébiscite du 6 novembre 1804 entérine le vœu de toute la Nation en approuvant la motion sénatoriale officiellement par 3 572 000 voix contre seulement 2 572 non. Ainsi voit le jour la Constitution de l'an XII, véritable acte constitutif légitime du passage au Premier Empire. Il y est déclaré que le gouvernement de la République est confié à un empereur héréditaire dans sa descendance naturelle, légitime ou adoptive ou, à défaut, dans celle de ses frères Joseph ou Louis, celle de Lucien et celle de Jérôme ayant été écartées (ceux-ci ayant eté déchus par leur mariage).

Les débuts de l'Empire (1804)

Napoléon, comprenant que le pays a besoin de structures stables et hiérarchisées, s'attache à reconstituer la rigidité de fonctionnement de la société d'Ancien Régime.

Le 25 mai 1804, il décide de fonder la ville de La Roche-sur-Yon afin de mettre un terme à l'instabilité de la Vendée.
Le 15 juillet, la première cérémonie de remise de la Légion d'honneur a lieu.

Le sacre du 2 décembre 1804

Le sacre de Napoléon Ier a lieu en la cathédrale Notre-Dame de Paris en présence du pape Pie VII qui préside la cérémonie. Effectivement, ce dernier avait été convié contre son gré (et donc sous la volonté de Napoléon), afin d'officialiser le sacre du futur Empereur aux yeux du peuple.

N'étant pas pratiquant, l'Empereur ne communie cependant pas lors de la messe. Se plaçant dos au pape, il prend la couronne impériales des mains du pape et se la pose sur la tête. Il couronne ensuite son épouse Joséphine qui devient ainsi impératrice. Cette scène est représentée par le tableau de Jacques-Louis David, Le Sacre de Napoléon.

Acclamé à sa sortie de l'église, Napoléon est devenu aux yeux du peuple un chef d'État représentant à la fois le consensus politique d'une nation et un monarque choisi et protégé par la grâce de Dieu. Toutefois, il est considéré à l'étranger comme l'héritier d'une révolution fondamentalement antimonarchique. Cette ambiguïté est sans aucun doute le point faible du régime.

La montée de l'Empire (1805–1812)

C'est par ses victoires et alliances militaires que Napoléon Bonaparte fit régner l'Empire sur la presque totalité de l'Europe continentale. Or, dès le premier jour, celui-ci étant menacé par la troisième coalition, la victoire décisive des Français à la bataille d'Austerlitz (2 décembre 1805) écartait, mais pour un temps seulement, la menace qui pesait sur l'Empire.

La Grande Armée soumit la Prusse, suite aux victoires à la Bataille d'Iéna et d'Auerstedt le 14 octobre 1806.

Le 21 novembre 1806, Napoléon Ier décrète l'établissement d'un blocus continental à l'Angleterre.

En 1807, la Grande Armée entre en Pologne pour enfin défaire la Russie à la bataille de Friedland. Sur cette base, Napoléon put imposer le traité de Tilsit le 7 juillet 1807 mettant ainsi, pour un temps, un terme à ce qui avait été deux ans de guerre ininterrompue en Europe continentale.

À partir de 2 mai 1808, l'engagement de la France dans les affaires de la péninsule ibérique a tôt fait de déclencher la Guerre d'Espagne, un conflit brutal qui s'étalera sur plus de six ans et qui affaiblira l'Empire de manière importante. Napoleon a fait mettre en prison le Roi d'Espagne Fernand VII, il l'a remplacé par son frère Josepf Bonaparte. Au Portugal le roi Jean VI est parti au Brésil et avec l'aide de l'Angleterre la France n'a jamais soumis le Portugal, ce qui a arraché des larmes d'humiliation à Napoleon[réf. nécessaire].

En 1809, la France et l'Autriche se livrèrent la guerre de la cinquième coalition ; la France triomphait à nouveau et imposait le traité de Schönbrunn aux Habsbourg.

L'apogée de l'Empire (1812)

Découpage administratif de la France en 1812

Le 24 juin 1812, toutefois, des tensions diplomatiques avec la Russie trouvèrent leur solution par l'invasion du territoire russe par Napoléon.

À son apogée en 1812, l'Empire Français comptait 130 départements, déployait 600 000 hommes contre la Russie tsariste, régnait sur plus de 44 millions de sujets. L'Empire maintenait une présence militaire étendue en Allemagne, Italie, Espagne et sur le Duché de Varsovie. Il pouvait compter la Prusse et l'Autriche parmi ses alliés déclarés. Le destin de l'Empire fut intimement lié à celui de son armée, dont les premières victoires exportèrent à travers les institutions des pays conquis plusieurs des traits idéologiques de la Révolution. La justice et la solde seigneuriales furent abolies partout où passait l'armée française. Les privilèges aristocratiques furent éliminés sauf en Pologne et le Code napoléonien fut introduit à travers tout le continent, rendant tout un chacun égal devant la loi. Il établit le système de jury et légalisa le divorce.

Napoléon réarrangea la carte de l'Europe et attribua plusieurs titres de noblesse à sa famille et ses proches sur les trônes de différents pays d'Europe. Son règne fut éminemment népotique.

Le déclin et la chute de l'Empire (1812-1815)

Zone d'occupation de la France de juin 1815 à novembre 1818.

Cependant, la campagne de Russie se révèlera catastrophique pour la France et pour l'Empire :

Il tenta un retour en 1815 (Cent-Jours du 20 mars au 22 juin) mais la déroute de l'armée française à la bataille de Waterloo (18 juin) contre les Alliés conduisit à l'ultime abdication de Napoléon (22 juin) et finit ainsi d'achever les derniers restes de l'Empire.

Article détaillé : Cent-Jours.

Dates marquantes du Premier Empire

Histoire de France
Adhémar de Monteil à Antioche.jpeg

Antiquité

Moyen Âge

Époque moderne

Époque contemporaine

Voir aussi :

Chronologie de la France

Œuvre institutionnelle

En 1801, le Concordat est signé entre Napoléon Bonaparte et le pape Pie VII. Le 21 mars 1804, le Code civil français est promulgué. En 1806, le conseil de prud'hommes est crée. En 1808, Napoléon crée l'Université, institution d'état.

Droit

Grands travaux

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Précédé par Premier Empire Suivi par
Consulat
Période de l'histoire de France
1804-1814
Première Restauration
  • Portail de la France au XIXe siècle Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Premier Empire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1er Empire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1er Régiment de Hussards Parachutistes — Insigne régimentaire du 1er RHP …   Wikipédia en Français

  • 1er regiment de hussards parachutistes — 1er régiment de hussards parachutistes 1er régiment de hussards parachutistes Insigne régimentaire du 1er RHP …   Wikipédia en Français

  • 1er rhp — 1er régiment de hussards parachutistes 1er régiment de hussards parachutistes Insigne régimentaire du 1er RHP …   Wikipédia en Français

  • 1er régiment de Hussards — parachutistes 1er régiment de hussards parachutistes Insigne régimentaire du 1er RHP …   Wikipédia en Français

  • 1er régiment de hussards — parachutistes 1er régiment de hussards parachutistes Insigne régimentaire du 1er RHP …   Wikipédia en Français

  • 1er régiment de hussards parachutistes — Insigne régimentaire du 1er RHP …   Wikipédia en Français

  • Empire colonial français — Pour les articles homonymes, voir Empire colonial. Empire colonial français Fr 1534 – 1980 …   Wikipédia en Français

  • 1er regiment de cuirassiers — 1er régiment de cuirassiers 1er Régiment de Cuirassiers insigne régimentaire du 1er régiment de cuirassiers Période 26 octobre 1635 – 1999 Pays …   Wikipédia en Français

  • 1er régiment de Cuirassiers — insigne régimentaire du 1er régiment de cuirassiers Période 26 octobre 1635 – 1999 Pays …   Wikipédia en Français

  • 1er régiment de cavalerie-cuirassiers — 1er régiment de cuirassiers 1er Régiment de Cuirassiers insigne régimentaire du 1er régiment de cuirassiers Période 26 octobre 1635 – 1999 Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”