BSN-Gervais Danone

Danone (entreprise française)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Danone (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'entreprise fondée par Isaac Carasso, voir Danone (entreprise espagnole).
Logo de Danone

Logo de Groupe Danone SA
Création 1966
Dates clés 1973, fusion avec Gervais Danone

1994, le nom devient Groupe Danone, raccourci en Danone

Fondateur(s) Antoine Riboud
Forme juridique Société anonyme
Action Euronext : BN
OTCBB : GDNNY
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Direction Franck Riboud, PDG
Jacques Vincent, vice-président
Actionnaires Auto-contrôle: 7,3%
Legendre Holding: 5,44%
Caisse des Dépôts et Consignations: 3,5%
Sofina et Glaces de Moustier: 2,1%
Predica 1,8%
FCPE: 1,6%
(2008) [1]
Activité(s) Agroalimentaire
Produit(s) produits laitiers frais, eaux en bouteille, alimentation infantile, nutrition clinique
Filiale(s) Evian, Volvic, Danone (yaourt), Danette, Actimel
Effectif 76 000 (2008)
Site Web http://www.danone.com/
Capitalisation 1236985
€ (2008) [2]
Chiffre d'affaires 982 € (2007) [3]
Résultat net 19842Ms € (2007)
Principaux concurrents
Nestlé, Kraft Foods, PepsiCo, Unilever, Coca-Cola, Yoplait, Parmalat
Usine Danone à Bieruń, Pologne

Danone, officiellement Groupe Danone, est un groupe agroalimentaire français, créé en 1966 et devenu un acteur international majeur de la production et de la commercialisation des produits laitiers frais, de l'eau conditionnée, de l'alimentation infantile et de la nutrition clinique[4]. Il a publié un bénéfice net 2005 de 1,46 milliard d'euros en 2005 et, en 2006, un chiffre d'affaires de 15,6 milliards d’euros, dont 43% hors d’Europe occidentale. En 2007, 12,776 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Son histoire est marquée par trois changements métiers et quatre personnalités.

L'entreprise est historiquement issue d'un fabricant de verre, le groupe Boussois-Souchon-Neuvesel, qui a donné « BSN ». Elle est ensuite devenue une entreprise agroalimentaire, entre autres avec le rachat de Gervais Danone, dont elle a repris le nom. Enfin, elle s'est orientée vers les produits de santé, avec la cession en 2007 de Lu, le n° 2 mondial des biscuits et biscuits céréaliers et le rachat du néerlandais Numico.

Antoine Riboud a assuré la présidence de Boussois-Souchon-Neuvesel et son fils Franck Riboud lui a succédé. En 2009, Daniel Carasso, le fils de Isaac Carasso, fondateur de Danone, est le président d'honneur de l'entreprise.

Danone est signataire du Pacte PME.

Sommaire

Histoire

Origines

En 1919, Isaac Carasso crée Danone. Vivant alors à Barcelone en Espagne, il s'intéresse aux troubles intestinaux des enfants vivant dans des conditions d'hygiène désastreuses. Il connait les bienfaits des yaourts, consommés alors au quotidien par les Balkans. Au même moment, il rencontre Elie Metchnikoff, Prix Nobel de Médecine, et étudie l'action bénéfique des ferments. En 1919, Isaac Carasso se lance dans la production de yaourts. Le nom "Danone" provient du diminutif en Catalan de Daniel : Isaac Carasso donnait ce surnom à son fils Daniel Carasso.

Aux Etats-Unis

Isaac Carasso décède en 1939. Son fil, Daniel Carasso prend la succession et, en 1941, immigre aux Etats-Unis. Il achète à New York un magasin de yaourts grecs. Il fonde la Dannon Milk Products Inc. Daniel Carasso a veillé à une prononciation identique du nom des deux côtés de l'Atlantique, c'est pourquoi le nom s'écrit différemment.

Le verre avec Boussois-Souchon-Neuvesel

Boussois-Souchon-Neuvesel (BSN) est le groupe qui est à l'origine de l'entreprise française Danone.

Avant d'être un spécialiste de l'alimentation, le groupe est né verrier. Ainsi en 1966, Boussois-Souchon-Neuvesel est créée par la réunion des glaces de Boussois, dans la fabrication de verre plat, et de la grande brasserie rémoise Souchon-Neuvesel, dans la fabrication de bouteilles. La présidence revient à Antoine Riboud, Président de Souchon-Neuvesel, entreprise liée à la famille de sa mère.

BSN réalise pour l'année 1967 un chiffre d'affaires de 1 milliard de francs (150 000 000 euros) dans le verre plat et le verre d'emballage. Souhaitant alors croître, le groupe lance en 1968 une OPE hostile sur Saint-Gobain, 5 fois plus important que BSN. La tentative échoue et BSN envisage alors de changer de stratégie.

À cette occasion, Antoine Riboud se fait connaître du grand public et son nom entre dans l'histoire industrielle française.

Du contenant au contenu avec BSN Gervais Danone

BSN commence sa reconversion de l'industrie du verre à l'agro-alimentaire. Stratégie qu'Antoine Riboud qualifie de "passage du contenant au contenu".[5]. En 1970, BSN prend ainsi le contrôle d'Evian (qui, outre Badoit, apporte Jacquemaire et Fali), de Kronenbourg et de la Société européenne de brasserie. BSN devient de fait le leader français de la bière, des eaux minérales et des aliments infantiles.

Puis en juin 1973, BSN fusionne avec Gervais Danone, qui est propriétaire de Panzani[5] ). Cette fusion forme une nouvelle entité baptisée BSN-Gervais Danone, et fait naître la première entreprise agroalimentaire de France. En 1979 BSN-Gervais Danone se désengage de son activité verre plat, accéléré par la crise pétrolière.[5] Les glaces de Boussois quittent le giron de BSN-Gervais Danone. Le chiffre d'affaires de BSN-Gervais Danone est de 16,5 milliards de francs.

S'en suivra alors une politique de croissance externe dont :

En mai 1996 Antoine Riboud, patron de BSN depuis 1966, cède les rênes au plus jeune de ses fils, Franck Riboud, entré dans le groupe en 1980 comme contrôleur de gestion chez Panzani. La famille Riboud ne détient que 1% du capital du groupe. Le groupe se fixe comme mission d’offrir chaque jour une alimentation variée, des goûts plus variés et des plaisirs plus sains.

Très vite Franck Riboud cède les conserves (William Saurin), les soupes (Liebig), les pâtes (Panzani), les confiseries (La Pie qui Chante, Carambar), les condiments (Amora) et les plats cuisinés (Marie) [5] pour se concentrer sur trois secteurs :

  • le pôle santé où il est numéro un mondial des produits laitiers (33 milliards de francs de chiffre d'affaires),
  • le pôle snacking : numéro deux mondial des biscuits sucrés (17 milliards)
  • le pôle boisson : numéro deux mondial des eaux minérales (15 milliards).
En bleu : pays dans lesquels le groupe Danone possède des sites de production

.

En outre en 1999, le groupe se sépare de sa filière emballage et se désengage du créneau de la bière, désengagement qui sera total en 2000 avec la vente de Kronenbourg. En contrepartie, il se renforce dans le secteur des biscuits en Pologne, Colombie, Tunisie, Maroc, Brésil ; dans le marché des produits laitiers frais en Argentine, aux États-Unis, en Pologne et en Turquie et dans celui de l'eau embouteillée en Argentine. Néanmoins en 1999 la bataille boursière pour s'emparer du britannique United Biscuits est un échec[5].

En 1998 le groupe consacre son exposition internationale par l'entrée de Groupe Danone à la Bourse de New York et devient fournisseur officiel de la coupe du monde 1998 de football.

  • 2000 - 2006 (années à préciser)
    • Acquisition de l'américain Stonyfield, leader mondial du yaourt biologique.[5]
    • Investissement dans les jus de fruits en Chine et rachat d'eaux et de laitages un peu partout dans le monde.[5]
    • Développement de produits abordables dans les pays pauvres[5].
  • 2001 : En avril, Danone annonce un plan de restructuration qui comprend la fermeture de deux usines Lu, à Calais et à Évry sur la commune de Ris-Orangis, ainsi qu'un lourd plan de licenciement dans sa filière biscuits pourtant bénéficiaire. Ce plan entraîne un appel au boycott et la mise en ligne d'un site internet détournant le logo. Danone poursuit en justice Olivier Malnuit, l'auteur du logo détourné, et le Réseau Voltaire qui seront chacun condamnés en première instance à payer 100 000 francs (15 000 euros) d'amende (60 000 francs (9 000 euros) de dommages et intérêts, 30 000 francs (4 500 euros) de frais de publication judiciaire et 10 000 francs (1 500 euros) de frais d'avocats) pour contrefaçon. Toutes ces condamnations seront annulées en appel, la Cour confirmant la supériorité de la liberté d'expression sur le droit des marques[6]. Ce plan social intervient aussi à un moment de crispation de la cohabitation, à un an de l'élection présidentielle, entre Jacques Chirac et Lionel Jospin, les deux s'exprimant sur le sujet.
  • 2002 :
    • vente du fromager Galbani, numéro un italien, au fonds d'investissement BC Partners.
    • 5 mai, décès d'Antoine Riboud, le fondateur du groupe à l'âge de 84 ans.
    • En juillet, accord de partenariat avec Suez Industrial Solutions, filiale du groupe Suez, pour la gestion des énergies et le traitement des eaux à usage industriel dans le monde. La première phase d'application concerne vingt sites de production.
  • 2003 : En juillet, acquisition de 20% de parts du groupe israélien Mey Eden, distributeur des eaux minérales du plateau du Golan pour monter à 52,5% de la société.
  • 2004 :
    • Vente des biscuits Jacob's.[5] Faute d'avoir pu atteindre une taille critique et les marges souhaitées dans ce secteur, le groupe commence à se désengager des biscuits.
    • En mars, annonce d'une collaboration avec la Convention de Ramsar sur les zones humides d'importance internationale, et le WWF International, pour intensifier les efforts en faveur du programme : « Agir de la montagne à la mer pour la protection de la ressource et de la qualité de l'eau. »
    • En août, OPA sur la société serbe Knjaz Milos, chiffre d'affaires 2003 ; 70 millions d'euros, numéro un en Serbie des eaux en bouteille avec les marques Knjaz Milos et Aqua Viva.
    • 29 août 2004, le contrat des salariés de l'usine de Calais et d'Évry-Ris-Orangis dont la fermeture a été annoncée par le journal Le Monde, le 10 janvier 2001, prend fin et les usines ferment leurs portes définitivement. L'infirmière d'une de ces usines raconte les 3 ans de bataille entre la direction et les employés dans un livre paru chez Flammarion : Dehors les p'tits lus (ISBN 2-08-068816-2).
  • 2005 :
    • En juillet, des rumeurs de rachat par OPA hostile du groupe Danone par le groupe PepsiCo - Pepsi nie avoir une telle intention, mais l'affaire fait grand bruit et le gouvernement français annonce même qu'il fera son possible pour protéger Danone. Pepsico aurait indiqué à l'Autorité des marchés financiers (AMF) qu'il ne préparait pas d'offre sur le groupe. Alors que pendant des années les investisseurs ont estimé crédible un rachat de Danone, les réactions récentes démontrent que ce type d'opération se heurterait à une levée de boucliers.
    • Le rapprochement des structures de R&D mondiales, au sein d'un centre de recherche multidisciplinaire unique (Danone Research), conduit à une politique d'innovation dynamique et au lancement de nouveaux concepts à forte valeur ajoutée, d'où une amélioration du mix produits. Le positionnement ancré sur la santé et le bien-être épargne une concurrence frontale avec les marques de distributeurs et le hard discount qui s'attaquent en premier lieu aux produits basiques.

Le recentrage sur les produits santé

  • 2007 :
    • 3 juillet  :c cool(y) Danone annonce une possible cession de son pôle biscuits (Biscuits Lu) au producteur américain Kraft Foods pour 6,3 milliards d'euros.[7]
    • 7 juillet : Fin [réf. nécessaire] de la coopération entre Eden et Danone autour de l'entreprise Château d'eau[8].
    • 8 juillet : Danone lance une OPA sur Numico, groupe néerlandais leader en Europe des aliments pour bébés et spécialiste également de l'alimentation pour personnes hospitalisées. L'opération se boucle pour 12,3 milliards d'euros.
    • 29 octobre 2007. Le conseil d'administration de Danone approuve la vente et les conditions de celle-ci de sa branche Biscuit et produits céréaliers à Kraft Foods. La finalisation reste soumise aux accords de certaines autorités dont la Commission européenne[9].

Métiers du groupe en à compter de 2007

Des bouteilles d'eau Evian

Après la cession de sa branche Biscuit, ses activités se répartiront en 4 pôles repartis entre 88 000 collaborateurs[5] .

  1. Produits laitiers frais. N° 1 mondial, 48 usines dans 18 pays, 21 milliards d’unités vendues dans le monde, 52% du CA du groupe[5].
  2. Eaux conditionnées. N°2 mondial en volume, 7 usines dans 13 pays, 14,1 milliards de litres vendus dans le monde, 27% CA du groupe[5] avec Evian, Volvic, Font Vella, Lanjarón,...
  3. Alimentation infantile. 16% du CA du groupe[5] avec Blédina, Nutricia, Gallia
  4. Nutrition clinique. 5% du CA du groupe[5].*

Les marques

Le groupe bénéficie de solides positions locales (environ 70% du chiffre d'affaires mondial est réalisé avec des positions de n° 1 local). Quatre marques représentent plus de 50% du chiffre d'affaires du groupe, à savoir : Danone, LU, Évian et Volvic.

Les principales marques du groupe sont :

  • Produits laitiers, n° 1 mondial du secteur des produits laitiers frais, avec :
    • Danone, première marque mondiale des produits laitiers frais avec Danone, Actimel, Danette, Activia (anciennement Bio), Taillefine en France, Danonino en France, Dany, Fjord, Gervita, Gervais en Belgique, Danacol, Vitalinea en Belgique, Danio, Dan'Up...
    • Dannon, aux États-Unis, avec Carb Control, La Crème, DanActive, Danimals, Frusion, Light'n Fit, Sprinkl'ins...
  • Eaux minérales, n° 1 mondial du secteur de l'eau conditionnée (en volume), avec :
    • Aqua, leader en Indonésie et première marque mondiale d'eau conditionnée ;
    • Wahaha, leader en Chine et deuxième plus grande marque d'eau en bouteille ;
    • Robust, en Chine également ;
    • Naya, marque d'eau en bouteille canadienne.
    • Font Vella, n° 1 en Espagne d'eau embouteillée.
    • Lanjarón, eau minerale naturelle qui tient son origine unique dans la Sierra Nevada.


  • Autres : Blédina, aliments pour bébés

Direction de l'entreprise[10]

  • Président-directeur général : Franck Riboud
  • Directeur général délégué : Emmanuel Faber
  • Directeur général délégué : Bernard Hours
  • Directeur général délégué : Jacques Vincent
  • Secrétaire général : Philippe-Loïc Jacob
  • Finances : Pierre-André Térisse
  • Contact investisseurs : Jean-Christophe Faryaszewski
  • Développement : Cécile Cabanis
  • Développement durable : Bernard Giraud

Présidents-directeurs généraux

Comité exécutif

  • Franck Riboud - président-directeur général
  • Bernard Hours - directeur général, Produits Laitiers Frais
  • Muriel Pénicaud - directrice général, ressources humaines
  • Georges Casala - directeur général, biscuits et produits Céréaliers
  • Philippe Loïc Jacob - secrétaire général
  • Jacques Vincent - vice-président-directeur général délégué
  • Thomas Kunz - directeur général, boissons
  • Pierre-André Térisse - directeur général finances
  • Emmanuel Faber - directeur général, Asie-Pacifique

Conseil d'administration

2008

Franck Riboud (président), Bruno Bonnell, Michel David-Weill, Emmanuel Faber, Richard Goblet d'Alviella, Bernard Hours, Christian Laubie, Jean Laurent, Hakan Mogren, Jacques Nahmias, Benoit Potier, Naomasa Tsuritani, Jacques Vincent[11]

2009

Les mandats de Richard Goblet d'Alviella, Christian Laubie, Jean Laurent, Hakan Mogren, Benoit Potier sont renouvellés. Guylaine Saucier est nommée administrateur.[12]


Jetons de présence
  • 2003 : 500 000€
  • 2009 : 600 000€ [13]

Marché

Fin 2004, le groupe dispose de 200 sites de production dans le monde. La répartition géographique du CA est la suivante : Europe (68,3%), Asie-Pacifique (15,1%) et autres (16,6%). La recherche représente 1,2% du CA et la publicité 10%.[5]

Mercredi 10 septembre 2008, Danone est devenu le 50ème grand groupe signataire du Pacte PME et le premier du secteur agroalimentaire à s’engager dans cette démarche en faveur des entreprises innovantes.

Données financières

  • Plus de 100 000 collaborateurs dans le monde en 2006.


Chiffres clefs (milliards €)
Années 2004 2005 2006 2007
CA 13,70 13,02 14,06 14,58
Résultat net part du groupe 0,32 1,46 1,35 4,18

Données boursières

Actionnariat

Données boursières au 1er janvier
Années 2006
Nombre d'actions cotées 0+0=0
Capitalisation boursière en milliers d'euros 24 824 896
Nombre de transactions quotidiennes -

Notes et références

  1. http://www.boursier.com/vals/FR/FR0000120644-profil-danone.html
  2. http://www.boursier.com/vals/FR/FR0000120644-fondamentaux-danone.html
  3. http://www.boursier.com/vals/accounts.asp?code=FR0000120644
  4. Danone, Leader mondial dans l’eau et les produits laitiers frais
  5. a , b , c , d , e , f , g , h , i , j , k , l , m , n , o , p  et q Le Parisien, « Le Parisien ». Consulté le 22 mai 2009
  6. Je boycotte Danone (site d'archive). L'entête du site archivé proclame « Initialement publié en avril 2001, jeboycottedanone.com relayait l'appel au boycott des produits Danone lancé par l'intersyndicale » (Affaire Danone contre Réseau Voltaire) pour s'opposer à ce qu'ils considèrent être des « licenciements spéculatifs de la multinationale ». En retour, Danone attaqua le Réseau Voltaire, éditeur du site, pour infraction au droit des marques. A l'issue de deux ans de procédure, par un arrêt de la Cour d'appel de Paris du 30 avril 2003 celle-ci déboute finalement le Groupe Danone.
  7. Le groupe vend sa branche biscuits (LU, Mikado, Prince, etc.) à l'américain Kraft pour 5,3 milliards de dollars
  8. Le closing à eu lieu le 7 juillet 2007 au lieu de janvier 2008. Eden récupère 52% des parts de Danone qui se désengage totalement de l'entreprise Château d'eau alors qu'il devait reprendre par accord de principe les 48% des parts d'Eden en janvier 2008. CHATEAUD'EAU SAS leader de l'eau en Bonbonnes de 18,6 litres pour les fontaines réfrigérées devient à 100% EDEN groupe dont le siège est à Lauzane en Suisse.
  9. Le Figaro 29 octobre 2007, Danone se sépare officiellement des biscuits Lu
  10. Fiche Danone sur Boursorama, consultée le 10 juin 2008
  11. http://www.danone.com/images/pdf/dan_ra2006.pdf Rapport annuel 2006 page13
  12. Avis de convocation à l'Assemblée Générale Mixte du 23 avril 2009 6e à 11e résolutions
  13. Avis de convocation à l'Assemblée Générale Mixte du 23 avril 2009 12e résolution

Voir aussi

Liens externes

  • Danone, site officiel du groupe


  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de l’alimentation et de la gastronomie Portail de l’alimentation et de la gastronomie
Ce document provient de « Danone (entreprise fran%C3%A7aise) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article BSN-Gervais Danone de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gervais Danone — est l entreprise agroalimentaire, née en 1967 de la fusion de Gervais et de Danone. En 1970, elle devient le plus gros fabricant de pâtes de France. La croissance externe Le groupe prend le contrôle des Établissements Lhuissier , fabricant de… …   Wikipédia en Français

  • Danone — (entreprise française) Pour les articles homonymes, voir Danone (homonymie).  Pour l entreprise fondée par Isaac Carasso, voir Danone (entreprise espagnole) …   Wikipédia en Français

  • Danone (groupe) — Danone (entreprise française) Pour les articles homonymes, voir Danone (homonymie).  Pour l entreprise fondée par Isaac Carasso, voir Danone (entreprise espagnole) …   Wikipédia en Français

  • Danone (entreprise française) —  Ne doit pas être confondu avec Danone (entreprise espagnole). Création 1966 …   Wikipédia en Français

  • Gervais (entreprise) — Gervais entreprise Création 1852 Disparition 1973 Siège social …   Wikipédia en Français

  • Gervais (marque) — Gervais (entreprise) Fondée par Charles Gervais, Gervais est l entreprise agroalimentaire française qui a lancé la commercialisation du Petit suisse au XIXe siècle. En 1967, elle a fusionné avec l entreprise espagnole Danone d Isaac Carasso …   Wikipédia en Français

  • Gervais produit laitier — Gervais (entreprise) Fondée par Charles Gervais, Gervais est l entreprise agroalimentaire française qui a lancé la commercialisation du Petit suisse au XIXe siècle. En 1967, elle a fusionné avec l entreprise espagnole Danone d Isaac Carasso …   Wikipédia en Français

  • Danone Yaourt — Logo de la société. Danone est le nom d une société, spécialisée dans les produits laitiers, du groupe agroalimentaire du même nom, Danone ex BSN. Elle est en 2005 le numéro un mondial des produits laitiers, de l eau en bouteille et le numéro 2… …   Wikipédia en Français

  • Danone (entreprise espagnole) — Pour les articles homonymes, voir Danone (homonymie).  Ne doit pas être confondu avec Danone (entreprise française). Danone est une entreprise agroalimentaire espagnole[1] …   Wikipédia en Français

  • BSN — Boussois Souchon Neuvesel. Entreprise française, résultant de la fusion (en 1966) entre la Société des glaces du Boussois et Souchon Neuvesel. Ce groupe, spécialisé dans l industrie du verre, échoua en 1969 dans son OPA sur Saint Gobain. En 1973 …   Sigles et Acronymes francais

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”