BRM (Formule 1)

British Racing Motors

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BRM.
Brm.gif

British Racing Motors (BRM) est une ancienne marque de sport automobile britannique, présente en Formule 1 de 1951 à 1977.

Historique

Pedro Rodriguez au GP d'Allemagne 1968

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le sport automobile britannique est sinistré, incapable notamment de rivaliser avec les marques italiennes. D'où l'idée de l'ancien pilote britannique Raymond Mays de créer une marque qui serait le fruit des efforts conjoints de tout ce que le Royaume-Uni compte de spécialistes de sport automobile.

La mise en œuvre de ce vaste projet collectif aux contours indéfinis est plus que laborieuse et les débuts dans le nouveau championnat du monde de Formule 1 sont sans cesse repoussés, faute d'une préparation satisfaisante. BRM effectue finalement ses grands débuts en championnat du monde à l'occasion du GP de Grande-Bretagne 1951, avec une étonnante voiture à moteur V16. Des débuts honorables, mais condamnés en fin d'année par le changement de règlement technique.

BRM (qui a entre temps été racheté par Alfred Owen) n'effectue son retour en Grand Prix qu'en 1956, pour des prestations souvent calamiteuses. Tenté par l'aspect patriotique du projet, Mike Hawthorn claquera même la porte au bout de quelques courses, dégoûté par le peu de professionnalisme de l'ensemble.

Les premiers résultats arrivent enfin en 1958, puis la première victoire en 1959, par l'intermédiaire du pilote suèdois Joakim Bonnier. Enfin, BRM touche à la consécration en 1962 en remportant le titre mondial des constructeurs et en permettant à son pilote Graham Hill de s'imposer chez les pilotes.

Ecurie majeure du championnat du monde pendant plusieurs années avec Graham Hill puis Jackie Stewart, BRM va pourtant commencer son très lent déclin dans la seconde partie des années 1960, malgré encore plusieurs victoires. En 1972, le Français Jean-Pierre Beltoise signe sous la pluie à Monaco le tout dernier succès de l'écurie, qui continuera à agoniser (la presse britannique parlera même de British Racing Misery) jusqu'à sa fermeture, faute d'argent, à l'orée de la saison 1978.

Résultats de l'écurie officielle en championnat du monde des constructeurs

Saison Ecurie Châssis Moteur Pneus Pilotes GP disputés Points inscrits Classement
1951 British Racing Motors P15 BRM V16 compressé Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell
Drapeau du Royaume-Uni Peter Walker
1 0 -
1956 Owen Racing Organisation P25 BRM 4 en ligne Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Mike Hawthorn
Drapeau du Royaume-Uni Tony Brooks
Drapeau du Royaume-Uni Ron Flockart
1 0 -
1957 Owen Racing Organisation P25 BRM 4 en ligne Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Roy Salvadori
Drapeau du Royaume-Uni Herbert MacKay-Frazer
Drapeau du Royaume-Uni Ron Flockart
Drapeau du Royaume-Uni Jack Fairman
Drapeau du Royaume-Uni Les Leston
3 0 -
1958 Owen Racing Organisation P25 BRM 4 en ligne Dunlop Drapeau de la France Jean Behra
Drapeau de la France Maurice Trintignant
Drapeau des États-Unis Harry Schell
Drapeau des États-Unis Masten Gregory
Drapeau du Royaume-Uni Ron Flockart
Suède Jo Bonnier
9 18 4e
1959 Owen Racing Organisation P25 BRM 4 en ligne Dunlop Drapeau des États-Unis Harry Schell
Drapeau du Royaume-Uni Ron Flockart
Suède Jo Bonnier
7 18 3e
1960 Owen Racing Organisation P25
P48
BRM 4 en ligne Dunlop Drapeau des États-Unis Dan Gurney
Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Suède Jo Bonnier
8 8 4e
1961 Owen Racing Organisation P48/57 Climax 4 en ligne Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Tony Brooks
Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
8 7 5e
1962 Owen Racing Organisation P48/57
P57
BRM V8 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau des États-Unis Richie Ginther
Drapeau du Royaume-Uni Tony Marsh
9 56 Champion
1963 Owen Racing Organisation P57
P61
BRM V8 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau des États-Unis Richie Ginther
10 45 2e
1964 Owen Racing Organisation P261
P67
P61
BRM V8 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau des États-Unis Richie Ginther
Drapeau du Royaume-Uni Ditt Attwood
Drapeau des États-Unis A.J. Foyt
10 51 2e
1965 Owen Racing Organisation P261
P61
BRM V8 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau du Royaume-Uni Jackie Stewart
Drapeau du Royaume-Uni Ditt Attwood
10 61 2e
1966 Owen Racing Organisation P261
P83
BRM V8
BRM H16
Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau du Royaume-Uni Jackie Stewart
9 22 4e
1967 Owen Racing Organisation P261
P83
P115
BRM V8
BRM H16
BRM H16
Goodyear Drapeau du Royaume-Uni Jackie Stewart
Drapeau du Royaume-Uni Mike Spence
11 17 6e
1968 Owen Racing Organisation P126
P115
P133
P138
BRM V12
BRM H16
BRM V12
BRM V12
Goodyear Drapeau du Mexique Pedro Rodriguez
Drapeau du Royaume-Uni Mike Spence
Drapeau du Royaume-Uni Ditt Attwood
Drapeau du Royaume-Uni Chris Irwin
Drapeau des États-Unis Bobby Unser
12 28 5e
1969 Owen Racing Organisation P133
P138
139
BRM V12 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Jackie Oliver
Drapeau du Royaume-Uni John Surtees
Drapeau du Canada Bill Brack
10 7 5e
1970 Owen Racing Organisation
Yardley Team BRM
P139
P153
BRM V12 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Jackie Oliver
Drapeau du Mexique Pedro Rodriguez
Drapeau du Canada Georges Eaton
13 23 6e
1971 Yardley Team BRM P153
P160
BRM V12 Firestone Drapeau du Mexique Pedro Rodriguez
Drapeau de la Suisse Joseph Siffert
Nouvelle-Zélande Howden Ganley
Drapeau du Royaume-Uni Vic Elford
Drapeau du Royaume-Uni Peter Gethin
Autriche Helmut Marko
11 36 2e
1972 British Racing Motors P153
P160B
P160C
P180
BRM V12 Firestone Suède Reine Wisell
Nouvelle-Zélande Howden Ganley
Drapeau du Royaume-Uni Peter Gethin
Autriche Helmut Marko
Drapeau de l'Espagne Alex Soler-Roig
Drapeau de la France Jean-Pierre Beltoise
Australie Vern Schuppan
Drapeau du Royaume-Uni Brian Redman
Drapeau du Canada Bill Brack
12 14 7e
1973 British Racing Motors P160C
P160D
P160E
BRM V12 Firestone Drapeau de la Suisse Clay Regazzoni
Autriche Niki Lauda
Drapeau de la France Jean-Pierre Beltoise
Drapeau du Royaume-Uni Peter Gethin
15 12 6e
1974 British Racing Motors P160E
P201
BRM V12 Firestone Drapeau de la France Henri Pescarolo
Drapeau de la France Jean-Pierre Beltoise
Drapeau de la France François Migault
Nouvelle-Zélande Chris Amon
15 10 7e
1975 Stanley BRM P201 BRM V12 Goodyear Drapeau du Royaume-Uni Bob Evans
Drapeau du Royaume-Uni Mike Wilds
10 0 n.c.
1976 Stanley BRM P201B BRM V12 Goodyear Drapeau du Royaume-Uni Ian Ashley 1 0 n.c.
1977 Stanley BRM P201B
P207
BRM V12 Goodyear Australie Larry Perkins
Drapeau de la Belgique Teddy Pilette
Suède Conny Anderson
Drapeau du Royaume-Uni Guy Edwards
2 0 n.c.
  • Portail du sport automobile Portail du sport automobile
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni
  • Portail de la Formule 1 Portail de la Formule 1
Ce document provient de « British Racing Motors ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article BRM (Formule 1) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Formule 1 — Pour les articles homonymes, voir F1. Formule 1 Généralit …   Wikipédia en Français

  • Eagle (formule 1) — Pour les articles homonymes, voir Eagle. Eagle était le nom d une officine américaine de construction de voitures de compétition automobile fondée par le pilote Dan Gurney. Les Eagle ont été exclusivement utilisées par l écurie AAR (pour All… …   Wikipédia en Français

  • Eagle (Formule 1) — Pour les articles homonymes, voir Eagle. Eagle était le nom d une officine américaine de construction de voitures de compétition automobile fondée par le pilote Dan Gurney. Les Eagle ont été exclusivement utilisées par l écurie AAR (pour All… …   Wikipédia en Français

  • Lec (formule 1) — LEC était une modeste écurie de Formule 1 fondée par David Purley, patron pilote qui a disputé 3 GP en 1977. LEC n a jamais inscrit de point en championnat du monde. La meilleure qualification d une LEC est une 19e place au Grand Prix de France… …   Wikipédia en Français

  • LEC (Formule 1) — LEC était une modeste écurie de Formule 1 fondée par David Purley, patron pilote qui a disputé 3 GP en 1977. LEC n a jamais inscrit de point en championnat du monde. La meilleure qualification d une LEC est une 19e place au Grand Prix de France… …   Wikipédia en Français

  • Maki (formule 1) — Logo de L écurie Maki Maki Engineering Racing Team était une ancienne écurie de Formule 1 japonaise fondée en 1974 par Kenji Mimura. Cette modeste écurie fut la première équipe nippone à revenir en championnat du monde de Formule 1 après le… …   Wikipédia en Français

  • Maki (Formule 1) — Pour les articles homonymes, voir Maki. Logo de L écurie Maki Maki Engineering Racing Team était une ancienne écurie de Formule 1 japonaise fondée en 1974 par Kenji Mimura. Cette modeste écurie fut la première équipe nippone à revenir en… …   Wikipédia en Français

  • Histoire De La Formule 1 — Alberto Ascari sur Maserati 4CLT/48 à Silverstone en 1949 L histoire de la Formule 1 trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. Elle commence réellement en 1946 avec l …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Formule 1 — L histoire de la Formule 1 trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. Elle commence réellement en 1946 avec l uniformisation des règles voulue par la Commission sportive internationale de la… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la formule 1 — Alberto Ascari sur Maserati 4CLT/48 à Silverstone en 1949 L histoire de la Formule 1 trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. Elle commence réellement en 1946 avec l …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”