BPPL

Tonfa

paire de Tonfas d'Okinawa

Le tonfa est une arme, soit en bois, soit en polymère, selon qu'elle est respectivement utilisée en art martial, ou par les forces de l'ordre. Elle se compose d'une matraque, à laquelle une poignée latérale perpendiculaire a été ajoutée, environ à son tiers.

Sommaire

Le tonfa en art martial

Utilisation d'une paire de tonfas

L'histoire du tonfa (appelé aussi tuifa ou tongwa en art martial) est intimement liée à celle de l'île d'Okinawa, située au sud du Japon. En 1409, le roi Sho Hashi (en) a unifié les territoires d’Okinawa et interdit la possession et l’usage des armes aux paysans et autres civils, par crainte des révoltes populaires. Deux cents ans plus tard, soit en 1609, les armes ont à nouveau été confisquées par le régime. Cette interdiction a contraint les habitants à développer un mode de combat afin de pouvoir repousser les envahisseurs "à mains nues", ainsi naissait l'Okinawa-te, l'ancêtre du Kara-te (karate).

Mais aussi l'ingéniosité des paysans sut détourner les outils agraires de leurs fonctions pour en faire des armes d'une redoutable efficacité. Ainsi, le tonfa était à la base une poignée de meule de moulin à moudre.

Tel qu'il se pratique de nos jours dans les dôjô de kobudo, le tonfa est en bois rouge de section ronde ou carrée. Il est muni d'une poignée latérale au tiers de sa longueur et mesure 50 cm. Pour obtenir une bonne maîtrise technique et une certaine dextérité, sa pratique demande beaucoup de souplesse, de force et d'agilité dans les doigts, les poignets, les coudes et les bras. Toute la subtilité de cette arme repose sur le mariage de la souplesse et de la force afin de doser l'intensité lors de son utilisation aussi bien en impacts reçus que donnés. Il s'utilise traditionnellement par paire pour donner un maximum d'efficacité. C'est donc un exercice réclamant une parfaite coordination technique des membres supérieurs ainsi qu'un total équilibre du corps tout entier.

Le tonfa d'intervention

Les différentes vagues d'immigration venant d'Asie vers les États-Unis ont amené avec elles un bon nombre d'experts et notamment certains venus de l'île d'Okinawa. Jusque dans les années 1970, la police américaine utilisait un bâton cylindrique de 65 cm de long, de 3 cm de diamètre et d'un poids de 500 g connu par les praticiens d'arts martiaux sous le nom de tambo.

C'est après que certains policiers pratiquant le kobudo décidèrent de s'inspirer du tonfa d'Okinawa pour transformer leur bâton de police en y ajoutant une poignée latérale fixée au tiers de sa longueur par une vis 6 pans. Le tonfa de police était né, mais encore fallait-il revoir toute sa structure car cette nouvelle arme était dotée d'énormes possibilités techniques, mais surtout elle ne devait pas être utilisée en paire comme dans le kobudo, mais seule. Ainsi les concepteurs du tonfa police imposèrent un nouveau revêtement avec des matériaux légers et résistant à tous les chocs. Après de nombreux essais et tests de matériaux, les Américains finirent par retenir un alliage de polycarbonate, recouvrant un bâton de 60 cm de longueur, le tout injecté en une seule pièce pesant environ 700 g.

En France

L'avènement du tonfa en France est dû à Robert Paturel, ex-champion de boxe française, et par ailleurs policier. Lors d'un séjour aux États-Unis, il découvre le tonfa utilisé par la police de Los Angeles. De retour en France, avec l'aide de son élève et ami Alain Formaggio, ils mettent au point une méthode complète destinée aux professionnels de la sécurité, adaptée à la législation française, et fondent la formation française de tonfa-sécurité (FFTS).

Par la suite, suivant l'évolution de notre société, d'autres méthodes ont été aussi codifiées et introduites au sein des services de la police en France et au niveau international. Ainsi, la méthode F.I.T.B.S. PRO[1] (créée par Fayad Fayad, professionnel de la sécurité de terrain et champion de Muay thaï et de Kick Boxing) fût une des premières à effectuer des mises en situation réelles d'anti-agressions avec le HITMAN(c) "Training-Suit" et autres, à l'aide du véritable bâton dur comme le Tonfa, le bâton dur et bien sûr à mains nues... La F.I.T.B.S. PRO est une formation moderne qui introduit le combat défense PRO et donne ainsi une évolution importante au niveau pédagogique, technique et tactique au Tonfa PRO, au Bâton PRO et aux techniques d'interventions à mains nues (la Self Defense PRO, proche et pratiquement identique au Tonfa PRO).

Législation française et usage par les forces de l'ordre

En France, le tonfa est une arme classée en 6ème catégorie (armes blanches). Son port est interdit sans autorisation administrative. Son transport est réglementé et ne peut se faire sans motif légitime.

Le décret n° 2000-276 du 24 mars 2000 relatif à l'armement des agents de police municipale [1] autorise ceux-ci à porter des matraques de type « bâton de défense » ou « tonfa »; en revanche, les matraques télescopiques sont interdites, le décret de 2000 interdisant à la police municipale le port d'armes dissimulées [2].

De nos jours beaucoup [réf. nécessaire] de communes ont doté leurs agents de police municipale de cet instrument dissuasif, efficace et simple d'utilisation : le Tonfa PRO et pratiquant la méthode F.I.T.B.S. PRO. Au sein de la police, il est dénommé "Bâton de Défense type Tonfa", sauf chez les CRS et les membres de la BAC, où il est dénommé BPPL "Bâton de Police à Poignée Latérale" (BPPL, traduction de l'américain "The Black Side Handle Police Baton").

Les forces de l'ordre françaises ont à passer une habilitation spécifique afin de pouvoir porter le tonfa en service, à la place de la simple matraque traditionnelle.

Il peut provoquer des blessures très graves lors de coups, notamment à la tête. L'alliage utilisé a en effet la propriété de créer des microfissures à la surface de la peau qui provoquent des douleurs pendant des jours[réf. nécessaire].


Bibliographie

Robert Paturel et Alain Formaggio, Tonfa Sécurité, Chiron éditeur, 2001

Références

  1. Décret n° 2000-276 du 24 mars 2000 fixant les modalités d'application de l'article L. 412-51 du code des communes et relatif à l'armement des agents de police municipale
  2. Question posée au gouvernement par le député Philippe Cochet, publiée au JO le 29/03/2005; réponse publiée au JO le 04/10/2005

Liens externes

  • Tonfa PRO http://www.fitbspro.com Le site officiel de la Fédération Internationale de Tonfa Bâton et Self Défense PRO: la F.I.T.B.S. PRO

Commons-logo.svg

  • Portail des arts martiaux et sports de combat Portail des arts martiaux et sports de combat
  • Portail du Japon Portail du Japon
Ce document provient de « Tonfa ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article BPPL de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tonfa — paire de Tonfas d Okinawa Le tonfa est une arme, soit en bois, soit en polymère, selon qu elle est respectivement utilisée en art martial, ou par les forces de l ordre. Elle se compose d une matraque, à laquelle une poignée latérale… …   Wikipédia en Français

  • Tomfa — Tonfa paire de Tonfas d Okinawa Le tonfa est une arme, soit en bois, soit en polymère, selon qu elle est respectivement utilisée en art martial, ou par les forces de l ordre. Elle se compose d une matraque, à laquelle une poignée latérale… …   Wikipédia en Français

  • Brigade AntiCriminalité — Pour les articles homonymes, voir Bac. Procédure pénale | Code pénal . Code de procédure pénale . Droit pénal …   Wikipédia en Français

  • Brigade Anticriminalité — Pour les articles homonymes, voir Bac. Procédure pénale | Code pénal . Code de procédure pénale . Droit pénal …   Wikipédia en Français

  • Brigade anti criminalité — Brigade anticriminalité Pour les articles homonymes, voir Bac. Procédure pénale | Code pénal . Code de procédure pénale . Droit pénal …   Wikipédia en Français

  • Brigade anticriminalite — Brigade anticriminalité Pour les articles homonymes, voir Bac. Procédure pénale | Code pénal . Code de procédure pénale . Droit pénal …   Wikipédia en Français

  • Brigade anticriminalité — Pour les articles homonymes, voir Bac. Procédure pénale | Code pénal . Code de procédure pénale . Droit pénal …   Wikipédia en Français

  • Police nationale (France) — Pour les autres articles nationaux, voir Police nationale. Police nationale Devise : Pro patria vigilant …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”