Vertus catholiques
La Justice, Jost Amman, XVIe siècle

La théologie scolastique chrétienne définit sept vertus codifiées au Moyen Âge :

  • trois Vertus théologales (ayant Dieu pour objet : cf. I Co 13,13) : foi, espérance, charité. Deux de ces vertus théologales sont destinées à disparaître : en effet, à la fin des temps,
    • la foi n’a plus de raison d’être (puisqu’il n’y a plus lieu de douter de l’existence de Dieu, qui se manifeste à tous),
    • non plus que l’espérance, puisque tout ce qu’il y avait lieu d’espérer est déjà là (et que les damnés, il est vrai, n’ont pour leur part plus à espérer quoi que ce soit).
    • seul subsiste donc l’amour, la charité (caritas signifie en latin affection).
  • quatre Vertus cardinales (sur lesquelles repose la vie morale, c’est-à-dire relative aux mœurs, aux comportements, et non comme les précédentes aux états de l’âme ; du latin cardo, gond, car c’est sur elles que s’articule la conduite) : justice, prudence, force, tempérance.

Ces quatre vertus avaient déjà été cataloguées comme telles par les philosophes grecs (Platon, Aristote, les Stoïciens) et latins. L’auteur anonyme de La Rhétorique à Herennius (livre III, 2, 3), explique  :

« On appelle bien ce qui est d'accord avec la vertu et le devoir. On y distingue la prudence, la justice, la force d'âme et la mesure. La prudence est l'habileté à trouver le moyen de faire un choix entre le bien et le mal. On nomme aussi prudence la connaissance d'une science ; on désigne encore par prudence une mémoire bien meublée ou une expérience très diverse. La justice et l'équité attribuent à chacun ce qui lui revient selon son mérite. La force d'âme est l'élan vers les grandes choses et le mépris des choses basses, la longue patience dans les épreuves lorsqu'elle est utile. La mesure est la modération d'une âme maîtresse de ses passions[1]. »

On les retrouve également dans le judaïsme hellénisé et chez les Pères de l'Église.

Sommaire

Dans la littérature et les arts

Personnifiées, les vertus apparaissent très tôt dans la littérature allégorique. Un des exemples les plus anciens est celui de la Psychomachia de Prudence, à la fin du IVe siècle qui restera longtemps une référence en la matière.

Annexes

Articles connexes

Notes et références

  1. Rhétorique à Herennius, 1932 [lire en ligne] 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vertus catholiques de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vertus theologales — Vertus théologales Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Vertus théologales — En théologie chrétienne, les vertus théologales sont les trois vertus (foi, espérance, charité) ayant Dieu pour objet et qui procèdent de la grâce. Leur source scripturaire se trouve dans la première épitre de saint Paul aux Corinthiens (I Co… …   Wikipédia en Français

  • Vertus cardinales — Le christianisme considère que les quatre vertus cardinales jouent un rôle charnière (d où leur nom de « cardinales », du latin cardo : charnière, pivot) dans l action humaine et parmi les autres vertus. La prudence dispose la… …   Wikipédia en Français

  • VERTUS HUMAINES — FAUSSETÉ DES VERTUS HUMAINES     Quand le duc de La Rochefoucauld eut écrit ses pensées sur l amour propre, et qu il eut mis à découvert ce ressort de l homme, un monsieur Esprit, de l Oratoire, écrivit un livre captieux, intitulé, De la fausseté …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • Dévotions catholiques — Les dévotions catholiques sont des types de prières et de pratiques qui n ont pas été élaborées officiellement par l Église catholique romaine mais qui sont issues de pratiques spirituelles développées par des particuliers (ou groupe de… …   Wikipédia en Français

  • Vertu surnaturelle — Vertus catholiques La Justice, Jost Amman, XVIe siècle La théologie scolastique chrétienne définit sept vertus codifiées au Moyen Âge : trois Vertus théologales (ayant Dieu pour objet : cf. I Co 13,13)  …   Wikipédia en Français

  • Vertu cardinale — Vertus cardinales Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Vertu chrétienne — Vertus théologales Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Vertu théologale — Vertus théologales Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Vertu — La Vertu d après une sculpture de la cathédrale de Sens. Gravure de Viollet le Duc Le mot vertu vient du mot latin virtus, lui même dérivé du mot vir, d où nous viennent les mots « viril » et « virilité ». Tandis que vir sert… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”