BMG Foundation

Fondation Bill-et-Melinda-Gates

La Fondation Bill-et-Melinda-Gates[1] (Bill & Melinda Gates Foundation) est une fondation américaine humaniste philanthropique créée en janvier 2000. Son but est d'apporter à la population mondiale des innovations en matière de santé et d’acquisition de connaissances. Elle s'efforce d'utiliser l'effet de levier en encourageant l'implication des personnes et personnalités politiques concernées. Certaines critiques dénoncent toutefois l'implication de la fondation dans le capital de sociétés responsables de divers problèmes sanitaires et humains.

Sommaire

Siège

Buts

Direction

Effectifs

  • 241 personnes (chiffre 2006)[2], 2001

Financement

Historique

Deux domaines d'intervention : "La santé dans le monde" et "Les besoins des communautés du Nord-Ouest du Pacifique"
94 millions de $ d'actifs

107,3 millions de $ d'actifs
Montant des nouveaux dons : 28,8 millions de $

191 millions de $ d'actifs
Montant des nouveaux dons : 14,6 millions de $

Création de la Fondation Gates pour les bibliothèques (amélioration de l’accès à la technologie par le biais des bibliothèques publiques pour les communautés à faibles revenus des États-Unis et du Canada). Patty Stonesifer, anciennement cadre dirigeant de Microsoft, en prend les commandes. La Fondation William H. Gates continue à exister indépendamment.
296,6 millions de $ d'actifs pour la fondation William H. Gates
1,4 million de $ d'actifs pour la Fondation Gates pour les bibliothèques
Montant des nouveaux dons : 35,4 millions de $

  • 1998

312,4 millions de $ d'actifs pour la Fondation William H. Gates
265,2 million de $ d'actifs pour la Fondation Gates pour les bibliothèques
Montant des nouveaux dons : 252,5 millions de $

La Fondation Gates pour les bibliothèques devient la Fondation Gates pour le savoir.
La Fondation William H. Gates est renommée la Fondation Bill & Melinda Gates.
16,9 milliards de $ d'actifs (cumul des actifs des deux fondations)
Montant des nouveaux dons : 2,5 milliards de $ (cumul des dons reçus par les deux fondations)

Les deux fondations fusionnent à des fins d'efficience. Quatre domaines d'action sont désormais affichés : la santé dans le monde, l'éducation, les bibliothèques, la situation dans le Pacifique Nord-Ouest. Patty Stonesifer et William H. Gates Sr. sont tous deux co-présidents de la Fondation Bill & Melinda Gates.
21,1 milliards de $ d'actifs
Montant des nouveaux dons : 1,3 milliard de $

23,3 milliards de $ d'actifs
Montant des nouveaux dons : 748,5 millions de $

24,1 milliards de $ d'actifs
Montant des nouveaux dons : 1 milliard de $

26,8 milliards de $ d'actifs
Montant des nouveaux dons : 1,1 milliard de $

28,8 milliards de $ d'actifs
Montant des nouveaux dons : 1,5 milliard de $

29,2 milliards de $ d'actifs
Montant des nouveaux dons : 1,6 milliard de $

Nouveaux axes de travail de la fondation : Développement mondial, Santé mondiale, Projets aux États-Unis.
Le 16 juin 2006, Bill Gates déclare se consacrer désormais en priorité à sa fondation et abandonne son rôle d'"architecte" à Microsoft.
Le 25 juin 2006, Warren Buffett s'engage à donner progressivement jusqu'à 80 % de sa fortune à la Fondation Bill & Melinda Gates sous réserve, selon The Economist, que Bill ou Melinda dirige directement la fondation. Il fait d'ores et déjà un don valorisé à 30 milliards de $ sous la forme de dix millions d'actions de classe B de son entreprise Berkshire Hathaway[4].
La Fondation Bill & Melinda Gates devient la fondation la plus richement dotée du monde, surpassant Ikea[5].

Contributions importantes

En 2006, Bill Gates a décidé de consacrer 95 % de sa fortune[6] à la lutte contre les maladies et l'analphabétisme dans les pays du Sud.
Sa fondation a déjà dépensé 9,26 milliards de dollars[7], en particulier pour vacciner 55 millions d'enfants.

Critiques

En janvier 2007, le Los Angeles Times a fait paraître un article moins flatteur sur la Fondation Gates, accusant l'organisation d'investir 95 % de ses fonds dans des investissements rémunérateurs gérés par des financiers chargés de « diversifier fortement leur portefeuille mais sans directives précises ». Le quotidien souligne ainsi que certaines de ces initiatives sont contradictoires avec son action philanthropique. L'article cite le cas de campagnes de vaccinations financées dans le delta du Niger notamment par la Fondation Gates qui investirait parallèlement dans des entreprises comme ENI, Royal Dutch Shell,Exxon Mobil, Chevron Corporation et Total, des compagnies éminemment responsables de la pollution dans cette région.

Ce genre d'affaires ne serait pas isolé, selon le Los Angeles Times, qui souligne que la fondation a investi avec profit dans plusieurs compagnies reconnues pour leur impact néfaste sur l'environnement et la santé, mais aussi dans des compagnies de crédit immobiliers accusées d'avoir dépossédé des milliers de personnes, ou des sociétés employant des enfants. La Fondation Gates n'aurait « pas usé de sa puissance et de son immense richesse pour changer le comportement des compagnies dans lesquelles elle investit ». [9]

Voir aussi

Notes

  1. Les divers codes typographiques et notamment le Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale imposent d'écrire Fondation Josée-et-René-de-Chambrun par exemple.
  2. Isabelle Lesniak, « Bill Gates, le premier philanthrope mondial » dans L'Expansion du 16 juin 2006 [lire en ligne]
  3. Versement de 37 milliards de $ par Warren Buffett
  4. Une grande partie des dons ont été fait en actions, ce qui pourrait expliquer pourquoi des variations très importantes ont parfois eu lieu dans les actifs de la fondation, d'une année sur l'autre (notamment entre 1998 et 1999).
  5. [1] (en) Historique de la fondation, sur leur site [2] Le Monde du 26 juin 2006 [3] (en) The Economist du 29 juin 2006
  6. Marie-Cécile Renault, « Bill Gates lâche les rênes de Microsoft », dans Le Figaro du 17/06/2006, [lire en ligne]
  7. Sixtine Léon-Dufour, « La Fondation Gates, une machine de guerre contre «les plaies» du tiers-monde », dans Le Figaro du 17/06/2006 [lire en ligne]
  8. (fr) « La fondation Gates salue les engagements du G8 et encourage leur poursuite afin de répondre aux problèmes touchant les personnes démunies dans le monde », 9 juillet 2008
  9. (en) Los Angeles Times, Dark cloud over good works of Gates Foundation.

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de l’humanitaire et du développement Portail de l’humanitaire et du développement
  • Portail de l’économie Portail de l’économie
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
  • Portail de la géographie Portail de la géographie
Ce document provient de « Fondation Bill-et-Melinda-Gates ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article BMG Foundation de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BMG (disambiguation) — BMG (Bertelsmann Music Group) is a record label.BMG may also mean: * Badan Meteorologi dan Geofisika, an Indonesian government agency on meteorology, climatology, and geophysics. * B.M.G. (for Banjo/Mandolin/Guitar), a monthly journal for players …   Wikipedia

  • Foundation (album) — Infobox Album | Name = Foundation Type = Album Artist = Brand Nubian Released = September 29, 1998 Genre = Hip Hop Label = Arista/BMG Records 07822 19024 Producer = Grand Puba DJ Premier Lord Finesse Chris CL Liggio Buckwild Swayde Puma DJ Alamo… …   Wikipedia

  • Sony BMG CD copy prevention scandal — The Sony BMG CD copy prevention scandal concerns the copy prevention measures included by Sony BMG on compact discs in 2005. Sony BMG included the Extended Copy Protection (XCP) and MediaMax CD 3 software on music CDs. XCP was put on 52 titles [… …   Wikipedia

  • Electronic Frontier Foundation — Infobox Company name = Electronic Frontier Foundation type = non profit organization foundation = 1990, U.S. location = San Francisco, California key people = industry = Law num employees = products = revenue = net income = homepage = [http://www …   Wikipedia

  • Progress and Freedom Foundation — Infobox Institute name= Progress Freedom Foundation caption= established=1993 chairman= George A. (Jay) Keyworth II, Ph.D. head label= President head=W. Kenneth Ferree faculty= 6 staff= 6 budget= endowment = debt= location= Washington, D.C.… …   Wikipedia

  • Electronic Frontier Foundation — Electronic Frontier Foundation …   Википедия

  • performing arts — arts or skills that require public performance, as acting, singing, or dancing. [1945 50] * * * ▪ 2009 Introduction Music Classical.       The last vestiges of the Cold War seemed to thaw for a moment on Feb. 26, 2008, when the unfamiliar strains …   Universalium

  • Bertelsmann — For the foundation, see Bertelsmann Foundation. Bertelsmann AG Type Private Industry Media Founded 1835 …   Wikipedia

  • Extended Copy Protection — XCP redirects here. For other uses, see XCP (disambiguation). Extended Copy Protection (XCP) is a software package developed by the British company First 4 Internet, (which on 20 November 2006, changed its name to Fortium Technologies Ltd see… …   Wikipedia

  • Bertelsmann Music Group — Infobox Company company name = Bertelsmann Music Group (defunct) company company slogan = vector company type = Private genre = Various foundation = 1987 founder = location = Gütersloh, Germany origins = key people = area served = industry =… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”