Vaux sur Mer

Vaux-sur-Mer

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaux.
Vaux-sur-Mer

Le parc de l'hôtel de ville
Le parc de l'hôtel de ville

Administration
Pays France
Région Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Arrondissement Rochefort
Canton Royan-Ouest
Code Insee abr. 17461
Code postal 17640
Maire
Mandat en cours
Jean-Paul Cordonnier
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Royan Atlantique
Démographie
Population 3 738 hab. (2006)
Densité 626 hab./km²
Gentilé Vauxois
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 42″ Nord
       1° 03′ 37″ Ouest
/ 45.645, -1.060278
Altitudes mini. 0 m — maxi. 27 m
Superficie 5,97 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Vaux-sur-Mer est une commune française, située dans le département de la Charente-Maritime et la région Poitou-Charentes. Ses habitants sont appelés les Vauxois et les Vauxoises.


Sommaire

Géographie

Localisation

La commune, d'une taille d'environ 605 hectares, se situe au sud de la presqu'île d'Arvert, sur la rive droite de l'estuaire de la Gironde.

Lieux-dits et hameaux

Communes limitrophes

Nom de la commune (distance de centre à centre, à vol d'oiseau)

Géologie

La commune est en partie située sur un plateau de roches calcaire datant du crétacé, limité au nord par les marais de Saint-Augustin, à l'est par les marais de Pontaillac et au sud par l'estuaire de la Gironde. La côte est constituée d'une alternance de conches de sable fin et de puissantes falaises. La principale conche est celle de Nauzan, qui se prolonge vers l'intérieur par un marais aujourd'hui partiellement transformé en jardin public, qui s'étend jusqu'au pied de l'église.[1]

Un risque sismique léger concerne la commune qui est située non loin de la faille d'Oléron. Le 7 septembre 1972 le séisme d'Oléron d'une magnitude de 5.7 a produit quelques dégâts dans la région et a pu être ressenti jusqu'en région parisienne. Le dernier séisme ressenti en date, toujours sur cette faille, d'une magnitude de 4.7, a eu lieu le 18 avril 2005.[2]

Hydrographie

Les principaux cours d'eau sont le Rivaud Saint-Nicolas et le Ruisseau de la Roche.

Climat

Le climat est de type océanique : la pluviométrie est relativement élevée en automne et en hiver et les hivers sont doux. L'été reste tempéré grâce à la brise marine. Deux vents venant de l'océan, le noroît et le suroît , soufflent sur les côtes du département. L'ensoleillement de la côte charentaise est très important : avec 2250 heures par an, il est comparable à celui que connaît une partie de la côte méditerranéenne.[3]

Données générales

Ville Weather-clear.svg Ensoleillement (h/an) Weather-overcast-rare-showers.svg Pluie (mm/an) Weather-snow.svg Neige (j/an) Weather-violent-storm.svg Orage (j/an) Weather-day-more-fog.svg Brouillard (j/an)
Paris 1 797 642 15 19 13
Nice 2 694 767 1 31 1
Strasbourg 1 637 610 30 29 65
Brest 1 749 1 114 9 11 74
Vaux-sur-Mer[4] 2250 755 4 13 26
Moyenne nationale 1 973 770 14 22 40

Ouragan de décembre 1999

La Charente-Maritime est le département français qui a été le plus durement touché par l'ouragan Martin du 27 décembre 1999. Les records nationaux de vents enregistrés ont été atteints avec 198 km/h sur l'île d'Oléron et 194 km/h à Royan.

Toponymie

Du latin « Valles », vallée.

Histoire

Origines

L'occupation du territoire de la commune est probablement très ancienne, puisque deux dolmens ( disparus aujourd'hui ) y sont encore signalés à la fin du XIXe siècle. Des vestiges de souterrains datant du néolithique et servant de refuges aux Hommes à la fin de la préhistoire ont également été découverts sur la commune[5]. Plus tard, à l'époque romaine, plusieurs villæ romaines voient le jour à Pontaillac, Bernezac, Vessac. Leurs propriétaires implantent la vigne et exploitent les forêts et marais alentours.

Du Moyen Âge aux guerres de religion

C'est néanmoins durant le moyen-âge que le bourg commence à véritablement se développer, avec la fondation en 1075 par des moines bénédictins de l'abbaye Saint-Étienne. Cette modeste abbaye sera plusieurs fois saccagée au cours de son histoire, une première fois par Guibert, seigneur de Didonne, en 1167, puis durant les guerres de religion, période pendant laquelle elle sera occupée par les protestants, avant d'être finalement cédée à Marguerite de Navarre, sœur d'Henri IV.

18ème et 19 ème siècles

Si la révolution de 1789 est bien accueillie par la population, la terreur laissa ici comme ailleurs un goût amer. La déchristianisation fut virulente et le curé de Vaux, Antoine Rouzeau Dussertier, ou l’abbé Castin de Guéris de la Magdelaine, dernier seigneur de l'abbaye de Vaux, refusant de prêter serment à la constitution, sont déportés. Durant le XIXe siècle, Vaux commence à bénéficier de l'engouement des bains de mer, et les premiers chalets et villas commencent à voir le jour, notamment près des plages de Nauzan et de la corniche Nord de Pontaillac. La ligne de tramway reliant Royan à la grande côte est inaugurée.

De 1940 à nos jours

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Vaux-sur-mer est occupée par le troupes allemandes, qui l'intègrent dans leur système défensif de la poche de Royan. Les combats de la libération, initiés les 14 et 15 avril 1945 sont incroyablement violents et les dégâts qui en résultent, particulièrement importants. Ville martyre, à l'instar de sa voisine Royan, elle sera citée peu après le conflit à l'ordre du régiment, avec croix de guerre. Rapidement relevée de ses ruines, Vaux-sur-mer est aujourd'hui une ville en pleine expansion, dont la population a triplé depuis 1954. Elle est totalement intégrée à l'agglomération royannaise.

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
2008 Jean-Paul Cordonnier
2001 2008 Gilbert Naudin
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Canton

Intercommunalité

Vaux-sur-Mer fait partie, comme 30 autres communes du pourtour royannais, de la communauté d'agglomération Royan Atlantique.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE et Cassini[6])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1846 1851 1861 1866 1876 1881 1886 1896 1901 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
367 320 332 371 374 387 367 406 421 406 441 485 475 531 537 605 564 540 611 630 619 1038 1368 1798 2163 2481 3054 3448 3738
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Monuments et lieux touristiques

L’église Saint-Étienne

L'église Saint-Étienne

Il est relativement difficile d'imaginer les proportions originelles de ce modeste édifice, qui fut jadis l'église abbatiale d'un établissement bénédictin, tant les destructions et les mutilations ont modifié sa structure. Seuls subsistent aujourd'hui l'abside, de style roman saintongeais, ainsi que le carré du transept, surmonté d'un clocher carré de faible hauteur. Ce sanctuaire fut fondé en 1075, sur une éminence calcaire surplombant les marais, à l'emplacement d'un ancien temple gallo-romain. Dès l'an 1093, il est cédé à l'abbaye de Maillezais, située dans l'actuel département de la Vendée. Après les ravages des guerres de religion, l'abbaye, durement touchée, est confiée à des abbés commendataires, qui seront incapables de relever l'église de ses ruines. La nef romane et ses collatéraux seront finalement abattus en 1822 pour des raisons de sécurité, de même que les bras du transept et leurs absidioles. Un dessin représentant l'édifice avant cette amputation est conservé à la bibliothèque municipale de Saintes.Même mutilée, cette église est un magnifique exemple du style roman saintongeais. Une chapelle voûtée d'ogives se trouve accolée au mur sud du chevet.


Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


L'église de l'Assomption-de-Notre-Dame

L'église de l'Assomption de Notre-Dame

L'église de l'Assomption-de-Notre-Dame, située sur la falaise nord de Pontaillac, est un édifice bâti en 1870 par l'entrepreneur Fidèle Bouyard.

Sa construction fut décidée sur la commune de Vaux sur mer suite à une querelle avec l'abbé Mazure, curé de Royan, qui refusait de voir s'édifier une église à Pontaillac avant qu'une nouvelle église ne soit construite en centre ville de Royan. Pour contourner la difficulté, il fut décidé de bâtir le sanctuaire sur le territoire de Vaux-sur-Mer, soit en dehors de la juridiction de l'abbé Mazure.

L'église, de style néo-gothique, forme une nef unique de cinq travées, éclairée par des fenêtres en plein-cintre. La façade, très sobre, est percée d'une rosace.


Le temple protestant

Le temple protestant est un monument d'une grande sobriété, édifié à partir de 1841, en contrebas de l'église Saint-Étienne. Le chantier, confié à l'entrepreneur François Bussac, est rapidement interrompu pour des raisons inconnues. Les travaux d'achèvement ne reprennent qu'en 1847 et l'édifice est achevé l'année suivante. La façade est de style néo-classique et possède un fronton triangulaire admirablement proportionné.

Les plages

La commune possède plusieurs plages, dont celle de Pontaillac ( partagée avec la commune de Royan ) et la plage de Nauzan (partagée avec la commune de Saint-Palais-sur-Mer).

Conche de Nauzan à marée basse

Économie

Équipements et services

Culture

La ville de Vaux-sur-Mer possède un tissu associatif assez dynamique, constitué principalement d'associations caritatives (ex : Les restos du cœur) et d'associations culturelles (ateliers de théâtre amateur et professionnel, club d'informatique, atelier de peinture). La plupart de ces activités ont lieu dans les locaux de la salle Équinoxe (à proximité de la mairie) ou au pôle associatif « L'Estran ».

Éducation

Sports

La commune est équipée d'un stade, d'un tennis, d'un terrain de basket et d'une salle omnisports. De nombreuses associations et clubs sportifs sont établis à Vaux sur mer, parmi lesquels :

  • Football : Le club est de niveau régional et se nomme le Royan Vaux Atlantique FC à la suite de la fusion des deux clubs de Royan et de Vaux-sur-Mer.
  • Volley-Ball
  • Tennis
  • Musculation
  • Gymnastique
  • Tennis de table

Espaces verts

À proximité de l'église Saint-Étienne, là où se trouvaient autrefois les jardins du monastère, la municipalité a crée le Parc de l'hôtel de ville, une vaste étendue arborée, organisée à la manière d'un jardin anglais, autour d'un plan d'eau coupé par plusieurs petits ponts de bois. Bambous, chênes, palmiers, marronniers, saules constituent l'essentiel de la végétation. De nombreux canards et plusieurs espèces d' oiseaux sauvages y ont élu domicile. Le chemin des écrevisses et le chemin des fontaines permettent de rejoindre l'église et la place du marché.


Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Santé

  • Une maison médicale est établie sur la commune. Elle regroupe les cabinets de deux médecins généralistes, d'un dentiste, d'un kinésithérapeute et de deux infirmières.
  • Ostéopathe
  • Podologue-Pédicure
  • Infirmière à domicile
  • Pharmacie en centre-ville
  • Le centre hospitalier de Royan se situe également sur le territoire communal.

Vie locale

Cultes

Culte Catholique et Protestant.

Personnages célèbres

Jumelages

Notes et références

  1. Musée du patrimoine du Pays Royannais
  2. Séisme d'Oléron sur le site du CEA.
  3. Données Météo France.
  4. Données de la station de La Rochelle, sources l'Internaute, INSEE et Lameteo.org
  5. J.R. Colle, Comment vivaient nos ancêtres en Aunis et Saintonge, Rupelle, La Rochelle, 1977, p 48-60.
  6. Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 27 février 2009]

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Charente-Maritime Portail de la Charente-Maritime
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Vaux-sur-Mer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vaux sur Mer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vaux-sur-mer — Pour les articles homonymes, voir Vaux. Vaux sur Mer Le parc de l hôtel de ville Administration …   Wikipédia en Français

  • Vaux-sur-Mer — Vaux sur Mer …   Wikipedia Español

  • Vaux-sur-Mer — is a commune in the Charente Maritime department in western France.ee also*Communes of the Charente Maritime départementReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Vaux-sur-Mer — Pour les articles homonymes, voir Vaux. 45° 38′ 42″ N 1° 03′ 37″ W …   Wikipédia en Français

  • Vaux-sur-Mer — Original name in latin Vaux sur Mer Name in other language Vaux, Vaux sur Mer, Vo sjur Mer, bin hai wo, Во сюр Мер State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 45.64606 latitude 1.05841 altitude 15 Population 3738 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Église Saint-Étienne de Vaux-sur-Mer — Présentation Culte Catholique romain Type Église paroissiale Début de la construction …   Wikipédia en Français

  • Église de l'Assomption-de-Notre-Dame de Vaux-sur-Mer — Présentation Nom local « Chapelle de Pontaillac » Culte Anciennement, Catholique romain …   Wikipédia en Français

  • Temple protestant de Vaux-sur-Mer — Présentation Culte Réformé Type Temple Début de la construction 1841 Fin des travaux 1848 Style(s) dominant(s) Néo classique …   Wikipédia en Français

  • Holiday home Vaux Vaux Sur Mer — (Во сюр Мер,Франция) Категория отеля: 2 звездочный отель Адрес: 17640 …   Каталог отелей

  • Apartment Les Orphies III Vaux Sur Mer — (Во сюр Мер,Франция) Категория отеля: 2 звездочный отель Адрес …   Каталог отелей

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”