BB 12000
BB 12000 (SNCF)
 La BB 12125 aux Champs-Élysées en juillet 2003.
La BB 12125 aux Champs-Élysées en juillet 2003.

Identification
Exploitant(s) : SNCF (Fret à la fin)
Désignation : BB 12001-12148
Surnom : BB Jacquemin fers à repasser
Type : locomotive électrique
Construction : 1954-1961
Constructeur(s) : Voir tableau ci-dessous
Retrait : 2000
Nombre : 148 locomotives
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux : Bo'Bo'
Écartement : standard
Captage : 2 pantographes
Tension ligne de contact : 25 kV
Tension : 675 kV
Moteurs de traction : 4 moteurs SW 435
Puissance continue : 2470 kW
Masse totale : 83,4 à 85,6 t
Longueur totale : 15,200 m
Vitesse maximale : 140 ou 120 km/h

Les BB 12000 sont une série de locomotives électriques fonctionnant sous courant alternatif monophasé 25 kV-50 Hz.

Sommaire

Origines de la série

Suite à l'expérimentation de la traction par courant à fréquence industrielle (50 Hz) en Haute-Savoie, elles constituent la première génération de machines de ce type, avec les autres séries : BB 13000, CC 14000 et CC 14100.

La SNCF a demandé à différentes sociétés de développer différents systèmes de motorisation pour ces 4 machines, afin d'évaluer laquelle serait la meilleure. La BB 12000, étudiée par Schneider Westinghouse, utilise le procédé suivant : le monophasé 25000 V 50 Hz capté par le pantographe est gradué en tension par un auto-transformateur, avant d'attaquer le transformateur principal qui abaisse la tension jusqu'à 750 V. Le courant est ensuite redressé par un pont à 4 ignitrons, pour enfin alimenter les 4 moteurs de traction. Cette chaîne électrique apportait l'avantage supplémentaire d'un anti-patinage : si un essieu venait à patiner, le couple du moteur série concerné baissait, favorisant un retour à l'adhérence. Lors d'essais publics, une BB 12000 a démarré un train de 1450 tonnes en rampe de 11 pour 1000. Plus tard, certaines machines ont vu leurs ignitrons remplacés par des redresseurs au silicium, augmentant encore leurs performances déjà excellente. Chaque machine de la série a effectué en moyenne 5 millions de kilomètres avant la mise à la retraite. Le système d'alimentation a été ensuite utilisé sur les machines monophasées de génération suivantes : BB 16000, BB 16500, CC 21000...

Construites à 148 exemplaires pour la SNCF à partir de 1954, ces locomotives monocabines doivent leur surnom de « fers à repasser » à leur profil caractéristique. Certains cheminots les appelaient « coupe-jambon » à cause de leur manipulateur de traction en forme de disque de coupe jambon.

Constructeurs - dates de commande et de livraison

Série Nombre Commande Constructeurs Date de livraison
BB-12001 à 12005 5 13/08/1952 SFAC[1] - SW[2] 1954-1955
BB-12006 à 12014 9 23/01/1954 SFAC - SW 1955-1956
BB-12015 à 12034 20 22/04/1955 SFAC - SW 1956-1957
BB-12035 à 12052 18 22/04/1955 Alsthom[3] - SW 1957-1958
BB-12053 à 12064 12 15/12/1955 Alsthom - SW 1958
BB-12065 à 12104 40 15/12/1955 SFAC - SW - Jeumont 1957-1960
BB-12105 à 12113 9 9/05/1956 SFAC - SW - Jeumont 1958
BB-12114 à 12148[4] 35 3/11/1958 SFAC - SW - Jeumont 1960-1961

Service

Elles sont entrées en service en premier sur la transversale Nord-Est (ligne Valenciennes-Thionville) à l'occasion de son électrification en courant industriel (25 kV, 50 Hz), aussi bien sur des trains de voyageurs (omnibus, express) que des trains de marchandises.

Les diverses électrifications du Nord-Est leur ont valu de voir leur domaine s'élargir progressivement ; mais l'arrivée de machines plus modernes et plus aptes à la vitesse (BB 16500 et surtout BB 16000) a restreint leut activité à la traction des trains de marchandises.

Leur remarquable conception, ainsi que la bonne tenue du fret à la fin des années 1990 leur a permis de voir leur carrière allongée. Les dernières machines de cette série ont en effet été radiées en janvier 2000.

Remarques particulières

  • Les BB-12001 à 12005 ont été livrées avec un réducteur dont le rapport de réduction permettait le 140 km/h. Cette sous-série s'est vue munie d'un réducteur standard lors d'opérations d'entretien ultérieures ce qui a ramené leur vitesse maximale à 120 km/h comme le reste de la série (augmentant ainsi l'effort au crochet).
  • Au début de leur carrière, les BB 12000 de l'Est et du Nord furent détachées à Annemasse pour renfort en Savoie durant deux décennies (dont 1961).
  • Les BB 12131 er BB 12141 du dépôt de Thionville furent loués aux chemins de fer Roumains (CFR) du 30/04/1963 au 30/06/1963.

Lignes assurées

  • La quasi totalité des lignes électrifiées en 25kV des réseaux nord et est à l'exception des lignes de la banlieue nord ou est où il n'y avait pas de trafic fret.
  • La Roche-sur-Foron - Saint-Gervais (voyageurs et marchandises)
  • Aix-les-Bains - Annecy - La Roche-sur-Foron - Annemasse (voyageurs et marchandises)
  • Dôle - Belfort
  • Dôle - Vallorbe
  • Frasne - Pontarlier
  • Achères - Le-Havre
  • Amiens - Sotteville
  • Achères - Creil
  • Bréauté-Beuzeville - Gravenchon-Port-Jérôme
  • Grande ceinture nord-est de Paris.

(liste non exhaustive)

Dépôts titulaires

  • Aulnoye (BB 12093 séjour exceptionnel de 1972 à 1973, machine accidentée)
  • Annemasse (détachement de locomotives de l'Est et du Nord, durant 2 décénnies dont 1961)
  • Dôle (BB 12035 à BB 12047 de 1958 à 1963, puis transfert en 1963 à Thionville)
  • La Chapelle (deux unités dont la BB 12113 en provenance de Lens, puis transfert en 1963 l'une à Thionville, l'autre à Lens)
  • Lens (de 1956 à 1999, dernier dépôt à posséder ce type de locomotive)
  • Mohon (de 1956 à 1994, 1er dépôt à recevoir ce type de locomotive)
  • Strasbourg (de 1956 à 1959, puis transfert à Thionville)
  • Thionville (de 1956 à 1991)
  • Valenciennes (BB 12071 à BB 12078 en 1956)

Machines conservées (2005)

BB 12004 à Ascq

Modélisme

Cette locomotive a également été reproduite par Meccano Hornby-Acho en HO sous la référence 6390 (en 1963); il s'agissait de la locomotive BB 12.061 'Valenciennes-Thionville', livrée bleue. La marque Meccano Hornby-Acho n'existe plus depuis 1973 (environs), mais avait été reprise par Triang. Source: catalogue Meccano Hornby-Acho 1963, jadis édité par P. Fremieur & Fils, 1 rue des Bogards à Bruxelles.

Bibliographie

  • Livre : Pacal DUMONT, "Les locomotives électriques monophasées de l'artère nord-est", Editions du Cabri, paru en 1994. ISBN : 2-908816-15-6.
  • Livre : Jacques Defrance, "Le matériel moteur de la SNCF", Editions N.M. à Paris, paru en 1969 et réédition 1978.
  • Revue : Olivier Constant, "Encyclopédie du matérierl moteur SNCF"", Tome 5, "Les locomotives et automotrices 25000 V monophasé, Hors série paru en 2008.

Galerie Photos

Références

  1. Société des Forges et Ateliers du Creusot
  2. Schneider - Westinghouse
  3. Devenu Alstom aujourd'hui
  4. La 12147 a été construite par le consortium MTE réunissant SFAC, SW et Jeumont.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article BB 12000 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bb 12000 — Caractéristiques techniques locomotive électrique Série BB 12000 Entreprise ferroviaire SNCF (Fret à la fin) Constructeur MTE Numérotation …   Wikipédia en Français

  • SNCF BB 12000 — BB 12000 Nummerierung: 12001–12148 Hersteller: MTE Baujahr(e): 1954–1961 Ausmusterung …   Deutsch Wikipedia

  • BB 17000 — (SNCF) Les BB 17026 et 17031 en gare d Argenteuil, sur la ligne Transilien J …   Wikipédia en Français

  • BB 13000 — (SNCF) Identification Exploitant(s) : SNCF Désignation : BB 13001 à 13053 Surnom& …   Wikipédia en Français

  • BB 9003-9004 — (SNCF) La BB 9004 sur les Champs Élysées en 2003 pour l exposition Train Capitale …   Wikipédia en Français

  • BB 16100 — (SNCF) La BB 16101 en gare du Nord à Paris …   Wikipédia en Français

  • BB 16500 — (SNCF) La BB 16698 en gare de Trouville Deauville …   Wikipédia en Français

  • BB 300 — (SNCF) La BB 306 lors d une exposition à Lille Flandres …   Wikipédia en Français

  • BB 4100 — (Midi SNCF) La BB 4162 au dépôt de Miramas Identifi …   Wikipédia en Français

  • BB 4200 — (Midi / SNCF) BB 4224 a la Gare de Paris Lyon, 1992 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”