Utilisation

Utilisation

Ensemble des règles d'usage de l'information

Les règles d'usage de l'information sont l'un des domaines de la terminologie en général.

Les usages de l'information peuvent être soumis à des règles de terminologie, qui peuvent être sensibles dans le cas de la terminologie informatique.

En France, ces règles ont pris une forme juridique avec le décret du 3 juillet 1996 relatif à l'enrichissement de la langue française, qui impose l'usage de termes en français dans les administrations françaises, sous certaines conditions (termes proposés par la Commission générale de terminologie et de néologie, publiés au Journal officiel de la République française, et disponibles sur le site internet FranceTerme).

Sommaire

Les usages de l'information

Les usages de l'information sous forme papier

Le papier continue d'être un support d'information important dans l'économie moderne, malgré les espoirs du « zéro papier » et des économies escomptées sur la consommation de papier dans les projets de "dématérialisation".

Les états ou impressions diverses de documents informatiques peuvent être soumis à des règles d'usage.

En France, les documents émanant des administrations françaises sont soumis aux dispositions du décret du 3 juillet 1996 relatif à l'enrichissement de la langue française (articles 11 et 12).[1]

Les usages de l'information dans les techniques de l'information et de la communication

Lorsqu'on parle d'usage de l'information dans les Techniques de l'Information et de la Communication, on pense souvent, en France, à la protection des données privées. Or, avec l'arrivée du web, les usages de l'information comportent des enjeux beaucoup plus étendus. Ils peuvent concerner la société civile.

En effet, dans le monde du web et de l'internet, les usages que l'on fait des technologies de l'information ont des impacts sur les partenaires, et dépendent beaucoup du contexte juridique, linguistique, économique, social, environnemental. Des usages mal gérés peuvent introduire des malentendus, des vulnérabilités et affecter l'image d'une entreprise ou d'un individu.

Les usages des technologies de l'information, avec l'internet et le web, posent la question des standards et des normes à employer. Ils tendent à avoir de plus en plus d'implications juridiques.

D'autre part, il faut souligner l'importance du rôle joué par la langue dans les usages de l'informatique : une langue considérée comme langue officielle à l'international a en effet, par nature, une certaine force sur le plan du droit et de l'administration, en particulier en contexte européen, voire international et diplomatique, par rapport à d'autres langues.

L'usage de l'internet dans les lieux publics et par les familles

La problématique de l'usage dans les lieux publics et dans les familles (règles de civilité, protection des mineurs, ...) fait l'objet, en France, d'un ensemble de mesures publiques depuis plusieurs années.

L'usage de l'internet dans les écoles

Les questions qui se posent sont le contrôle, la qualité et la structuration des contenus pédagogiques, qui font l'objet de certaines méthodes d'ingénierie pédagogique.

L'usage des courriers électroniques, signature électronique

Voir Netiquette

Les règles peuvent concerner :

  • Les listes de diffusion

...

Les règles d'attribution d'une signature électronique sont définies d'un point de vue juridique par des procédures précises.

Voir Signature électronique

L'usage des techniques de l'information dans les groupes de discussion

L'intégration dans un groupe de discussion reposant sur des technologies numériques (forum électronique, blog, ...) demande des précautions. Un modérateur est nécessaire pour éviter les dérives.

Voir Usenet

L'usage de l'internet et autres sites extranet dans les entreprises

Plusieurs remarques s'imposent :

Il faut faire la distinction entre l'internet, réseau accessible à tous les internautes du monde, et les extranets, généralement des réseaux d'entreprises étendues, accessibles seulement aux partenaires ou à certaines parties prenantes de l'entreprise, dans certaines conditions.

On peut distinguer :

Les flux entrants : informations en provenance du marché, des clients, des associations professionnelles (comptes-rendus en ligne des colloques, conférences, informations des CCI...), du contexte...

Les informations en provenance de l'extérieur, structurées dans la mémoire d'entreprise, renforcent l'innovation et la compétitivité. Le bruit des moteurs de recherche et le manque de coordination interne diminuent l'efficacité du processus de structuration.

Les flux sortants : informations de communication, rapports d'entreprise (voir RSE)

Les informations qui sortent d'une mémoire peu structurée, et qui sont mal ciblées par rapport aux parties prenantes, sont des vulnérabilités pour les entreprises vis-à-vis de la concurrence, qui peut les exploiter à son avantage.

Plusieurs problématiques liées à la confidentialité apparaissent :

  • Quels droits d'accès donner dans un site web : à quelles parties du site peut-on donner accès et pour quels profils d'utilisateurs ?
  • Quelles sont les règles de diffusion des mises à jour des sites web, et pour quels profils d'utilisateurs ?
Voir :
* Syndication,
* RSS.

Ces questions concernent les exigences de sécurité informatique, et doivent être posées lors de réflexions sur l'urbanisation des systèmes d'information par exemple. Ce sont des règles métier, qui peuvent intéresser les assurances, au sujet des risques potentiels encourus par l'entreprise.

Voir :

L'usage de l'information dans les services publics et les services de l'État

Dans les services publics, les usages des technologies de l'intelligence collective et de la connaissance (TICC selon l'expression de Bernard Besson) se posent dans des termes au moins équivalents à ceux que l'on rencontre dans les entreprises.

Il s'y ajoute des exigences spécifiques :

En France, les lois de décentralisation (2004) ont donné davantage de responsabilités aux régions.

Les services de l'État en région ont la responsabilité d'assurer la cohérence des actions de l'État, donc des informations qui véhiculent les décisions publiques : ceci est nécessaire pour une action efficace : contrôle des risques par les DRIRE, les SGAR, ...

En vertu des lois de décentralisation, les conseils régionaux ont une responsabilité particulière dans le développement économique, l'éducation, la culture, et les transports publics. Dans l'économie et dans les transports publics par exemple, les usages des informations doivent être coordonnés entre les services des conseils régionaux, les chambres de commerce et d'industrie, et les entreprises (implantations régionales des grandes entreprises et PME).

Concernant la nouvelle organisation en pôles de compétitivité, les enjeux sont énormes sur le plan du développement du capital intellectuel, pour la France comme pour les autres nations d'Europe (voir stratégie de Lisbonne). Les usages de quelques informations essentielles sur les filières (clients / produits services, voir métadonnées) peuvent être coordonnés afin d'améliorer l'efficacité globale de la gouvernance des pôles, ainsi que les échanges entre les entreprises, les centres d'études et de recherches, les universités et les grandes écoles. Il s'agit d'augmenter la connaissance des étudiants, des chercheurs, et des entrepreneurs, facteur de stimulation de l'économie des territoires.

Les attentes en termes de sécurité d'accès aux services informatiques, liées à cette forme d'organisation collective, sont du même type que celles des entreprises.

L'usage de l'internet en intelligence économique

Dans le monde de l'internet, surtout en source ouverte, l'usage d'une information est beaucoup plus difficilement contrôlable.

Les principales règles d'usage

On peut retenir deux règles principales pour l'usage d'un terme :

Bibliographie

  • Défense nationale et sécurité collective, février 2006.
  • Revue française du marketing, n° 200, sur le développement durable. Décembre 2004.
  • Modèle d'intelligence économique, AFDIE, Economica, Bernard Besson, Dominique Fonvielle, 2004
  • Stratégies des PME et intelligence économique, une méthode d'analyse du besoin, Maryse Salles, 2003,
  • Les Pratiques de l'intelligence économique, huit cas d'entreprises, Jean-Louis Levet, Economica, 2002
  • Audit d'intelligence économique, mettre en place et optimiser un dispositif coordonné d'intelligence collective, Bernard Besson, Jean-Claude Possin, Dunod, 2002, (ISBN 2 10 006699 4).

Source

Colloque du 30 avril 1998 sur internet.

Notes

  1. Décret du 3 juillet 1996 relatif à l'enrichissement de la langue française sur le site de la DGLFLF
  2. Voir par exemple, en France, le décret du 3 juillet 1996 relatif à l'enrichissement de la langue française

Voir aussi

Aspects terminologiques
  • Terminologie informatique
Aspects historiques
Systèmes d'information
Sciences humaines
Organisation et gestion

Liens externes

  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
  • Portail sur Internet Portail sur Internet
  • Portail de la sociologie Portail de la sociologie
Ce document provient de « Ensemble des r%C3%A8gles d%27usage de l%27information ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Utilisation de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • utilisation — [ ytilizasjɔ̃ ] n. f. • 1796; de utiliser ♦ Action, manière d utiliser. ⇒ application, destination, emploi, maniement. Mode d utilisation de la houille blanche. Notice d utilisation d un appareil. ● utilisation nom féminin Action, manière d… …   Encyclopédie Universelle

  • utilisation — British English spelling of UTILIZATION (Cf. utilization) (q.v.). For spelling, see IZE (Cf. ize) …   Etymology dictionary

  • Utilisation — In relation to access to health care services and in the terminology of Aday and Andersen, utilisation reflects the extent to which potential access is converted into realised access (Aday Andersen, 1981).ReferencesAday, L.A. and Andersen, R.M.,… …   Wikipedia

  • utilisation — naudojimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. application; employment; usage; use; utilization vok. Ausnützung, f; Benutzung, f; Verwendung, f rus. использование, n pranc. application, f; utilisation, f …   Automatikos terminų žodynas

  • utilisation — noun a) The act of using something. b) The manner in which something is used. Syn: use …   Wiktionary

  • utilisation — (u ti li za sion) s. f. Action d utiliser …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Utilisation — Det at nyttiggøre, anvende …   Danske encyklopædi

  • utilisation — n. employment, use of, putting to practical use (alternate spelling of utilization) …   English contemporary dictionary

  • Utilisation —   Refer instead to credit facilities …   International financial encyclopaedia

  • utilisation — nf. UTILIZACHON (Albanais 001, St Nicolas Chapelle) ; uzazho <usage> (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.