B-boying

Break dance

Break dancer, New York

Le (ou la) break dance, ou breakdance, ou break, ou B-boying , bboy game, est un terme utilisé pour désigner un style de danse développé à New York dans les années 1970 caractérisé par son aspect acrobatique et ses figures au sol. Un danseur de break dance est appelé breaker, b-boy, breakdancer ou encore b-girl s'il s'agit d'une femme.

Sommaire

Histoire du break dance

Breakdance et Hip-Hop

L'histoire du break commence dans le Bronx (même si certaines opinions ont orientés l'hypothèse que le break serait né sur la côte Ouest) des années 1970 et est intimement liée à la destinée d'un chef de gang, membre des Bronx River Projects, une fraction des Black Spades. Il va changer d'orientation et créer, sous le pseudonyme d'Afrika Bambaataa, la Bronx River Association, plus tard renommée Zulu Nation (en 1973). Poussé par ses études sur l'histoire de l'Afrique et son amour pour la musique, il veut canaliser l'énergie des jeunes gens de son quartier dans des activités artistiques pour éviter qu'ils ne finissent dans des gangs. On lui doit la naissance d'un nouveau mouvement : le hip-hop, dont les 5 piliers sont le MCing, le graffiting, le DJing, l'Human Beat-Boxing et le B-Boying. Afrika Bambaataa créera également l'un des premiers groupes de break dance, les Zulu Kings. L'influence du DJ d'origine jamaïcaine Kool Herc dans le développement de cette culture hip-hop qui s'oppose à la culture de violence qui régnait alors dans ces quartiers défavorisés des métropoles américaines est aussi à noter. Aujourd'hui le break est basé sur le respect et l'originalité.

Origines du terme break dance

Kool Herc, un immigré, se rend compte que l'énergie des gens sur la piste de danse atteint son paroxysme à certains passages d'une chanson d'où ne sont présentes que la ligne de basse et la ligne de batterie. Il décide donc de jouer ces passages en boucle. Pour ce faire, il utilise deux tourne-disques (platines) et met le même disque sur les deux platines. Il passe ainsi d'un disque à l'autre, répétant le même passage. Ce passage s'appelle un break, ou breakbeat. Comme les premiers breakeurs fréquentaient beaucoup les soirées de Kool Herc, on les a appelés les breakers ou b-boys (b pour break), du surnom leur ayant été donné par Kool Herc lui-même. Par extension, on utilisera le terme break dance.

Influences du break dance

Il est extrêmement difficile de dater précisément une genèse de la break dance. À la fin des années 1970, New York est un vivier cosmopolite où chaque couche d'immigration a développé son style de danse. Il est vraisemblable que les danses les plus populaires à l'époque étaient le good foot et le popcorn, inspirées des chansons Get On The Good Foot et Popcorn de James Brown. Ces danses consistaient en un mouvement de jambes rapide, où les danseurs passent d'un pied d'appui sur l'autre. On peut y noter une certaine ressemblance avec certains mouvements du swing, du charleston du lindy Hop ou des claquettes. Cette danse devait sans doute aussi se danser sous forme de défis. La mode de se défier viendrait de l'atmosphère gangster environnante, mais aussi des concours de talents, qui sont alors très populaires.

On peut aussi penser à l'influence du locking qui est alors la danse la plus populaire sur la Côte Ouest des États-Unis, et du popping.

Le Good Foot a pu ensuite donner naissance à l'uprock, où deux personnes (ou plus) dansent face à face en imitant une bagarre. La règle de la danse stipule qu'il est interdit de toucher son adversaire.

On ne sait pas exactement ce qui un jour a poussé les danseurs à descendre au sol après l'exécution de leurs mouvements de jambes. Les hypothèses sont nombreuses : les films de kung fu avaient alors un succès phénoménal et l'art martial chinois inclut énormément de positions au sol. Un autre art martial, la capoeira pour la partie aérienne , également très populaire, est une source fondamentale du break dance. Les danses traditionnelles cosaques ont également inspiré les breakers. En effet, certaines danses russo-slaves reposent sur les mêmes principes que le break : une exécution rapide d'un mouvement de jambes puis exécution de mouvements au sol. Il ne faut pas non plus oublier la forte immigration africaine présente à New York et l'immigration latine, qui ont amené énormément au break. On peut ainsi y voir une influence de la salsa dans les « footworks ».

Il faut aussi noter l'influence plus tardive du skateboard qui résultera dans des freezes très aériens (tels que le Y). D'autres disent que c'est le break dance qui a influencé le skateboard, puisque le Y est déjà présent dans la capoeira.

L'âge d'or new-yorkais (1977-1986)

En 1979, avec des groupes comme Zulu Kings ou bien Nigger Twins, on peut enfin parler de break dance. Les figures de sol basiques sont alors :

  • le six-pas, six-temps, ou six steps
  • le trois-pas, trois temps, ou three steps
  • les freezes, tels que le baby-chair baby freeze ( freeze exécuté à la fin d'une phase comme coupole)
  • le back-spin phase * tourner sur le dos
  • le windmill, moulin, ou coupole

Le break va alors connaître une période d'effervescence et de créativité qui ne sera plus jamais égalée avec des groupes comme Rock Steady Crew, New York City Breakers et Dynamic Rockers. De nouveaux mouvements, plus acrobatiques, font leur apparition :

  • les gnawa
  • le hand glide
  • la couronne coupole sur la tête
  • le thomas (nommé ainsi en hommage au gymnaste Kurt Thomas (gymnaste), son inventeur, premier a le pratiquer sur un cheval d'arçon). Les breakdancers le pratiquent à même le sol. Contrairement aux gymnastes qui l'exécute en ciseau les Bboy le font en écart.

L'âge sombre du break dance (1986-1991)

À partir de 1986, le hip-hop, et le break surtout, deviennent démodés à New York, et, du coup, subissent le même sort partout en Europe.[réf. souhaitée]

Le renouveau et le break dance en Europe

Le break dance va très vite trouver un écho en Europe. La première apparition officielle du break dance en France remonte à la tournée New York City Rap, organisée par Europe 1 en 1982, tournée dans laquelle est présent le Rock Steady Crew. En France, l'émission télévisée de Sidney, H.I.P. H.O.P. (1984), montre souvent des danseurs tels que Solo, futur chanteur du groupe Assassin. Dansé en grande majorité par des jeunes gens issus des quartiers difficiles, le break se transformera vite en ruée vers l'or pour pouvoir décrocher des contrats pour des apparitions télévisées. En France, en 1984, est fondée la compagnie Aktuel Force.

Malgré l'âge sombre du break dance, certains danseurs, véritables passionnés, continuent de pratiquer cette danse. Le début des années 1990 marque un renouveau d'intérêt pour le hip-hop. C'est la Belgique qui va représenter le carrefour de l'Europe en 1990 avec un championnat de break dance. Les breakers profitent des attentions favorables que s'attirent des nouvelles danses venues des USA telles que la hype (que l'on peut voir dansée dans les clips de Bobby Brown ou MC Hammer). Un championnat de hype s'organise à Bruxelles, mais devra finalement être annulé en raison d'affrontements entre certaines bandes rivales. Une version underground de ce tournoi s'organise alors de façon spontanée. La qualité de danse qui y est présente convaincra les participants du potentiel européen et de la nécessité de donner des institutions au break dance. Notons surtout la présence à Bruxelles des danseurs français Ibrahim et Gabin Nuissier du groupe Aktuel Force, le danseur allemand Storm et le danseur belge Najim dit aussi Power, un documentaire retraçant l'évolution du danseur Najim Power est en cours de préparation et sortira dans le courant de l'année 2008. De jeunes danseurs s'y sont également mis comme pyro (jonathan duarte). Ce jeune danseur genevois appartenant au Legitime Acrobats, de réputation mondial est l'un des plus titrés : 2 fois champion du monde de moins de 14 ans et 3 fois champion d'Europe et 5 fois champion de Suisse sans compter les fois où il a été champions de Genève. Un an après, le Battle of the Year est créé en Allemagne. Le break dance est de retour en Europe.

L'évolution

Nous sommes maintenant bien loin du temps des guerres de gangs au Bronx, et le break dance s'éloigne peu à peu du hip-hop, s'en détache par non nécessité pour rejoindre le courant du punk-rock.

Le style Evolve ou Abstract style a été créé, il semblerait, au Texas et à Las Vegas. Il consiste, pour la danse, en des mouvements saccadés qu'on pourrait apparenter à la danse contemporaine. Pour la technique, les mouvements sont souples, parfois trash et suicidaires, et redoublent d'ingéniosité.

Ce style comprend les Vegas b-boys qui ne doivent pas toucher le sol avec les pieds lors d'un passage en se soulevant à la force des bras et en se faisant des mutilations : poser le pied sur sa main.

Les vêtements changent et, à l'inverse des costumes hip-hop larges, les jeans se resserrent et se trouent, les cheveux poussent et sont parfois colorés...

Cette vague n'est pas encore très visible en France et dans les autres pays, sauf aux États-Unis où elle prend de l'ampleur.

Cette évolution a pour but de repousser toujours plus loin les limites et de refléter le nouvel état d'esprit des breakeurs qui ne sont pas toujours issus d'un milieu hip-hop.

Les crews représentant cette danse sont (liste non exhaustive et certains membres font du break de base) :

  • Circus Bham (anciennement Circus Runaway et Bham Tribe)
  • Sour Patch
  • Knuckle Head Zoo
  • Freakshow
  • Insane Prototyps (anciennement Terror Bunch, Allemagne)

Principes du breakdance

La break dance est une danse qui se pratique en solo ou en équipe , en général au milieu d'un cercle (personnes se disposant en cercle, le danseur dansant au milieu du cercle). Les danseurs dansent chacun à leur tour: ils font des passages. Un passage se déroule de la manière suivante :

  • le danseur s'avance au milieu du cercle et effectue des mouvements de jambe rapides qui rappellent ceux du boxeur Mohammed Ali. Cela s'appelle toprock, ou également pas de prépa, puisque c'est en effet seulement le début du passage, pendant lequel le danseur s'échauffe et aussi fait de la place pour pouvoir avoir assez d'espace pour danser. L'uprock, danse originaire du Bronx à caractère martial, peut aussi être effectué à la place du toprock.
  • le breakeur exécute des figures appelées footwork, ou passpass, c'est-à-dire pendant qu'il a ses mains au sol, ses jambes courent autour de son corps.
  • le danseur effectue des figures au sol (les phases mouvement circulaire) qui mettent en avant soit sa vitesse d'exécution, soit sa force physique, soit sa créativité à enchaîner de manière originale plusieurs figures.

En général, chaque danseur fait partie d'une troupe, couramment appelée crew. Ayant été à la base développée dans les quartiers difficiles du Bronx, cette danse en a conservé un esprit de gangs. Ainsi les crews se défient souvent les uns des autres: il s'agit de battle. Les deux crews se font alors face et font des passages chacun à leur tour. Le vainqueur est choisi par le public ou à l'applaudimètre , ce qui a engendré des discussions interminables en raison de la partialité de cette méthode. Très vite se sont organisées des battles officielles, jugées par des danseurs-arbitres. La plus connue reste la compétition internationale Battle of the Year BOTY qui se tient en Allemagne tous les ans.Sans oublier le Redbull BC ONE organisé par la marque de boisson se déroulant chaque année dans un pays différent,16 bboy dansent en tour pour délimiter le meilleur BBOY

Break dance et danse debout

Il y a souvent eu un amalgame entre le break dance et d'autres danses. Quand la presse s'intéresse au break dance, au début des années 1980, elle ignore qu'une véritable culture de la danse a toujours été omniprésente aux États-Unis. La presse y voit un phénomène spontané et labellise toutes les nouvelles danses sous le terme unique de break dance.

Parmi ces danses qui furent assimilées à la break dance, on peut citer :

  • le JB (imitation de James Brown, dont le Good Foot et le Popcorn)
  • le Funky Chicken (qui donnera le locking)
  • le Hustler
  • le Smurf (où les mouvements ressemblent à ceux d'un robot)
  • le locking (tel que développé par Don Campbell)
  • le popping
  • le voguing (madonna)
  • l'electric boogaloo
  • le new style (Seya populaire dans ce domaine)
  • le waving
  • le Krump (issue de mouvements de bassin et cercle avec les bras)

Ces danses n'ont aucun lien avec le break-dance. En fait, elles lui sont toutes antérieures. Elles sont très populaires à l'époque des débuts du break dance, donc certains b-boys l'incluent dans leurs routines.

Pour tous ceux qui s'intéressent à ces danses, l'émission Soul Train est une véritable mine d'or.

Vocabulaire

Rappel : Les quatre piliers du hip-hop sont le rap, le graffiti, le scratch et le break dance.

  • Le break dance (ou break) est un terme utilisé pour désigner un style de danse développé à New York dans les années 1970, caractérisé par son aspect acrobatique et ses figures au sol. Un danseur de break dance est appelé breaker, b-boy, ou encore b-girl s'il s'agit d'une femme.
  • Le rap est une forme d’expression musicale avec des paroles. C’est un style de musique de plus en plus connu et de plus en plus utilisé. Il est le moyen de faire passer, en chanson, sa haine, l’actualité et tout autre sujet qui tient à cœur à l’auteur.
  • Le graffiti ou tag est un style d’écriture particulier qu’on retrouve très fréquemment sur les murs et dont la police d’écriture est très complexe. Considéré comme un art, c’est également un moyen d’expression.
  • Le scratch quant à lui est un procédé utilisé en musique permettant d’obtenir un effet sonore particulier.

Termes spécifiques :

  • Crew : un groupe de danse ou un groupe de graffiti.
  • Battle : défi de danse entre deux crew ou deux danseurs.
  • Bite : du verbe to bite en anglais (mordre) : action de copier ou de voler un mouvement d'un autre danseur ou d’un autre crew. Équivalent français : « pomper ».
  • Spin : tourner sur une partie du corps.Headspin
  • Power move : les mouvements les plus acrobatiques du break dance, comme le thomas ou Airflare appelé vrille(le thomas est une figure de gymnastique).
  • Style : mouvements qui ont besoin de moins de force physique et de plus d’attitude, de rythme et de style.
  • Top rock : pas de préparation du breaker avant sa descente au sol.
  • Up rock : danse de combat.
  • Foot work : construction exécutée au sol avec les jambes.
  • Phase: terme plus récent de power move, il comprend le thomas, la vrille, la coupole, le ninety nine ( tour sur une main en équilibre),... Cette catégorie regroupe plus spécifiquement les techniques s'appuyant sur des mouvements circulaires répétitifs des jambes (d'où le terme de "phase" comme dans un mouvement oscillatoire).
  • Blaze: l'équivalent d'un pseudonyme auto proclamé après avoir acquis une certaine réputation. Par exemple, un grand phaser koréen a pour blaze 'the end'.
  • Bee-Bop: variante dans le passe passe.
  • Freeze: positions statique sur une ou plusieurs parties du corps. Le freeze peut aller de la position élémentaire du baby freeze à celles les plus évoluées, alliant souplesse et inventivité comme les planches hollowback.
  • Tricks: Mouvement technique, enchainement de freezes.

Mouvements de base

  • Le six-pas (six steps) : le six steps est un des premiers mouvements au sol inventé. Comme son nom l'indique, ce mouvement est constitué de 6 pas ayant pour principe de tourner dans un sens, ou dans l'autre. Le haut du corps (tête au bassin) ne bouge pas, on doit toujours rester sur la même ligne et rester de face. Certains breakeurs y ajoutent même des variantes qui suivant les danseurs et surtout suivant le style de chacun comme six-step genoux, ajoute une particularité et l'identité de chaque breakeur.
  • Le trois-pas (three steps) : le 3 steps est comme le 6 steps mais avec 3 pas. Il faut toujours revenir au point de départ.
  • La coupole (windmill) : la coupole est un mouvement de rotation sur les épaules, elle s'introduit dans le groupe de « power move ». À chaque fin de tour, la position de départ est reprise : trax, bras positionné en angles droit, une main au sol et le coude sur l'estomac. L'écart des jambes ainsi que la vitesse sont deux facteurs importants pour la coupole. Il existe différentes coupoles :
    • Coupole boule (ou « Munchmill ») : la position de départ n'est pas reprise. À chaque fin de tour, le danseur effectue une vrille (360°) sans les mains. Une fois le départ effectué, le danseur se trouve sur les épaules. De là, il donne une impulsion avec les jambes, qui va l'aider à tourner sur lui même pour se retrouver de nouveau sur les épaules, et ainsi de suite. Les jambes effectuent une flexion - extension pour une meilleure impulsion. La position des jambes et la vitesse sont très importantes pour cette coupole.
    • Coupole ventrale : Cette coupole s'effectue les bras en prolongement avec le corps. Une fois le départ, le danseur se trouve sur les épaules. De là, il passe sur le ventre en remontant la tête ainsi que les jambes et se sert des appuis générés par ses bras pour enchaîner la rotation. De façon générale, la coupole est toujours en rotation.
  • Le 1999 (ninety) : normalement appelé ninety nine, c'est le fait de tourner en équilibre sur une main. L'expérience et la pratique permettent l'enchaînement de plusieurs tours. Un dérivé de ce mouvement est le sixteen, figure consistant à tourner sur une main comme le ninety mais en partant sur sa 1e main d'appui et non pas sur la 2e touchant le sol, comme le ninety. Avec de l'expérience, il est possible de réaliser un ou plusieurs tours en sixtine, puis en ninety, et enfin de terminer en enchaînant le tout avec une ou plusieurs vrilles. De très nombreuses variantes spectaculaires s'offrent aux b-boys et fly-girls expérimentés.A ce jours le Bboy Cico détient le record du monde qui est de 27 tours !
  • Le 2000 ou two thousand consiste a tourner sur deux mains les unes sur les autres

Compagnies célèbres

Compagnies françaises

Vagabon : trés connu, et longtemps hors des compétitions, ce groupe est revenu en force depuis quelque temps sur le plateau d'incroyable talent et au redbull bc one avec la présence de mounir

Wanted posse : ce groupe est en phase de récession, auparavant champion de France, ils sont de moins en moins sollicités pour les grandes compétitions

Legiteam Obstruxion. connu pour le succès de Cyril dans secret story, ce groupe est connu au niveau national. Il possède 1 ou 2 danseurs connus à travers le monde.

Pokemon : représentants auparavant du breakdance français

59Krew : Nouvelle génération Française, 59krew est un groupe originaire du nord de la France, on peut y trouvé Abdel (gagnant du bboyfrance 2008), Jawad (multi finaliste du juste debout Top rock), Fatima (championne du monde bgirl en groupe avec les Da Woman Touch en 2005) et Djidawi (finaliste du juste debout 2006 en Poppin)

Compagnies algériennes

  • Urban Killer's Crew : compagnie de danses urbaines et hip-hop fondée en 2000 à Alger, elle présente ses créations chorégraphiques en Algérie. Urban Killer's crew contribue au développement et à la reconnaissance des cultures urbaines, avec pour objectif principal la rencontre entre des personnes d’environnements socioculturels différents, autour d’une même passion. Depuis maintenant 6 ans dans les divers spectacles et compétitions en Algérie gagnant de plusieurs prix en compétition, Urbain Killer's est reconnu pour sa grande énergie sur scène et pour son originalité. Le groupe est composé de 7 danseurs spécialisés en danse de rue. Mélangeant hip-hop, breakdance, popping et locking, les différentes chorégraphies offrent un mélange d’acrobatie et de danse. Certain Bboy comme Lilou et S.B style participent à leur développement.

Compagnies américaines

La compagnie de danse de Blanca Li, hip-hop en autre.

  • New York City Breakers (New York) : éternels rivaux du Rock Steady Crew, les NYC Breakers sont surtout connus pour une apparition télévisée au Lincoln Center en 1985, aux côtés du président des États-Unis Ronald Reagan qui les avait invités pour affiner son image auprès des jeunes. Ses membres les plus connus étaient Speedy, Mister Wave, Flip Rock.
  • Dynamic Rockers (New York) : autre groupe mythique de l'âge d'or new-yorkais, les Dynamic Rockers faisaient de la gymnastique ensemble au lycée avant de se lancer dans la danse. Ce sont eux qui introduisent l'aspect acrobatique du break. À noter que certains de ses membres vont se tourner vers la musique et créer le groupe Break machine.
  • Style Elements (San Francisco).
  • Rock Force Crew (San Diego).

Compagnies belges

Article détaillé : Hip-hop en Belgique.
  • Années 1980 :
    • Dynamic Tree : 3 fois champions de Belgique (avec Daddy K et Fourmie de la ZuluNAtion Belgian)
    • Dynamics Rockers Brussels : 3 fois champions de Belgique
    • Magical Band (dont Sponky, qui vit et partage sa passion en Italie)
    • Festival européen à Anvers avec Aktuel Force, Dynamics Rockers Brussels et Storm & Speedy. Vainqueurs de l’événement : les Belges.
    • Renaissance en 93 jusqu'à 96/97 avec Namur Break Sensation et les Mad Spirit (Saïd Ouadrassi et Mambo)
    • Fin 97 début 98 : 1 crew décide de reprendre le flambeau
    • 1 crew de potes se forme et reprend le nom Dynamic Rockers pour reprendre le flambeau et faire parler de ce nom comme à l’époque pour les anciens :
      • The Dynamics (new generations), avec Mambo, Sayan, B Crazy, Fen X, Kilik, Fikri, Rookie Roc et Super G, qui est mondialement connu pour avoir trouvé des nouvelles figures en headspin ; il a notamment parfaitement maîtrisé l'équilibre sur la tête.
    • Ce crew gagna 7 fois d'affilée le championnat de Belgique (1998-2004, 4 fois le Boty Benelux 2001-2004)
    • Mais c'est en 2001 que tout s'est joué pour eux :
    • Championnat d'Europe nommé Back to Planet Rock
      • Demi-finaliste : The Dynamics vs Vagabond - Dynamics Vainqueur
      • Finaliste : The Dynamics vs Rockin Attack (Allemagne) - Dynamics Champion d’Europe 2001
    • Dynamics devient champion d'Europe. Suite à ce titre y a eu 1 autre battle qui suivait, 1 des plus grands battles et dont le monde entier a parlé : France vs Belgique
      • Division Alpha (Benji, Youval...) demande aux Belges de remettre en jeu leur titre de champion d'Europe.
      • Après le battle le jury déclare Dynamics vainqueur, leur titre est toujours conservé et Benji, qui était le b-boy du moment, a laissé beaucoup de traces aussi.
    • Puis viennent les battles en Europe, les Dynamics tombent souvent en demi-finale ou en finale face aux Coréens et tombent vainqueurs contre les Pockemons au Luxembourg en finale.
  • Années 2000 :
    • Pendant ce temps 1 nouvelle génération naît, donc les Hoochen et Street Rockers qui suivent les traces des Dynamics, qui en 2003 décide de participer au Boty Belgium et sont 3e. Leur niveau monte mais ils ne sont pas encore prêts pour de grands battles
    • En 2005 le Boty met en place 1 nouvelle règle : 1 crew qui a gagné plus de 4 fois dans une Boty national est classé hors compétition pour laisser place aux autres (Dynamics et Barcelona Additcos, Espagne)
    • 2005 : Hoochen (Chuky, M Pop, Shed, Lawson, Karimbo, Virus et Lam) vainqueur du Boty Benelux participe au Boty international et participe à plusieurs battle en France, Luxembourg, Allemagne et Pays-Bas.
    • Actuellement les Hoochen sont champion 2005-2006-2007 et les Hoochen ont vaincu les dynamic's lors du battle à Thionville dans une 1/4 de final.
    • Team Schmetta (Dream Team Flandre)

Compagnies en Corée du Sud

  • 20 Century b-boyz : Knucklez (박진성), SMOOZ (박형준), Jaguar (이형안), Typhoon (최용원)
  • Able Crew : Boty Korea 2006 : Meilleur Showcase
  • Dark One
  • Drifterz (Hellz Angelz) / 드리프터즈 : Bongs (장재봉),Ducky (김덕현), Trickx/Trix (신종훈), Hong 10 (김홍렬), Coma (이재욱), Bboy T (김정환), Sonmoon (손문 ), Rookie (신광현), Ninu (이인우), BBOY-MIN (장민석),Saloot(최문선) : Boty Korea 2004 (3e place), Boty Korea 2006 (vainqueur), Boty 2006 (demi-finaliste)
  • Expression (team 2002) : Woosung, Ducky, Rookie, Chan, Tachyon, Bboy T, Mute, Hong 10(anciens membres)...
  • Expression (team 2003) : Woosung, Tachyon, Chan, Jerry, Wake-up, Eagle1, Mickey, AL, Boom (+Street, Jino) : Boty Korea 2002 (vainqueur), Boty 2002 (vainqueur), Boty 2003 (finaliste)
  • Extreme (Obo-Wang) / 익스트림크루 : Bgirl RED (황혜련),Bgirl ACE (추은주),Bboy SUPERMAN (김희준),Bboy Crazy Geun (김근형),Bboy BAEK (백명훈),Rhythm GATE (한문우),Bboy JUN (김준석),Bboy BLOND (정영광), Bboy BLUE (김청기), B-boy Various(최경혁), ReNEW (김동욱), B-Boy Beyond (안구순), Bboy SOON, & Bboy DRAGON : Boty Korea 2002 (finaliste), Boty Korea 2003 (demi-finaliste), Boty Korea 2004 (demi-finaliste), Boty Korea 2005 (finaliste),Boty 2007 (vainqueur)
  • Floor Gang : Tino Roc, Bang Roc, C4, Red Foot, Krush, Born
  • Gamblers / 갬블러 or 겜블러 크루: Darkness (장경호), The End (김연수), Soulsoy/Soul Soy/Soul Lee (이준학), Bruce Lee(신규상), Still (박지훈), Sick (정형식), So (소재환), Noodle/누들 (홍성식), Pop (홍성진), Ssun (박선학), 조민철(BEAT), Bgirl 내미림 , 조재영, 최동욱, 임석용, 백승완,이광선, Rush, Flex,ZESTY, BLAST, BULLS : Boty Korea 2002 (participant), Boty Korea 2003 (vainqueur), Boty 2003 (3e place), Boty Korea 2004 (vainqueur), Boty 2004 (vainqueur), Boty 2005 (3e place)
  • In Style
  • Jinjo / 진조 : skim(김헌준), Wing(김헌우), Dexter(장기원), Star Road(김성진), Giboon(이재복), Vero(장지광), Fleta(이승진), Stony(강석일) & Octopus(황명찬)
  • Last For One / Last4One / 라스트포원  : Joe (조성국), Zero-nine (신영석), Bae-Baeng(배병엽), Stone(최민석), Style-M(이용주 ), Fresh (박경훈 ), Taiyou (서주현), Min(전효민) & Crazy Finger (유대혁) : Boty Korea 2002 (participant), Boty Korea 2003 (finaliste), Boty Korea 2005 (vainqueur), Boty 2005 (vainqueur), Boty 2006 (finaliste)
  • Last Mass'
  • M.B. : Seung Min, Steel
  • Maximum : 맥시멈크루 : 추연길(street), 성승용(TAZO), 김형식(ROAD RUNNER), 문병순(DARK HORSE), 정윤호(mighty), 권기호(mc k-1), Wake-up, Eagle1, Mickey, AL
  • Morning of Owl : 이승주(sez),kick ass(박중원), issue, rocket, meaning, monster(김현우) : Boty Korea 2006 (participant)
  • Original Flava
  • Oshare : Boty Korea 2006 (participant)
  • Project Soul (by Ducky) : Hong 10 (김홍렬), physicz (김효근), the End, Bruce Lee, Ducky, Darkness, Rookie, Trickx, Joe, Zero-nine,...
  • Rivers : Physicx/Physicz, Born (Floor Gangs/Rivers), Jo Tee/Jo.t,Red Foot, Bang 9/Bang Roc, MOB,Marine, Wild dot, C4, Krush, Phoenix, Steel, ZZila,... : Boty Korea 2002 (demi-finaliste), Hip Hop Planet 2004 (vainqueur), B-Boy Unit Korea 7 & 8 (vainqueur), B-Boy Unit 2006 & 2007 (3ème), Boty Korea 2006 (finaliste), Armory Cup Korea 2006 (vainqueur), R16 International (vainqueur
  • R-Funkist : Boty Korea 2006 (participant)
  • Soul Sector : 김지민, 김민웅, 김성준, 박문성, 박정욱, 임정규, 김현직, 유권욱, 원준희,김광래
  • Step : Boty Korea 2002 (participant)
  • The Art : Boty Korea 2006 (participant)
  • T.I.P. (Teamwork Is Perfect) : Virus (황대균),Differ (김기헌),Snake (하휘동 ),KING (황희왕), TRANCE (김도창), Eye, Frog, Rain , Clip : Boty Korea 2002 (demi-finaliste), Boty Korea 2003 (demi-finaliste), Boty Korea 2004 (finaliste), Boty Korea 2005 (demi-finaliste), UK BBoy Championship 2007 (vainqueur).
  • TG Breakers : Great man,Fe (오철제), Beast, Brown, P-John,J-HAK,JOKER, N.jay,Kei,지윤...
  • Visual Shock : Boty Korea 2001 (vainqueur), Boty 2001 (4e place et Meilleur Showcase)
  • Zealous.

Compagnies en Suisse

Poing Kom 1 : Groupe de danse debout de Genève. Né en 2002, ils sont reconnus en hip-hop, house et dancehall en Europe et dans le monde. Ils ont gagné de nombreux concours en France et en Suisse et ont participé au Juste Debout, la plus grande compétition de danse Debout à Bercy en 2008. Il a été fondé par Bembika, Pastora, Nee-nah et Koffiga.

Les Scrambling Feet : célèbre groupe de breakdance de Lausanne en Suisse romande. Actifs depuis plus d'une quinzaine d'années avec Joze, Niko, John, D-Say (site).

Break Voli Crew : groupe de breakdance de Neuchâtel. Il compte actuellement (en 2008) 6 membres. Ils participent à de nombreux shows ainsi qu'a différents battles (site).

" Killa Flow master Crew

Les Enfants Perdus : groupe de breakdance lausannois. Actifs depuis 1999 (site)

B-boys célèbres

  • IKO ( ahmad 3azaz ) B-boy marocain de hay moulay rchid
  • Pyro (jonathan Duarte)2 fois champion du monde, 3 fois champion d'Europe, 5 Fois champion de Suisse il est Roi des danseur des moins de 14ans
  • Ronnie (Vainqueur du RedBull BC One en 2007, finaliste 2006 et 2004 et 3e place en 2005)

"-Boy Junior (dit aussi junior, Buana, Wanted Posse) : ce breaker venant du Zaïre est arrivé en France à 5 ans et il a ensuite été découvert par des gens qui sont devenus ses amis et lui ont enseigné les bases du break à Saint-Malo et Rennes. Deux ans plus tard il remporte le Breizh battle (le championnat de Bretagne) après avoir conquis sa région, il remporte le championnat de France en double avec le rennais Bruce. Il a ensuite rencontré le Wanted Posse qui l'a recruté et il s'est notamment fait connaître en remportant le championnat du monde de break par équipe en 2001 et en solo pour terminer parmi les meilleurs au RedBull Bc One, édition 2002-2003 et terminer 3e en 2004 dans ces mêmes championnats.

  • Hong 10 (Drifters Crew), finaliste de la Red Bull BC One 2005 et vainqueur en 2006, est une référence en matière de battle de break en 1 vs 1. Il a donné son nom à une figure (freeze) qu'il a lui même inventée.

Corée du Sud

  • Bboy Woosung : directeur de la team Expression Crew. Ce crew réalise beaucoup de shows en Corée du Sud. L'aspect de leur show est original, créatif, et de toute beauté.
  • Physicx (Rivers Crew), vainqueur de l'UK B-boy Championship 2004 en solo et en 2002 et 2004 en crew, du Hiphop Planet 2004 en crew. Il est l'un des b-boys les plus craints et à la fois adulés au monde.
  • Born (Rivers Crew), il possède un des footworks les plus impressionnants de la planète.
  • Bboy Blond (Extreme crew)
  • Hong 10 (Drifters Crew), finaliste de la Red Bull BC One 2005 et vainqueur en 2006, est une référence en matière de battle de break en 1 vs 1. Il a donné son nom à une figure (freeze) qu'il a lui même inventée.
  • Darkness (Gambler Crew), breaker talentueux et très puissant, il s'est distingué dans de nombreux battles aussi bien avec sa team qu'en solo.
  • The End (Kys) (Kim Yun Soo de son vrai nom, Gambler Crew), a remporté la quatrième place du Red Bull Bc One edition 2006, il est actuellement un des meilleurs phaseurs (powermover) au monde si ce n'est le meilleur.Il a gagné avec son crew le boty 2005 international.
  • Bruce Lee (Gambler Crew), un autre poids lourd au niveau mondial, il se distingue tout comme The End dans les powermoves.
  • Baek (Extreme Crew), b-boy très technique, il est l'un des meneurs de son crew qui ne cesse de progresser.
  • Street sharks (h.m.)
  • Do (Rivers Crew), phaseur très peu connu du grand public, il est pourtant l'un des b-boys les plus propres, avec le plus d'amplitude de mouvement.
  • Bang roc (Rivers crew)
  • Eagle (Maximum Crew) phaseur très connu de maximum crew
  • C4 (Rivers crew) L'un des rares coréens qui s'impose (tout comme bang roc) par ces toprocks ( pas de préparation ) et sont footwork travaillé et imaginatif.
  • Bboy Flex (gamblers/fusion M.C)bboy très souple qui se distingue dans le style Evolve.
  • Bboy Jun (Extreme Crew) Un des meilleurs trickers de la planète.
  • Bboys Skim & Wing (Jinjo Crew)
  • Zero Nine (Lastforone)

USA

  • Crazy Legs (Rock Steady Crew)
  • Ken Swift (Rock Steady Crew)
  • Crumbs (Style Elements)
  • Remind (Style Elements')
  • Ivan (Style Elements) Juré au RedBull BC One 2008
  • Vietnam (Rock Force Crew)
  • Kujo (Soulcontrol)
  • Machine
  • Omar (Vainqueur du RedBull BC One en 2004)
  • Ronnie (Vainqueur du RedBull BC One en 2007, finaliste 2006 et 2004 et 3e place en 2005)
  • Kirk
  • Law (Circus Bham)
  • Josh (Circus Bham)
  • Frekzoid (Freak Show)
  • Roland (Headhunters)
  • Kamel (Boogie Brats)
  • Casper (Boogie Brats)
  • Moy (Havikoro)
  • Charles (vicious germz)
  • Shorty (breakhead)
  • Angelo (Vicious germz)
  • Milky (Mind180)
  • Luigi (Rock Steady Crew)
  • Kevo (Main Ingrediantz)
  • Speedy (Unique Styles)

France

  • Lil'Klash (Cyril Paglino), fait partie du groupe Legiteam Obstruxion. Il a participé a l'émission de télé-réalité Secret Story sur TF1.il est triple vainqueur du BBoy Unit France avec son crew donc triple champion de France 2007 2008 2009. Classé 1er en France et 3eme au classement mondial.Il est un des 5 break danseur les plus rechercher mondialement.
  • Madgid(liaison fatale).
  • Rlil et jawad
  • Khriss & Ken (Break'in Dance Compagnie).
  • Benji (Division Alpha, Rock Force Crew) : danseur très souple remarqué pour son style unique. Il a tourné deux longs métrages : Le Défi et Flexible Fury. En 2003 il est félicité d'être le b-boy le plus copié et admiré aux États-Unis.
  • Salah (The Family, Vagabonds) : très bon breaker qui s'est ensuite distingué en danse debout puis notamment dans une émission de la chaîne M6
  • Ibrahim (The Family)
  • Gabin Nuissier (Aktuel Force)
  • S.B style
  • Bouda
  • Lil Flo (Florent B-C de son vrai nom): un jeune breaker (17ans) venant de Paris, a été finaliste en 2005 et 2006 des compétitions régionales, et champion en 2007. Lil Flo est un jeune prometteur qui pourra être bientôt sous les feux des projecteurs. Il a commencé depuis peu a participé a des compétitions à Londres.
  • Pyro ce jeune danseur de son vrai nom jonathan duarte a commencé les compétitions à 7 ans est devenu au fil des années l'une des légendes vivante du breakdance avec ses 2 titre de champion du monde de moins de 14 ans, ses 3 titres de champion d'Europe et ses 5 titres de champion de Suisse alors qu'il n'a que 13ans. Il s'est vu obligé d'arrêter durant quelques années à cause d'un problème aux genoux.
  • flow-t de son vrai nom Florent Tosi est mort avec un palmarès qui pourrait faire envier 1 fois champion d'Europe et 3 fois champion de Suisse il est mort a 13ans, mais il a laissé sa marque éternelle dans le breakdance mondial.
  • B-Boy Junior (dit aussi junior, Buana, Wanted Posse) : ce breaker venant du Zaïre est arrivé en France à 5 ans et il a ensuite été découvert par des gens qui sont devenus ses amis et lui ont enseigné les bases du break à Saint-malo et Rennes. Deux ans plus tard il remporte le Breizh battle (le championnat de Bretagne) après avoir conquis sa région, il remporte le championnat de France en double avec le rennais Bruce. Il a ensuite rencontré le Wanted Posse qui l'a recruté et il s'est notamment fait connaître en remportant le championnat du monde de break par équipe en 2001 et en solo pour terminer parmi les meilleurs au RedBull Bc One, édition 2002-2003 et terminer 3e en 2004 dans ces mêmes championnats.
  • Soso (Metling Force Crew) : Vainquer du BboyFrance 2007
  • Lilou (Pockemon Crew) : il fait des exploits à chaque championnat mondial et notamment au RedBull Bc One, édition 2005, où il a été vainqueur.
  • Bboy chichi Reconnu pour ses pass-pass, tricks et phases
  • Lil stronger (de son vrais nom florian.m) :ce jeune breakeur venant d'avignon dans le vaucluse est vainqueur du championnat de france ado 2008 à 14 ans
  • Abdel (59Krew) : Vainquer du BboyFrance 2008
  • Lamine (Les Vagabonds), ex-champion du monde
  • 3B (Alphasia, Lure)
  • punisher grand phazeur technique venant de France,vainqueur du ibe 2004 dans la catégorie powermove, inventeur du concept de powermove sur du métal avec son frère bboy demon(alliance)
  • Marcio ,(Legiteam Obstruxion) phaseur très connu a travers le monde, il est le seul a avoir inventé des mouvement encore inexploités aujourd'hui. Triple vainqueur du BBoy Unit france (2006, 2007, 2008)
  • Paulinho, frère de Marcio reconnu pour son originalité et son talent de powermoves
  • Les Powers Rangers (Grenoble)
  • Bruce
  • Cronick aka Keelan, Khalid, Norak, Naim, Julian, Soushy. Ils font partie du groupe Alliance Ethnik Crew (Rennes).

Belgique

Article détaillé : Hip-hop en Belgique.
  • Najim (dit power, Dynamic Rockers Europe)
  • Saïd Ouadrassi
  • Namur Break Sensation (NBS)
  • Super G (The Dynamics), champion du monde solo 2002
  • Sayan (The Dynamics, Vagabond), champion de Belgique solo de 2004-2005 et 2005-2006
  • bboy Kilik (Rachid) (The Dynamics)
  • Mambo (The Dynamics)
  • Chuky, Karimbo, Lawson (Hoochen Crew)
  • Saho
  • rookieroc (the dynamics)
  • fenx (the dynamics)
  • bboy bugs
  • B-boy madgik (Darkside)

Allemagne

  • Benny Kimoto (Flying Steps)
  • Lil'Ceng (Flying Steps) Demi-finaliste du RedBull BC One 2008.
  • Rubber Legz (Terror Bunch, Insane Prototyps)
  • Salajin (Insane Prototyps)
  • Storm
  • Swift Rock
  • Hakan(incredible Syndicate)

Les B-girls

Les filles sont moins nombreuses que les garçons dans cette discipline. De plus en plus on cherche, tout comme dans d'autres disciplines où les filles sont peu représentées, à les mettre en avant afin de les inciter à se montrer plus. Cependant il existe certaines B-Girls relativement connues à l'image de Sofia Boutella, égérie de Nike Women.

  • Karima original bgirl AKTUEL FORCE
  • Fatima 59Krew
  • Rokafella, Full Circle (USA)
  • Marie (FR)
  • Babylove, Rocksteady CREW (USA)
  • Souraya (Babyson), Wanted posse (FR)
  • Anne, Cie Par terre (FR)
  • Beebeeche (FR)
  • Mimi, ex- Legiteam Obstruxxion (Fr)
  • Melusine, Kombo - L.O (FR)
  • Marie, Kombo - L.O (FR)
  • Trinity (USA)
  • Jeskilz (USA/FR)
  • Nacera, Hurricane (FR)
  • ABgirl, Problem Kru (USA)
  • Pookie, Käfig - B3 (FR)
  • Bgirl Beta (USA)
  • JessFx (USA)
  • Valbgirl(Bgirl Valentine), B3 (FR)
  • Bgirl féline, B3 (FR)
  • Bgirl 7ta, B3 (FR)
  • Bgirl MAG, Cie B3 - Cie Révolution - Majestic Breakers Crew (FR)
  • Bgirl BABYBEN (ALPHASIA-GIRL (LURE)
  • Bgirl Dalki, USC Girls - Hong Kong

Filmographie

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

  • BREAK DANCE CREW : Association de danse Hip Hop Paris [cours de danses, prestations shows, animations, boutique online...]
  • Style2ouf : L'actualité de la danse Hip Hop [Bboying-breakdance-popping-locking...]
  • Red Bull Bc One : Site officiel de l'événement organisé par la société Redbull
  • Hip Hop Awards 09 : La fédé organise les Awards du Hip Hop Français


meilleur b-boy au monde (seul le championnat du red bull bc one son pris en compte)

  • B-boy OMAR (gagnant du premier red bull bc one)2004
  • B-boy LILOU (gagnant du deuxieme red bull bc one) 2005
  • B-boy HONG 10 (gagnant du troixieme red bull bc one) 2006
  • B-boy RONNIE ( gagnant du quatrieme red bull bc one) 2007
  • B-boy WING (gagnant du cinquiem bull bc one) 2008
  • B-boy IKO (gagnant du premier red bull bc one)2009
  • B-boy PHYSICX
  • B-boy JUNIOR
  • B-boy CICO
  • B-boy PUNISHER
  • Portail du hip-hop Portail du hip-hop
  • Portail de la danse Portail de la danse
Ce document provient de « Break dance ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article B-boying de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • B-Boying — Six step, New York Breakdance, Breaking, B Boying/B Girling ist eine ursprünglich auf der Straße getanzte Tanzform, die als Teil der Hip Hop Bewegung unter afro und puertoamerikanischen Jugendlichen in Manhattan und der südlichen Bronx im New… …   Deutsch Wikipedia

  • b-boying — b boy·ing (bēʹboi ĭng) n. A style of urban dance that combines energetic footwork with tumbling and spins, usually performed to funk music.   [Probably from b(reak) boy, one who dances in this style.] * * * …   Universalium

  • B-boy — Saltar a navegación, búsqueda Corro de bboying La palabra B boy , también conocido como Break boy, es el nombre original con el que se conoce a la persona que baila B boying/Breakdance. Se usa también B girl o Flygirl para el género femenino. El… …   Wikipedia Español

  • B-Boy — Six step, New York Breakdance, Breaking, B Boying/B Girling ist eine ursprünglich auf der Straße getanzte Tanzform, die als Teil der Hip Hop Bewegung unter afro und puertoamerikanischen Jugendlichen in Manhattan und der südlichen Bronx im New… …   Deutsch Wikipedia

  • B-boy — A B boy or B girl is a person devoted to hip hop culture. The term originates with the first hip hop DJ, DJ Kool Herc, who, noticing the reaction of some dancers to his playing the part of the record with a drum break, named them break boys or B… …   Wikipedia

  • Kid B — is a novel written by Linden Dalecki that was first published in 2006 by Houghton Mifflin. The book is narrated in the first person by the title character Kid B whose birth name is Breslin Kirwin. By following two conflicting groups of teen boys …   Wikipedia

  • Drop (b-boy move) — Drops are techniques that allow b boys to transition down to the floor and begin performing downrock. Drops may be designed to look flashy, painful, or both. A wide variety of other movements can serve the same purpose, and others such as the kip …   Wikipedia

  • Breakdance — Ein Air Freeze auf dem MTV Street Festival, Thailand. Breakdance, Breaking, B Boying/B Girling ist eine ursprünglich auf der Straße getanzte Tanzform, die als Teil der Hip Hop Bewegung unter afro und puertoamerikanischen Jugendlichen in Manhattan …   Deutsch Wikipedia

  • The Legion of Extraordinary Dancers — The LXD Genre Web series Dance Action/adventure Drama Interactive Written by Jon Chu Directed by …   Wikipedia

  • Gamblerz — are a Korean b boy crew, well known for winning first place in Battle of the Year 2004, making them the best bboy troupe in the world for that year. They have made several instructional breaking videos for Korean television on the ENT station.… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”