B-52 Stratofortress

Boeing B-52 Stratofortress

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir B-52 (homonymie).
Pix.gif Boeing B-52 Stratofortress Silhouette d'un avion militaire
B-52 Stratofortress.jpg Vue de l'avion

Constructeur États-Unis d'Amérique Boeing
Rôle Bombardier
Premier vol 15 avril 1952
Mise en service 29 juin 1955
Coût unitaire 30 millions de dollars US en 1961
Nombre construit 744
Équipage
5 (1pilote, 1 co-pilote, 1 navigateur, 1 bombardier, 1 officier électronique)
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney J57-P-43WB
Nombre 8
Type turboréacteurs
Puissance unitaire 61 kN
Dimensions
Boeing B-52 STRATOFORTRESS.png
Envergure 56,39 m
Longueur 49,04 m
Hauteur 12,4 m
Surface alaire 371,60 m2
Masses
À vide 88 450 kg
Maximale 221 355 kg
Performances
Vitesse maximale 955 km/h (Mach 0,77)
Plafond 12 190 m
Rayon d'action 12 070 km
Armement
Interne 20 650 kg d'armement air-sol soit par exemple 20 missiles AGM-69 ou AGM-86, ou 84 bombes Mk 82 de 227 kg
Externe canon T171 de 20mm d'auto-défense

Le Boeing B-52 Stratofortress est un bombardier stratégique mis en service en 1955, sous l'égide de la Strategic Air Command de l'US Air Force. 744 exemplaires furent construit entre 1954 et 1962, dont 70 sont toujours en service au début du XXIe siècle, soit plus de 50 ans après son premier vol. L'Air Force ne prévoit pas de le retirer du service avant 2040, soit une durée de vie opérationnelle de près de 80 ans sans discontinuer, ce qui serait un record pour l'aviation militaire (le DC-3 ayant quant à lui la palme pour un appareil civil, étant donné qu'il a été conçu dans les années 1930 et que des cellules remotorisées volent encore). Le sobriquet du B-52 témoigne de son caractère imposant : BUFF (Big Ugly Fat Fellow pour la version polie, Big Ugly Fat Fucker pour la version moins polie ; en français, « gros gars gras et moche »).

Conçu à l'origine pour emporter l'arme nucléaire, le B-52 fut modifié par la suite pour le bombardement conventionnel, puis le transport de missiles de croisière.

Le B-52 a joué un rôle dans la guerre du Viêt Nam, la guerre du Golfe, le conflit en Afghanistan et la guerre en Irak.

Sommaire

Histoire

Les études qui aboutirent au B-52 commencèrent immédiatement après la fin de la Seconde Guerre mondiale : un appel d'offre fut émis en septembre 1945, et la proposition initiale de Boeing (une sorte de B-29 agrandi, avec une envergure de 67 m et motorisé par 6 turbopropulseurs) fut acceptée en juin 1946. Cependant, le constructeur passa les 4 ans qui suivirent à modifier son projet à cause de nombreux changements d'avis de l'état-major américain, qui faillit plus d'une fois annuler tout le programme.

Finalement, un contrat fut signé en 1950 et deux prototypes furent construits. Le premier d'entre eux fit son vol inaugural le 15 avril 1952, vol qui dura un peu plus de 2 heures. Complètement modifié par rapport à la proposition de 1946, il s'agissait maintenant d'un avion de 56 mètres d'envergure, avec une aile en flèche à 35 degrés, propulsé par 8 réacteurs Pratt & Whitney J57. Le B-52 était équipé d'un système pneumatique complexe alimenté par de l'air prélevé sur le compresseur des réacteurs, destiné à fournir notamment l'énergie électrique nécessaire aux différents équipements.

Après les nombreux vols d'essais apparut le B-52A, version de pré-série qui incorporait plusieurs modifications comme un avant complètement redessiné et allongé, des réacteurs J57 plus puissants, un système de ravitaillement en vol, etc. mais n'avaient toujours aucun équipement électronique de navigation et de bombardement. Il fallut donc attendre 1954 et le B-52B pour disposer d'un avion vraiment opérationnel. La moitié des B-52B était également capable de missions de reconnaissance : leur soute à bombes pouvait en effet emporter 2 conteneurs d'équipements tels que des caméras, des radars et des détecteurs divers.

Les livraisons au Strategic Air Command commencèrent en 1955 et un certain nombre de problèmes apparurent dès l'année suivante : au niveau des réacteurs, du système de bombardement, des alternateurs, etc. À deux reprises, les B-52 furent temporairement interdits de vol. Parallèlement, une version B-52C était développée avec des réservoirs sous les ailes plus grands, un nouveau système de bombardement et de nouveaux alternateurs. Tous les B-52C étaient capables de missions de reconnaissance. Cette version fut suivie à un rythme régulier par le B-52D, équipée d'un nouveau système de contrôle de tir des mitrailleuses d'auto-défense situé à l'arrière produit à partir de 1956 et restant en service jusqu'en 1983 [1], puis par le B-52E, modifié pour le bombardement à basse altitude par changement du système de bombardement et renforcement de la structure, et enfin le B-52F, équipé de réacteurs J57 plus puissants et de nouveaux alternateurs.

En 1959 fut livré le premier exemplaire de la version B-52G. Il s'agissait cette fois d'une révision majeure de l'avion : réduction du poids de la structure, dérive plus petite, modification du système d'auto-défense, amélioration du confort de l'équipage, et surtout de nouvelles ailes capables de contenir 15% de carburant supplémentaire. Deux ans plus tard commençaient les livraisons de la version finale B-52H, la seule encore en service actuellement, équipé de nouveaux réacteurs TF33 offrant 30% de puissance supplémentaire par rapport aux J57, tout en étant moins bruyants et plus économiques en carburant. De plus, les mitrailleuses d'auto-défense furent remplacées par un canon de 20 mm.

Le coût unitaire d'un B-52 en 1961 était de 30 millions de dollars. Le dernier appareil fut livré en octobre 1962. Tout au long de leur carrière (qui n'est pas encore finie), les B-52 ont subi de nombreuses modifications et mises à jour destinées à leur permettre d'emporter de nouvelles armes (missiles de croisière par exemple), à améliorer leurs systèmes de contre-mesures électroniques ou leurs autres équipements de navigation/bombardement, et bien sûr à corriger divers problèmes.

Après un pic dans les années 1960, le nombre d'exemplaires en service a commencé à baisser avec l'attrition et le retrait des avions les plus anciens. En 1985, 264 B-52G et H étaient encore en service. Suite aux divers traités de désarmement, plusieurs centaines d'avions furent envoyé à la ferraille, de sorte que le nombre d'appareils en service tournait autour de la centaine dans les années 1990. Les appareils restant subissent plusieurs modernisations et depuis l'installation d'un pod désignateur laser en 2003 peuvent utiliser des bombes à guidage laser.

Au 30 septembre 2006, 85 B-52H étaient en service et 9 en réserve [2].

Engagements

Le B-52 a été utilisé dans tous les grands conflits auxquels ont participé les États-Unis depuis les années 1960 : la guerre du Viêt Nam, la 1ère guerre du Golfe, la guerre en Afghanistan et la guerre en Irak.

Leur premier engagement opérationnel débuta lors de l'opération Arc Light le 18 juin 1965 durant la guerre du Viêt Nam lorsque 30 B-52F bombardèrent des cibles Viet Cong à Ben Cat au Sud Viêt Nam, deux avions se percutèrent en vol durant cette mission [3]. Entre cette date et le 15 août 1973, 126 615 sorties B-52 eurent lieu. 31 avions furent perdus, 13 par accidents et 18 par le fait de l'ennemi ; le 22 novembre 1972, un SA-2 de l'armée populaire vietnamienne abattit le premier B-52 détruit par le Nord-Vietnam. Des B-52D sont crédités de deux victoires sur 2 MiG-21 le 18 et 24 décembre 1972.

Entre 1959 et 1968, les bombardiers B-52 étaient en alerte en vol en permanence, avec leurs armes nucléaires. Mais il y a eu plusieurs accidents notamment en Espagne en 1966, puis au Groenland en 1968 (voir Liste des accidents nucléaires). C'est à la suite de ce dernier accident que ces vols, baptisés Chromedome, ont été interdits sur tous les avions de combat américain[4].

Production

Un B-52H photographié avec son arsenal embarqué à Barksdale Air Force Base
Deux B-52 à la base Edwards (désert de Mojave)
  • XB-52 - premier prototype
  • YB-52 - second prototype
  • B-52A - version de préproduction (3 exemplaires)
  • B-52B - première version de série (23 B-52B et 27 RB-57B)
  • B-52C - réservoirs plus grands, nouveau système de bombardement (35 exemplaires)
  • B-52D - nouveau système d'auto-défense (170 exemplaires)
  • B-52E - structure renforcée, nouveau système de bombardement (100 exemplaires)
  • B-52F - réacteurs plus puissants (89 exemplaires)
  • B-52G - modification de la structure de l'avion (193 exemplaires)
  • B-52H - nouveaux réacteurs TF33 (102 exemplaires)

Nombre total d'avions produits : 744

Références

  1. Le Fana de l'aviation n° 196, mars 1986
  2. (en) [pdf] Air Force Magazine online
  3. (en) Service of Boeing B-52F Stratofortress
  4. Fréderic Lert, B 52, cinquante ans d'opérations, éd. Larivière, 2005

Culture populaire

Le B-52 apparait en autre dans les films de cinéma suivant :

Voir aussi

Commons-logo.svg

Bibliographie

  • Boeing B-52. 50 ans d'opérations, Lert Frédéric, Editions Lariviere, Paris, 2005, (ISBN 2-84890-002-4)

Liens externes

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique

Ce document provient de « Boeing B-52 Stratofortress ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article B-52 Stratofortress de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • B-52 Stratofortress — Infobox Aircraft name = B 52 Stratofortress type = Strategic bomber manufacturer = Boeing caption = B 52H, 2nd Bomb Wing, Barksdale AFB, LA designer = first flight =15 April 1952 introduction =February 1955 retired = produced=1952 1962 primary… …   Wikipedia

  • B-52 Stratofortress — Boeing B 52 Stratofortress …   Deutsch Wikipedia

  • B-52 Stratofortress — El Boeing B 52 Stratofortress es un bombardero estratégico que vuela con el ejército de los Estados Unidos desde 1955, es el sucesor del Convair B 36 Peacemaker. Aunque construido para el rol nuclear de la Guerra Fría, sus capacidades de… …   Enciclopedia Universal

  • B-52 Stratofortress — …   Википедия

  • B-52 Stratofortress survivors — Main article: B 52 Stratofortress Boeing B 52 Survivors highlights the history of many well known static displayed B 52s in the United States. A list is also provided of other Stratofortresses on display around the world; including location,… …   Wikipedia

  • Boeing B-52 Stratofortress —  Pour l’article homonyme, voir B 52 (homonymie).  Boeing B 52 Stratofortress …   Wikipédia en Français

  • Boeing B-52 Stratofortress — Saltar a navegación, búsqueda «B 52» redirige aquí. Para otras acepciones, véase B 52 (desambiguación). B 52 Stratofortress Despegue de un B 52H Stratofortress …   Wikipedia Español

  • Boeing B-52 Stratofortress — У этого термина существуют и другие значения, см. B 52 (значения). B 52 Stratofortress …   Википедия

  • B-52 Absturz auf der Fairchild Air Force Base — B 52 kurz vor dem Aufschlag …   Deutsch Wikipedia

  • B-52-Absturz auf der Fairchild Air Force Base — B 52 Absturz auf der Fairchild Air Force Base …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”