Aïssatou Diamanka-Besland
Aïssatou Diamanka-Besland
Activités écrivain, romancière
Naissance 1972
Drapeau du Sénégal Sénégal

Fille de tirailleur sénégalais[1], Aïssatou Diamanka-Besland, née en 1972 au Sénégal, est co-auteur du livret du Requiem noir. Écrivain romancière, elle vit en France depuis 1999, après un BTSC(BTS) de Communication-Information à l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISSIC) à Dakar[1]. Elle prépare actuellement une thèse de Sciences Politiques sur l'intégration des immigrés à l'université Paris X Nanterre[1]. Depuis son enfance, elle a toujours eu le goût de l'écriture à laquelle elle s'est consacrée par la suite.

Sommaire

Son site officiel

Son œuvre

2010 : Fracture identitaire ! A Baltazare, il n'y a pas d'ascenseur dans la cité.

Résumé du livre : Écrit sous forme de chorale, « Fracture identitaire ! A Baltazare, il n’y a pas d’ascenseur dans la cité. », est l’histoire de Sambel, Yama, Biram, Alboury, Bougouma, Idy, des français d’origine étrangère. Leur père est venu en France à la fin des années 60 pour y travailler et qui, grâce au regroupement familial, fait venir leur mère Khady. Le mythe du retour au pays et la ténacité à la tradition hantent ces deux derniers. La discrimination et la recherche de repères identitaires sapent la vie de leur progéniture, ces Français de « couleur », avec des prénoms venus d’ailleurs. « Fracture identitaire ! A Baltazare, il n’y a pas d’ascenseur dans la cité. » est truffé d’humour tout en mettant la vérité à nue. Il dépeint la vie au quotidien d’une famille d’immigrés et de leurs enfants dans la société française.

2009 : Patera

« English version below »

Résumé du livre: Au moment où l’Europe ferme ses frontières et qu’en France le flambeau de l’immigration « sosie » est en vue, à la porte de l’Afrique, les jeunes volontaires à l’immigration prennent l’assaut, armés de leurs pirogues en bois pour s’attaquer aux dents de la mer. L’Europe à tout prix ! L’Europe jusqu’à la mort ! « Barça » ou « Barsax » ! A la frontière du réel, Soukeyna touchée par ce phénomène meurtrier, ne répond plus aux cries de cœur de son ancien amour. Elle utilise sa voix pour les sans-voix, sans-voie pour un monde plus juste. Aïssatou Diamanka-Besland signe avec ce parallèle entre destin individuel et souffrance collective, son second roman.

1er Extrait du livre [… L’imaginaire de la France avait toujours été quelque chose de mythique … Le pays du blanc est tellement prospère que dans les supermarchés, des rayons entiers sont destinés à la nourriture pour animaux. A la télé, on trouve de la publicité pour les chats et les chiens « wiskas », « ronron », « felix », « césar », « friskies », des noms créés uniquement pour le bonheur de ces « petits chéris »… Des marques de fabrique pour amadouer ces médors et ces minous-minous ! … La télévision française s’invitait dans les foyers sénégalais, et la France y était montrée sous ses plus belles couleurs et avec ses plus beaux endroits, au point de créer des envies pour ces adeptes du « voyage interdit ». Elle imposait ses règles aux populations du tiers-monde sans discontinuité. Ses grandes villes, ses belles voitures, ses monuments, et ses immeubles à perte de vue, suscitaient le désir de partir. Voir l’Europe ! Voir la France ! Ce grand pays qui les avait toujours faits rêver … On sait ce qui se passe en Somalie, en Ethiopie et dans certains villages reculés où la sécheresse a gelé les terres et où on ne mange jamais à sa faim. Si l’on sait aussi que le prix du riz, de l’huile et des denrées de premières nécessités ont augmenté de manière fulgurante. Tous ces clichés font rêver ou fortifient davantage les rêves déjà bien ancrés dans la tête de ces jeunes gens au cœur flibustier. Partir devient ainsi la seule et unique solution …] 2ème Extrait du livre [… Au seuil de l’Europe, des Sénégalais étaient entassés pendant des jours et des jours dans de fragiles pirogues en bois avant de gagner les terres espagnoles. Des morts, des blessés, un cocktail de vie sans vie. Ils étaient partis des plages de la Capitale pour aller de l’autre côté de la vie. L’Europe jusqu’à la mort ! L’Europe à tout prix ! L’Europe au point de renier son peuple, son pays, son identité. Ils jetaient leur passeport dans l’eau dès qu’ils commençaient à apercevoir la terre de leur rêve, la terre de leurs pièges ! …]

Patera, novel, Henry Editions, Collection of Northern Writings (Collection des Ecrits du Nord), 216 pages, 12€ ISBN 978-2-901245-28-0

Aïssatou Diamanka-Besland delivers her second novel with an emphasis on the parallelism between individual destiny and collective suffering.

Summary of the book

Summary of the book

At the time when Europe is closing up its borders and the banner of “selected immigration” emerges in France, out of the peripheries of the African continent, young volunteers rush towards immigration, embarked on wooden fishing boats to brave the dangerous ocean. Reach Europe at any cost! Get to Europe or die! “Barca” or “Barsax”! (Barcelona or Death!)… At the frontiers of reality, Soukeyna affected by this deadly phenomenon, no longer responds to the heartfelt cries of her former lover. She uses her voice to speak up for the lost and voiceless.

First excerpt from the book [... The imagery of France has always been a myth to Africans…The white man’s country is so prosperous that in supermarkets, entire aisles are allotted to pet food. On television, advertisements are displayed for dog and cat foods such as “Wiskas”, “Ronron”, “Felix”, “Cesars” and “Friskies”, names created solely for the happiness of these “little darlings”. Brand names manufactured for the purpose of pleasing the doggies and kitty-kitties… French television programs infiltrated Senegalese households where the French culture was portrayed in its most vibrant colors with its most beautiful places to the extent of luring immigration candidates towards the “forbidden voyage”. France continuously dictated its rules and regulations to the third world countries. Seeing its big cities, beautiful cars, giant monuments, and infinite skyscrapers incited the desire to travel. Reach Europe! Reach France! This huge country that has always inhabited their dreams…We know the realities of countries like Somalia, Ethiopia, and some remote drought-stricken villages where people never have enough to eat. Furthermore, the prices of rice, oil, and staple foods have skyrocketed! All these clichés about Europe increasingly fuel the already existing dreams of young adventurous minds. Leaving becomes the only viable solution...] Second excerpt from the book [... At the threshold of Europe, young Senegalese people were crammed together in fragile wooden fishing boats for days before reaching the Spanish shores. Some dead, some injured, they constituted a quagmire of lifeless living beings. They left from the shores of their capital cities to join the other side of the life. Get to Europe or die! Get to Europe by all means! Get to Europe to the point of denying one’s people, one’s country, and one’s identity. They would throw their passports at sea as soon as they got a glimpse of the country of their dream, the country of their traps! …]

2007 : Le Pagne léger

Résumé du livre: Elle raconte l'histoire de Soukeyna excisée à l’âge de six ans, tiraillée entre la tradition et la modernité. Elle fait des études de droit à l'université de Dakar et aspire à une autre vie que celle de sa mère. Elle se pose des questions sur sa vie, le statut des femmes dans une société où l'autorité masculine est très présente. Elle s'interroge sur celle-ci qui l'emprisonne dans un moule. La bonne volonté de son père l'inquiète. Cet être qui fait tout pour que chacun s'en sorte. Elle est soucieuse de son avenir, ainsi que celui de ses siens. Soukeyna ne comprend rien de cette société si folle ! Si intrépide et si fausse, car les gens autour d'elle le sont à l'exemple de son cousin qui abuse de la gentillesse et des « services sociaux » de son père. Babacar est son amoureux. Elle cache cette relation à ses parents, mais met ses sœurs dans la confidentialité. Cet amour l'amène à passer outre tous les interdits. Elle commet l'irréparable : perdre sa virginité, un crime d'honneur comme on pourrait le qualifier en Orient. Les choses s'accélèrent dans sa vie mais dégénèrent. Babacar doit partir pour la France pour finir ses études. Elle se retrouve seule face à sa détresse. Personne pour la consoler ! Babacar de son côté, découvre Paris. La découverte de la métropole le pousse à se poser des questions sur l'immigration, le sous-développement, la pauvreté, la misère et la mauvaise gouvernance des choses politiques de son pays d'origine. Par la suite, il tombe amoureux d'Hélène qui lui donne une métisse. Cet amour fou et passionnel l'oblige à se séparer de Soukeyna qui se retrouve toute seule face à son destin. Tout lui échappe, elle ne sait plus comment faire ni quoi faire, face à cette société qui lui impose des règles et des interdits et face à cet amour qui s'émiette… elle décide de se battre, la tête haute !

2006-2007 : Requiem noir

Elle l'a co-écrit avec Pierre Lunel, ancien Président de l’Université Paris 8 et actuellement Délégué interministériel pour l’orientation et l’insertion professionnelles des jeunes, rend hommage à l’occasion du centenaire de la naissance de Léopold Sédar Senghor et du deuxième centenaire de la loi anglaise de mars 1807 portant abolition à la traite des noirs. Le projet de pouvoir honorer la mémoire des victimes de l’esclavage et de rendre hommage à la vitalité des cultures issues de cette histoire.

Bibliographie

  • Aïssatou Diamanka-Besland, Fracture identitaire! A Baltazare, il n'y a pas d'ascenseur dans la cité, 26, rue des Rigoles 75020 Paris, Editions CCinia, 2010 (ISBN 92-915568-21-9)(ISSN 1956-0559), p. 186 .
  • Aïssatou Diamanka-Besland, Patera, Montreuil-sur-mer, Editions Henry, Collection les Ecrits du Nord, 2009 (ISBN 978-2-901245-28-0), p. 216 .
  • Aïssatou Diamanka-Besland, Le pagne léger, Montreuil-sur-mer, Editions Henry, Collection les Ecrits du Nord, 2004 (ISBN 978 2 901245 63 6), p. 128 .
  • Aïssatou Diamanka-Besland et Pierre Lunel, Requiem noir, Ile de France, Livret, Spectacle musical, 2006 .

Conférences

  • 2008: Conférence au Lycée professionnel à Saint Cyr : Sur le thème de la culture.
  • 2008 : 25e journée des Tirailleurs Sénégalais à Paris avec l'Association la CASE.
  • 2007 : Quinzaine de la culture peule : Culture et immigration : par Aïssatou Diamanka-Besland- écrivain.
  • 2007 : Conférence sur le thème de l'Afrique qui bouge : Club Afrik Connection à Paris.
  • 2007 : Festivale Africajarc : Conférence sur les Tirailleurs sénégalais à Cajarc.

Publications d'articles de presse

Émissions radios

  • 2011 : Participation à l'émission "Lady nous écoute", le 17 mars
  • 2010 : Participation à l'émission "En sol majeur" de Yasmine Chouaki sur RFI N°1 à Paris
  • 2010 : Participation à l'émission "Les maternelle" : Etats généraux des femmes, sur France 5
  • 2010 : Participation à l'émision "Le monde des femmes" sur Africa N°1 à Paris, suite au salon du livre de Paris
  • 2009 : Participation à l'émission "100% culture" Africa N°1 à Paris
  • 2009 : Participation à l'émission "Crossroad" RFI à Paris
  • 2009 : Emission sur le thème de l'immigration sur www.radiovivaafrica.com au Canada
  • 2009 : L'invitée de "100% afro" sur farafinaradio, 14 septembre 2009
  • 2008 : Participation à l'émission "Reine d'Afrique" RFI avec Kidi Bebey à Paris
  • 2007 : Invitées : Hawa Konté, Aissatou Diamanka-Besland
  • 2007 : Participation à l'émision "Le monde des femmes" sur Africa N°1 à Paris

Émissions de télévision

  • 2011 : Participation à l'émission l'émission "L'entretien du jour", le 2 mars 2011
  • 2011 : Participation à l'émission "Entre les lignes", AFRICA 24 TV le 16 mars 2011
  • 2011 : Participation à l'émission "O Rendez-vous" France O,le 22 février 2011
  • 2011 : Participation à l'émission "Tantine Matin" Télésud, 16 février 2011, Paris
  • 2011 22 février : O Rendez-vous, France O, Paris :http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=tvradio_orendezvous_20110222_650k_350k_109_22022011212907_RFO
  • 2011 14 février : Tantine Matin, 3ATélé Sud, Paris
  • 2010 14 octobre : Afro night, 3ATélé Sud, Paris
  • 2009 14 octobre : 100% femme, Lady Ngo Mang, 3ATélé Sud, Paris
  • 2008 27 octobre : Journal du lundi sur 3ATélé Sud, Paris.
  • 2007 : "On est pas que des mamans" de Karine le Marchand sur France 2

Dédicaces

  • 2010 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2009: 13/14/15 novembre : Salon du livre de Gentilly 94.
  • 2009: 17/18 octobre : 1er Salon facbouquins des grands auteurs de la petite édtion
  • 2009: 09/10/11 octobre à Paris 11ème: Défilé Sadio Bee + Rencontre-Dédicace avec Aïssatou DIAMANKA-BESLAND : Quand la mode et la littérature se croisent, ça donne un cocktail à déguster sans modération.
  • 2009 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2008 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2007 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2008 : Dédicaces du 15 mars 2008

Notes et références

  1. a, b et c (fr)Vous êtes à Biographie. Aïssatou Diamanka-Besland sur aissatoudiamankabesland.net. Consulté le 27 juin 2010.

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aïssatou Diamanka-Besland de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aissatou Diamanka-Besland — Aïssatou Diamanka Besland Fille de tirailleur sénégalais, Aïssatou Diamanka Besland, née en 1972 au Sénégal, est co auteur du livret du Requiem noir. Écrivain romancière, elle vit en France depuis 1999, après un BTSC(BTS) de Communication… …   Wikipédia en Français

  • Liste D'écrivains Sénégalais — Voici une liste alphabétique de quelques grands noms de la littérature sénégalaise. Sommaire 1 A C 2 D F 3 G N 4 O Z …   Wikipédia en Français

  • Liste d'ecrivains senegalais — Liste d écrivains sénégalais Voici une liste alphabétique de quelques grands noms de la littérature sénégalaise. Sommaire 1 A C 2 D F 3 G N 4 O Z …   Wikipédia en Français

  • Liste d'écrivains sénégalais — Voici une liste alphabétique de quelques grands noms de la littérature sénégalaise. Sommaire 1 A C 2 D F 3 G N 4 O Z 5 …   Wikipédia en Français

  • Condition Féminine Au Sénégal — La poétesse Phyllis Wheatley, née au Sénégal et vendue comme esclave à Boston en 1761 …   Wikipédia en Français

  • Condition feminine au Senegal — Condition féminine au Sénégal La poétesse Phyllis Wheatley, née au Sénégal et vendue comme esclave à Boston en 1761 …   Wikipédia en Français

  • Condition féminine au Sénégal — La poétesse Phyllis Wheatley, née au Sénégal et vendue comme esclave à Boston en 1761 …   Wikipédia en Français

  • Condition féminine au sénégal — La poétesse Phyllis Wheatley, née au Sénégal et vendue comme esclave à Boston en 1761 …   Wikipédia en Français

  • Culture Du Sénégal — Des villages les plus isolés aux lieux branchés de la capitale, la culture sénégalaise se caractérise notamment par son goût pour les sports traditionnels, la musique, la danse, le vêtement, le travail créatif et ingénieux de tout matériau à… …   Wikipédia en Français

  • Culture du Senegal — Culture du Sénégal Des villages les plus isolés aux lieux branchés de la capitale, la culture sénégalaise se caractérise notamment par son goût pour les sports traditionnels, la musique, la danse, le vêtement, le travail créatif et ingénieux de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”