Université de Caen

Université de Caen

Université de Caen Basse-Normandie

L’université de Caen, dont le nom complet actuel est Université de Caen Basse-Normandie (UCBN), est une université française, basée à Caen (Calvados). C’est la seule université de la région, c’est pourquoi elle est multidisciplinaire. 24 000 étudiants y sont inscrits, dont 22 000 sur les sites caennais.

Université de Caen Basse-Normandie
Université de Caen Basse-Normandie
Nom original Université de Caen
Informations
Fondation 1432[1]
Type Université publique
Localisation Caen, France
Campus Campus 1 de Caen, Campus 2 de Caen, Campus 3 de Caen, Campus 4 de Caen, Campus 5 de Caen, sites de Alençon, Cherbourg, Lisieux, Saint-Lô, Vire
Régime linguistique français
Président Josette Travert
Personnel 700 IATOS
Enseignants 1 000
Étudiants 24 000
Site web www.unicaen.fr

Sommaire

Présentation

Elle regroupe 11 unités de formation et de recherche (UFR) : UFR de droit et sciences politiques, UFR de sciences économiques et de gestion, UFR de sciences de l’homme, UFR de langues vivantes étrangères, UFR d’histoire, UFR de géographie, UFR de médecine, UFR de sciences pharmaceutiques, UFR de sciences et techniques des activités physiques et sportives, UFR de sciences, UFR de psychologie.

Elle comprend également un institut de préparation à l’administration générale (IPAG), un institut d’administration des entreprises(IAE), un Institut de biologie fondamentale et appliquée (IBFA), un institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) et une école d’ingénieur.

L’École nationale supérieure d'ingénieurs de Caen est rattachée à l’université.

Localisation

L’université a ses principales implantations à Caen, sur cinq campus différents.

  • Campus 1 : Pôle Sciences de l’homme et du vivant (Esplanade de la Paix) (Carte)
  • Campus 2 : Pôle Sciences et technologies (Côte de Nacre) (Carte)
  • Campus 3 : Pôle Techniques de l’information et de la communication (Ifs) (Carte)
  • Campus 4 : Pôle Economie-Gestion (Claude Bloch) (Carte)
  • Campus 5 : Pôle Santé (CHU) (Carte)

Elle a également des antennes dans les trois départements de Basse-Normandie :

  • Alençon (IUT, UFR de droit, IUFM),
  • Cherbourg-Octeville (IUT, UFR Sciences, UFR Langues vivantes étrangères, école d’ingénieur),
  • Saint-Lô (IUT, IUFM, école d’ ingénieur),
  • Lisieux (IUT),
  • Vire (IUT),
  • Luc-sur-mer (station marine).

Présidence

L’université est présidée par Josette Travert.

  • Vice président CA : Régis Carin, Françoise Epinette et François Bertemont (étudiant)
  • Vice président CEVU : Pierre Sineux, Catherine Garncarzyk et Nicolas Capelli (étudiant)
  • Vice président CS : Carole Dornier, Jean-Louis Lagarde

Anciens présidents:

  • depuis le 12 juillet 2006 : Josette Travert
  • 12 juillet 2001 - 11 juillet 2006 : Nicole Le Querler
  • 19 avril 1998 - 11 juillet 2001 : Josette Travert
  • 19 avril 1993 - 18 avril 1998 : Claude Larsonneur
  • 19 avril 1988 - 18 avril 1993 : Max Robba
  • 18 avril 1983 - 18 avril 1988 : Jacqueline Genet
  • 30 mars 1978 - 17 avril 1983 : Max Robba
  • 26 avril 1975 - 29 mars 1978 : Max Robba (par interim)
  • 12 mars 1971 - 13 janvier 1975 : Jacques Izard

Historique

Les deux fondations au XVe siècle.

La prise de la ville de Caen par le roi Henri V ayant entraîné la destruction ou l’abandon des institutions éducatives précédentes, il se contenta d’y établir des écoles de théologie et de droit. C’est sous son fils Henri VI, duc de Normandie, que le duc de Bedford a fondé l’université de Caen en 1432[2] pour se concilier la population. Les lettres patentes accordées l’année précédente ne la dotaient que de facultés de droit canonique et droit civil mais les facultés des arts, médecine et théologie sont instituées dès 1437. Les statuts régissant l’université sont donnés en 1439 lors de l’inauguration solennelle dans l’église Saint-Pierre. Les armoiries de l’université étaient d’azur, au bras mouvant d’une nuée placé en chef, le tout au naturel, la main tenant un livre d’argent, droit et fermé accosté à dextre d’une fleur de lys d’or et à senestre d’un léopard de même.

Après avoir repris la ville, Charles VII reconnait le 31 juillet 1450 l'université de Caen[3]. Mais il supprime la faculté de droit civil sous le prétexte qu’il n’en existait pas dans l’université de Paris avant de la relever en 1452[4]. L’université en fut si reconnaissante qu’elle offrit de brûler les chartes d’Henri VI, ce que Louis XI ne permit pas, lui ordonnant même de célébrer le rétablissement d’Henri VI sur le trône d’Angleterre du 30 octobre 1470. Jusque là, les premiers enseignements étaient dispensés dans les locaux du bailliage et de la vicomté de Caen situés rue des Cordeliers. La demeure est acquise dans sa totalité en 1443 et agrandie grâce à des donations en 1444, puis en 1477. Une salle de la porte Saint-Julien était également utilisée comme amphithéâtre de médecine[5].

Le développement de l'université.

L’université plaça alors sa ville et sa province au firmament du savoir, à tel point que lorsque le roi Louis XIV fit publier la liste des auteurs ad usum delphini, dont l’idée revient au Caennais P.-D. Huet, la ville de Caen fournit à elle seule plus d’hommes capables d’y travailler que des provinces entières.

L’érudit néerlandais Gaspard van Baerle y étudia la médecine au début du XVIIe siècle. L’université disposait de plusieurs collèges dans la ville, le collège du Mont, le collège du Bois, le collège du Cloutier et le collège des Arts. C’est à l’occasion de la Fête aux Normands que célébrait l’université chaque année le 8 décembre qu’en 1527, l’avocat Jean Le Mercier invita les poètes à concourir pour des prix, circonstance d’où est né le célèbre Palinod de Normandie auquel la Muse normande doit tant, et qui se pérennisa jusqu’à la Révolution.

Plan de l’université avant les transformations de la fin du XIXe.

Entre 1694 et 1704, l’architecte Brodon construisit le palais des facultés sur la rue Pasteur[5], alors appelée rue de la Chaîne car on tendait une chaîne au début des cours à l’entrée de la rue pour éviter le passage des chariots susceptible de gêner les étudiants. C’était un bâtiment composé d’un corps central de cinq travées à un étage flanqué de deux ailes latérales de trois travées, chacune à un seul niveau. Deux bâtiments à un niveau, parallèles au premier et en avant, complétaient ce dispositif qui formait ainsi une petite place ouverte sur la rue Pasteur. Au moment où la Révolution française se prépare, l'université de Caen est l'une des plus puissantes du royaume. Sa bibliothèque est l'une des mieux dotées et le traitement élevé dont disposent les professeurs montrent que la situation financière est favorable. En ce qui concerne les effectifs (388 étudiants en novembre 1788), la faculté de droit est la troisième de France (après Paris et Toulouse) et la faculté de médecine se place en quatrième rang (après Paris, Toulouse et Montpellier)[6].

Suppression et rétablissement de l'université

Quand le révolution éclate, l'université est atteinte à son tour. À la rentrée de novembre 1789, les effectifs s'effondrent et une partie des fonds de la bibliothèque est vendue par le bibliothécaire qui se prépare à s'exiler en Angleterre. La crise éclate en 1791 quand les professeurs appartenant à un ordre religieux refusent de prêter le serment que les "ecclésiastiques fonctionnaires publics" doivent prêter en vertu du décret du 27 novembre 1790. Par une déclaration du 25 mai 1791, le corps universitaire condamne la constitution civile du clergé et refuse également de prêter le serment exigé par le décret du 22 mars 1791. Suite à cette déclaration, l'université reçoit le soutien du pape Pie VI dans un bref apostolique du 9 juillet 1791. L'établissement est finalement fermé, anticipant ainsi de plus de deux ans la suspension de l'enseignement universitaire dans l'ensemble du pays le 15 septembre 1793[6]. L'université est rétablit par Napoléon Ier.

Réaménagement et agrandissement de l'université

La plus grande partie des locaux est alors occupée par le tribunal civil. Pour pallier le manque de place, l'ancien collège des Arts est mis à disposition de l'université. Il est reconstruit en 1841 pour abriter la faculté des Sciences. En 1843, le tribunal s'installe définitivement place Fontette et les bâtiments sont alors remaniés[5]. En avril 1875, on prend la décision d’agrandir les bâtiments[7]. On rehausse les bâtiments latéraux d’un étage et on double en épaisseur le corps central, notamment en construisant un avant-corps central sur la cour arrière pour abriter l’escalier. Deux nouvelles ailes sont construites le long de la rue aux Namps, puis devant le chevet de l’église. Tous les nouveaux bâtiments, inaugurés le 6 juin 1894[7], sont construits sur un soubassement afin de rattraper la pente existant entre la rue Pasteur et la rue Saint-Sauveur. Hormis ce fait, les extensions reprennent le même code architectural que les bâtiments originaux de facture classique : fenêtre avec voûte en plein cintre au rez-de-chaussée, fenêtre à linteau droit à l’étage et toit mansardé. Enfin, le 4 octobre 1903[7], est posée la première pierre de la bibliothèque des facultés. Ce bâtiment est construit le long de la rue Saint-Sauveur entre les deux ailes construites quelque temps auparavant, fermant ainsi la cour arrière.

La destruction et la renaissance de l'université.

En 1944, l’université accueillait un millier d’étudiants. Le 7 juillet, un mois après le débarquement de Normandie, lors de la bataille de Caen, un bombardement aérien britannique (l’« opération Charnwood »), vit en l’espace de quarante minutes le largage de 2 200 tonnes de bombes explosives qui détruisit les bâtiments de l’université, alors qu’elle devait être épargnée. Quelques bombes tombent sur l’aile de la chimie, provoquant l’incendie dévastateur des produits inflammables[8].

Le phénix

Entre la rentrée d’octobre 1944 et 1954, les bâtiments de l’école normale d’instituteurs accueillent les étudiants en attendant la construction d’une nouvelle université. Sous l’impulsion de Pierre Daure, préfet puis recteur, et en concurrence avec Rouen, une nouvelle université vit le jour dans le quartier du Gaillon, alors terrain vague, en tablant sur l’accueil de 3 500 étudiants[8]. Sa reconstruction s’étala de 1948 à 1957.

Pour marquer le souvenir douloureux de 1944, l’université a choisi comme symbole le phénix de la mythologie, en raison de sa capacité à renaître de ses cendres. L’oiseau fabuleux est désormais reproduit dans un logo stylisé omniprésent.

L’université de Caen, comme beaucoup de ses équivalentes, a connu une très forte croissance depuis l’inauguration de ses nouveaux locaux en juin 1957. Elle est passée de 4 000 étudiants à environ 25 000 en 2005.

Elle n’apparaît dans aucun classement international de type Shanghaï.

Formation

Diplôme universitaire de technologie

Onze mentions de DUT sont délivrées.

  • DUT Génie Biologique
  • DUT Génie Chimique, Génie des procédés
  • DUT Hygiène Sécurité, Environnement
  • DUT Réseaux et Télécommunications
  • DUT Informatique
  • DUT Mesures Physiques
  • DUT Génie de la Distribution Industrielle
  • DUT Gestion des Entreprises et Administrations
  • DUT Information Communication
  • DUT Statistiques et Traitement Informatique des Données
  • DUT Techniques de Commercialisation

Licence

La licence est délivrée dans trois domaines qui se déclinent ensuite en mentions.

  • Droit - Économie - Gestion
    • Administration publique
    • Administration Économique et Sociale
    • Droit
    • Économie et Gestion
  • Sciences humaines et sociales
    • Arts du Spectacle
    • Géographie
    • Histoire
    • Langues Étrangères Appliquées
    • Langues, Littératures et Civilisations Étrangères
    • Lettres classiques
    • Lettres modernes
    • Philosophie
    • Psychologie
    • Sciences de l’éducation
    • Sciences du langage
    • Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives
    • Sociologie et anthropologie
  • Sciences et Technologies
    • Chimie
    • Électronique, électrotechnique et automatique
    • Informatique
    • Mathématiques
    • Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales
    • Mécanique
    • Physique
    • Sciences de la terre et de l’environnement
    • Biologie

Licence professionnelle

La licence professionnelle est délivrée dans trois domaines qui se déclinent ensuite en mentions.

  • Droit - Économie - Gestion
    • Activités juridiques
    • Agronomie
    • Assurance, Banque, Finance
    • Commerce
    • Gestion de la production industrielle
    • Gestion des Ressources Humaines
    • Management des organisations
  • Sciences humaines et sociales
    • Aménagement du territoire et urbanisme
    • Commerce
    • Développement et protection du patrimoine culturel
    • Intervention sociale
  • Sciences et Technologies
    • Activités et techniques de communication
    • Automatique et informatique industrielle
    • Biotechnologies
    • Développement et protection du patrimoine culturel
    • Gestion de la production industrielle
    • Industrie agroalimentaire, alimentation
    • Logistique
    • Maintenance des systèmes pluritechniques
    • Mécanique et productions industrielles
    • Protection de l’environnement
    • Production industrielle
    • Transformations industrielles
    • Santé
    • Techniques et activités de l’image et du son

Master

Le master est délivré dans quatre domaines qui se déclinent ensuite en mentions.

  • Droit - Économie - Gestion
    • Administration locale
    • Administration des entreprises
    • Banque-Finance-Assurance
    • Comptabilité Contrôle Audit
    • Contentieux
    • Droit des activités économiques
    • Droit général
    • Économie fondamentale et appliquée
    • Sciences de gestion et du management
  • Sciences humaines et sociales
    • Édition, mémoire des textes
    • Éducation, Mutations, Formation
    • Études anglophones, études irlandaises et anglo-irlandaises
    • Géographie
    • Histoire
    • Littératures, Imaginaires, Sociétés
    • Management de projets multiculturels
    • Psychologie
    • Savoirs et expertises de l’activité physique
    • Sciences du langage
    • Sociologie
    • Textes, cultures et représentations
  • Sciences du Vivant et de la Santé
    • Biologie fondamentale et appliquée
    • Neurosciences, Imagerie de la santé
    • Santé, soins et société
  • Sciences et Technologies
    • Électronique, Électrotechnique, Automatique
    • Géosciences, Environnement et biodiversité, Génie côtier
    • Informatique
    • Mathématiques et applications
    • Physique
    • Sciences des matériaux et chimie organique

Diplôme d’Ingénieur

Une école interne à l’université, l’École supérieure d'ingénieurs de l'université de Caen Basse-Normandie, délivre deux diplômes :

  • ingénieur en production industrielle,
  • ingénieur en agro-alimentaire.

Doctorat

L’université comporte six écoles doctorales :

  • École doctorale Droit Normandie
  • École doctorale Économie - Gestion Normandie
  • École doctorale Littératures, Cultures et Sciences sociales
  • École doctorale Normandie Chimie-Biologie
  • École doctorale Structures, information, matière et matériaux
  • École doctorale Normandie Chimie - Biologie

Autres

  • Capacité en droit
  • Préparation à l’agrégation
  • Études médicales
  • Études pharmaceutiques

Recherche

Liste des équipes et laboratoires de recherche :

Mathématiques et Informatique

Sciences pour l’ingénieur, mécanique, génie des procédés, traitement du signal

  • Laboratoire Universitaire des Sciences Appliquées de Cherbourg (LUSAC)
  • Laboratoire de recherche sur les propriétés des matériaux nouveaux

Sciences de la Terre et de l’Univers

  • Groupe d’Études en Géosciences et Environnement Régional (GEGER)
  • Morphodynamique Continentale et Côtière (M2C)

Biologie végétale, animale, Pharmacie, Médecine, Santé

  • Équipe INSERM Avenir Activateur tissulaire du plasminogène (tPA) et fonctionnement cérébral
  • Groupe Régional d’Études sur le CANcer
  • Laboratoire interactions hôte et microorganismes des epithelliums
  • Oestrogènes et reproduction - (unité sous contrat INRA, USC2006)
  • Laboratoire physiologie du comportement des céphalopodes
  • Groupe Cœur et Ischémie
  • Laboratoire de Microbiologie Alimentaire (LMA)
  • Matrice extracellulaire normale et pathologique
  • Équipe de recherche en physico-chimie et biotechnologies (ERPBC)
  • Centre d’Études et de Recherche sur le Médicament de Normandie (CERMN) dont Laboratoire Mixte de Recherche avec le Groupe SERVIER / ADIR
  • Imagerie tumorale, anatomique, métabolique et tissulaire
  • Attention, orientation et fonctions exécutives
  • Biologie moléculaire et cellulaire de la signalisation
  • Laboratoire de Microbiologie de l’Environnement (LME) - (unité sous contrat INRA, USC2017)
  • Cancers et Populations
  • Dépistage, Épidémiologie Moléculaire et Physiopathologie des Anomalies (DEMPAC)
  • Équipe de recherche et d’études en mycologie (EREM)
  • Centre de microscopie électronique
  • Centre de Recherches en Environnement Côtier (CREC)
  • Installations de Mise en Œuvre et de GEstion des RadioÉléments (IMOGERE)
  • Neurodégénérescence : modèles et stratégies thérapeutiques
  • Groupe d’Imagerie Neurofonctionnelle (GIN)
  • Ecophysiologie Végétale, Agronomie et nutrition N.C.S. (EVA)
  • Groupe de développements méthodologiques en tomographie par émission de positons
  • Physiologie et Écophysiologie des Mollusques Marins (PE2M)
  • Neuropsychologie Cognitive et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire Humaine
  • Activateur tissulaire du plasminogène (tPA) et fonctionnement cérébral

Sciences humaines et sociales, Économie, Gestion, Droit

  • Groupe de recherche en études irlandaises
  • Identité et subjectivité
  • Centre de Recherches en Activités Physiques et Sportives (CRAPS)
  • Centre de Recherches sur les Droits Fondamentaux et les évolutions du droit (CRDFED)
  • Littérature et sociétés anglophones
  • Laboratoire d’Études Italiennes, Ibériques et Ibéro-Américaines (LEIA)
  • Laboratoire d’Analyse Socio-Anthropologique du Risque (LASAR)
  • Textes, Histoire, Langages (THL)
  • Centre d’Études et de Recherches en Sciences de l’Éducation (CERSE)
  • Centre d’Études et de Recherches sur L’Antiquité et les Mythes (CERLAM)
  • Centre de Recherches en Droit Privé (CRDP)
  • Centre de recherches Caen Innovation Marché Entreprise (CIME)
  • Recherches Germaniques, Nordiques et Slaves (REGENS)
  • Centre de Recherche Inter-langues sur la Signification en COntexte (CRISCO)
  • Centre de Recherches et de Documentation des Arts du Spectacle (CReDAS)
  • Identité, Représentations, Échanges - France-Italie - (IREFI)
  • Centre d’Études Normand sur la Théorie et la Régulation de l’État (CENTRE)
  • MODÉlisation en Sciences COgnitives (MODESCO)
  • Le laboratoire Psychologie des Actions Langagières et Motrices (PALM)
  • Office Universitaire d’Études Normandes (OUEN)
  • Psychologie
  • Centre de Recherche en Économie et Management (CREM)
  • GÉOgraphie des SYStèmes de COMmunication (GEOSYSCOM)
  • GÉOgraphie PHysique et ENvironnement (GEOPHEN)
  • Centre Michel de Boüard - Centre de Recherches Archéologiques et Historiques Médiévales (CRAHM)
  • Centre de Recherche d’Histoire Quantitative (CRHQ), fondé en 1966 par Pierre Chaunu
  • Centre de Recherche sur les Espaces et les SOciétés (CRESO)
  • Dynamiques et relations sociales (DYRESO)
  • Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH)
  • Centre d’archivage et de diffusion des données en sciences humaines et sociales

Physique, Chimie, Matériaux, Informatique, Automatique, Électronique

Services communs et spécialisés

  • Centre de microscopie électronique
  • Centre de Recherches en Environnement Côtier (CREC)
  • Centre de Ressources Informatique et du Système d’Information (CRISI)
  • Presses Universitaires de Caen (PUC)
  • Service commun de documentation
  • Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH)

Personnalités

Anciens professeurs

En italique, personnes ayant été successivement élèves, puis professeurs à l'université.

Thomas Basin ~ Maurice Besnier ~ Michel de Boüard ~ Marc Bouloiseau ~ Alain Boyer ~ René Brunet ~ Pierre Chaunu ~ Louis Couturat ~ Jean-Baptiste Couture ~ Alfred Coville ~ Pierre Augustin Dangeard ~ Henri Delacroix ~ Yves Delage ~ Charles Demolombe ~ Ernest Desjardins ~ Frédéric Durand ~ Armand Frémont ~ Claude Frikart ~ Albert Gabriel ~ Christophe Gadbled ~ Julien Gracq ~ Constance Grewe ~ Louis Guillouard ~ Maurice Halbwachs ~ Antoine Halley ~ François Hinard ~ Célestin Hippeau ~ Lucien Jerphagnon ~ Claude Lecouteux ~ Claude Lefort ~ Émile-Guillaume Léonard ~ Robert Merle ~ Sylvère Monod ~ Jules Morière ~ Lucien Musset ~ Claude Nicolet ~ Henri Poincaré ~ Eugène Poubelle ~ Jean Rouxel ~ Raphaël Salem ~ Albert-Marie Schmidt ~ Bernard Sichère ~ Charles Thomine des Mazures ~ François-Henri Turpin ~ Pierre Vidal-Naquet ~ Daniel Villey ~ Edmond Villey ~ Édouard Zarifian

Anciens recteurs

Jean Brohon ~ Marguerin de La Bigne ~ Pierre Daure ~ Pierre-François Jamet (1822-1830)

Professeurs et chercheurs actuellement en poste

Voir la catégorie : Enseignant à l'université de Caen Catégorie:Enseignant à l'Université de Caen


Galia Ackerman ~ Pierre Bauduin ~ Jean-Pierre Le Goff ~ Didier Houzel ~ Martine Lefeuvre-Déotte ~ Robert Legros ~ Serge Martin ~ Gaston Mialaret ~ Jean-Marc Moriceau ~ François Neveux ~ Bernard Raveau ~ Jean Renaud ~ Julie Wolkenstein

Anciens étudiants

Article connexe : Catégorie:Ancien étudiant de l'université de Caen.


Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliothèques

La bibliothèque universitaire de Caen (Service commun de documentation) est Centre d'acquisition et de diffusion de l'information scientifique et technique (CADIST) pour l'histoire mondiale du XIXe siècle (à l'exception de l'Amérique latine et des anciennes colonies françaises).

Divers

Plan de Rome de Paul Bigot, MRSH, Université de Caen, zone du forum de Trajan.
Article détaillé : Plan de Rome.

L’université a reçu en legs, en 1942, la maquette en plâtre du plan de Rome (IVe siècle après J.-C.) que l’architecte Paul Bigot (1870-1942) a passé plusieurs décennies de sa vie à peaufiner. Cette maquette, d’une superficie d’environ 70 m² (11 m x 6 m, réalisée à l’échelle 1/400), protégée par les Monuments historiques, est exposée depuis 1995 dans les locaux de la Maison de la recherche en sciences humaines, à Caen. Les techniques informatiques donnent lieu à une reconstitution virtuelle dont une partie des travaux (images et vidéos de synthèse) sont visibles sur le site de l’université.

Bibliographie

  • Alexandre Bigot, Henri Prentout, 1432-1932. L’Université de Caen, son passé, son présent, Caen, Malherbe, 1932
  • Amédée de Bourmont, La Fondation de l’Université de Caen et son organisation au XVe siècle, Caen, Le Blanc-Hardel, 1883
  • Émile Bridrey, Les Études de droit normand au collège des droits de l’ancienne Université de Caen, Caen, Imprimerie A. Olivier, 1933
  • Université de Caen, 5e Centenaire de la fondation de l’université de Caen, 1432-1932 : livre d’or, Caen, Imprimerie artistique Malherbe, 1933
  • Jules Cauvet, Le Collège des droits de l’ancienne Université de Caen : essai historique, Caen, A. Hardel, 1858
  • Jean Collin, Promenades à l’Université de Caen, Caen, Université de Caen, 1988
  • Jean Collin, André Heintz, La Vie quotidienne des étudiants à Caen : de 1939 à 1955, Caen, Université de Caen, 1994
  • Parlement de Normandie, Arrest de la Cour de Parlement de Rouen, du 2 mars 1763 ; Arrest de la Cour de Parlement de Rouen. Qui ordonne que le Collège Dumont sera & demeurera restitué & réuni au corps de l’Université de Caen, comme Collège en dépendant. Du 5 mars 1763, Rouen, Richard Lallemant, 1763
  • Henri Prentout, Esquisse d’une histoire de l’Université de Caen, Caen, Imprimerie artistique Malherbe de Caen, 1932
  • Henri Prentout, L’Université de Caen à la fin du XVIe siècle ; la contre-réforme catholique et les réformes parlementaires, Caen, Delesques, 1908
  • Henri Prentout, La Faculté de médecine de l’Université de Caen au XVIe siècle, 1506-1618, Caen, Jouan, 1909
  • Henri Prentout, La Réforme en Normandie et les débuts de la Réforme à l’Université de Caen, Paris, [S.n.], 1913
  • Henri Prentout, La Vie de l’étudiant à Caen au XVIe siècle, Caen, H. Delesques, 1905
  • Manuel Royo, Rome et l’architecte : conception et esthétique du plan-relief de Paul Bigot, Presses universitaires de Caen, 2006
  • Lyse Roy, L’Université de Caen aux XVe et XVIe siècles : identité et représentation, Leiden ; Boston, Brill, 2006
  • Émile Vaillancourt, Adresse présentée le 9 juillet 1932 à l’Université de Caen à l’occasion de son demi-millénaire, Rouen, A. Lestringant, 1932
  • Inventaire des archives de l’Université de Caen conservée aux Archives départementales du Calvados, Caen, H. Delesques, 1892-1894
  • Lettre à monsieur *** au sujet des libelles publiés contre l’Université de Caen, Caen, Pierre François Doublet, 1720

Notes et références

  1. [1]
  2. [2]
  3. Gervais de La Rue, Mémoires d'antiquités locales et annales militaires, politiques et religieuses de la ville de Caen et de la Basse-Normandie, Caen, Mancel, 1842, p. 322
  4. Guillaume-Stanislas Trébutien, Caen, son histoire, ses monuments, son commerce et ses environs, Caen, F. Le Blanc-Hardel, 1870 ; Brionne, le Portulan, Manoir de Saint-Pierre-de-Salerne, 1970, pp. 281–282
  5. a , b  et c Christophe Collet, Caen, cité médiévale : bilan d'histoire et d'archéologie, Caen, Caen Archéologie, 1996
  6. a  et b Jean Laspougeas, « La nation ou la liberté ? L'université de Caen contre la Révolution, 1791 » dans Revolution und Gegenrevolution 1789-1830 zur geistigen Auseinandersetzung in Frankreich und Deutschland Schriften des Historischen Kollegs. Kolloquien: Zur geistigen Auseinandersetzung in Frankreich und Deutschland, Oldenbourg Wissenschaftsverlag, 1991, p. 63-77
  7. a , b  et c Philippe Lenglart, Le Nouveau Siècle à Caen, Éditions Charles Corlet, Condé-sur-Noireau, 1989.
  8. a  et b G. Louis, C. Leloche et F. Thibert, reportage sur l’histoire de l’université de Caen, 19-20, France 3 Normandie, 29 janvier 2008.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes


  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie
  • Portail de Caen Portail de Caen
  • Portail de Cherbourg Portail de Cherbourg

49°11′26″N 0°21′52″O / 49.19056, -0.36444

Ce document provient de « Universit%C3%A9 de Caen Basse-Normandie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Université de Caen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Universite de Caen Basse-Normandie — Université de Caen Basse Normandie L’université de Caen, dont le nom complet actuel est Université de Caen Basse Normandie (UCBN), est une université française, basée à Caen (Calvados). C’est la seule université de la région, c’est pourquoi elle… …   Wikipédia en Français

  • Université de Caen Basse-Normandie — Nom original Université de Caen Informations Fondation …   Wikipédia en Français

  • Université de caen basse-normandie — L’université de Caen, dont le nom complet actuel est Université de Caen Basse Normandie (UCBN), est une université française, basée à Caen (Calvados). C’est la seule université de la région, c’est pourquoi elle est multidisciplinaire. 24 000 …   Wikipédia en Français

  • Université de Caen Basse-Normandie — Vorlage:Infobox Hochschule/Mitarbeiter fehltVorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt Université de Caen Basse Normandie Universität Caen Untere Normandie Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • École supérieure d'ingénieurs de l'université de Caen Basse-Normandie — Informations Fondation 2009 Type École d ingénieurs publique …   Wikipédia en Français

  • Caen-la-Mer — Caen 49°10′59″N 0°22′10″O / 49.18306, 0.36944 …   Wikipédia en Français

  • Université de Rennes — Informations Fondation 1460 bulle pontificale instaurant une université en Bretagne[n 1] …   Wikipédia en Français

  • Universite du Maine (France) — Université du Maine (France) Cet article concerne l Université du Maine en France. Pour celle située aux États Unis, voir Université du Maine (États Unis). Université du Maine Informations Fondation 1977 Type …   Wikipédia en Français

  • Université du Mans — Université du Maine (France) Cet article concerne l Université du Maine en France. Pour celle située aux États Unis, voir Université du Maine (États Unis). Université du Maine Informations Fondation 1977 Type …   Wikipédia en Français

  • Université du maine (france) — Cet article concerne l Université du Maine en France. Pour celle située aux États Unis, voir Université du Maine (États Unis). Université du Maine Informations Fondation 1977 Type …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.