Aéropostale

Compagnie générale aéropostale

La Compagnie générale aéropostale est une compagnie aérienne française. D'abord sous le nom de Société des lignes Latécoère en 1919, puis de Compagnie générale d'entreprises aéronautiques (1921-1927), l'idée d'une ligne aérienne transatlantique consacrée au service postal mais aussi au transport de passagers, rêvée par Pierre-Georges Latécoère, se réalise au fil des années 1920 sous l'impulsion de Marcel Bouilloux-Lafont, repreneur de « la Ligne » sous le nom de Compagnie générale aéropostale en 1927. Suite à des problèmes financiers, la compagnie est reprise par l'État français en 1933 au sein d'un ensemble dénommé Air France.

Sommaire

Une histoire glorieuse

Développée au lendemain de la Première Guerre mondiale, l'aviation postale doit beaucoup au courage de ses premiers pilotes, véritables pionniers de l'aviation, que certains considèrent comme des héros. En effet, dans les années 1920, chaque vol est une aventure risquée, qui peut être fatale. Le quotidien et les exploits de ces pilotes nous sont rapportés par l'écrivain Antoine de Saint-Exupéry — pilote de l'Aéropostale lui-même — dans son roman Vol de nuit (qui décrit un vol postal en Amérique du Sud), ainsi que dans d'autres œuvres.

Dès 1918, Pierre-Georges Latécoère imagine une ligne aérienne reliant la France au Sénégal en passant par l'Espagne et le Maroc. Il fonde alors la société Lignes aériennes Latécoère qui crée puis exploite les lignes Toulouse-Casablanca, Casablanca-Dakar (par Agadir, Cap Juby, Villa Cisneros, Port-Étienne, Saint-Louis) et Rio-Recife au Brésil. C'est chez Latécoère que Mermoz, Saint-Exupéry et Guillaumet ont fait leurs premières armes.

En 1927, Latécoère cède ses activités sud-américaines à Marcel Bouilloux-Lafont compatriote vivant au Brésil. Ce dernier fonde alors la Compagnie générale aéropostale, plus connue sous le nom d'Aéropostale. En octobre 1927, Antoine de Saint-Exupéry fut nommé par Didier Daurat « chef d'aéroplace » à Cap Juby/Tarfaya [1]. Il y restera 18 mois. Ce titre désigne le poste de chef de relais sur la trajectoire du courrier, chargé de l'accueil des pilotes, de la maintenance des avions, et même parfois du sauvetage de ceux dont les moteurs avaient rendu l'âme avant l'escale[2].

L'Aéropostale relie bientôt la France à l'Amérique du Sud, après la première traversée de l'océan Atlantique Sud par Mermoz. Elle développe de plus de nombreuses lignes aériennes entre les villes sud-américaines, parfois par-dessus les Andes. Les exploits des pilotes, repoussant constamment les limites de l'aviation, défiant la brutalité des éléments, sont indiscutables.

En 1930, l'Aéropostale possède un parc de 200 avions et 17 hydravions, et emploie 1 500 personnes dont 51 pilotes.

Mais en 1931, l'Aéropostale est mise en liquidation, en grande partie à cause de la crise économique qui frappait alors le monde, depuis le krach de la bourse de New York en 1929, mais également en raison du refus du monde politique français de soutenir l'Aéropostale.

En 1933, le gouvernement impose un regroupement aux compagnies françaises d'aviation. Les quatre plus importantes, Air Orient, Air Union, la CIDNA et la SGTA-Farman forment la SCELA qui prend le nom d'Air France et rachète les actifs de la Compagnie générale aéropostale. Celle-ci étant en liquidation judiciaire ne peut pas participer au tour de table. Marcel Bouilloux-Lafont, qui meurt à peu près ruiné en février 1944 à Rio de Janeiro, voit son œuvre célébrée dans toute l'Amérique du Sud.

En 1991, les groupes Air France et La Poste sont toujours propriétaires de L'Aéropostale, SEA (Société d'exploitation aéropostale) jusqu'en 2000. Les appareils de la compagnie (Boeing 737 Quick Change) transportent des passagers le jour sous numéro de vol Air France, Air Inter, Air Charter ou à de rares occasions Corsair. De nuit, les sièges sont ôtés et les avions en version cargo sont exploités par La Poste, Chronopost ou Le Figaro. Tous les personnels de cette compagnie ont été intégrés à Air France en 2000. Notons enfin la création en avril 2001 d'Europe Airpost, filiale à 100 % de La Poste, compagnie dédiée au fret postal mais aussi à l'exploitation charter de vols passagers.

Commémoration de cet évènement

En octobre 1983, André Sabas créait le Rallye Aérien Toulouse-Tarfaya-Saint-Louis, sur le parcours historique de Toulouse à Saint-Louis du Sénégal, rallye placé sous le haut patronage de S.A. le Prince Héritier du Maroc et bénéficiant du soutien actif de la Région Midi-Pyrénées et des Municipalités de Toulouse, Balma et Blagnac. En 1996, son fondateur a passé le relais à Eugène Bellet.

Depuis 1997, les avions du rallye parcourent le trajet, de Toulouse à Saint-Louis du Sénégal, étape intermédiaire de la compétition, puis empruntent le trajet retour jusqu’à Toulouse où est jugée l’arrivée.

Grande classique aérienne, cette compétition est devenue, avec 10 000 km de parcours, le plus grand rallye aérien régulier du monde. La Ville de Toulouse est partenaire du « Toulouse-Tarfaya-Saint-Louis du Sénégal-Toulouse ».

Le Rallye Aérien « Toulouse-Tarfaya-Saint-Louis du Sénégal-Toulouse » est inscrit au calendrier international des compétitions agréées par la Fédération Aéronautique Internationale (F.A.I.).

Ils survolent l’Espagne, le Maroc, avec le privilège de l’escale Tarfaya/Cap Juby, la Mauritanie et le Banc d’Arguin avant de découvrir Saint-Louis et l’admirable paysage de l’embouchure du fleuve Sénégal. Une trentaine d’épreuves sont organisées par la navigation, le respect des temps imposés, la précision d’atterrissage, la règlementation aéronautique et l’histoire de l’Aéropostale, de l’aviation et des pays survolés. Près de 1000 pilotes, allemands, américains, belges, canadiens, espagnols, français, grecs, italiens, marocains, polonais, sénégalais et suisses y ont participé.

Cet évènement médiatique majeur, ayant lieu chaque année se reproduit en octobre 2008. Progrès technologiques aidant, le calcul des arrivées et des parcours se fait précis à la seconde près grâce notamment à tous les aéronefs équipés désormais d' Aerobox[1].

Personnalités

Dirigeants

Pilotes célèbres

Industriels

Le mythe

Aéropostale et littérature

L'Aéropostale et la poste aérienne au cinéma

Aéropostale et philatélie

Les plis délivrés par l'Aéropostale pendant l'Entre-deux-guerres sont recherchés des collectionneurs en raison de l'imaginaire entourant ces vols. Un pli ainsi délivré a souvent la particularité d'être tamponné plusieurs fois à chacune des étapes du voyage. Le collectionneur peut ainsi reconstituer le parcours et, parfois, les péripéties tragiques du voyage.

Les entreprises issues de l'Aéropostale, ainsi que les associations de collectionneurs, ont pris l'habitude progressivement de confectionner des enveloppes spéciales pour commémorer l'ouverture d'une ligne de transport aérien du courrier.

Depuis les dernières décennies du XXe siècle, les administrations postales émettent régulièrement des timbres célébrant l'anniversaire de la première liaison aérienne (souvent postale) de leur territoire avec un autre pays.

Notes et références

Notes

Bibliographie

  • Guillemette de Bure, Les secrets de l’Aéropostale, les années Bouilloux-Lafont 1926-1944, Privat 2007. Lire la critique du livre par L'@érobibliothèque
  • Didier Daurat, Dans le vent des hélices, témoignage du mythique directeur de la Ligne, passé à la postérité sous le nom de Rivière dans les pages de Vol de nuit
  • Jean-Gérard Fleury, La Ligne, ouvrage de référence sur l'Aéropostale rédigé par un journaliste passionné d'aviation et collaborateur de l'industriel René Couzinet
  • Jean Mermoz, Mes Vols (Flammarion, 1937), regroupement posthume de textes du pilote et d'hommages de ses collègues, amis et admirateurs
  • Patrick et Olivier Poivre d'Arvor, Courriers de nuit, Place des Victoires, 2003 (beau livre, avec illustrations) ; Mengès, 2004 ; LGF Le Livre de Poche, 2006 (version texte seulement)

Liens internes

Liens externes

  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Portail de la Haute-Garonne Portail de la Haute-Garonne
  • Portail de la région Midi-Pyrénées Portail de la région Midi-Pyrénées
Ce document provient de « Compagnie g%C3%A9n%C3%A9rale a%C3%A9ropostale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéropostale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aéropostale — *Aéropostale (clothing), an apparel retailer based in the United States for teen males and females. Aeropostale is based on the aviation/vintage look. *Aéropostale (aviation), formally la Compagnie générale aéropostale, a defunct French airmail… …   Wikipedia

  • aéropostale — ● aéropostal, aéropostale, aéropostaux adjectif Relatif à la poste aérienne …   Encyclopédie Universelle

  • aeropostale — a·e·ro·po·stà·le agg., s.m. 1. agg. CO relativo al servizio di posta aerea 2. s.m. BU aereo adibito al trasporto della posta {{line}} {{/line}} DATA: 1939. ETIMO: cfr. fr. aéropostal …   Dizionario italiano

  • aeropostale — {{hw}}{{aeropostale}}{{/hw}}A agg. Relativo alla posta spedita per via aerea. B s. m. Aereo adibito al trasporto della posta …   Enciclopedia di italiano

  • aeropostale — pl.m. e f. aeropostali …   Dizionario dei sinonimi e contrari

  • Aéropostale (clothing) — Aeropostale Inc. Type Public Traded as NYSE: ARO Indu …   Wikipedia

  • Aéropostale (empresa de ropa) — Tipo Pública NYSE: ARO Fundación …   Wikipedia Español

  • Aéropostale (aviation) — Compagnie générale aéropostale IATA N/A ICAO N/A Callsign N/A Founded 1918, France Commenced operations 1918 …   Wikipedia

  • Compagnie Générale Aéropostale — La Compagnie générale aéropostale est une compagnie aérienne française. D abord sous le nom de Société des lignes Latécoère en 1919, puis de Compagnie générale d entreprises aéronautiques (1921 1927), l idée d une ligne aérienne transatlantique… …   Wikipédia en Français

  • Compagnie generale aeropostale — Compagnie générale aéropostale La Compagnie générale aéropostale est une compagnie aérienne française. D abord sous le nom de Société des lignes Latécoère en 1919, puis de Compagnie générale d entreprises aéronautiques (1921 1927), l idée d une… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”