Unites de mesure romaines

Unités de mesure romaines

Sommaire

Équivalences modernes

Mesures de longueur

Dans l’Antiquité romaine, on utilisait onze unités de mesure : le doigt, la paume, le pied, la coudée, le [simple] pas, le double pas, la perche (ou decempeda), la longueur d’arpent, le stade, le mille et la lieue.

Pour des mesures plus petites que le doigt, les Romains parlaient d’un demi-doigt, d’un tiers de doigt, d’un quart de doigt, etc. Le simple pas fut peu utilisé. La perche était généralement équivalente à dix pieds (decempeda). Vers la fin de l’Antiquité, les arpenteurs utilisaient aussi une perche de treize pieds romains et demi (216 doigts) ou d’une perche de douze pieds à 18 doigts, avec toujours 216 doigts.

Les Grecs appelaient « pygme » (l'avant-bras: de la coudée jusqu'au poignet) un « pied » de 18 doigts. Il s’agit en fait du « pied » (mieux: pygme) dit de Charlemagne (18 × 18,525 mm = 333,45 mm), connu et utilisé plusieurs siècles avant la naissance de celui-ci. Cette attribution est donc seulement légendaire. Aussi dans ce même texte de la fin de l’Antiquité, on peut citer : « Ulna habet pedes IIII ». Il s’agit précisément de l’aune de François Ier (1540), qui se voulait exactement de quatre pieds romains. (4 × 29,64 cm = 118,56 cm)

L’arpent, ou plus précisément une longueur d’arpent, servait essentiellement pour calculer les mesures agraires. Le stade est le huitième du mille. La lieue gauloise (« leuga gallica », de 2223 m) et la lieue gallo-romaine ont aussi coexisté avec le mille.

La valeur du pied romain

La valeur traditionnelle de 296 mm pour le pied romain est certainement une bonne approximation. Des travaux scientifiques menés durant la seconde moité du vingtième siècle, entre autres par Rolf C.A. Rottländer de Tübingen, attribuent 296,2 mm au pied romain. Les chercheurs D. Lelgemann et E. Knobloch de Berlin préfèrent la valeur 296,3 mm. Mais la valeur usuelle améliorée (arrondie à un dixième de millimètre) devrait se situer à 296,4 mm, donc quelque 0,07 % au-dessus de la valeur trouvée par Rottländer.

Les ratios entre la coudée romaine, le pied anglais impérial et le pied du Roi de France ont été scientifiquement établies :

768 (= 24 x 32) coudées romaines égalent 1120 (= 35 x 32) pieds impériaux anglais ou bien 1050 (= 35 x 30) pieds du Roi de France.

On obtient comme valeur du pied romain historique respectivement: environ 296,078 mm ou exactement 296,333 mm. Selon le cas, en se référant ou bien à la définition du pieds du Roi datant de 1799, ou bien à la définition du pied de compromis anglais de 1959, on trouve une valeur soit de moins 0,041 %, soit de plus 0,045 % par rapport à la valeur de Rottländer.

Mais depuis quelques années, un nombre croissant de spécialistes préfèrent même une valeur arbitrairement définie : 296 352 µm. Cette valeur a le double avantage de rester à la fois dans la fourchette de précision obtenue par des méthodes statistiques des chercheurs cités plus haut et d'être le produit de trois nombres premiers simples 7^3 x 3^3 x 2^5 en µm SI. Ceci donne des valeurs très simples pour cette multitude de mesures anciennes déduites les unes des autres par des ratios simples.

Certainement, dans la pratique, la longueur du pied romain historique différait très légèrement selon les époques et les provinces. Un même étalon pouvait, selon les types de report et son usure, donner des différences dans les pieds qui prenaient modèle sur lui, avec une erreur « normale » de ± 0,17 %.

   La bonne définition du Pes Romanus est :

« Le pied romain est seize parts de la Coudée de Nippour divisée par 28. »

Le pied romain usuel amélioré égale 29,64 centimètres exactement.
Équivalences de mesures de longueur romaines en système métrique :
Unité romaine Nom latin Pieds Équivalence
un doigt digitus 1 / 16 18,525 mm
une paume palmus 1 / 4 7,41 cm
un pied pes 1 29,64 cm
une coudée cubitus 44,46 cm
un (simple) pas gradus 0,741 m
un double pas passus 5 1,482 m
une perche pertica 10 2,964 m
une longueur d'arpent actus 120 35,568 m
un stade stadium 625 185,25 m
un mille milliarium 5000 1,482 km
une lieue* leuga 7500 2,223 km

La division du pied par douze donne l’once du pied, autrement dit le pouce. Cette dernière unité de mesure de longueur est typiquement médiévale et n’était pas d’usage dans l’Antiquité romaine.
À ne pas confondre avec le douzième de la livre ou l’once de la livre, utilisée par les Romains et appelée souvent once tout court.

 * LA GRANDE LIEUE GAULOISE. Selon les recherches de Jacques Dassié (qui prolonge ainsi les travaux de De Saint-Ferjeux 1852, Aurès 1852, Lièvre 1891 et Clos-Arceduc 1964), en Gaule, une grande lieue de valeurs comprises dans la plage 2450 +/- 50 m, selon les peuplades, avait cours avant la conquête romaine. Cette imprécision( +/- 50 m) est tout à fait volontaire. Elle n'est que la résultante de valeurs de pieds hétérogènes propres à chaque peuplade gauloise, car il n'existait pas en Gaule de pouvoir centralisateur, comme à Rome.

Cette « lieue gauloise » apparaît indirectement dans des documents officiels et elle semble bien avoir existé. Dassié la confirme par le croisement d'observations aériennes et de mentions relevées sur les bornes milliaires. Dans la publication de cette recherche intéressante, son auteur cite deux valeurs différentes à cette lieue : 2415 m et 2436 m. [2] ([1]) Plus loin dans sa publication, il trouve même chez les Tongres une lieue d’un pour cent trop longue. Dassié précise que cette « lieue gauloise » est peut-être même à l’origine de la définition du pied du Roy de France, puis du pied de Paris. Car divisant de nouveau cette lieue par 7500, on retrouve ce dernier avec une erreur de seulement 0,34 %. Selon lui, la lieue classique de 2222 m résulterait de la « romanisation » de la lieue gauloise afin qu'elle corresponde à un multiple facile du mille. Une lieue (romanisée) = 1,5 mille. Voir : http://archaero.com/archeo103.htm Bib. DASSIÉ (J) "La grande lieue gauloise". GALLIA, tome 56, 1999, p 285-311. CNRS EDITIONS, Paris, 2000.

Ultérieurement la correspondance de la lieue était « une heure de chemin à pied », alors que chez les Romains elle correspondait à la moitié.

Mesures de surface

L’arpent romain est le carré de 12 perches. (= 14 400 pieds carrés).
Équivalences de mesures de surface romaines en système métrique :
Unité romaine Nom latin Acres Équivalence
un pied carré pes quadratus 1 / 14400 ~ 875 cm²
une perche carrée scripulum 1 / 144 ~ 8,75 m²
une aune de sillons actus minimus 1 / 30 ~ 42 m²
une vergée clima 1 / 4 ~ 315 m²
un acre actus quadratus 1 ~ 1260 m²
un jugère jugerum 2 ~ 2520 m²
une matutine heridium 4 ~ 5040 m²
une centurie centuria 400 ~ 50,4 ha
un « quadruplex » saltus 1600 ~ 201,6 ha
 L’acre romain, à base de 29,64 cm / pes, donnerait  ~ 1265,083 m²  (+ 0,4 %).

Mesures de volume

1. Pour mesurer les liquides : 
Le setier (lat. sextarius, en français ancien: « sextier » ou bien parfois, de manière abusive: « septier ») est la sixième part du conge.
Ce dernier est la huitième part de l’amphore quadrantal, c’est-à-dire du pied romain cube.

Une amphore vinaire du type Dressel 1B d'une contenance d'environ 26 litres.
L’amphore correspondait exactement à la capacité d’un pes cube.
Équivalences de mesures de volume romaines (pour les liquides) :
Unité romaine Nom latin Setiers Pouces
cubes
En litre
une cuillerée ligula 1 / 48 ¾ ~ 1⅛ cl
une coupette cyathus 1 / 12 3 ~ 4½ cl
un sixième de setier sextans 1 / 6 6 ~ 9 cl
un tiers de setier triens 1 / 3 12 ~ 18 cl
une hémine hemina 1 / 2 18 ~ 27 cl
un double tiers de setier cheonix 2 / 3 24 ~ 36 cl
un setier sextarius 1 36 ~ 54 cl
un conge congius 6 216 ~ 3¼ l
une urne urna 24 864 ~ 13 l
une amphore amphora 48 1728 ~ 26 l
une outre culleus 960 34560 ~ 520 l
 Le setier romain, à base de 29,64 cm / pes, donnerait  ~ 54,249 cl  (+ 0,46 %).

2. Pour mesurer les matières sèches (grains) : 
Le boisseau romain est le pes cube. Le muid (lat. modius, c.-à-d. « la mesure ») est le tiers du boisseau romain.

Un muid (modius) du IVe siècle
Le quadrantal est également la capacité d’un pied romain cube.
Équivalences de mesures de volume romaines (matières sèches) :
Unité romaine Nom latin Muids Pouces
cubes
En litre
une gobelette acetabulum 1 / 128 ~ 6¾ cl
un quart de setier quartarius 1 / 64 ~ 13½ cl
une hémine hemina 1 / 32 9 ~ 27 cl
un setier sextarius 1 / 16 18 ~ 54 cl
une gallone semodius 1 / 2 288 ~ 4⅓ l
un muid modius 1 576 ~ 8⅔ l
un boisseau quadrantal 3 1728 ~ 26 l
 Le muid romain, à base de 29,64 cm / pes, donnerait  ~ 8,680 l  (+ 0,15 %).

Mesures de masse

Il n’y a pas de rapport entre les mesures de longueur et les masses. Mais :
La livre romaine vaut trois quarts exactement de la mine grecque.
Ainsi les drachmes grecque et romaine entretiennent un rapport 32 à 25.
Équivalences de masses romaines en système métrique :
Unité romaine Nom latin Drachmes Équivalence
un chalcus chalcus 1 / 48 ~ 70,3 mg
une siliqua siliqua 1 / 18 ~ 0.19 g
un obole obolus 1 / 6 ~ 0,56 g
un scrupule scrupulum 1 / 3 1,125 g
une drachme drachma 1 3,375 g
un sicle sicilicus 2 6¾ g
une once uncia 8 27 g
une livre libra 96 324 g
une mine mina 128 432 g
La masse de référence est la mine grecque. Selon les sources, elle égale 434 ±3 g.
Elle est souvent située aux alentours de 436 g. De toute évidence, le volume d'eau d'une amphore doit avoir la masse de 60 mines. La pureté de l'eau est très importante.
(Le soixantième d'une amphore remplie de l'eau de mer d'une salinité de 3,5% aurait la masse de 446 g.)

 

Tous les multiples de l’once romaine avaient leurs noms propres.
  1 once    = uncia   7 onces  = septunx
  2 onces  = sextans   8 onces  = bes
  3 onces  = quadrans   9 onces  = dodrans
  4 onces  = trians 10 onces  = dextans
  5 onces  = quincunx 11 onces  = deunx
  6 onces  = semis 12 onces  = as
Une once et demie fut appelée par les Romains :  sescuncia.

Système romain

Texte des Gromatici veteres

des arpenteurs Romains (Ve siècle après J.-C.) :

Digitus, uncia, palmus,
Semipes, pes, gradus,
Passus, decempeda, pertica,
Actus, stadius, miliarius.

Palmus habet digitos IIII, uncias III.
Semipes habet palmos II.
Pes habet palmos IIII.
Cubitus habet pedem Iς.
Gradus habet pedes IIς.
Ulna habet pedes IIII.
Passus habet pedes V.
Decempeda pedes X digitorum XVI.
Pertica habet pedes XII digitorum XVIII.
Actus habet pedes CXX perticas X.
Stadius habet pedes DCXXV.
Miliarius habet pedes V.

Porca habet pedes VII CC.
Agnus habet pedes XIIII CCCC.
Ingrus habet pedes XXVIII DCCC.
Versus habet pedes VIII DCXL.

Dimidia sela, pars duodecima unciæ.
Sela, secta pars unciæ.
Lycus, quarta pars unciæ.
Duo sela, tertia pars unciæ.
Semiuncia, dimidia unciæ.
Uncia unciæ.

Sescuncia, uncia semis unciæ.
Sextam, duae unciæ.
Quadran, tres unciæ.
Trian, quattuor unciæ.
Quincum, quinque unciæ.
Semis, sex unciæ.

Septum, septem unciæ.
Uem, octo unciæ.
Dodran, novem unciæ.
Dean, decem unciæ.
Dabum, undecim unciæ.
As, duodecim unciæ.

Texte en français

Le doigt, le pouce et la paume,
Le demi-pied, le pied et le pas [simple],
Le double pas, la perche et la perche [de 12-pygmes],
La longueur d’arpent, le stade et le mille.

La paume compte 4 doigts ou 3 pouces.
Le demi-pied compte 2 paumes.
Le pied compte 4 paumes.
La coudée compte 1 pied et demi.
Le pas [simple] compte 2 pieds et demi.
L’aune compte 4 pieds.
Le double pas compte 5 pieds.
La perche compte 10 pieds de 16 doigts.
La perche [de 12-pygmes] compte 12 pieds de 18 doigts.
   (donc: 12 pygmes = 216 doigts)
La longueur d’arpent compte 120 pieds ou 10 perches.
Le stade compte 625 pieds.
Le mille compte 5 000 pieds.

La porca compte 7 200 pieds carrés.
   (= une double vergée ou un demi-acre)
L'arpent compte 14 400 pieds carrés.
Le jugère compte 28 800 pieds carrés.
Le versus compte 8 640 pieds carrés.
   (= 60 perches carrées ou 1⅔ vergées)

Le demi-sela est la douzième partie de l'once.
   (= deux scruples)
La sela est le sixième de l'once.
   (= quatre scruples)
Le lycus, le quart de l'once.
   (= deux sicles)
La double sela, le tiers de l'once.
   (= huit scruples)
La semiuncia, la moitié de l'once.
L'once.

La sescuncia, une once et demi.
Le sextans, deux onces.
Le quadrans, trois onces.
Le trians, quatre onces.
Le quincunx, cinq onces.
Le semis (« demi-as »), six onces.

Le septunx, sept onces.
Le bes, huit onces.
Le dodrans, neuf onces.
Le dextans, dix onces.
Le deunx, onze onces.
L'as, douze onces..
   (= C’est la livre.)

Notez qu’il y a quelques différences mineures entre l’usage des poids et mesures à l’époque romaine classique et les appréciations exprimées dans ce texte datant de la fin de l’Antiquité au seuil du Moyen Âge. Mais la plupart de mesures et également les noms des multiples de l’once étaient connus et utilisés au moins depuis la République Romaine.

Voir aussi

Conversion des unités | Mètre | Ordre de grandeur | Signification des unités de mesure | Système de mesures anciens

Liens externes

  • Portail de l’archéologie Portail de l’archéologie
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail de la route Portail de la route
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Unit%C3%A9s de mesure romaines ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Unites de mesure romaines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Unités de mesure romaines — Sommaire 1 Équivalences modernes 1.1 Mesures de longueur 1.1.1 La valeur du pied romain 1.2 Mesures de surface …   Wikipédia en Français

  • Signification des unites de mesure — Signification des unités de mesure Autrefois, les unités de poids et de longueur étaient fondées soit sur un objet concret appelé étalon (partie du corps humain ou objet comme une perche), soit sur un usage particulier, soit sur action qui… …   Wikipédia en Français

  • Signification des unités de mesure — Autrefois, les unités de poids et de longueur étaient fondées soit sur un objet concret appelé étalon (partie du corps humain ou objet comme une perche), soit sur un usage particulier, soit sur action qui permettait de mesurer. En fait, les… …   Wikipédia en Français

  • Unités monétaires — Monnaie Pour les articles homonymes, voir Monnaie (homonymie). La monnaie est un instrument de paiement spécialisé accepté de façon générale par les membres d’une communauté en règlement d’un achat, d’une prestation ou d une dette. Elle a trois… …   Wikipédia en Français

  • Unité de mesure romaine — Unités de mesure romaines Sommaire 1 Équivalences modernes 1.1 Mesures de longueur 1.1.1 La valeur du pied romain 1.2 Mesures de surface …   Wikipédia en Français

  • Systeme de mesure ancien — Système de mesure ancien Le système de mesure ancien comprend différents systèmes de différents pays, mais généralement reliés entre eux avec des ratios simples. Entre beaucoup d autres, font partie de cet ancien système de mesure notamment  …   Wikipédia en Français

  • Système de mesure ancien — Le système de mesure ancien comprend différents systèmes de différents pays, mais généralement reliés entre eux avec des ratios simples. Entre beaucoup d autres, font partie de cet ancien système de mesure notamment : les unités de mesure… …   Wikipédia en Français

  • Systèmes de mesure anciens — Système de mesure ancien Le système de mesure ancien comprend différents systèmes de différents pays, mais généralement reliés entre eux avec des ratios simples. Entre beaucoup d autres, font partie de cet ancien système de mesure notamment  …   Wikipédia en Français

  • Jugères — Unités de mesure romaines Sommaire 1 Équivalences modernes 1.1 Mesures de longueur 1.1.1 La valeur du pied romain 1.2 Mesures de surface …   Wikipédia en Français

  • Livre romaine — Unités de mesure romaines Sommaire 1 Équivalences modernes 1.1 Mesures de longueur 1.1.1 La valeur du pied romain 1.2 Mesures de surface …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”