Aéroport international hartsfield-jackson d'atlanta

Aéroport international Hartsfield-Jackson d'Atlanta

Aéroport international Hartsfield-Jackson
ATL - FAA airport diagram.png
Code AITA
ATL
Code OACI
KATL
Pays États-Unis États-Unis
Ville desservie Atlanta (Georgie)
Type d'aéroport public
Gestionnaire Department of Aviation of the City of Atlanta
Altitude 316 m 1 026 ft
Latitude 33° 38' 21,1" N
Longitude 84° 25' 39,6" O
Superficie 1 518 ha
Pistes
Direction Longueur Surface
mètres pieds
09R/27L 2 743 9 000 béton bitumineux
09L/27R 3 624 11 889 béton bitumineux
08R/26L 3 048 10 000 béton bitumineux
08L/26R 2 743 9 000 béton bitumineux
10/28 2 743 9 000 béton bitumineux
Catégories
Aéroports • Aéroports par pays
Listes
Liste des aéroportsPar code AITA
Par nombre de passagers

L’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta (code AITA : ATL ; code OACI : KATL) est le plus grand aéroport des États-Unis et du monde pour son trafic[1]. Il est l'aéroport principal d'Atlanta, en Géorgie.

Son nom vient des anciens maires d'Atlanta William B. Hartsfield (1890-1971) (qui a participé à la transformation de l'aéroport) et Maynard Jackson (1938-2003) (premier maire afro-américain de la ville, qui a participé à la modernisation de l'aéroport)

Sommaire

Histoire

En 1909, Hartsfield était un circuit de course automobile qui appartenait au fondateur de la Coca-Cola Company, Asa Griggs Candler. Celui-ci avait acheté les rares terrains plats de la ville, il deviendra plus tard le maire d'Atlanta, de 1916 à 1919.

L'aéroport est ensuite devenu municipal. Mais c'est surtout à la fin des années 1970 qu'il a pris son essor. Une étude ayant montré que les vents de travers ne soufflaient intensément que quelques heures par an, l'architecte a proposé de supprimer les pistes transversales. Cela a permis de n'avoir que des pistes parallèles les unes aux autres. Grâce à cette configuration, l'aéroport a pu s'étendre. C'est le premier aéroport du monde où tous les avions sont au contact avec le terminal, c'est à dire que les passagers n'ont pas besoin d'emprunter un bus ou une navette à la sortie de l'appareil.

Entre les terminaux, l'architecte a ajouté un train. Il est pourvu d'une voix qui énonce l'alphabet pour que personne n'oublie de descendre à son terminal : B comme Bravo, C comme Charlie.

En 2007, l'aéroport a été moins atteint que les autres aéroports américains par les retards et l'engorgement du ciel, grâce à sa cinquième piste. En mai, l'aéroport a inauguré cette nouvelle piste large comme huit voies d'autoroute. Les retards dus à l'encombrement ont diminué de 78 %. Du 25e rang pour la ponctualité, il est passé au 4e. Pour que les contrôleurs aériens puissent voir la piste, il a fallu construire une nouvelle tour de contrôle de 122 mètres de haut, c'est la plus haute de toute l'Amérique du Nord, et la 4e du monde. La municipalité, qui gère l'aéroport, a aussi investi dans une voie de dégagement, dite Taxiway Victor, qui permet, sur la piste la plus au nord, à un avion d'aller se garer pendant qu'un autre atterrit, en passant 10 mètres en contrebas de la piste. Un seul équipement semblable existe ailleurs, à l'aéroport de Francfort[2].

La mondialisation a atteint doucement Atlanta. En 1978, la compagnie nationale belge Sabena a été la première compagnie étrangère à être représentée. Jimmy Carter, le nouveau président, était un ami du consul général de Belgique. Par contre, la direction de l'aéroport a indiqué en 2006 qu'elle n'envisageait pas, pour des raisons de coûts, d'adapter son aéroport pour accueillir les nouveaux Airbus A380[3].

C'est à Atlanta qu'a véritablement été lancé le concept de hub aérien dans les années 1970[2]. Actuellement la compagnie Delta Airlines gère le plus grand hub du monde pour une compagnie aérienne avec plus de 1 000 vols par jour[2].

Trafic[4]

Vue aérienne de l'aéroport
  • 1er aéroport au monde pour le nombre de passagers
  • Environ 230 000 passagers par jour
  • 243 destinations directes (le plus grand nombre au monde)

La majorité du trafic est domestique, Atlanta servant de hub.

Trafic global 2006 :

  • 84 846 639 passagers
  • 976 447 mouvements d'avions
  • 738 180 tonnes de fret

Trafic national

Une zone d'enregistrement automatique de la compagnie Delta Air Lines à l'aéroport d'Atlanta

Trafic domestique 2006 :

  • 76 264 446 passagers (1er rang aux États-Unis)
  • 915 691 mouvements d'avions
  • 347 364 tonnes de fret

Trafic international

Trafic international 2006 :

Compagnies de transport de passagers

Trente-deux compagnies aériennes sont présentes sur l'aéroport :

Chiffres

  • 56 000 employés (premier employeur de l'État de Géorgie)
  • 16,2 km du centre ville d'Atlanta
  • Parking : 29 334 places
  • Revenus de l'aéroport : 289 342 426 dollars

Notes et références

Voir aussi

Lien externe


  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Portail des records Portail des records
  • Portail de la Géorgie Portail de la Géorgie
Ce document provient de « A%C3%A9roport international Hartsfield-Jackson d%27Atlanta ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport international hartsfield-jackson d'atlanta de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”