Aéroport international de Tokyo-Haneda
Tōkyō-Haneda
Tour de contrôle de l'aéroport international de Tōkyō.

Code AITA Code OACI
HND RJTT
Localisation
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville desservie Tōkyō
Coordonnées 35° 33′ 09″ N 139° 46′ 47″ E / 35.552602, 139.77973935° 33′ 09″ Nord
       139° 46′ 47″ Est
/ 35.552602, 139.779739
  
Altitude 6 m (21 ft)

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Tōkyō-Haneda
Pistes
Direction Longueur Surface
16R/34L 3 000 m (9 843 ft) revêtue
16L/34R 3 000 m (9 843 ft) revêtue
04/22 2 500 m (8 202 ft) revêtue
05/23 [1] 2 500 m (8 202 ft) revêtue
Informations aéronautiques
Type d'aéroport Public
Gestionnaire Multiple
Catégories
Aéroports • Aéroports japonais

L'aéroport international de Tōkyō (東京国際空港, Tōkyō Kokusai Kūkō?, (code AITA : HND • code OACI : RJTT)) est situé à Haneda, à 30 km au sud-ouest de Tōkyō, dans l'arrondissement d'Ōta, au Japon. Il est l'un des deux principaux aéroports du Grand Tōkyō, l'autre étant l'aéroport international de Narita situé à 66 km au nord de Tōkyō.

L'aéroport international de Tōkyō-Haneda constitue la principale plate-forme de correspondance pour les vols domestiques de Japan Airlines et All Nippon Airways ainsi que plusieurs compagnies aériennes à bas prix japonaises, Hokkaido International Airlines, Skymark Airlines, Skynet Asia Airways et StarFlyer. Il reçoit également quelques vols internationaux, principalement d'Asie.

Sommaire

Histoire

Construit sur un remblai de la baie de Tōkyō, l'aéroport d'Haneda ouvre en 1931. À cette époque, il est l'aéroport principal du Japon et dessert des vols vers le Japon, la Corée et la Mandchourie. En 1939, on rallonge la piste principale et construit une deuxième piste de 800 m. En 1945, l'armée américaine prend possession de l'aéroport et le renomme Haneda Army Air Base. Opérant comme aéroport militaire, Haneda reçoit ses premiers vols internationaux en 1947 quand la Northwest Orient Airlines (devenue Northwest Airlines puis rachetée par Delta Air Lines) commence ses vols vers les États-Unis, la Chine, la Corée du Sud et les Philippines. Japan Airlines effectue son vol domestique en 1951. En 1952, l'armée américaine retourne une partie de la base militaire au Japon, cette portion devient officiellement Tokyo International Airport. Plus tard en 1958, l'armée américaine restitue le reste de la base militaire au Japon.

Durant les années 1950, les compagnies aériennes européennes commencent à desservir Haneda, la BOAC opérant avec des de Havilland Comet depuis Londres via la route du Sud en 1952 ainsi que SAS opérant avec des DC-7 depuis Copenhague via Anchorage en 1957. Japan Airlines et Aeroflot commencent des vols entre Haneda et Moscou en 1967. Durant la même période, d'autres compagnies aériennes commencent à desservir Haneda, la Pam Am, Sabena, Swissair, Canadian Pacific Airlines, Cathay Pacific et Air Siam.

Construit à temps pour les Jeux olympiques d'été de 1964, le monorail relie Haneda au centre-ville de Tōkyō, la même année. En 1970, une nouvelle piste et un terminal international sont construits mais la demande et le trafic continuent d'augmenter. Le gouvernement japonais refuse une nouvelle expansion dans la baie de Tōkyō à cause des coûts et problèmes d'ordre technique et on décide donc de construire un nouvel aéroport pour répondre à la croissance des vols internationaux. En 1978, le New Tokyo International Airport (maintenant Narita) ouvre et relègue les vols domestiques et quelques vols internationaux d'Asie à Haneda.

En mai 2010, le département des Transports des États-Unis accorde aux compagnies aériennes américaines American Airlines, Delta Air Lines et Hawaiian Airlines de voler vers Haneda à partir d'octobre 2010 et l'ouverture d'un nouveau terminal[2].

Une nouvelle piste (D) et un nouveau terminal ouvrent au sud de l'aéroport le 21 octobre 2010[3]. Cette nouvelle piste permettra de passer de 285 000 mouvements à 407 000 mouvements par an, d'ouvrir de nouvelles destinations, et d'augmenter les fréquences sur les destinations existantes, au détriment de Narita[4],[5],[6],[7],[8].

La piste D est une piste construite sur la mer, en partie sur pilotis et en partie sur une île artificielle. Cette première piste hybride au monde mesure 2 500 m x 60 m[réf. nécessaire],[9].

Du fait de la demande forte des compagnies aériennes d'atterrir à Haneda, avant même l'ouverture de la quatrième piste, une cinquième piste est envisagée[10].

Haneda est le cinquième aéroport mondial, avec 64 211 074 passagers qui y ont transité en 2010, mais seulement le 29e pour le nombre de mouvements (342 804 en 2010)[réf. nécessaire]. C'est le deuxième plus important aéroport d'Asie, récemment dépassé par l'Aéroport international de Pékin[réf. nécessaire].

Compagnies aériennes

Terminal 1

  • Japon Japan Airlines (Akita, Amami-Oshima, Aomori, Asahikawa, Fukuoka, Hakodate, Hiroshima, Izumo, Kagoshima, Kitakyushu, Kōbe, Kochi, Komatsu, Kumamoto, Kushiro, Matsuyama, Memanbetsu, Misawa, Miyazaki, Nagasaki, Naha, Nanki-Shirahama, Ōita, Okayama, Ōsaka-Itami, Ōsaka-Kansai, Sapporo-Chitose, Takamatsu, Tokachi-Obihiro, Tokushima, Yamagata, Yamaguchi-Ube)
  • Japon Skymark Airlines (Asahikawa, Fukuoka, Kōbe, Naha, Sapporo-Chitose)
  • Japon StarFlyer (Kitakyūshū)

Terminal 2

  • Japon All Nippon Airways (Akita, Fukuoka, Hachijōjima, Hakodate, Hiroshima, Iwami, Kagoshima, Kobe, Kochi, Komatsu, Kumamoto, Kushiro, Matsuyama, Miyakejima, Miyazaki, Monbetsu, Nagasaki, Naha, Nemuro-Nakashibetsu, Noto, Odate-Noshiro, Okayama, Ōita, Ōsaka-Itami, Ōsaka-Kansai, Ōshima, Saga, Sapporo-Chitose, Shōnai, Takamatsu, Tottori, Toyama, Wakkanai, Yamaguchi-Ube, Yonago)
  • Japon Hokkaido International Airlines (Asahikawa, Hakodate, Memanbetsu, Sapporo-Chitose)
  • Japon Skynet Asia Airways (Kagoshima, Kumamoto, Miyazaki, Nagasaki)
  • Japon StarFlyer (Ōsaka-Kansai)

Terminal International

Terminal International

Cargo

All Nippon Airways

Accès

Le monorail vers l'aéroport d'Haneda part de de la station d'Hamamatsuchō (浜松町?) près de la Tour de Tōkyō. Depuis 1998 la ligne du réseau Keikyu mène également à l'aéroport.

Galerie

JAL B747-400D JA8083 HND.jpg
Terminal 1
Terminal 2
Terminal international

Notes et références

  1. (en) Tokyo Haneda’s new runway and terminal welcome more international services; almost 50 domestic routes served sur anna.aero
  2. (en) wsj.com U.S. Taps Carriers for Haneda sur online.wsj.com, 10 mai 2010. Consulté le 6 juin 2010.
  3. Benjamin Gauducheau, « Ouverture d'un terminal international à l'aéroport Tokyo-Haneda », Aujourd'hui le Japon, le 21 octobre 2010
  4. (en)Haneda Airport’s fourth runway under construction sur www.metro.tokyo.jp, février 2009. Consulté le 6 juin 2010.
  5. (en) Domestic civil engineering sur www.metro.tokyo.jp. Consulté le 6 juin 2010. [PDF]
  6. (en) Ultra-High Strength Fiber Reinforced Concrete "Ductal (R)" To Be Used in the Pier Slabs of the Haneda Airport Runway D sur www.taiheiyo-cement.co.jp, 30/07/2007. Consulté le 6 juin 2010. [PDF]
  7. (en) Tokyo International Airport (HANEDA Airport) - HANEDA Airport Construction Office sur www.pa.ktr.mlit.go.jp, février 2010. Consulté le 6 juin 2010. [PDF]
  8. (ja) 羽田空港再拡張及び首都圏第3空港について (Ministry of Land, Infrastructure and Transport) sur www.mlit.go.jp.
  9. (en) Center for domestic air traffic sur www.mlit.go.jp. Consulté le 6 juin 2010.
  10. (en) Transport Ministry Considering Haneda Airport 5th Runway, Tokyo Tomo Travel Guide, le 20 février 2010

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport international de Tokyo-Haneda de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”