Aéroport international de Beyrouth - Rafic Hariri

Aéroport international de Beyrouth - Rafic Hariri

Aéroport international de Beyrouth
BeirutAirport.jpg
Code AITA
BEY
Code OACI
OLBA
Pays Liban Liban
Ville desservie Beyrouth
Nom cartographique B.R.H.I.A
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Middle East Airports Services (MEAS)
Altitude 27 m 87 ft
Latitude 33° 49' 15.35" N
Longitude 35° 29' 18.20" W
Pistes
Direction Longueur Surface
mètres pieds
03/21 3 800 12 467 à renseigner
35/17 3 400 10 663
16/34 3 395 11 138
Catégories
Aéroports • Aéroports par pays
Listes
Liste des aéroportsPar code AITA
Par nombre de passagers

L'aéroport international de Beyrouth, abrégé par le sigle BEY (code AITA : BEY ; code OACI : OLBA), est un aéroport libanais situé à Beyrouth, la capitale du Liban. C'est le seul aéroport civil du Liban.

L'aéroport, nommé à l'origine seulement aéroport international de Beyrouth ou aéroport de Khaldé, a été rebaptisé le 22 juin 2005 à la mémoire de l'ex-Premier ministre libanais Rafiq Hariri assassiné le 14 février 2005.

Cet aéroport est la principale porte d'entrée au Liban.

Sommaire

Histoire

L'aéroport, très moderne pour l'époque, a ouvert ses portes le 23 avril 1954. Il consistait en deux pistes d'asphalte, la 18/36 de 3 250 mètres (10 663 feet) et la 03/21 de 3 180 mètres (10 433 feet).

Plusieurs compagnies internationales et les quatre compagnies libanaises passaient par l'aéroport. Les quatre compagnies libanaises ayant vu le jour grâce à l'aéroport sont : Middle East Airlines (MEA), Air Liban (qui fusionnera avec MEA), Trans Mediterranean Airways (TMA), et Lebanese International Airways (LIA).

Dans la nuit du 28 décembre 1968, un commando israélien (opération Gift) effectue une attaque surprise sur l'aéroport et détruit 13 avions des trois compagnies libanaises. MEA réussit à se relever de cet épisode, contrairement à LIA, dont les employés sont transférés à la première.

Durant les 15 ans de guerres civiles à partir de avril 1975, l'aéroport perdit son statut et seul MEA et TMA continuaient à opérer pendant les périodes d'accalmie. Le reste du temps, l'aéroport était fermé.

De nombreux incidents ont émaillé la vie de l'aéroport durant cette période. En 1977, le terminal a été rénové pour être détruit par les Israéliens lorsque ceux-ci envahissent le Liban en 1982[1]. Le 23 octobre 1983, le quartier général des forces américaines, appartenant à la force internationale de maintien de la paix, qui s'était installée dans un des bâtiments de l'aéroport fut victime d'un attentat suicide qui tua 241 militaires américains dont 220 Marines (au même moment, l'attentat du Drakkar frappait les forces françaises qui tua 58 parachutistes portant à 299 le nombre de victimes).

Un programme de reconstruction de dix ans a été lancé en 1994, cinq ans après la fin de la guerre, prévoyant la construction d'un nouveau terminal, de deux nouvelles pistes, d'une nouvelle station de pompiers, d'une nouvelle centrale électrique, d'un nouveau terminal général d'aviation, d'un nouveau garage souterrain, et de la réhabilitation de quelques structures telle que le bâtiment du radar.

En 1998, la première phase de construction du nouveau terminal est achevée. Après son inauguration, l'ancien terminal est démoli et la construction de la partie ouest est entreprise. Elle s'achève en 2000, et l'inauguration a eu lieu en 2002. Le nouveau terminal permet d'accueillir 6 millions de passagers et les prévisions sont de 16 millions en 2035.

Il a été décidé que les pistes n'étaient pas assez longues, surtout pour pouvoir accueillir l'A380 à l'aéroport de Beyrouth Rafiq-Hariri. Une nouvelle piste a été construite : 17/35 longue de 3 395 mètres (11 138 feet). Cette piste a été construite sur la mer pour éloigner le trafic aérien de la ville, améliorer la sécurité et réduire les nuisances sonores. Une autre piste, la plus longue, a aussi été construite en parallèle : 03/21 de 3 800 mètres (12 467 feet). L'ancienne 03/21 a été fermée et a été convertie en voie de circulation (taxiway) pour accéder à la piste 03/21. Contrairement à l'ancienne piste, les deux nouvelles ont été construites en béton. La piste 18/36 a été ouverte, mais elle est rarement utilisée.

En 2004, la piste 17/35 a été rebaptisée 16/34 et la piste 18/36, 17/35 après des mesures plus précises.

Le 17 juin 2005, Le Terminal Général d'Aviation a enfin ouvert. Il se trouve à l'angle nord-ouest de l'aéroport, il est l'un des plus modernes du Moyen-Orient.

Duty Free de l'aéroport international de Beyrouth.

L'ambition de reconstruction est aujourd'hui largement achevée. Quelques modifications sont tout de même en cours de réalisation.

Le 13 juillet 2006, l'aéroport est bombardé par l'aviation israélienne, dans le cadre des représailles de l'enlèvement de deux soldats israéliens capturés par le Hezbollah. Il est à plusieurs fois bombardé pendant le conflit israélo-libanais de 2006. L'aéroport a été fermé durant le conflit. Il a fallu attendre le 21 août 2006 pour que l'aéroport soit rouvert[2].

Services

  • L'Unité « Attention Spéciale »

Il existe une équipe d’Attention Spéciale qui a pour mission de répondre aux besoins des passagers et de prêter assistance aux mineurs non-accompagnés ou à des passagers malades ou handicapés. Au besoin, des véhicules appropriés et équipés sont utilisés.

  • Le Salon Cedar

Le Salon Cedar sert à accueillir les VIP, les passagers des classes Première et Affaires ou commercialement importants.

Trois A321 de la MEA stationnés devant le terminal ouest.

Liste des compagnies desservant l'aéroport


  • La MEA dessert les destinations suivantes à partir de l'aéroport de Beyrouth :

Abidjan, Abou Dabi, Accra, Amman, Athènes, Charm el-Cheikh, Copenhagen, Dammam, Djeddah, Dubaï, Francfort, Genève, Istanbul, Kano, Koweït, Lagos, Larnaca, Le Caire, Londres-Heathrow, Milan-Malpensa, Nice, Paris-Charles de Gaulle, Riyad, Rome-Fiumicino

Statistiques

Mouvement de Passengers, fret, et aéronefs sont en croissance continuelle depuis 1990.[3]

Statistiques de l' Aéroport international de Beyrouth
Année Nb. Total de passagers fret (metric tons) Mouvement d'aéronefs
1990 637,944   8,048
1991 837,144 44,064 10,822
1992 1,092,645 48,859 14,963
1993 1,343,289 45,539 16,581
1994 1,489,429 54,007 19,045
1995 1,672,657 49,742 20,478
1996 1,715,434 46,505 21,004
1997 1,715,434 46,505 21,004
1998 2,006,956 55,037 23,051
1999 2,222,344 54,300 25,010
2000 2,343,387 52,439 29,707
2001 2,444,851 62,789 30,627
2002 2,606,861 65,913 32,952
2003 2,840,400 65,674 34,468
2004 3,334,710 62,081 39,023

Notes

  1. Les pistes ont ensuite été remises en état en 1982 et en 1984.
  2. Les premiers jours après la ré-ouverture, les avions ont dû faire une escale en Jordanie pour se faire inspecter avant de se rendre à l'aéroport international Rafiq-Hariri.
  3. Chiffres Officiels de l'aéroport

Liens externes

  • Portail du Liban Portail du Liban
Ce document provient de « A%C3%A9roport international de Beyrouth - Rafic Hariri ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport international de Beyrouth - Rafic Hariri de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aéroport international de Beyrouth — Code AITA Code OACI BEY OLBA …   Wikipédia en Français

  • Guerre de Liban — Guerre du Liban Conflit israélo arabe …   Wikipédia en Français

  • Histoire De La Syrie — L histoire de la Syrie est marquée par sa situation exceptionnelle. C est un territoire de transition au carrefour de plusieurs mondes : la Méditerranée, la Mésopotamie, la Perse, l Inde, l Asie mineure, les terres du Caucase, et l Égypte.… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la syrie — L histoire de la Syrie est marquée par sa situation exceptionnelle. C est un territoire de transition au carrefour de plusieurs mondes : la Méditerranée, la Mésopotamie, la Perse, l Inde, l Asie mineure, les terres du Caucase, et l Égypte.… …   Wikipédia en Français

  • Beirouth — Beyrouth  Pour l’article homophone, voir Beirut. Beyrouth (ar) بيروت …   Wikipédia en Français

  • Beyrout — Beyrouth  Pour l’article homophone, voir Beirut. Beyrouth (ar) بيروت …   Wikipédia en Français

  • Beyrouthin — Beyrouth  Pour l’article homophone, voir Beirut. Beyrouth (ar) بيروت …   Wikipédia en Français

  • Capitale du Liban — Beyrouth  Pour l’article homophone, voir Beirut. Beyrouth (ar) بيروت …   Wikipédia en Français

  • Koraytem — Beyrouth  Pour l’article homophone, voir Beirut. Beyrouth (ar) بيروت …   Wikipédia en Français

  • LIBAN — Le Liban a toujours occupé à l’intérieur du Proche et du Moyen Orient une place originale, en raison de sa diversité humaine et de ses liens privilégiés avec l’Occident. Aussi a t il longtemps joué un rôle important, sans rapport avec son poids… …   Encyclopédie Universelle

  • Octobre 2005 — Années : 2002 2003 2004  2005  2006 2007 2008 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”