Aéroport international Jean-Lesage

Aéroport international Jean-Lesage de Québec

Aéroport international
Jean-Lesage de Québec
Aeroport4.jpg
Code AITA
YQB
Code OACI
CYQB
Pays Canada Canada
Ville desservie Québec (Québec)
Nom cartographique Q. JEAN-LESAGE
Type d'aéroport Commercial
Gestionnaire Aéroport de Québec Inc.
Altitude 74 m 244 ft
Latitude 46° 47' 28" N
Longitude 71° 23' 36" O
Pistes
Direction Longueur Surface
mètres pieds
06/24 2 743 9 000 Asphalte
12/30 1 737 5 700 Asphalte
Catégories
Aéroports • Aéroports par pays
Listes
Liste des aéroportsPar code AITA
Par nombre de passagers

L'aéroport international Jean-Lesage (AITA : YQB, OACI : CYQB) est un aéroport international situé au nord-ouest de la ville de Québec, au Canada, dans l'arrondissement Laurentien, à dix-huit kilomètres (km) du Centre-Ville. Il est nommé en l'honneur de l'ancien premier ministre Jean Lesage.

Porte d'entrée de la capitale nationale sur le monde, l'aéroport international Jean-Lesage est le deuxième aéroport en importance au Québec, après l'aéroport Pierre-Éliott-Trudeau de Montréal, et le douzième en importance au Canada pour le nombre de passagers. Il se classe en quatorzième position en importance au pays pour le nombre de mouvements aériens.

C'est la plate-forme de correspondance principale mineure d'Air Canada et sa filière Air Canada Jazz. Air Canada Jazz y a une présence majeure avec 32 vols par jour. C'est aussi la plate-forme secondaire mineure de Continental Express et sa filière ExpressJet Airlines, qui effectuent 4 vols quotidiens, d’Air Transat, qui effectue jusqu’à 4 vols quotidiens durant la haute saison ainsi que de Northwest Airlines et sa filière Northwest Airlink.

Sommaire

Gestion

L'aéroport est administré par la Société Aéroport de Québec inc.. L'aéroport est sous l'autorité des différents corps de sécurité aérienne du Canada, dont l'Agence des services frontaliers du Canada, l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, l'Agence canadienne d'inspection des aliments, Immigration Canada, Nav Canada et Transports Canada.

Les principaux dirigeants de l'aéroport sont Gaëtan Gagné, président du conseil et président du comité exécutif, et Pascal Bélanger, président et chef de l’exploitation[1]. (au 25 juin 2009)


Statistiques de l'aéroport

Un avion d'Aero Mexico prêt à décoller sur la piste 24. AIJL effectue quotidiennement des vols transfrontaliers vers les États-Unis et le Mexique.
Chiffres
2008 (milliers)
Nombre de passagers 1 026 090
Nombre de mouvements aériens 125 512

Historique

L'aéroport est opéré par une société civile depuis 1941. Actuellement, il génère des retombées économiques évaluées à plus de 120 millions de dollars canadiens (CAD), regroupe plus de 80 entreprises et est à l'origine de 2 000 emplois directs et indirects.

Dès 1929, un petit terrain d'aviation avait été établi à Québec sur le site actuel du Centre hospitalier de l’Université Laval (CHUL) dans l’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery, pour l'exploitation d'un service de transport postal par la voie des airs en hiver, de Montréal à Rimouski, le long du fleuve Saint-Laurent. De 1929 jusqu’en 1938, il n’existe à Québec qu’un petit aérodrome nommé Saint-Louis, établi par une compagnie ayant pour mandat l’exploitation du service de transport du courrier par avion. En 1936, il est presque abandonné mais, en 1939, le terrain d'aviation, qui deviendra l'Aéroport international de Québec, est créé afin de former des observateurs aériens pour le Corps d'aviation royale Canadien et la 8e infanterie d'Observation aérienne alors que la Seconde Guerre mondiale éclate.

Le premier vol commercial à y être effectué a lieu le 11 septembre 1941. Dès lors, les installations aéroportuaires sont nettement améliorées en 1943 par l’installation de manœuvres de signalisation aérienne telles que des feux de piste, des voies de circulation et d’approche et un radiophare. Toutes les installations aéroportuaires auraient pu être abandonnées n’eut été de la compagnie Canadian Pacific Airlines, qui s’en servit durant les années d’après-guerre pour relier la vieille capitale aux villes de Montréal, Mont-Joli et Sept-Îles.

En 1945, à la fin de la guerre, l'aéroport passe des mains de la Défense nationale au ministère des Transports du Canada et devient une installation civile. Dans les années qui suivent, on enregistre une croissance graduelle de l’aviation civile à l’aéroport de Québec. En 1955, on commence la construction de la première aérogare moderne ainsi que des rampes et aires de chargement. L'aéroport dispose alors d’une tour de contrôle, de services météorologiques et de services de télécommunications. Vers décembre 1957, Transcanada Airlines et Québecair effectuent leurs premiers vols civils.

En 1959, un système d’atterrissage aux instruments et des feux d’approche à forte intensité sont installés et on y construit un système de radar et de surveillance aérienne. Le début du service par avion à réaction débute en 1964 et connaît une croissance fulgurante. De cette époque jusqu'à la fin des années 1970, de nombreux nouveaux équipements lui permettent de devenir un aéroport moderne et d'accueillir ses premiers vols transatlantiques en 1976. Les premiers vols d’affrètement directs à destination de pointe situés en Europe voient le jour.

La piste principale 06/24 atteint sa longueur actuelle de 9 000 pieds en 1979. En 1981, une nouvelle route d’accès (route d'entrée principale) menant directement au cœur de l’aéroport de Québec est construite. La piste 12/30 est aussi prolongée à 6 000 pieds.

Située aux confins d'axes routiers majeurs et bénéficiant d'un trafic aérien en hausse constante, l'aéroport reçoit le statut d'Aéroport international le 23 juin 1993, et est renommé Aéroport international Jean-Lesage (AIJL) en l'honneur du 19e premier ministre du Québec Jean Lesage. L'aéroport fait honneur à cette appellation en s’enrichissant d’une nouvelle zone internationale plus vaste et plus fonctionnelle à l’automne 1996, et en prolongeant la voie de circulation INDIA dans la zone d'aviation générale.

En 1997, l'aéroport inaugure sa nouvelle tour de contrôle ultra-moderne et son complexe Aviation de Nav Canada. Le premier novembre 2000, la gestion des installations passe du ministère des Transports du Canada à une entreprise à but non-lucratif formée d'intervenants originaires de la région, Aéroport de Québec inc. pour une période de 60 ans et selon les termes d'un bail foncier. La corporation de gens d'affaires et d'investisseurs privés projette un ambitieux projet de revitalisation et d'agrandissement de ses installations aéroportuaires afin d'accroître encore davantage la capacité maximale de passagers au sol.[2]

Le « Plan directeur 2005-2025 » de l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec comprend cinq volets principaux :

En 2006, l'aéroport dévoile un important projet d'investissement dans la modernisation de ses installations pour un montant de 65 millions de dollars canadiens (CAD). Les travaux doivent se poursuivre jusqu'en 2008, coïncidant avec date de célébration des fêtes du 400e anniversaire de la ville de Québec[3],[4], [5],[6].

Le 19 avril 2006, on annonce qu'une nouvelle compagnie aérienne venait de voir le jour, Air Maëstro. Air Maëstro voulait offrir, à partir du 19 décembre 2006, des vols à partir de Québec et vers Québec, dans toutes les grandes villes européennes, américaines et canadiennes. Au total, 17 destinations furent offertes aux voyageurs. Son existence fut de courte durée, prenant fin à sa fermeture le 7 mars 2007.

Parallèlement, Sunwing Airlines offre, à compter du 19 décembre 2006, des vols hebdomadaires vers Cuba (La Havane, Varadero), l'île de La Romana en République dominicaine, les villes de Panama city à Panamá et Fort Lauderdale dans l'État de la Floride.

De plus, CanJet Airlines propose, dès le 18 décembre 2006, un vol hebdomadaire à destination de la station balnéaire de Cancun au Mexique et de Montego Bay en Jamaïque.

La nouvelle aérogare, plus moderne et conviviale, a été inaugurée le 12 juin 2008. Par la même occasion, un nouveau logo et une nouvelle appellation ont été dévoilés. Le nom officiel de l'aéroport est maintenant Aéroport international Jean-Lesage de Québec.

En décembre 2008, l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec a atteint pour la première fois le cap du 1 million de passagers.

Les tours-opérateurs suivants offrent des forfaits au départ de l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec : Nolitours, Vacances Air Canada, Vacances Sunquest, Vacances Sunwing, Vacances Tours Mont-Royal et Vacances Transat.

Compagnies et destinations

Voici les principales destinations offertes à l'hiver 2009/2010 :


  • Blanc Sablon
  • Calgary
  • Camaguey (Santa Lucia)
  • Cancun/Riviera Maya
  • Cayo Coco
  • Cayo Largo
  • Chevery
  • Chicago
  • Détroit
  • Fort Lauderdale
  • Gaspé
  • Havre St-Pierre
  • Holguin
  • Îles de la Madeleine
  • Kangiqsujuaq
  • Kangirsuk
  • Kuujjuaq
  • La Romana
  • Montego Bay
  • Montréal
  • Natashquan
  • New-York (Newark)
  • Orlando
  • Ottawa
  • Paris-Charles de Gaulle
  • Puerto Plata
  • Punta Cana
  • Quaqtaq
  • Salluit
  • Santa Clara (Cayo Santa Maria)
  • Schefferville
  • Sept-îles
  • St Augustin
  • Toronto (City Centre & Pearson)
  • Varadero
  • Wabush

Pour l'horaire officiel et à jour, consultez la carte des destinations du site de l'Aéroport de Québec :


Vols internationaux

  • Canada Air Transat (Cancun-Riviera Maya, Cayo Coco, Fort Lauderdale, Holguín, Montego Bay, Paris-Charles-de-Gaulle, Puerto Plata, Punta Cana, Santa Clara (Cayo Santa Maria) et Varadero)
  • Canada Canjet (Cancun-Riviera Maya, Cayo Coco, Fort Lauderdale, Holguin, La Romana, Montego Bay, Orlando, Puerto Plata, Punta Cana, Santa Clara (Cayo Santa Maria) et Varadero)
  • Canada Sunwing Airlines [3] (Camaguey (Santa Lucia), Cancun-Riviera Maya, Cayo Coco, Cayo Largo, Holguìn, Punta Cana et Varadero)
  • Flag of France.svg Corsairfly (Paris-Orly et Nantes)

Vols transfrontaliers

Vols réguliers:

Vols nolisés:

Vols intérieurs

-Terminal aérogare Principale-

  • Canada Air Canada
    • Opéré par Air Canada Jazz (Gaspé, Îles-de-la-Madeleine, Montréal, Ottawa, Sept-Îles, Toronto Pearson, Wabush)
  • Canada Air Inuit (Kangirsuk, Kangiqsujuaq, Kuujjuaq, Montréal, Quaqtaq, Salluit et Schefferville)
  • Canada Air Labrador (Blanc Sablon, Chevery, Havre St-Pierre, Natashquan, Sept-Îles et St Augustin)
  • Canada Westjet (Toronto Pearson, Calgary, Edmonton)
  • Canada Porter Airlines (Toronto City Centre, Connexions possibles vers Newark Airport (EWR), Chicago Midway Airport (MDW) et Boston Logan Airport (BOS))

(Vols privés d'Hydro-Québec seulement)

Vols intérieurs

-Terminal Petro-T-

  • Canada Pascan Aviation (Baie Comeau, Bonaventure, Mont-Joli, Montréal (St-Hubert), Îles-de-la-Madelaine et Sept-Îles) Vols nolisés
  • Canada Aéropro (Farmingdale, Montréal-St-Hubert, Saint-Jean, Sept-Îles) Vols nolisés

Cargos et Services aériens


Futures destinations

  • États-Unis d'Amérique United Airlines
    • États-Unis d'Amérique Opéré par Shuttle America ( Washington/Dulles)[réf. nécessaire]
  • États-Unis d'Amérique Delta Airlines
    • États-Unis d'Amérique Opéré par Atlantic Southeast Airlines ( Atlanta )[réf. nécessaire]

Liens externes


Références

  1. À propos de l'aéroport, sur le site officiel.
  2. " Histoire de l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec" [1]
  3. "Sunwing Travel Group open its doors in Quebec." www.sunwing.ca, [2]
  • Portail de la Ville de Québec Portail de la Ville de Québec
  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
Ce document provient de « A%C3%A9roport international Jean-Lesage de Qu%C3%A9bec ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport international Jean-Lesage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aeroport international Jean-Lesage — Aéroport international Jean Lesage de Québec Aéroport international Jean Lesage de Québec Code AITA YQB Code OACI CYQB Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport International Jean-Lesage — de Québec Aéroport international Jean Lesage de Québec Code AITA YQB Code OACI CYQB Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport international jean-lesage — de Québec Aéroport international Jean Lesage de Québec Code AITA YQB Code OACI CYQB Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport international Jean-Lesage de Québec — Québec City Jean Lesage International Airport …   Deutsch Wikipedia

  • Aéroport international Jean-Lesage de Québec — Pour les articles homonymes, voir Jean Lesage (homonymie). Aéroport international Jean Lesage de Québec …   Wikipédia en Français

  • Aéroport international de Québec-Lesage — Aéroport international Jean Lesage de Québec Aéroport international Jean Lesage de Québec Code AITA YQB Code OACI CYQB Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport international de Québec — Aéroport international Jean Lesage de Québec Aéroport international Jean Lesage de Québec Code AITA YQB Code OACI CYQB Pays …   Wikipédia en Français

  • Jean-Lesage — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jean Lesage (1912 1980), premier ministre du Québec de 1960 à 1966; L aéroport international Jean Lesage de Québec; Jean Lesage, circonscription… …   Wikipédia en Français

  • Jean-lesage — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jean Lesage (1912 1980), premier ministre du Québec de 1960 à 1966; L aéroport international Jean Lesage de Québec; Jean Lesage, circonscription… …   Wikipédia en Français

  • Jean Lesage — Pour les articles homonymes, voir Jean Lesage. Jean Lesage …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”