Aéroport de Grenoble-Isère
Aéroport de Grenoble-Isère
Grenoble airport.jpg

Code AITA Code OACI
GNB LFLS
Localisation
Pays Drapeau de France France
Ville desservie Grenoble
Coordonnées 45° 21′ 48″ N 5° 19′ 56″ E / 45.363243, 5.33231745° 21′ 48″ Nord
       5° 19′ 56″ Est
/ 45.363243, 5.332317
  
Altitude 397 m (1 302 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aéroport de Grenoble-Isère
Pistes
Direction Longueur Surface
09/27 3 050 m (10 007 ft) asphalte
09R/27L 900 m (2 953 ft) gazon
Informations aéronautiques
Nom cartographique GRENOBLE-ISERE.
Type d'aéroport civil
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP
Catégories
Aéroports • Aéroports français

L'aéroport de Grenoble-Isère (code AITA : GNB • code OACI : LFLS) est situé sur les communes de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs, Gillonnay, Saint-Hilaire-de-la-Côte et Brézins à 40 km au nord-ouest de Grenoble en France. Adresse administrative : 38590 Saint Etienne de Saint Geoirs

Sommaire

Présentation

L'aéroport est situé au cœur de la région Rhône-Alpes (2e région française en termes d'économie et de population, 8e région européenne), et il est à la porte d’entrée des Alpes françaises. Il dessert une zone de chalandise de près de 5,5 millions de personnes (à moins d’1h30 de route), et bénéficie d’une position centrale et d’un accès au réseau autoroutier rhônalpin grâce à l’Axe de Bièvre (D119 reliée à l'A48).

Cet aéroport est ouvert au trafic national et international commercial, régulier ou non, aux avions privés, aux IFR et aux VFR.

Il possède un parking d'une capacité de 1000 places (bientôt agrandi).

Historique

L’aéroport de Grenoble-Isère (dénomination originelle aéroport de Grenoble-St Geoirs) a été inauguré en décembre 1967.

Cet équipement, propriété du conseil général de l'Isère, a été créé à l’occasion des Jeux olympiques d'hiver de 1968 à Grenoble. Créé sur un ancien terrain militaire, pour des questions administratives notamment, dont les origines aéronautiques sont antérieures à 1930, l’aéroport de Grenoble-Isère a remplacé l'aéroport de Grenoble-Mermoz, situé au sud de Grenoble, sur les communes d’Eybens, Échirolles et Grenoble.

Jusqu’en décembre 2003, l’exploitation de l’aéroport fut confiée à la Chambre de commerce et d'industrie de Grenoble, puis à celle de Lyon.

En janvier 2004, pour une durée de cinq ans, le Conseil Général de l’Isère, dans le cadre d’une délégation de service public, a confié la gestion et le développement de l’aéroport à une société de droit privé dédiée : la SEAGI (Société d’Exploitation de l’Aéroport de Grenoble-Isère) constituée par l'entreprise de BTP Vinci et le gestionnaire de transports publics Keolis.

En janvier 2009, pour une durée de quatorze années et six mois (afin de tenir compte du décalage lié à la saison aéronautique hivernale), toujours dans le cadre d’une délégation par le service public, le Conseil Général de l’Isère a de nouveau confié la gestion et l'exploitation de cet aéroport à la SEAGI.

Ce nouveau contrat porte sur "le développement du trafic" et "l'exploitation, l'entretien et la maintenance de la plate-forme aéroportuaire" (aérogare, infrastructures, équipements et implantations commerciales...), mais aussi sur la desserte de l'aéroport, la qualité de service apportée aux clients et usagers de la plate-forme notamment et l'aménagement du site.

Les sociétés Vinci et Keolis devront, selon les termes du contrat, investir 6 millions d'euros pour améliorer l'aéroport et organiser un service de desserte de transports collectifs entre l'aéroport et le centre ville de Grenoble.

Les aéroports de Grenoble-Isère et Chambéry-Savoie ont accueilli l'édition 2008 du forum Low-cost French Connect.

L'aéroport a été, en 2008, l'étape de départ du Tour aérien 2008 Rêves de gosses.

Capacité

Terminaux

Terminal A Départs

Une aérogare (Terminal D Départs) inaugurée en octobre 2002 permet d’accueillir jusqu’à un million de passagers par an (1 800 passagers en capacité horaire). Elle comporte trois salles d'embarquement, 26 banques d'enregistrement, un salon VIP... Un agrandissement des salles d'embarquement est prévue afin de répondre à la croissance du trafic sur la plateforme. Le terminal Arrivées (Terminal A Arrivées) a bénéficié d'une extension (Zone A2) comprenant 2 tapis supplémentaires et un hall d'attente, avec un bar et des comptoirs d'informations pour les tours opérateurs et les compagnies aériennes. Enfin, un nouveau terminal business (Terminal B) a été mis en place, destiné à accueillir 5 000 personnes voyageant en classe affaire sur des vols réguliers, ou sur des vols privés.

Aires de Trafic

L’aéroport est équipé d’une piste de 3 050 mètres par 45 pouvant accueillir tous types d’avions (jusqu’au Boeing 747-400).

Deux parkings dédiés à l'aviation commerciale cohabitent. Le parking PAPA de 45 000 m² permet d’accueillir jusqu’à six Boeing 737 ou deux Boeing 737 et quatre Boeing 757 simultanément ; il est doté de cinq postes en chaussée souple et d'un poste de stationnement en béton. Le parking LIMA peut accueillir jusqu'à quatre appareils de type Boeing 757.

Une extension du parking LIMA (appelée par les locaux "la Darse") est dédiée à l'aviation légère.

Fréquentation

1968 1970 1975 1980 1985 1990 1995
trafic passagers 56 416 111 542 194 265 263 963 312 208 379 820 275 060
dont passagers internationaux
dont passagers nationaux
taux de variation annuel du trafic passagers en stagnation 0 % en augmentation +98 % en augmentation +74 % en augmentation +36 % en augmentation +18 % en augmentation +22 % en diminution -28 %
mouvements
Source : Aéroport de Grenoble-Isère
2000 2005 2006 2007 2008 2009 2010
trafic passagers 259 028 271 407 435 736 472 647 474 083 456 062 352 469
dont passagers internationaux 75 413 268 929 427 698 466 557 465 829 451 897 347 000
dont passagers nationaux 182 825 2 056 2 743 2 019 1 944 3 282 3 000
taux de variation annuel du trafic passagers en diminution -5,8 % en augmentation +33 % en augmentation +61 % en augmentation +8,5 % en augmentation +0,2 % en diminution -3,8 % en diminution -22,7 %
mouvements 40 188 38 540 42 482 43 309 40 936 39 042 38 600
Sources : Union des Aéroports Français, Aéroport de Grenoble-Isère

En 2006, l’activité voyage d’affaires a représenté 4 000 passagers sur l’aéroport de Grenoble-Isère. Cette clientèle se compose d’une part d’aviation d’affaires privée qui se déplace pour les loisirs, mais également d’entreprises dont les sièges sociaux sont basés à Grenoble.

Le cap des 500 000 passagers a été franchi avec 501 000 passagers accueilli entre avril 2007 et mars 2008. L'aéroport Grenoblois a accueilli 440 356 passagers de décembre 2008 à avril 2009. Le trafic global enregistre une progression de 6 % du 1er décembre 2008 au 30 avril 2009 avec une très forte progression en janvier et avril. Les pics de trafic sur ces deux mois peuvent s’expliquer en partie par les nombreux déroutements que la plate-forme grenobloise a acceptés compte tenu des conditions météorologiques difficiles sur des aéroports avoisinants. Les vols réguliers proposés par 5 compagnies cet hiverLequel ? (Ryanair, Easyjet, Air Southwest, Transavia et Wizz Air) marquent un léger fléchissement. Le samedi reste le jour de plus forte activité tant en vols réguliers qu’en charters, avec une moyenne de 58 vols par samedi (dont 23 vols réguliers) et un pic à 60 vols sur 3 samedis. Le trafic du dimanche est aussi en forte progression, avec 22 vols en moyenne (dont 15 charters contre 2 seulement en 2005). Les pays émetteurs de vols charters à destination de Grenoble-Isère restent majoritairement le Royaume-Uni, suivi de la Scandinavie, la Russie et Israël.

Services

L’aéroport est donc relié à la gare routière de Grenoble[1], en correspondance avec l’ensemble des stations de ski iséroises et les autres métropoles régionales. Sur place, les passagers bénéficient de tous les services nécessaires : location de voitures, distributeurs de billets, bar/restaurant, kiosque/librairie, boutiques hors-taxe.

Notes et références

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport de Grenoble-Isère de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aeroport de Grenoble - Isere — Aéroport International de Grenoble Isère Aéroport International de Grenoble Isère Code AITA GNB Code OACI LFLS Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Grenoble - Isère — Aéroport International de Grenoble Isère Aéroport International de Grenoble Isère Code AITA GNB Code OACI LFLS Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport De Grenoble - Saint-Geoirs — Aéroport International de Grenoble Isère Aéroport International de Grenoble Isère Code AITA GNB Code OACI LFLS Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport International de Grenoble-Isère — Code AITA GNB Code OACI LFLS Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Grenoble — Aéroport International de Grenoble Isère Aéroport International de Grenoble Isère Code AITA GNB Code OACI LFLS Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Grenoble - Saint-Geoirs — Aéroport International de Grenoble Isère Aéroport International de Grenoble Isère Code AITA GNB Code OACI LFLS Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de grenoble - saint-geoirs — Aéroport International de Grenoble Isère Aéroport International de Grenoble Isère Code AITA GNB Code OACI LFLS Pays …   Wikipédia en Français

  • Aeroport de Grenoble-Mermoz — Aéroport de Grenoble Mermoz L Aéroport de Grenoble Mermoz est l ancien aéroport de Grenoble, fermé en 1967. Historique Dès les années 1920 l’aviation civile et de tourisme se développe, y compris dans le Dauphiné. Des clubs voient ainsi le… …   Wikipédia en Français

  • Aéroport De Grenoble-Mermoz — L Aéroport de Grenoble Mermoz est l ancien aéroport de Grenoble, fermé en 1967. Historique Dès les années 1920 l’aviation civile et de tourisme se développe, y compris dans le Dauphiné. Des clubs voient ainsi le jour : l’Aéro club du… …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de grenoble-mermoz — L Aéroport de Grenoble Mermoz est l ancien aéroport de Grenoble, fermé en 1967. Historique Dès les années 1920 l’aviation civile et de tourisme se développe, y compris dans le Dauphiné. Des clubs voient ainsi le jour : l’Aéro club du… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”