Aéroport de Anfa

Anfa

Anfa ( آنفا en arabe) est une ancienne cité et aujourd'hui un quartier de Casablanca, au Maroc.

Sommaire

Historique

Origine imprécise

La fondation d'Anfa reste un mystère, d'après Léon l'Africain, né en 1490, elle aurait été fondé par les Romains. Pour Marmol, son origine serait Phénicienne. Pour Ezzayani, né en 1734, la ville aurait été fondé par les Berbères Les Zénata s'établirent à Tamesna et Tadla, les Senhadja en Doukkala. Les émirs des zénata bâtirent la ville d'Anfa dans les Tamesna et la ville de Day dans le Tadla.

Conquête Almoravide

Le conquérant Almoravide Youssef Ibn Tachfin se heurta en Tamesna (région qui s'étendait de l'Oum Rabiî au Bouregreg) à la résistance des hérétiques berbères les Berghouata. Il réussit à conquérir Anfa en 1068. Au XII siècles, le géographe Al-Idrissi décrit la ville comme étant un port commercial actif.

Almohade, Mérinide, Wattaside

Du XIII au XV siècle, Anfa est une ville importante, Les Almohades et Mérinides se la disputeront puis ce sera les Mérinides et les Wattassides. A la fin de cette dernière, Anfa formera une république de corsaires.

Destruction de la ville

Elle fut démolie de fond en comble une première fois en 1468 à la suite d'une expédition punitive menée par les portugais suite aux attaques incessantes sur leurs navires marchands par les corsaires d'Anfa.

Dynastie Alaouites

Trois siècles d'éclipse plus tard, le sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah qui y construisit médérsa et mosquée et la repeupla de Berbére. À la fin du XVIIIe siècle, il accorda aux Espagnols le privilège du commerce du port de la ville qu'ils renomment Casablanca, nom toujours employé aujourd'hui.

D'Anfa à Dar el-Beida

En 1794, la ville devient la résidence du gouverneur de la province de Chaouia sous le nom de Dar el-Beïda, littéralement "Maison Blanche" devenue Casablanca.

Protectorat français

Conférence de Casablanca (1943), Président Roosevelt et Premier ministre Churchill.

Pour renforcer sa présence et consolider sa pérennité, les français décidèrent de construire un port à la ville. Cette décision a eu pour effet de donner un nouveau souffle à la ville. À partir des années 1920, cette colline fut aménagée pour accueillir les nouveaux venus (principalement français et marocains) qui s'y firent construire de luxueuses villas comparables à celles de Los Angeles ou de Miami.

Conférence d'Anfa

En 1943 et en pleine guerre mondiale, elle accueilli la conférence d'Anfa ou le président Roosevelt et le premier ministre Churchill reçu par le sultan Mohammed V et le prince Moulay Hassan (futur Hassan II) s'entretinrent sur l'avenir de la campagne allié en Afrique du Nord.

Renouveau de la ville

À partir des années 1950, Anfa connut un nouvel essor avec l'arrivée massive de riches fassis (nobles originaires de Fès) qui constituaient le gotha maghrébin des affaires. Depuis, la réputation d'Anfa comme le quartier le plus chic et le plus huppé du Maroc n'a cessé de croître. En effet le quartier d'Anfa représente la puissance et la réussite des familles d'origine citadine (notamment fassies) qui y prédominent largement.
Aujourd'hui, le quartier le plus chic de la capitale économique rivalise avec le prix des terrains des grandes métropoles internationales.

Le quartier abrite aussi de luxueux palais, des hôtels, mais est aussi un lieu de divertissement de par ses pubs et discothèques, ses cinémas, ses restaurants, ses clubs de loisirs, son golf, ses complexes sportifs, et de ses galeries marchandes ainsi qu'avec sa corniche émaillée de clubs et de plages privées.

Démographie

La ville comptait en 1850 quelques centaines d'habitants, elle en comptait près de en 1866, dont Musulmans, Israélites et plus d'une centaine d'Européens. La démographie de la ville augmente considérablement sous le règne de Moulay Hassan Ier 20 000 personnes. En 2004, la population du quartier d'Anfa est d'environ 150 000 hab.

Les principaux boulevards du quartier d'Anfa sont: Boulevard du Lido, John Fitzgerald Kennedy, Franklin D. Roosevelt, Océan Pacifique, Abdelkrim Khattabi ainsi que la Corniche.

À Anfa se situe un aéroport (Casablanca Metropolitan, code AITA : CAS).

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail du Maroc Portail du Maroc
Ce document provient de « Anfa ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport de Anfa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aéroport Anfa — Anfa Anfa ( آنفا en arabe) est une ancienne cité et aujourd hui un quartier de Casablanca, au Maroc. Sommaire 1 Historique 1.1 Origine imprécise 1.2 Conquête Almoravide …   Wikipédia en Français

  • Anfa — 33° 35′ 18″ N 7° 38′ 31″ W / 33.5883, 7.64194 Anfa ( …   Wikipédia en Français

  • Grippe A(H1N1) de 2009 par pays — Grippe A (H1N1) de 2009 par pays Cas humains détectés par pays Décès confirmés Total 5 865 …   Wikipédia en Français

  • Grippe A (H1N1) de 2009 au Costa Rica — Grippe A (H1N1) de 2009 par pays Cas humains détectés par pays Décès confirmés Total 5 865 …   Wikipédia en Français

  • Grippe A (H1N1) de 2009 au Royaume-Uni — Grippe A (H1N1) de 2009 par pays Cas humains détectés par pays Décès confirmés Total 5 865 …   Wikipédia en Français

  • Grippe A (H1N1) de 2009 au Royaume-Uni­­­­­­­ — Grippe A (H1N1) de 2009 par pays Cas humains détectés par pays Décès confirmés Total 5 865 …   Wikipédia en Français

  • Grippe A (H1N1) de 2009 en Australie — Grippe A (H1N1) de 2009 par pays Cas humains détectés par pays Décès confirmés Total 5 865 …   Wikipédia en Français

  • Grippe A (H1N1) de 2009 en Espagne — Grippe A (H1N1) de 2009 par pays Cas humains détectés par pays Décès confirmés Total 5 865 …   Wikipédia en Français

  • Grippe A (H1N1) de 2009 par pays — Cas humains détectés par pays Décès confirmés Total 5 865 …   Wikipédia en Français

  • Épidémie de grippe porcine H1N1 par pays — Grippe A (H1N1) de 2009 par pays Cas humains détectés par pays Décès confirmés Total 5 865 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”