Truk

Îles Truk

Les îles Truk et le lagon de Truk, Chuuk

Les îles Truk sont un groupe d'îles de Chuuk dans le Pacifique à environ 1 000 kilomètres au sud-est de Guam.

Les îles Truk sont entourées d'un récif corallien qui constitue le lagon de Truk. Pendant la Seconde Guerre mondiale, une partie importante de la Marine impériale japonaise était basée dans ce lagon, le centre administratif étant situé à Tonoas (sud de Weno).

L'endroit était considéré comme la base japonaise la plus importante de toutes celles installées dans le Pacifique.

Sur les diverses îles constituant l'archipel, le Génie japonais avait construit un ensemble de routes, de bunkers et de petits aérodromes. Il y avait également une base de réparation de sous-marins et une station radar, et ces diverses installations étaient protégées par des défenses côtières et des mortiers.

Dans le lagon, on pouvait voir des cuirassés, des porte-avions, des croiseurs, des destroyers, des tankers, des cargos, des navires de lutte anti-sous-marine et des sous-marins.

Après la prise des îles Marshall début février 1944, le 17 février 1944, l'opération Hailstone, exécutée par la Marine des États-Unis, fut l'une des plus importantes batailles navales de la Guerre dans le Pacifique, au résultat cependant amoindri par l'absence des unités les plus importantes de la Marine impériale japonaise, à savoir la Flotte Combinée, qui avaient à ce moment-là quitté Truk et se trouvaient à Palaos.

L'opération dura trois jours et entraîna pour la Marine Impériale la plus importante perte de navires de l'histoire, tous des croiseurs et des destroyers (les porte-avions se trouvant alors dans la Flotte Combinée). Au total, 60 navires et 275 avions furent expédiés au fond du Lagon. En soi, cependant, l'essentiel n'était pas tant la perte de bâtiments secondaires pour la Marine Impériale mais la destruction de Truk en tant que base opérationnelle.

Les pertes japonaises furent telles que les pilotes américains surnommèrent cette bataille "le grand tir à la dinde des Mariannes" (the Great Marianas Turkey Shoot).

Quatre mille, cinq mille hommes peut-être, périrent lors du raid américain.

Le tourisme, particulièrement la plongée sous-marine parmi les multiples épaves du lagon, constitue l'une des importantes industries de Chuuk.

  • Portail de l’Océanie Portail de l’Océanie
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « %C3%8Eles Truk ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Truk de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Truk — (trŭk, tro͝ok) See Chuuk. * * * …   Universalium

  • Truk — Truk, eine der Karolinen, Korallenriff (mit mehrern Felseninseln), 132 qkm, (1903) 13.115 E …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Truk — Truk, islas …   Enciclopedia Universal

  • truk — truk·ese; …   English syllables

  • truk̂- —     truk̂     See also: see under tu̯erk̂ …   Proto-Indo-European etymological dictionary

  • truk — trùk interj. KlbII11(Lkm); N kartojant nusakomas trukčiojimas: Mana kumelaitė trùk trùk, o kirvis per spyną kumelei stuk stuk (ps.) LzŽ. Vir vir vir vir vir naujas ratelis, truk truk truk truk truk šilkų kuodelis LTsI136 …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • Truk — Flagge Karte des Bundesstaates Chuuk …   Deutsch Wikipedia

  • Truk — geographical name see Chuuk …   New Collegiate Dictionary

  • Truk — nm passerelle formée de pierres Bretagne …   Glossaire des noms topographiques en France

  • trük — is., ğü, Fr. truc Sinema veya tiyatroda teknik ustalıkla yapılan gösteri Eleştirmenlerce sırf orijinalite trüğü olarak değerlendiriliyordu. H. Taner …   Çağatay Osmanlı Sözlük

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”