Trouville-sur-Mer
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Trouville (Seine-Maritime), Trouville-la-Haule (Eure) ou Tourville

49° 22′ 06″ N 0° 04′ 57″ E / 49.3683333333, 0.0825

Trouville-sur-Mer
Façades sur le bord de la Touques
Façades sur le bord de la Touques
Administration
Pays France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Trouville-sur-Mer
(chef-lieu)
Code commune 14715
Code postal 14360
Maire
Mandat en cours
Christian Cardon (DVD)
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Cœur Côte Fleurie
Site web www.trouville.fr
Démographie
Population 4 864 hab. (2008[1])
Densité 716 hab./km²
Aire urbaine 23 159 hab. (2008)
Gentilé Trouvillais
Géographie
Coordonnées 49° 22′ 06″ Nord
       0° 04′ 57″ Est
/ 49.3683333333, 0.0825
Altitudes mini. 0 m — maxi. 148 m
Superficie 6,79 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Trouville-sur-Mer est une commune française, située dans le département du Calvados et la région Basse-Normandie.

Ses habitants sont appelés les Trouvillais et les Trouvillaises.

Sommaire

Géographie

Trouville se trouve tout à l'est du Calvados, à l'embouchure de la Touques, sur sa rive droite, en face de Deauville.

Toponymie

Attesté sous la forme à finale latinisée Torouvilla en 1220 - 1223.

Albert Dauzat et Charles Rostaing[2], citant probablement Jean Adigard des Gautries, expliquent tous les Trouville de Normandie comme étant le domaine rural (cf. formations médiévales en -ville, appellatif issu du gallo-roman VILLA « grand domaine rural ») de Thorulfr, anthroponyme norrois.

François de Beaurepaire[3],[4], quant à lui, préfère le nom de personne Turold, d'origine anglo-scandinave.

Thorulfr ou plutôt ÞórulfR / Þorólfr est composé des éléments Thor, le dieu, et ulfr « loup », que l'on retrouve dans les patronymes en -ouf (et certains -ou(t)) de Normandie. Ex: ouf, Ingouf (variante Ygout), Gounouf (variante Gounout), Osouf (variante Auzou(t)), etc.

L'anthroponyme Turold est une variante (anglo-scandinave [?]) du vieux norrois Þórvaldr (autre forme Þóraldr) « Thor-dirigeant ». Cet ancien prénom, commun dans le duché de Normandie (cf. Turold), est devenu un patronyme fréquent en Normandie sous les formes Théroude, Touroude, Thouroude, Throude et Troude.

Les Trouville sont attestés par des formes anciennes latinisées du type Turolvilla ou Thorouvilla au XIe, XIIe et XIIIe siècles. Cela rend complexe l'identification du second élément -ol / -ou du nom de personne; c'est-à-dire -ulfr ou -old.

Jean Renaud mentionne le hameau de Trouville à Bois-d'Ennebourg qui serait attesté sous la forme Turulfi villa vers 1025[5]. Cette forme conforterait la première hypothèse.

Par contre, François de Beaurepaire identifie Turold dans Trouville-la-Haule (Turoltvilla 1025.)[6].

Histoire

L'histoire de Trouville remonte au Moyen Âge. La ville n'était alors qu'un petit port de pêche.

Cet ancien village de pêcheurs est devenu une destination touristique de Normandie, notamment prisée par les habitants de l'Ile-de-France.

L'essor de la station, qui a débuté au XIXe siècle avec la mode des bains de mer, est sûrement dû à sa fréquentation par un petit groupe de peintres : Huet, A. G. Decamps et son élève Louis Godefroy Jadin, Eugène Isabey, Charles Mozin le « découvreur de Trouville »[7],[8] et Corot, dont le musée d'Orsay fournit au moins une preuve Trouville bateaux de pêche échoués dans le chenal. L'écrivain Alphonse Karr[9] a également contribué à sa renommée.

Alexandre Dumas en parle dans ses Mémoires[10] : « [...] Arrivé au Havre, je me mis en quête d'un endroit où passer un mois ou six semaines; je demandai un village, un coin, un trou, pourvu qu'il fût au bord de la mer ; on me nomma Sainte-Adresse et Trouville. [...] et ayant appris que Trouville était encore plus isolé, plus perdu, plus solitaire que Sainte-Adresse, j'optai pour Trouville. [...] Puis je me rappelai, comme on se rappelle un rêve, que mon bon ami Huet, le paysagiste, le peintre des marais et des grèves, m'avait parlé d'un charmant village au bord de la mer où il avait failli s'étrangler avec une arête de sole, et que ce village s'appelait Trouville. [...] ll y avait au Havre infiniment plus d'occasions pour Rio de Janeiro, pour Sydney ou pour la côte de Coromandel qu'il n'y en avait pour Trouville. Trouville, comme latitude, était alors à peu près aussi ignoré que l'île de Robinson Crusoë. »

Jusqu'en 1926, Trouville-sur-Mer et son canton étaient rattachés à l'ancien arrondissement de Pont-l'Évêque, supprimé à cette date et jamais reconstitué.

Héraldique

Blason ville fr Trouville-sur-Mer (Calvados).svg

Les armes de la commune de Trouville-sur-Mer se blasonnent ainsi :
D'azur à la barque trouvillaise équipée d'argent voguant sur une mer de sinople mouvant de la pointe, au chef de gueules chargé de trois étoiles d'or.

Administration

L'hôtel de ville XIXe siècle
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1831 1857 Louis Guider - -
1904 1910 Eugène Letellier - Directeur du Journal
1934 1951 Fernand Moureaux - Propriétaire de Suze
- 1983 Jean-Charles Médard de Hersé - -
mars 1983 en cours Christian Cardon UDF, puis Divers droite Conseiller à la Cour des comptes
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Site Cassini[11])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
938 628 1 072 1 236 1 464 1 673 1 887 2 267 3 504 4 163 5 200 5 694 5 761 5 886 6 263 6 308 6 243 6 264
Évolution démographique
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
6 137 6 401 6 190 6 262 6 514 6 465 6 182 7 585 7 040 6 622 6 429 6 618 6 008 5 607 5 411 4 992 4 928

Lieux et monuments

Vue panoramique de la plage et de l'entrée du port.

Monuments historiques

Marché aux poissons de Trouville-sur-Mer.
L’ancien hôtel des Roches Noires vu de la plage.
La villa Montebello, musée municipal.

La commune abrite cinq monuments historiques :

  • L'ancien hôtel des Roches Noires, inscrit pour partie par arrêté du 11 août 2000 et dont le hall d'entrée a été classé par arrêté du 29 mai 2001. Il a été peint par Claude Monet et a été le lieu de villégiature de personnalités comme Marcel Proust et Marguerite Duras[12].
  • La villa Montebello qui accueille désormais le musée de la ville, inscrite par arrêté du 16 juillet 1987[13].
  • La poissonnerie normande (1936), due à l'architecte Maurice Vincent (gravement endommagée par un incendie le 24 septembre 2006), en cours de reconstruction. Elle a été inscrite par arrêté du 14 septembre 1992[14].
  • Le château d'Aguesseau, situé sur les hauteurs de la ville. Construit au XVIIe siècle, il a été profondément remanié en 1853 suite aux travaux entrepris par le prince Murat. Il a été inscrit par arrêté du 24 février 1995[15].
  • Le bureau de poste (1929), dû à l'architecte Pierre Chirol.

Autres monuments

  • Trouville possède plusieurs églises :
    • Église de Bon-Secours
    • Église Notre-Dame-des-Victoires
    • Chapelle Saint-Jean
    • Église d'Hennequeville
  • Les villas du bord de mer avec la promenade en planches.
  • L’hôtel de ville.
  • Le casino (groupe Lucien Barrière) sur le thème de la Louisiane (premier casino à thème d'Europe), décoré par Jacques Garcia.
  • La jetée promenade construite en bois.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Résidents

Plaque rappelant les séjours de Marguerite Duras à l’ancien hôtel des Roches Noires.

Économie

Le tourisme est la principale activité économique de la ville. Trouville conserve également une petite activité de pêche.

Tourisme

Trouville est une station balnéaire très appréciée, et notamment des Parisiens pour sa proximité (environ deux heures de route ou de train). Sa belle plage de sable fin est l'un de ses principaux attraits.

La plage de Trouville.

Quartiers de Trouville

  • Hennequeville
  • Les quais et la rue des Bains
  • La rue de Paris : cette rue est le prolongement de la rue des bains et mène à la plage de Trouville elle est très empruntée par de nombreux vacanciers, elle abrite aujourd'hui quelques commerces. Cette rue était très vivante et empruntée par l'aristocratie parisienne avant la première guerre mondiale.

Culture

Trouville accueille chaque année depuis 2000 un festival de cinéma consacré aux courts-métrages "Off-Courts".

Jumelages

Sports

Notes

  1. Populations légales 2008 de la commune : Trouville-sur-Mer sur le site de l'Insee
  2. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud 1978. p. 688.
  3. Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, p. 202.
  4. Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, éditions Picard 1979. p. 158.
  5. Jean Renaud, Vikings et noms de lieux de Normandie, OREP éditions 2009. p. 115.
  6. F. de Beaurepaire, Op. cités.
  7. La Villa Montebello musée de peinture de Trouville-sur-Mer conserve quatorze dessins et quinze peintures de Charles Mozin dont : La Traversée du gué et L'Invincible gagnant le port, 1855.
  8. Yves Bayard, Les Peintre de Trouville, 1820 - 1940 ou la trilogie de la villégiature, Trouville, Pierre Mardaga éditeur, Bruxelles.
  9. René Musset, « Alphonse Karr et Trouville », Annales de Normandie, 4e année, n° 2, mai 1954.
  10. Michel Lévy Frères, 1869.
  11. http://cassini.ehess.fr/ : notices communales avec tous les recensements
  12. Notice no PA14000023, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  13. Notice no PA00111769, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  14. Notice no PA00111841, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  15. Notice no PA00135503, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  16. Ouest-France, 1er mars 2011.
  17. http://www.cnth.org/v2_0_2/cnth.html

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Trouville-sur-Mer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Trouville-sur-mer —  Ne doit pas être confondu avec Trouville (Seine Maritime) ou Trouville la Haule (Eure) …   Wikipédia en Français

  • Trouville-sur-Mer — Trouville sur Mer …   Deutsch Wikipedia

  • Trouville-sur-Mer — Escudo …   Wikipedia Español

  • Trouville-sur-Mer — (spr. truwíl ßür mähr), Hafenstadt im franz. Dep. Calvados, an der Mündung der Touques in die Seinebai, (1901) 6137 E., prunkvolles Seebad; südwestl. davon Deauville, 2874 E., Hafen, Seebad …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Trouville-sur-Mer —   [truːviːlsyːr mɛːr], Stadt im Département Calvados, Frankreich, Seebad an der normannischen Küste, rechts der Mündung der Touques (gegenüber Deauville) in die Seinebucht, 5 600 Einwohner.   …   Universal-Lexikon

  • Trouville-sur-Mer — French commune nomcommune=Trouville sur Mer caption=Banks of the Touques River in Trouville région=Basse Normandie département=Calvados arrondissement=Lisieux canton=Trouville sur Mer insee=14715 cp=14360 maire= Christian Cardon mandat=2008 2014… …   Wikipedia

  • Trouville-sur-Mer — Original name in latin Trouville sur Mer Name in other language Deauville Trouville, Trouville, Trouville sur Mer, Truvil Sjur Mer, Truvil sjur Mer, bin hai te lu wei er, toruvuTrouville sur Meriru=shuru=meru, Трувиль Сюр Мер, Трувиль сюр Мер,… …   Cities with a population over 1000 database

  • Trouville-sur-Mer — geographical name see Trouville …   New Collegiate Dictionary

  • Canton de Trouville-sur-Mer — Administration Pays France Région Basse Normandie Département Calvados Arrondissement Lisieux Co …   Wikipédia en Français

  • Canton De Trouville-sur-Mer — Administration Pays France Région Basse Normandie Département Calvados Arrondissement Lisieux Code cantonal 14 35 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”