Aéroport Dorval

Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trudeau et Dorval (homonymie).
Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal
Montréal-Pierre Elliott Trudeau International Airport
Trudeau Airport 1.jpg
Code AITA
YUL
Code OACI
CYUL
Pays Canada Canada
Ville desservie Montréal (Québec)
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire Aéroports de Montréal
Altitude 36 m 118 ft
Latitude 45°28′05″N
Longitude 73°44′29″W
Pistes
Direction Longueur Surface
mètres pieds
06L/24R 3 353 11 000 asphalte\béton
06R/24L 2 926 9 600 asphalte\béton
10/28 2 134 7 000 asphalte\béton
Catégories
Aéroports • Aéroports par pays
Listes
Liste des aéroportsPar code AITA
Par nombre de passagers
Vue satellite de l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal

L'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal ou simplement Montréal-Trudeau anciennement Aéroport de Dorval (code AITA : YUL ; code OACI : CYUL) est situé dans la ville de Dorval, Québec, Canada, dans l'agglomération de Montréal. Il est l'aéroport primaire desservant le trafic passager de la ville. L'autre aéroport de la communauté métropolitaine de Montréal, sis à Mirabel, ne dessert que le transport des cargaisons. En 2008, Montréal-Trudeau a accueilli quelque 12,8 millions de passagers[1].

Anciennement appelé l’Aéroport international de Montréal-Dorval, il fut rebaptisé le 1er janvier 2004 à la mémoire de l'ancien premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau, au grand dam des expropriés de l'aéroport de Mirabel (construit en rase campagne sous le gouvernement Trudeau et maintenant pratiquement abandonné)[2].

En juin 2005, la nouvelle jetée internationale et le complexe des arrivées internationales furent inaugurés et sont maintenant en opération. L'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau fut l'un des premiers aéroports au monde à disposer d'une barrière d'embarquement pouvant accueillir le nouvel Airbus A380. Le 12 novembre 2007, près de 500 personnes sont arrivées de Paris-Charles de Gaulle à bord du A380 d'Air France (MSN007). Il est ensuite parti en Floride, pour ensuite revenir à Montréal le 15 et enfin retourner à Toulouse.

Sommaire

Historique

La naissance de Dorval

La naissance de l'aéroport de Dorval remonte au début des années 1940 alors que l'aéroport de Saint-Hubert, premier aéroport officiel de Montréal en service depuis 1927, ne suffit plus aux nouveaux besoins de l'aviation montréalaise. Le ministère des Transports acquiert alors le terrain du champ de courses de Dorval, qui offre le meilleur emplacement disponible.

L'aéroport de Montréal (Dorval) débutera ses activités le 1er septembre 1941 avec trois pistes pavées. Dès 1946, l'aéroport accueille déjà près d'un quart de million de passagers par an et plus d'un million au milieu des années 1950. Dorval est alors l'aéroport le plus achalandé au Canada.

En novembre 1960, l'aéroport est rebaptisé « Aéroport international Montréal-Dorval » et, le 15 décembre, le ministère des Transports inaugure la nouvelle aérogare, au coût de 30 millions de dollars. Elle est la plus grande au Canada et l'une des plus grandes dans le monde. Dorval est la porte d'entrée au Canada pour tout le trafic européen et l'aéroport accueille plus de deux millions de passagers en 1961.

Huit ans plus tard, l'aéroport de Dorval nécessite un programme d'expansion majeur. Compte tenu de l'augmentation prévue du trafic aérien et des restrictions au développement de l'aéroport dans un milieu urbain, le gouvernement canadien décide de construire un nouvel aéroport à Sainte-Scholastique (Mirabel), où seront transférés les vols internationaux dès 1975.

L'entrée en scène de Mirabel

Le 29 novembre 1975, le nouvel « Aéroport international Montréal-Mirabel » entre en service. Doté d'une zone opérationnelle de 7 000 hectares entourée d'une zone tampon de 29 000 hectares, il devient le plus vaste site aéroportuaire du monde en prenant en charge tous les vols internationaux, de même que certains vols de correspondance à destination des grands centres urbains du pays. Vingt-trois lignes aériennes internationales y transfèrent leurs activités outre-mer. Conséquemment, l'Aéroport international Montréal-Dorval doit redéfinir sa propre vocation aéroportuaire en assurant les vols intérieurs (au Canada) ainsi que les services transfrontaliers à destination des États-Unis. Dans les années qui vont suivre, un nouvel environnement d'affaires va prendre place à l'échelle du continent.

Le rôle d'Aéroports de Montréal

En décembre 1986, le gouvernement fédéral annonce que Dorval et Mirabel seront réunis en un système aéroportuaire intégré sous une seule structure de gestion. La mise en place de cette nouvelle structure débutera le 1er avril 1988 sous le nom d'Aéroports de Montréal.

En 1993, Aéroports de Montréal termine son premier exercice complet, voué au développement simultané des deux aéroports dans une optique de développement régional intégré. En 1995, Aéroports de Montréal annonce un programme d'investissement de 150 millions de dollars pour restaurer de fond en comble l'Aéroport international Montréal-Dorval et modifier certaines des infrastructures de l'Aéroport international Montréal-Mirabel.

Chacun des deux aéroports internationaux dispose aujourd'hui d'une mission et d'un créneau de développement spécifiques pour concurrencer à l'échelle de l'Amérique du Nord. L’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal offre aux sociétés aériennes et aux voyageurs des correspondances intégrées sur tous les types de vols réguliers tandis que l'Aéroport international Montréal-Mirabel développe les secteurs du cargo et de l'industriel.

Les aéroports internationaux Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel réalisent maintenant leurs vocations aéroportuaires en conformité avec les valeurs et la mission d'Aéroports de Montréal.

Jetées et destinations

Montréal-Trudeau offre des vols vers plus de 120 destinations régulières et saisonnières dans le monde entier, au Canada, aux États-Unis et à l'international. Il est le troisième aéroport en importance au Canada, après Toronto-Pearson et Vancouver[3].

Jetée internationale

Barrières 52 à 61

  • Flag of Mexico.svg Aeroméxico (Mexico)
  • Flag of Algeria.svg Air Algerie (Alger)
  • Canada Air Canada (Athènes [saisonnier - commence 3 juin 2010[4]], Barcelone [saisonnier - commence 3 juin 2010[5], Bridgetown, Bruxelles [commence 12 juin 2010[6]], Cancún, Cayo Coco, Cayo Largo, Francfort-sur-le-Main, Fort-de-France, Genève, Holguin, Londres/Heathrow, Mexico, Montego Bay, Nassau, Paris/CDG, Pointe-à-Pitre, Port-au-Prince, Provindenciales, Puerto Plata, Puerto Vallarta [commence 25 décembre 2009[7]], Punta Cana, Rome-Fiumicino, Samaná [commence 19 décembre 2009[8]], Santa Clara, Sainte Lucie, Varadero)
  • France Air France (Paris/Charles de Gaulle)
  • France Air Saint-Pierre (Saint-Pierre)
  • Canada Air Transat (Acapulco, Athènes, Bâle/Mulhouse ,Barcelone, Bordeaux, Bruxelles, Camaguey, Cancún, Cayo Coco, Cayo Largo, Dublin , Fort-de-France, Fort-Lauderdale, Holguin, Ixtapa, La Ceiba, La Romana, Lisbonne, Londres/Gatwick, Lyon, Madrid, Malaga, Managua, Manchester, Manzanillo (Cuba), Manzanillo (Mexique), Marseille, Montego Bay, Nantes, Nice, Orlando, Shannon, Santo Domingo, Panamá City, Port d'Espagne (Turks et Caicos, Paris/CDG, Porlamar, Port-au-Prince, Puerto Plata, Puerto Vallarta, Punta Cana, Venise, Pointe-Pitre, Rome-Fiumicino, San Andres Island, San Jose, Samana, San Salvador, Santa Clara, Santiago, Saint Domingue, St. Martin, Toulouse, Valence, Varadero, Vienne)
  • Flag of the United Kingdom.svg British Airways (Londres/Heathrow)
  • Canada Canjet (Camaguey, Cancún, Cayo Coco, Cayo Largo, Manzanillo, Montego Bay, Panamá, Providenciales, Puerto Vallarta, Santa Clara, St. Martin, Varadero)
  • France Corsairfly (Paris/Orly [saisonnier])
  • Cuba Cubana (Camaguey, Cayo Largo, Cayo Coco, Cienfuegos, La Havane, Holguin, Manzanillo de Cuba, Santiago de Cuba, Varadero)
  • Flag of Egypt.svg EgyptAir (Le Caire [saisonnier])
  • Flag of the Netherlands.svg KLM (Amsterdam)
  • Flag of Germany.svg Lufthansa (Munich [saisonnier])
  • Flag of Mexico.svg Mexicana (Mexico)
  • Flag of Iceland.svg Primera Air (Reykjavik [saisonnier])
  • Flag of Morocco.svg Royal Air Maroc (Casablanca)
  • Flag of Jordan.svg Royal Jordanian (Amman)
  • Portugal SATA (Lisbonne, Ponta Delgada [saisonnier])
  • Canada Skyservice (Bahias de Huatulco, Cancún, Cayo Coco, Cayo Largo, Holguin, La Romana, Montego Bay, Puerto Plata, Puerto Vallarta, Punta Cana, Samana, Santa Clara/Cayo Santa Maria, Varadero, Venise)
  • Canada Sunwing Airlines (Acapulco, Camaguey, Cancun, Cayo Coco, Cienfuegos, Cozumel, La Havane, Holguin, La Romana, Manzanillo de Cuba, Montego Bay, Panamá, Punta Cana, Puerto Plata, Puerto Vallarta, Roatán [saisonnier - commence 14 décembre], Santiago de Cuba, Saint-Domingue, Varadero)
  • Flag of Switzerland.svg Swiss (Zurich)
  • Flag of the United Kingdom.svg Thomas Cook Airlines (Londres/Gatwick [saisonnier])
  • Flag of Russia.svg Transaero (Moscou [saisonnier])
  • Canada WestJet (Cancún [saisonnier - commence 9 décembre 2009[9]])

Jetée transfrontalière (avec les États-Unis)

Barrières 72 à 89

Boeing 777-300ER d'Air Canada à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal

Les voyageurs à destination des États-Unis passent les formalités douanières américaines à Montréal. Cela permet alors d'arriver à une barrière domestique une fois à destination accélérant ainsi grandement les correspondances.

  • Canada Air Canada (Boston, Chicago-O'Hare, Denver, Fort Lauderdale, Fort Myers [commence 6 décembre 2009[10]], Las Vegas, Los Angeles, Miami, New York-LaGuardia, Orlando, San Francisco, San Juan [saisonnier], Tampa [saisonnier])
  • Canada Air Transat (Fort Lauderdale, Orlando)

Jetée domestique

Barrières 1 à 51

  • Canada Air Canada (Calgary, Deer Lake, Edmonton, Halifax, Ottawa, St. John's (NL), Toronto-Pearson, Vancouver)
    • Air Canada Jazz (Bagotville, Baie-Comeau, Bathurst, Charlottetown, Frédéricton, Halifax, Hamilton, Îles-de-la-Madeleine, Moncton, Mont-Joli, Ottawa, Québec, Rouyn-Noranda, Saint-Jean (NB), Saskatoon, Sydney (NE), Thunder Bay, Toronto-Pearson, Val-d'Or, Wabush, Winnipeg)
  • Canada Air Creebec (Val-d'Or, Waskaganish, Chisasibi, Kuujjuarapik, Chibougamau, Roberval, Nemiscau, Opinaca, Eastmain, Wemindji, La Grande)
  • Canada Air Georgian (Moncton)
  • Canada Air Inuit (Kuujjuarapik, Québec, La Grande)
  • Canada Air Labrador (Québec, Goose Bay, Sept-îles, St. John's, Wabush)
  • Canada Air Transat (Toronto-Pearson)
  • Canada First Air (Kuujjuaq, Iqaluit)
  • Canada Porter Airlines (Toronto centre-ville)
  • Canada Provincial Airlines (Sept-Îles)
  • Canada Sunwing Airlines (Toronto, Vancouver)
  • Canada Westjet (Calgary, Charlottetown, Edmonton, Halifax, Toronto, Vancouver, Winnipeg)

Vols charters irréguliers

Quelques compagnies aériennes desservent Montréal-Trudeau à l'occassion de vols charters spéciaux, ceux-ci ne sont pas fréquents donc ne peuvent être considérés comme vols commerciaux réguliers.

Compagnies aériennes ayant desservies YUL

Cargo

Bien que la plupart du fret aérien arrive à l'aéroport international Montréal-Mirabel, Montréal-Trudeau reçoit quelques petites compagnies cargo; Air Canada Cargo, Air Georgian, Nolinor Aviation, Volga-Dnepr

Hôtel Marriott ainsi que le secteur des départs vers les États-Unis

Agrandissement et projets

L'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal a fait l'objet d'importants travaux d'agrandissement et de modernisation qui viser à accroître la capacité de l'aérogare et à rehausser substantiellement le niveau de service offert aux passagers. Aéroports de Montréal y a investi de 2000 à 2008 environ 1,5 milliards de dollars[13].

  • 2009: Ouverture de l'hôtel Marriott et le nouveau secteur des départs vers les États-Unis
  • 2008: Rénovation de l’aéroquai
  • 2007: Rénovation de la jetée domestique
  • 2006: Agrandissement et modernisation du hall des arrivées
  • 2005: Nouvelle jetée internationale
  • 2004: Nouveau complexe des arrivées internationales
  • 2003: Nouvelle jetée transfrontalière
  • 2002: Agrandissement du bâtiment central
  • 2001: Lancement du programme d’expansion
Hall d'arrivées internationales

Nouvel hôtel et nouveau secteur des départs vers les États-Unis

Secteur des départs vers les États-Unis à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau

En août 2009, un hôtel de 275 chambres a ouvert ses portes, adjacent à la jetée transfrontalière, celui-ci est sous la bannière Marriott. Un nouveau secteur des départs vers les États-Unis a été inauguré aussi situé sous l'hôtel. Ce secteur compte 44 postes d'enregistrement, 8 points de contrôle de sûreté, 29 guichets de douaniers, des nouveaux restaurants et boutiques et une boutique hors-taxe[14]'[15].
Vidéo du nouveau secteur des départs vers les États-Unis

Future navette ferroviaire

Exposition concernant le 100ème anniversaire de l'aviation au Canada dans le secteur des départs vers les États-Unis à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau

ADM, Via Rail et l'Agence métropolitaine de transport projettent de construire une liaison ferroviaire entre Montréal-Trudeau et la Gare centrale de Montréal ou encore la Gare Lucien-L'Allier. La décision devrait être prise en 2009 et le projet devrait être inaugurer en 2013[16].

Reconfiguration de l'échangeur Dorval

En février 2009, Aéroports de Montréal, la ville de Montréal et Transports Québec, de concert avec le gouvernement du Canada, annonçaient un investissement de $ 224 millions pour le réaménagement majeur de l'échangeur Dorval qui comprendra la construction des liens directs entre l'aéroport et les autoroutes 20 et 520. Les travaux ont débuté en 2009 pour se terminer en 2013. Ce projet s'accompagne également d'une reconfiguration du réseau routier à l'intérieur du site aéroportuaire [17].

Accès à l'aéroport

Bien que la navette ferroviaire ne soit pas encore réalisée, les passagers peuvent se rendre à Montréal-Trudeau en taxi, en limousine, avec la navette aéroportuaire L'Aérobus opéré par le Groupe La Québécoise depuis la Gare d'autocars de Montréal/Métro Berri-UQAM ou encore en transport en commun via la STM avec présentement 3 lignes d'autobus soit la "204 Cardinal" (sept jours/semaine), la "209 Des Sources" (lundi au vendredi), ainsi que la "356 Sainte-Anne-de-Bellevue" (bus de nuit). Ces trois lignes d'autobus rejoignent la Gare Dorval de AMT, non loin de la Gare de Dorval de Via Rail.

Données

Tableaux concernant les destinations et vols hebdomadaires depuis l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal pour l'année 2009[18].

YUL par destinations au Canada
Rang Villes Nb. de vols hebdomadaires
1
Canada Toronto-Pearson
177
2
Canada Québec
126
3
Canada Toronto centre-ville
102
4
Canada Ottawa
74
5
Canada Halifax
54
6
Canada Calgary
48
7
Canada Vancouver
47
8
Canada Moncton
27
9
Canada Winnipeg
26
10
Canada Charlottetown,
St-Jean (NB)
21
YUL par destinations aux États-Unis
Rang Villes Nb. de vols hebdomadaires
1
États-Unis Chicago-O'Hare
89
2
États-Unis New York-Newark
66
3
États-Unis New York-LGA
65
4
États-Unis New York-JFK
49
5
États-Unis Washington-Dulles
41
6
États-Unis Philadelphie
40
7
États-Unis Boston
39
8
États-Unis Atlanta
35
9
États-Unis Détroit
27
10
États-Unis Miami
21
YUL par destinations à l'international
Rang Villes Nb. de vols hebdomadaires
1
France Paris-CDG
54
2
Mexique Mexico
20
3
Royaume-Uni Londres-Heathrow
14
4
Italie Rome
Cuba Varadero
11
5
Maroc Casablanca
9
6
Cuba Santa Clara
8
7
Pays-Bas Amsterdam
Allemagne Francfort, Munich
Suisse Genève, Zurich
7
8
Grèce Athènes
Mexique Cancún
France Paris-Orly
6
9
Algérie Alger
Belgique Bruxelles
Cuba Cayo Coco, La Havane, Holguín
France Lyon, Marseille
Jamaïque Montego Bay
4
10
République dominicaine Punta Cana
3

En 2008, Montréal-Trudeau s'est classé au 3ème rang des aéroports au Canada et au 35e rang en Amérique du Nord pour le nombre de passagers qui y ont transités[19].

Montréal-Trudeau 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Passagers 8 168 559 7 816 053 8 964 186 10 335 768 10 892 778 11 441 202 12 817 882 12 813 199

Source : Aéroports de Montréal

En 2008, le nombre des passagers est resté le même à 0,0 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 12,8 millions de voyageurs[20].

Exploitation restreinte la nuit

L'aéroport Montréal-Trudeau est ouvert 24 heures par jour pour les avions à hélices et les jets de moins de 45 tonnes. Sauf exceptions, les jets de plus de 45 tonnes ne peuvent décoller entre minuit et 6 h 00 et ils ne peuvent atterrir entre 1 h 00 et 7 h 00.

Galerie

Notes et références

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Portail de Montréal Portail de Montréal
  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
Ce document provient de « A%C3%A9roport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montr%C3%A9al ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport Dorval de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dorval (Québec) — Dorval Pour les articles homonymes, voir Dorval (homonymie). Dorval Dorval sur l île de Montréal Administration …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Montréal — Aéroports de Montréal Logo de Aéroports de Montréal Création 1er août 1992 …   Wikipédia en Français

  • Dorval — Pour les articles homonymes, voir Dorval (homonymie). Dorval Dorval sur l île de Montréal …   Wikipédia en Français

  • Aéroport International Pierre-Elliott-Trudeau De Montréal — Pour les articles homonymes, voir Trudeau et Dorval (homonymie). Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Montréal Pierre Elliott Trudeau International Airport …   Wikipédia en Français

  • Aéroport Montréal-Trudeau — Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Pour les articles homonymes, voir Trudeau et Dorval (homonymie). Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Montréal Pierre Elliott Trudeau International Airport …   Wikipédia en Français

  • Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal — Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Pour les articles homonymes, voir Trudeau et Dorval (homonymie). Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Montréal Pierre Elliott Trudeau International Airport …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Dorval — Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Pour les articles homonymes, voir Trudeau et Dorval (homonymie). Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Montréal Pierre Elliott Trudeau International Airport …   Wikipédia en Français

  • Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau — de Montréal Pour les articles homonymes, voir Trudeau et Dorval (homonymie). Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Montréal Pierre Elliott Trudeau International Airport …   Wikipédia en Français

  • Aéroport international de Montréal-Dorval — Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Pour les articles homonymes, voir Trudeau et Dorval (homonymie). Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Montréal Pierre Elliott Trudeau International Airport …   Wikipédia en Français

  • Aéroport international pierre-elliott-trudeau de montréal — Pour les articles homonymes, voir Trudeau et Dorval (homonymie). Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Montréal Pierre Elliott Trudeau International Airport …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”