Trituration

Trituration

La trituration est une opération de broyage par friction, combinant un mouvement de frottement et une forte pression (c'est aussi le travail des molaires lors de la mastication).

Utilisations de la trituration

La trituration des olives

La trituration est l'opération consistant à extraire l'huile des olives. On divise cette opération en quatre étapes fondamentales :

  1. - le broyage
  2. - le malaxage
  3. - la séparation solide/liquide
  4. - la séparation huile/eau.

Pendant des milliers d'années (environ cinq), ce travail a été réalisé par des meules (étapes 1 et 2) des presses (étape 3) et des bassins de décantation (étape 4). Au milieu des années soixante-dix, des nouvelles machines sont apparues. Ces machines, que l'on appelle « décanteurs », sont des cylindres métalliques pourvus d'un mécanisme interne assez compliqué, comprenant notamment une vis sans fin, et tournent à grande vitesse sur un axe horizontal (3 500 tr/min) environ. Ils permettent d'extraire l'huile de la pâte résultant du broyage des olives et de son malaxage d'une façon continue, même avec un fort taux d'humidité des olives. Il existe divers types d'assemblages, mais actuellement les systèmes les plus modernes sont composés comme suit : broyeur (1), malaxeur (2), décanteur horizontal (3 + début 4), séparateur (fin 4).

La pression n'est plus utilisée que dans quelques moulins qui veulent conserver un cachet traditionnel. La mention « pression à froid » est réservée aux huiles issues de ces moulins. On observe souvent des différences de goûts entre les huiles issues de l'un ou de l'autre des systèmes, mais les moulins modernes peuvent produire des huiles qui ont un goût similaire à celles des moulins anciens, selon les réglages et la mise en œuvre, alors que l'inverse n'est pas vrai: à tout point de vue, les moulins modernes sont plus performants que les moulins anciens. Si généralement les moulins modernes font des huiles qui n'ont pas le goût des huiles faites à l'ancienne, ce n'est pas parce qu'il ne le peuvent pas, mais parce que les opérateurs trouvent que les huiles faites à l'ancienne sont de qualité inférieure. Néanmoins, les huiles faites à l'ancienne sont plus douces et de nombreux consommateurs les trouvent à leur goût.

On appelle « rendement » la quantité d'huile obtenue pour un poids d'olives donné. On exprime habituellement cette valeur en litres pour 100 kg d'olives. Autrefois cette valeur devait être la plus élevée possible, par exemple atteindre 30-32 %, ce qui montrait une forte productivité des opérations de l'oléiculteur et du moulinier. Actuellement, le rendement élevé n'est plus un objectif, mais simplement un élément de calcul. Le rendement est en effet soumis à la teneur en eau des olives qui peut varier d'un jour à l'autre en fonction des conditions climatiques précédant la récolte, alors que le tonnage d'huile obtenu reste stable. Le rendement varie en fonction des variétés, des conditions de culture, de la maturité des fruits et des conditions climatiques. En début de saison, avec des variétés peu riches en huile comme la grossane (Vallée des Baux de Provence), on peut avoir des rendements inférieurs à 8 % (il faut alors plus de 12 kg d'olives pour faire un litre d'huile). En fin de saison, avec des variétés à fort rendement comme la Tanche de la région de Nyons, on peut obtenir jusqu'à 28 %. Néanmoins, les huiles obtenues en fin de saison sont peu fruitées, et peu propices à une bonne conservation. On assiste actuellement (2004) à un avancement progressif des dates de récolte, afin d'obtenir des huiles au fruité plus intense et plus chargé en arômes herbacés.

La trituration des graines oléagineuses

La trituration des graines oléagineuses est la première étape du procédé d'obtention des huiles végétales alimentaires, la seconde étape étant le raffinage.

Après séparation des enveloppes de la graine, le procédé industriel diffère selon que l'on traite des graines riches en huile (colza, tournesol, lin) ou du soya dont la teneur en huile est assez faible. Pour les premières la trituration consiste en une première étape de pression qui permet d'extraire environ la moitié de l'huile. La deuxième étape consiste en une extraction de l'huile résiduelle par un solvant organique (l'hexane en général). Pour le soja on broie les graines et on passe directement à l'extraction par solvant. Le solvant est ensuite séparé de l'huile et récupéré intégralement.

En France il existe de grandes usines de trituration, notamment à Grand-Couronne près de Rouen, à Sète (Sofiproteol), à Brest et Saint-Nazaire (Cargill).


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Trituration de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trituration — [ trityrasjɔ̃ ] n. f. • XIIIe; bas lat. trituratio 1 ♦ Didact. Action de triturer (1o); broyage par friction. Trituration du camphre dans un mortier. Trituration des aliments par les dents. ⇒ mastication. Bois de trituration (pour les panneaux d… …   Encyclopédie Universelle

  • Trituration — is the name of several different methods of processing materials. For example, trituration is a process in organic chemistry used to purify crude compounds containing solid impurities. A solvent is chosen in which the desired product is insoluble …   Wikipedia

  • Trituration — Trit u*ra tion, n. [Cf. F. trituration, L. trituratio a thrashing of grain.] The act of triturating, or reducing to a fine or impalpable powder by grinding, rubbing, bruising, etc. Paley. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • trituration — [trich΄ə rā′shən, tri΄tyoorā′shən] n. 1. a triturating or being triturated 2. Pharmacy a triturated preparation, esp. one containing a pulverized mixture of a medicinal substance with lactose …   English World dictionary

  • trituration — (tri tu ra sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f. 1°   Action de triturer. La trituration des aliments dans la bouche.    Anciennement, action qu on attribuait à l estomac, faussement ; car les aliments y sont dissous, non triturés.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TRITURATION — s. f. T. didactique. Broiement, réduction d un corps solide en parties très menues, ou même en poudre. On fait la trituration des bois, des écorces et des minéraux, en les pilant dans des mortiers.   Il se dit aussi en parlant De la digestion.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TRITURATION — n. f. T. didactique Broiement, réduction d’un corps solide en parties très menues ou en poudre. On fait la trituration des bois, des écorces et des minéraux en les pilant dans des mortiers. La trituration des aliments dans la bouche …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • trituration — ˌtrichəˈrāshən noun ( s) Etymology: Late Latin trituration , trituratio act or process of threshing, from trituratus (past participle) + Latin ion , io ion 1. : the act or process of triturating or state of being triturated : comminution …   Useful english dictionary

  • trituration — /trich euh ray sheuhn/, n. 1. the act of triturating. 2. the state of being triturated. 3. Pharm. a. a mixture of a medicinal substance with sugar of milk, triturated to an impalpable powder. b. any triturated substance. [1640 50; < LL… …   Universalium

  • Trituration — Tri|tu|ra|ti|on 〈f. 20〉 Pulverisieren eines Feststoffes [zu lat. tritus „abgerieben“, zu terre „reiben“] * * * Tri|tu|ra|ti|on [lat. tritura = das Reiben, Dreschen]: feinste Zerreibung eines festen Stoffes, z. B. einer Droge, zu feinem Pulver. *… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.