Aéroport De Bagotville

Aéroport de Bagotville

Aéroport de Bagotville
vue aérienne de l'aéroport de Bagotville
Code AITA
YBG
Code OACI
CYBG
Pays Canada Canada
Ville desservie Saguenay (Québec)
Nom cartographique VNC Chicoutimi NavCanada
Type d'aéroport Militaire
Gestionnaire Ministère Défense Nationale (MDN)
Altitude 159 m 522 ft
Latitude 48° 19' 50" N
Longitude 70° 59' 47" O
Pistes
Direction Longueur Surface
mètres pieds
11/29 3 048 10 000 béton
18/36 1 829 6 000 asphalte
Catégories
Aéroports • Aéroports par pays
Listes
Liste des aéroportsPar code AITA
Par nombre de passagers

L'aéroport de Bagotville est situé approximativement à 4,5 mille marins (8,33 km) à l'ouest de la ville de Saguenay (ville), La Baie, Québec. L'aéroport a été créé en 1942 au Saguenay avec l'établissement de la Base des Forces Canadiennes de Bagotville ayant pour mission première de protéger les installations hydroélectriques de la compagnie d'aluminium Alcan et de dispenser de l'entraînement pour les pilotes.

Avec plus de 1 600 employés, militaires et civils, la base aérienne des Forces canadiennes de Bagotville est l’un des plus importants employeurs de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle occupe une grande place tant dans la vie économique que sociale de la région. Son aéroport a ceci de particulier qu'il offre un mélange de trafic aérien militaire et civil. Une équipe de contrôleur aériens militaires assure un maintien sécuritaire, ordonné et expéditif du trafic aérien. L'aéroport de Bagotville, qui possède deux pistes sécantes, peut recevoir tous les types d'aéronefs et représente une porte d'entrée touristique importante pour la région du Saguenay et du Lac St-Jean.

Sommaire

Histoire

Débuts

La base des Forces canadiennes de Bagotville, qui s’appelait d’abord la Station Bagotville de la Première unité d’instruction opérationnelle, fut construite à l’été 1942 afin de répondre aux besoins croissants du système d’entraînement de l’Aviation royale du Canada (ARC) en pleine Seconde Guerre mondiale. En plus de l’entraînement des pilotes, la station avait pour mission de protéger les installations d’Alcan et les centrales hydroélectriques de la région, d’où sa devise « Défendez le Saguenay ». À la fin de la guerre, la Station Bagotville est fermée puis remise en fonction le 1er juillet 1951 pour l’entraînement des escadrons destinés à la Division canadienne en Europe. Les escadrons 413 et 414 quittent d’ailleurs la région pour l’Europe le 7 mars 1953. Par la suite, les installations de Bagotville tournent au ralenti jusqu’en 1954, alors qu’elle devient la base d’attache permanente des chasseurs de type CF-100 Canuck « Tout temps » des escadrons 432 et 440.

NORAD

Bagotville est déjà à ce moment un maillon important du système de défense des Forces canado-américaines qui deviendra NORAD en 1958. En 1957, l’escadron 440 est muté vers Grostenquin en France et remplacé par l’escadron 413 qui est de son côté rapatrié d’Europe avec ses chasseurs CF-100. En 1961, les deux escadrons alors basés à Bagotville sont dissous et la base retrouve sa première mission d’instruction opérationnelle en plus de son rôle de soutien à la défense avec la création de la 3e Unité d’instruction opérationnelle de chasseurs « Tout temps ».

Les années 1961 et 1962 marquent le début d’une ère nouvelle pour la base de Bagotville avec l’arrivée de l’escadron 416 le 31 décembre 1961 et ses nouveaux chasseurs CF-101 Voodoo. L’escadron 416 sera déménagé à la base de Chatham (Nouveau-Brunswick) en 1962 et remplacé par l’escadron 425 (Alouettes), lui aussi équipé de Voodoo. C’est en 1969 que l’escadron 433 « Porc-épic » s’installe à Bagotville avec ses chasseurs CF-5 Freedom Fighter, une version de fabrication canadienne du Northrop F-5.

Évolution

En 1981, la 3e Unité d’instruction opérationnelle devient l’escadron 410 qui conserve sa mission d’entraînement à Bagotville jusqu’en 1982 alors qu’il déménage vers Cold Lake (Alberta) pour se convertir au nouveau chasseur canadien, le CF-18 Hornet. En juin 1982, l’escadron tactique 434 déménage avec ses appareils CF-5 de Cold Lake à Bagotville jusqu’en 1988, année où il est déplacé à Chatham (Nouveau-Brunswick). L’arrivée des chasseurs CF-18 à l’escadron 425 en mars 1985 marquera la fin de l’époque des Voodoo et le 15 janvier 1988, l’escadron 433 se convertit lui aussi au nouvel avion.

Au printemps 1991, à la suite de la fermeture de la Station radar du mont Apica, le 12e Escadron de radar s’établit à Bagotville afin d’appuyer l’entraînement de CF-18 avec des services de contrôle tactique. En 1993, la Base de Bagotville prend le nom de 3e Escadre Bagotville et l’escadron 439 « Tigre » est reformé à Bagotville avec des CT-133 Silver Star et des hélicoptères Iroquois (remplacés par le Griffon en 1996).

À l’été 2005, les escadrons 425 et 433 sont fusionnés afin de mieux répondre aux objectifs de la nouvelle politique de défense visant à faire de la 3e Escadre une force expéditionnaire. L’unité regroupée conserve le nom de l’escadron 425. Les couleurs de l’escadron 433 sont retirées le 15 juillet 2005 au cours d’une cérémonie officielle.

Compagnies et destinations

Vols internationaux

Vols intérieurs



Investissement à venir

Le ministre de la Défense nationale, Gordon O'Connor, et son homologue du Développement économique pour le Québec, Jean-Pierre Blackburn, ont fait l'annonce le 20 juillet 2007 que la base de la Force aérienne du Canada à Bagotville aura un nouveau bataillon d'intervention rapide. Il s'agit d'un investissement de 300 millions $CAN qui s'échelonnera de 2008 à 2015. Au moins 550 militaires supplémentaires seront déployés au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour former cette nouvelle escadre et le nouveau contingent d'urgence aura pour mandat d'appuyer l'Équipe d'intervention en cas de catastrophe (DART) des Forces armées canadiennes[2].

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a affirmé qu'il allait faire pression sur les différents partis, durant les élections fédérales de l'automne 2008, pour avoir des douaniers d'ici 3 ans. Ceci ferait en sorte que les vacanciers n'auraient plus besoin de faire une escale douanière à Québec [3].

Aéroclub

L'aéroport de Bagotville est aussi la base de l'Aéroclub de Bagotville.

Liens externes

Notes et références

  1. (fr)Stéphane Bégin (Le Quotidien), « Air Transat s'installe à Bagotville », 23 septembre 2008, Cyberpresse. Consulté le 2008-10-02. « Denis Codère, porte-parole de Vacances Transat et Jean Tremblay, maire de Saguenay et président de Promotion Saguenay, étaient bien heureux d'annoncer l'arrivée de Nolitours et de Vacances Transat à Bagotville... à compter du 23 décembre... »
  2. (fr)Notes d'allocution de l'honorable Gordon J. O'Connor, ministre de la Défense nationale, à l'occasion de l'annonce de l'Escadre expéditionnaire de la Force aérienne, 20 juillet 2007, Archives des discours du ministre, Forces armées canadiennes. Consulté le 2008-10-02
  3. (fr)Le maire veut des douaniers, 25 septembre 2008, Ville de Saguenay. Consulté le 2008-10-02
  • Portail du Saguenay–Lac-Saint-Jean Portail du Saguenay–Lac-Saint-Jean
  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
Ce document provient de « A%C3%A9roport de Bagotville ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport De Bagotville de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aeroport de Bagotville — Aéroport de Bagotville Aéroport de Bagotville Code AITA YBG Code OACI CYBG Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de bagotville — Code AITA YBG Code OACI CYBG Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Bagotville — Pour les articles homonymes, voir Bagotville. Aéroport de Bagotville …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Rivière-du-Loup — Code AITA Code OACI YRI CYRI Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Dorval — Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Pour les articles homonymes, voir Trudeau et Dorval (homonymie). Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal Montréal Pierre Elliott Trudeau International Airport …   Wikipédia en Français

  • Aeroclub de Bagotville — Aéroclub de Bagotville L Aéroclub de Bagotville , est basé à la 3e Escadre de Bagotville (Aéroport de Bagotville), une base des Forces canadiennes située approximativement à 8 km à l ouest de la ville de Saguenay , La Baie , Québec …   Wikipédia en Français

  • Aéroclub De Bagotville — L Aéroclub de Bagotville , est basé à la 3e Escadre de Bagotville (Aéroport de Bagotville), une base des Forces canadiennes située approximativement à 8 km à l ouest de la ville de Saguenay , La Baie , Québec …   Wikipédia en Français

  • Aéroclub de Bagotville — L Aéroclub de Bagotville , est basé à la 3e Escadre de Bagotville (Aéroport de Bagotville), une base des Forces canadiennes située approximativement à 8 km à l ouest de la ville de Saguenay , La Baie , Québec …   Wikipédia en Français

  • Aéroclub de bagotville — L Aéroclub de Bagotville , est basé à la 3e Escadre de Bagotville (Aéroport de Bagotville), une base des Forces canadiennes située approximativement à 8 km à l ouest de la ville de Saguenay , La Baie , Québec …   Wikipédia en Français

  • Base des Forces Canadiennes de Bagotville — BFC Bagotville 3e Escadre Bagotville Insigne de la 3e Escadre Bagotville Période juillet 1942 Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”