Translitteration Wylie

Translittération Wylie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wylie.

La translittération Wylie est une méthode de translittération permettant de passer des caractères tibétains à l'alphabet latin. Elle est devenue aujourd'hui la norme, surtout dans les milieux anglophones.

Sommaire

Principe de départ

Le principe d'élaboration était de pouvoir retranscrire le tibétain en utilisant uniquement les caractères disponibles sur une machine à écrire anglophone standard.

La méthode est également prévue pour retranscrire précisément l'écriture des textes tibétains. Tout système de romanisation du tibétain fait en effet face à un dilemme: doit-il essayer de reproduire précisément les sons du tibétain parlé, ou bien l'orthographe de l'écrit ? Les deux formes diffèrent en effet grandement, du fait que l'orthographe fut fixée au XIe siècle, tandis que la prononciation a continué à évoluer depuis lors. Tant que les méthodes précédentes tentaient de faire les deux, en trouvant un point milieu, elles se révélaient imprécises. La translittération Wylie fut, à l'inverse, conçue pour retranscrire précisément les scripts tibétains. De ce fait, elle a gagné sa place dans les milieux universitaires. Elle n'est cependant pas efficace pour retranscrire la prononciation.

Translittération des consonnes

Le système translittère les caractères tibétains comme suit :

Translittération des consonnes
ཀ ka [ká] ཁ kha [kʰá] ག ga [ɡà/kʰà] ང nga [ŋà]
ཅ ca [tɕá] ཆ cha [tɕʰá] ཇ ja [dʑà/tɕʰà] ཉ nya [ɲà]
ཏ ta [tá] ཐ tha [tʰá] ད da [dà/tʰà] ན na [nà]
པ pa [pá] ཕ pha [pʰá] བ ba [bà/pʰà] མ ma [mà]
ཙ tsa [tsá] ཚ tsha [tsʰá] ཛ dza [dzà/tsʰà] ཝ wa [wà]
ཞ zha [ʑà/ɕà] ཟ za [zà/sà] འ 'a [ɦà/ʔà] ཡ ya [jà]
ར ra [rà] ལ la [là] ཤ sha [ɕá] ས sa [sá]
ཧ ha [há] ཨ a [ʔá]

La lettre finale de l'alphabet tibétain, la consonne nulle , n'est pas translittérée, sa présence étant implicitement indiquée par une syllabe commençant avec une voyelle.

En tibétain, les groupes de consonnes à l'intérieur d'une même syllabe peuvent être représentées par l'utilisation de lettres préfixées ou suffixées, ou alors par l'utilisation de lettres super-fixées ou sous-fixées à la lettre-racine (formant ainsi un "empilement"). Le système Wylie ne distingue habituellement pas la différence, puisqu'elle ne donne lieu à aucune ambiguïté selon les règles d'écriture du tibétain. L'exception est cependant la séquence gy-, qui peut être écrite soit avec un préfixe g, soit avec un suffixe y. Dans le système Wylie, ces deux cas sont distingués par l'insertion d'un point, ".", entre le préfixe g et le y initial. Par exemple : གྱང, "mur", est transcrit gyang ; tandis que གཡང་, "précipice", devient g.yang.

Voyelles

Les quatre marques des voyelles (appliquées ici à la lettre muette ) sont transcrites comme suit :

ཨི i     ཨུ u     ཨེ e     ཨོ o

Quand une syllabe n'a pas de marqueur de voyelle explicite, la lettre « a » est insérée pour représenter la voyelle inhérente "a" (p.ex. ཨ་ = a).

Voir aussi

  • Portail des langues Portail des langues
  • Portail du Tibet Portail du Tibet
Ce document provient de « Translitt%C3%A9ration Wylie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Translitteration Wylie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Translittération Wylie — Pour les articles homonymes, voir Wylie. La translittération Wylie est une méthode de translittération permettant de passer des caractères tibétains à l alphabet latin. Elle est devenue aujourd hui la norme, surtout dans les milieux anglophones.… …   Wikipédia en Français

  • Wylie — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Wylie est un nom de famille notamment porté par : Adam Wylie est un acteur américain né le 23 mai 1984 à San Dimas, Californie (États Unis) …   Wikipédia en Français

  • Translittération de la devanagari — La translittération de la devanagari (devanāgarī: देवनागरी; IAST: devanāgarī)[1] transpose, pour chacune des langues du sous continent indien qui l utilisent, des graphèmes de ce système d écriture en graphèmes d un autre système d écriture. Un… …   Wikipédia en Français

  • Geshe — Le Géshé (en Tibétain dge bshes, diminutif de dge ba i bshes gnyen, en Français Ami vertueux , traduction du Sanscrit kalyāņamitra) est un diplôme délivré à des moines bouddhistes de la tradition du Bouddhisme tibétain. Le diplôme est reconnu… …   Wikipédia en Français

  • Pinyin tibetain — Pinyin tibétain Le Pinyin tibétain (en sinogrammes simplifiés 藏文拼音 ; en pinyin Zàngwén Pīnyīn, Tibétain: བོད་ཡིག་གི་སྒྲ་སྦྱོར་,  [?]) est le système de transcription du tibétain officiel de la République populaire de Chine. Il se… …   Wikipédia en Français

  • Pinyin tibétain — Le Pinyin tibétain (en sinogrammes simplifiés : 藏文拼音 ; en pinyin : Zàngwén Pīnyīn, Tibétain: བོད་ཡིག་གི་སྒྲ་སྦྱོར་,  [?]) est le système de transcription du tibétain officiel de la République populaire de Chine. Il se… …   Wikipédia en Français

  • Écriture tibétaine — Demande de traduction Tibetan script → Écrit …   Wikipédia en Français

  • Songsten Gampo — Songtsen Gampo Songtsen Gampo méditant ; grotte de Yerpa Songtsen Gampo (wylie : Srong btsan sgam po, né vers 609 613 mort en 650), 33e souverain de la dynastie Yarlung, fu …   Wikipédia en Français

  • Songtesen Gampo — Songtsen Gampo Songtsen Gampo méditant ; grotte de Yerpa Songtsen Gampo (wylie : Srong btsan sgam po, né vers 609 613 mort en 650), 33e souverain de la dynastie Yarlung, fu …   Wikipédia en Français

  • Songtsen Gampo — méditant ; grotte de Yerpa Songtsen Gampo (wylie : Srong btsan sgam po, né vers 609 613 mort en 650), 33e souverain de la dynastie Yarlung, fut avec Trisong Detsen et …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”