Azuré des astragales
Aide à la lecture d'une taxobox Azuré des astragales
 Plebejus pylaon
Plebejus pylaon
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Classe Insecta
Ordre Lepidoptera
Sous-ordre Ditrysia
Super-famille Papilionoidea
Famille Lycaenidae
Sous-famille Polyommatinae
Genre Plebejus
Nom binominal
Plebejus pylaon
(Fischer von Waldheim, 1832)

L’Azuré des astragales (Plebejus pylaon) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae, du genre Plebejus.

Sommaire

Dénominations

Plebejus pylaon nommé par Johann Fischer von Waldheim en 1832.

Synonymes :Lycaena pylaon Fischer de Waldheim, 1832; Polyommatus (Albulina) pylaon[1].

Sous-espèces

  • Lycaena pylaon pylaon
  • Lycaena pylaon cleopatra Hemming, 1934 ; dans le sud de l'Europe, le sud-ouest de la Sibérie et l'ouest de l'Altaï.
  • Lycaena pylaon delattini Junge, 1971
  • Lycaena pylaon hespericus Rambur 1839 ; dans le sud de l'Espagne[2].
  • Lycaena pylaon katunensis Balint & Lukhtanov, 1990 ; dans l'Altaï.
  • Lycaena pylaon solimana (Forster, 1938)
  • Lycaena pylaon tadjikus Tschikolovetz[1].
  • Lycaena pylaon trappi Verity 1927 ; présent en Suisse[2].

Noms vernaculaires

L’Azuré des astragales se nomme en anglais Zephyr Blue et en espagnol Niña de Astragalo[1].

Description

C'est un petit papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le dessus du mâle est bleu violet uni à frange blanche, le dessus de la femelle, d'une teinte variant du marron au gris, présente une ligne de lunules submarginale orange surtout visibles aux postérieures.

Le revers est beige clair orné d'une ligne marginale de lunules orange puis d'une ligne de points noirs cerclés de blanc.

Biologie

Période de vol et hivernation

Les chenilles sont soignées par des fourmis Lasius niger, Bothriomyrmex gallicus, Tapinoma simrothi, Formica pratensis. Celles de Lycaena pylaon trappi sont soignées par Formica lugubris et Formica lemani et celles de Lycaena pylaon hespericus par de nombreuses espèces dont Formica cinerea, Formica subrufa, Crematogaster auberti, Plagiolepsis pygmeaet des Camponotus[2].

Il vole en une génération, de mai à juillet[2].

Plantes hôtes

Ses plantes hôtes sont des Astragalus, dont Astragalus rupifragus, en Hongrie Astragalus dasyenthus et Astragalus exscarpus, en Grèce Astragalus exscarpus, Astragalus augustifoliusgus, Astragalus rumelica. Astragalus exscarpus est la plante hôte de Lycaena pylaon trappi et Astragalus clusii à Grenade, Astragalus aragonensis et Astragalus narbonensis les plantes hôtes de Lycaena pylaon hespericus[2],[1].

Écologie et distribution

L’Azuré des astragales est répartis en petits isolats en Espagne, nord de l'Italie, Suisse, Hongrie, Serbie, Macédoine, Bulgarie, Grèce. L'aire de répartition comprends aussi la Turquie, l'Asie Mineure, le sud de la Sibérie, le nord de la Mongolie et l'Altaï[2],[1].

Plebejus pyalaon trappi est présent dans les Alpes italiennes au Valgrisenche et a été trouvé au Val d'Isère dans les Alpes françaises[3]. Il y a donc au moins un isolat en France.

Biotope

Il réside dans des lieux secs.

Protection

Notes et références

  1. a, b, c, d et e funet
  2. a, b, c, d, e et f [Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord de Tom Tolman, Richard Lewington,, éditions Delachaux et Niestlé, 1998 - (ISBN 2603011146)]
  3. Bulletin de la Société entomologique de France ISSN 0037-928X

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord de Tom Tolman, Richard Lewington,, éditions Delachaux et Niestlé, 1998 - (ISBN 2603011146)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Azuré des astragales de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”