Azur de cuivre bleu

Azurite (minéral)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azurite.
Azurite
Catégorie V : carbonates et nitrates
Azuriteoujda.jpg

Azurite - Mine de Touissit, Oujda - Maroc (6,6x3,8cm)
Général
Catégorie Minéral
Formule brute Cu3(CO3)2(OH)2
Identification
Masse moléculaire 344,67 g/mol
Couleur bleu azur, bleu clair ou sombre
Classe cristalline et groupe d'espace monoclinique-prismatique P 21/a
Système cristallin monoclinique
Macle Rare, {101}, {102} ou {001}
Clivage parfait à {011}, bon à {100}
Habitus prismatique
Fracture conchoïdale
Échelle de Mohs 3,5 - 4
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction α=1,730 β=1,758 γ=1,838
Biréfringence Δ=0,108 ; biaxe positif
Dispersion 2vz ~ 68°
Polychroïsme bleu clair à bleu foncé
Fluorescence ultraviolet aucune
Trait azur
Transparence transparent à translucide
Autres propriétés
Densité 3,8
Fusibilité fond à la flamme
Solubilité soluble dans les acides et l'ammoniac
Caractères distinctifs
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Principales variétés

L’azurite est un minéral composé de carbonate de cuivre de formule Cu3(CO3)2(OH)2.

Sommaire

Inventeur et étymologie

L'azurite est connue depuis plus de 4500 ans, il existe des traces d'azurite en poudre dans les pots d'onguant egyptiens de la 4e dynastie. Les Romains le désignait sous le temre de Lapis armenius. Décrit par François Sulpice Beudant en 1824. Dérive du persan "Lazaward" = bleu, en allusion à sa couleur.

Caractéristiques

Cellule cristallographique
Cellule cristallographique

Cristallographie

Pseudomorphose

Azurite est instable à l'air libre et se transforme en malachite, (pseudomorphose). L'effet d'altération passe par le remplacement d’une partie de dioxyde de carbone (CO2) de la molécule par de l'eau (H2O) ceci pour une ration de 1 pour 1.
2[Cu(OH)2,2CuCO3] + H2O → 3[Cu(OH)2,CuCO3] + CO2
L'équation ci-dessus montre que la conversion de l'azurite en malachite est attribuable à la faible pression partielle de dioxyde de carbone dans l'air.

Gîtologie

  • L'azurite Cu(OH)2, 2CuCO3 se forme par altération des gîtes à sulfures de cuivre, dans la zone d’oxydation, carbonatée
  • En imprégnation des grès, par lintermédiaire d'eaux d'infiltration carbonatées entrées en contact avec des eaux riches en sulfates de cuivre.

C'est un carbonate basique de cuivre, produit à partir d'autres minéraux du cuivre, par l'action corrosive de l'air et de l'eau, semblable à la patine ou vert-de-gris qui se forme sur le cuivre ordinaire.

Minéraux associés

Souvent associée à la malachite, à la limonite, la calcite, la chalcosite, le chrysocole, la ténorite plus rarement avec la brochantite, l'atacamite et le cuivre natif,

Gisements remarquables

On trouve l'azurite et la malachite sous forme de minerai de cuivre principalement sur les sites suivants.

En France

Mais aussi

Utilisation

  • Minerai de cuivre.


  • Pigment[3]. L'azurite peut être utilisée, ainsi que la malachite, comme pigment. Ces deux minéraux ont un éclat vitreux délicat et lorsqu'ils sont correctement polis sont très ornementaux.
    Le bleu intense caractéristique de l'azurite se retrouve dans la majeure partie des tableaux des siècles passés. Réduits en poudre très fine et mélangés à des liants appropriés, les minéraux d'azurite étaient transformés en précieux pigments picturaux. De la même manière, on obtenait des pigments verts à partir de malachite, une autre variété minérale de carbonate de cuivre. Suivant les gisements et les impuretés inhérentes, les méthodes de broyage une large palette de bleu à bleu-vert était ainsi disponible. Les termes les plus employés éaient bleu de montagne, pierre d'arménie ou Azurro Della Magna en Italie. Les liants avaient aussi un rôle ainsi la poudre mélangée à l'huile donne un bleu légèrement vert, mélangé avec du jaune d'oeuf, il devient vert-gris. Beaucoup de pigments picturaux jusqu'au XIXe, vendus sous le terme de lapis-lazuli n'étaient en fait que de l’azurite, bien plus facile à trouver. Le lapis-lazuli était connu dès l'antiquité et importé de façon régulière dès le moyen-âge; les analyses chimiques des peintures du moyen-âge montre que l’azurite est l'une des principales sources du bleu utilisé par les peintres médiévaux.


  • Gemmologie. Malgré sa faible dureté l'azurite a fait l’objet de taille pour des pierres à sertir (Montage difficile car il doit être fait « à froid » la chaleur détruisant la couleur de la pierre). Actuellement ce marché se développe, mais la modernité fait que beaucoup de pierre sont imprégnées de matières plastiques pour les rendre plus résistantes, effacer les rayures, et augmenter l'éclat.


  • Minéraux de collection, l'azurite est une minéral très recherché pour sa couleur et son éclat, mais les échantillons ternissent avec le temps. L'azurite doit être conservée, à l'abri de la lumière si possible sans écart de température. Azurite est également incompatible avec les milieux aquatiques, tels que les aquariums d'eau salée.

Synonymie

Il existe pour cette espèce de nombreux synonymes [4]

Galerie

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références

  1. "Mines et Minéraux de Chessy (Rhône)", hors-série de la revue "Le Règne Minéral", 2003.
  2. MARI G., ROSTAN P., 1986. La mine du Cap-Garonne: gîtologie et minéralogie. IMG.
  3. Andersen, Frank J. "Riches of the Earth" W.H. Smith Publishers, New York 1981, ISBN 0-8317-7739-7
  4. « Index alphabétique de nomenclature minéralogique » BRGM
  5. Leçons de minéralogie, données au collège de France, Volume 1 Par Jean-Claude de La Métherie 1811
  6. Dictionnaire des sciences naturelles, Volume 12 Par Frédéric Cuvier 1818 P.168
  7. Traité élémentaire de minéralogie: avec des applications aux arts; Par Alexandre Brongniart 1807 P.221
  8. Traité de minéralogie, Volume 3 Par René Just Haüy 1822 P.488

Commons-logo.svg

Wiktprintable without text.svg

Voir « azurite » sur le Wiktionnaire.

  • Portail des minéraux et roches Portail des minéraux et roches
Ce document provient de « Azurite (min%C3%A9ral) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Azur de cuivre bleu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Azur de cuivre — Azurite (minéral) Pour les articles homonymes, voir Azurite. Azurite Catégorie V : carbonates et nitrates …   Wikipédia en Français

  • Fleur de cuivre bleu — Azurite (minéral) Pour les articles homonymes, voir Azurite. Azurite Catégorie V : carbonates et nitrates …   Wikipédia en Français

  • Cuivre carbonaté bleu — Azurite (minéral) Pour les articles homonymes, voir Azurite. Azurite Catégorie V : carbonates et nitrates …   Wikipédia en Français

  • Cuivre azuré — Azurite (minéral) Pour les articles homonymes, voir Azurite. Azurite Catégorie V : carbonates et nitrates …   Wikipédia en Français

  • bleu — bleu, bleue [ blø ] adj. et n. m. • bloi, blo, blefXIe; frq. °blao;cf. all. blau I ♦ 1 ♦ Qui est d une couleur, entre l indigo et le vert, dont la nature offre de nombreux exemples, comme un ciel dégagé au milieu du jour (⇒ azur), certaines… …   Encyclopédie Universelle

  • azur — [ azyr ] n. m. • 1080; esp. azul; ar. pop. lâzurd, class. lâzaward, du persan→ lapis lazuli 1 ♦ Anciennt Lapis, aussi appelé pierre d azur. ♢ Techn. Verre coloré en bleu par l oxyde de cobalt (dit aussi bleu d azur, bleu de Saxe, verre de cobalt) …   Encyclopédie Universelle

  • azur — (a zur) s. m. 1°   Verre bleuï par l oxyde de cobalt, pulvérisé, et préparé pour servir à la peinture. 2°   Fig. Bleu clair. •   Le soleil se couchait dans une nuée d or et d azur, VOIT. Lettr. 10. •   La nuit vers l occident obscur Repliait… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Bleu pâle — Bleu  Cet article concerne la couleur. Pour les autres significations, voir Bleu (homonymie). Bleu   Composantes RVB (r, v, b …   Wikipédia en Français

  • bleu — bleu, bleue (bleu, bleue) adj. 1°   Qui est de la couleur du ciel sans nuage. Des rubans bleus. Une robe bleue. Des yeux bleus. •   Une personne à la mode ressemble à une fleur bleue [bluet], LA BRUY. 13. •   Trois fioles d eau bleue, autrement d …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Bleu de cobalt —   Composantes RVB (r, v, b) (0, 71, 171) Triplet hexa. 0047AB CMJN (c, m …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”