Azkara
Ner neshama
petits cailloux blancs sur une tombe

La Azkara (אזכרה) ou Hazkara (הזכרה) est une cérémonie tenue chaque année dans le judaïsme pour commémorer une disparition, à la date hébraïque du décès (le Yahrzeit), sauf la première année du décès, où la Azkara peut se tenir après 10 mois.

Elle comporte généralement une visite sur la tombe de la personne disparue, et une lecture de Tehillim, avec quelques prières spécifiques. Le choix des prières et l'ordre de leur lecture varie en fonction de la communauté. La récitation des prières nécessite la tenue d'un minyan, souvent difficile à constituer, à moins de faire appel aux membres (Juifs) travaillant dans le cimetière, ou à des volontaires, généralement issus de la Hevra Kaddisha.

Les textes les plus souvent lus sont :

  • le Psaume 16
  • la lecture de chapitres des Psaumes correspondants au nom hébraïque du défunt
    • Ex. : pour Abel, Hével en Hébreu (Heh-Vav-Lamed), on lira trois chapitres des Psaumes, l'un dont tous les versets commencent par Heh, le second par Vav, le troisième par Lamed.
  • Psaumes de "l'ÂME" (c'est-à-dire Psaumes de NeSHaMaH) : lecture des Psaumes dont les lettres composent le mot âme (נ'ש'מ'ה'), d'après les mêmes règles.
  • Récitation du Kaddish des endeuillés, et de El Male Rahamim, qui prie pour le repos de l'âme du défunt sur base du mérite d'être venus sur sa tombe et/ou d'avoir donné la Tzedaka en sa faveur.

La première année, on pose la Matzevah (pierre tombale). Les suivantes, on l'entretient et on l'embellit, non avec des fleurs, mais avec des pierres. Il est de coutume de déposer une pierre non seulement sur la tombe du défunt, mais aussi les tombes adjacentes, surtout celles où la azkara n'est pas faite. Certains allument aussi une Ner neshama (bougie pour l'âme) au dos de la matzevah

Lorsqu'on ignore comment tenir la cérémonie, on peut s'adresser à un membre du cimetière. Il est de coutume de lui laisser une somme d'argent (non fixée) pour le service qu'il rend, mais on la laisse dans son bureau plutôt que de la lui donner en mains propres (auquel cas cela apparaît comme un salaire).

les dates de visite au cimetière

Celles-ci varient selon les communautés. Chez les ashkénazes, on se rend au cimetière seulement une fois par an, au mois d'Elloul ou de Tishri. Chez les séfarades, les visites sont plus fréquentes. On peut se rendre au cimetière de préférence les jours suivants (on remarquera qu'il s'agit toujours de veilles de fête) :

Il n'y a pas de visite au cimetière pendant les fêtes :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Azkara de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Shem Tov ben Abraham ibn Gaon — (1283 ca. 1330) (Hebrew: שם טוב בן אברהם אבן גאון) was a Spanish Talmudist and kabbalist. Biography Shem Ṭob was born at Soria, Spain. From his genealogy given in the preface to his Keter Shem Ṭob, Azulai ( Shem ha Gedolim, ii., s.v. Keter Shem… …   Wikipedia

  • Avelout — Cet article traite des concepts du deuil dans le judaïsme. Pour l aspect rituel du deuil, voyez ici Avelout désigne dans le judaïsme l état d une personne en deuil autant que la période consacrée au deuil lui même. La mort est considérée comme un …   Wikipédia en Français

  • Cimetière juif — Le mont des Oliviers plus grand cimetière de Jérusalem composé de dalles selon la tradition sépharade …   Wikipédia en Français

  • Deuil Dans Le Judaïsme — Article d une série sur le deuil dans le judaïsme           …   Wikipédia en Français

  • Deuil dans le Judaïsme — Article d une série sur le deuil dans le judaïsme           …   Wikipédia en Français

  • Deuil dans le judaisme — Deuil dans le judaïsme Article d une série sur le deuil dans le judaïsme           …   Wikipédia en Français

  • Deuil dans le judaïsme — Présentation du pain d affliction à une famille d endeuillés Le deuil (hébreu : אבלות avelout) a lieu dans le judaïsme lorsqu une personne perd son père, sa mère, son frère, sa sœur, son fils, sa fille ou son conjoint[1 …   Wikipédia en Français

  • Eloge funebre — Éloge funèbre Un éloge funèbre, ou eulogie, est une oraison ou discours généralement public prononcé à la mémoire d une personne disparue, généralement lors de son enterrement ou de sa cérémonie de commémoration. Eulogie n est pas à confondre… …   Wikipédia en Français

  • Hesped — Éloge funèbre Un éloge funèbre, ou eulogie, est une oraison ou discours généralement public prononcé à la mémoire d une personne disparue, généralement lors de son enterrement ou de sa cérémonie de commémoration. Eulogie n est pas à confondre… …   Wikipédia en Français

  • Le deuil dans le judaïsme — Deuil dans le judaïsme Article d une série sur le deuil dans le judaïsme           …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”